Lune des Trois Rois

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Moon of the Three Kings

La Lune des Trois Rois est un événement qui se déroule vers la fin de la Danse des Dragons, en l'an 130. Alors que Port-Réal est abandonnée par le parti de la reine Rhaenyra Targaryen, la ville est en proie à l'anarchie et aux émeutes. Trois prétendants se proclament alors roi, le temps d'une lune, avant que le parti du roi Aegon II Targaryen ne reprenne la ville : le Berger, Trystan Vrayfeu et Gaemon Cheveux-pâles[1].

Contexte[modifier]

Depuis le début de l'an 130, et la prise de Port-Réal par les Noirs, la reine Rhaenyra Targaryen tient la capitale. A l'origine aimée par la population qui haïssait le roi Aegon II et son frère Aemond Targaryen, Rhaenyra finit par se faire détester des Port-réalais en raison des exécutions et des taxes qu'elle impose, au point qu'on la surnomme "Le roi Maegor avec des loches"[2].

Fortement impactée par la guerre civile qui fait rage, en proie à la faim et à la peur, la ville est de plus en plus troublée, jusqu'à ce que de graves émeutes éclatent. Ces émeutes conduisent au sac de Fossedragon, à la mort des dragons présents à Port-Réal, à celle du prince Joffrey Velaryon, fils de Rhaenyra, ainsi qu'à la fuite de cette dernière vers Peyredragon[1].

Déroulement[modifier]

La ville est laissée sans autorité royale après la fuite de Rhaenyra Targaryen et ses partisans. Le Berger, le prophète qui avait harangué les Port-Réalais contre les Targaryen et les dragons (ce qui avait mené au sac de Fossedragon et aux émeutes dans la ville), règne sur la majeure partie de la ville avec ses partisans[1]. Il occupe la colline de Rhaenys, où il prêche depuis les ruines de Fossedragon, entre les crânes des dragons morts[3].

Dans une autre région de la ville, le chevalier errant ser Perkin la Puce déclare que son écuyer, Trystan Vrayfeu, est un bâtard du roi Viserys I Targaryen, et le proclame roi. Ils s'installent alors dans le Donjon Rouge abandonné par les Noirs, d'où ils promulguent des édits[1].

Enfin sur la colline de Visenya, une prostituée de la Maison des Baisers affirme que son fils de quatre ans, Gaemon Cheveux-pâles, est un bâtard du roi Aegon II Targaryen, et l'enfant est proclamé roi. Ses partisans se comptent par milliers. Des édits sont proclamés depuis la Maison des Baisers[1] : il reconnaît aux filles un droit d'héritage égal à celui des garçons[N 1], il ordonne aux seigneurs d'assurer le gîte et le couvert pour toute personne qui a été blessée en se battant pour eux, et il interdit aux maris de battre leur femme, sous peine d'être battus eux-mêmes. Ces édits révolutionnaires ne sont pas le fait du roi, qui est trop jeune pour régner. Ils sont plus probablement l'œuvre de Sylvenna Sand, une prostituée dornienne de la Maison des Baisers[4].

Les trois partis s'affrontent régulièrement, et si le Berger a l'appui du peuple, les forces armées et la possession du Donjon Rouge par Trystan Vrayfeu lui donnent l'avantage. C'est une période de grave insécurité et de violences, où personne n'est épargné[3].

Lord Borros Baratheon, soutien du roi Aegon II Targaryen, finit par reprendre la ville et met ainsi fin à la Lune des Trois Rois[5].

Fin de la Lune des Trois Rois[modifier]

Alors que les partisans d'Aegon II Targaryen reprennent Port-Réal, Trystan Vrayfeu et Gaemon Cheveux-pâles, ainsi que sa mère Essie, sont capturés. Le sort du Berger est en revanche inconnu.

Avant son execution, Trystan Vrayfeu, qui était alors écuyer, demande la faveur d'être adoubé, ce qui lui est accordé.

Essie finit par avouer, sous la torture, que Gaemon est le fils d'un rameur lysien. Elle est pendue, mais son fils est pardonné et adopté par la maison royale[1]. Il devient par la suite un compagnon du jeune Aegon III Targaryen[6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Dans les Sept Couronnes, la loi est qu'un garçon légitime hérite en priorité par rapport à une fille, même si celle-ci est l'aînée. La masculinité est donc le critère déterminant pour l'héritage. A Dorne en revanche, la loi favorise l'aîné des enfants, qu'il soit garçon ou fille.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Les origines de la saga, Aegon II.
  2. La Princesse et la Reine.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  4. Les origines de la saga, Étranges coutumes du Sud.
  5. Les origines de la saga, La maison Baratheon.
  6. Les origines de la saga, Aegon III.
Iconesword.png
Iconesword.png
Danse des Dragons
Voir l'article principal
L'offensive des Verts La réponse des Noirs Incertitudes et trahison La fin
Prise d'Harrenhal Reconquête de Repos-des-Freux Première bataille de Chutebourg Seconde bataille de Chutebourg
Bataille du Moulin Brûlé Chute de Port-Réal Chute de Peyredragon Fuite à Peyredragon
Sac de Sombreval Bataille de la Ruffurque Bataille sur l'Œildieu Lune des Trois Rois
Siège de Repos-des-Freux Bataille de la Berge du Lac Soulèvement de Port-Réal Bataille de la route Royale
Bataille du Gosier Bal du Boucher Prise de Fossedragon
Bataille de l'Hydromel