Verredragon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Un bloc d'obsidienne

V.O. : dragonglass

Le verredragon est une roche volcanique fragile et vitrifiée, communément appelée obsidienne par la plupart des mestres. De couleur noire, aux reflets parfois bleu violacé, ses bords sont tranchants comme un rasoir. Facilement taillable, elle fut façonnée en pointes de flèches, de lances ou encore en lames de poignards, notamment par les enfants de la forêt qui ne connaissaient pas le travail du métal. Mestre Luwin possède bon nombre de ces pointes de flèche[1]. Le terme haut valyrien désignant l'obsidienne signifie « feu gelé »[2] (les pyrologues savent éveiller le feu du verredragon[3]) et on peut supposer que le verredragon était exploité dans les mines des Quatorze Flammes, puisqu'on le retrouve dans l'artisanat magique de l'antique Valyria pour la confection des chandelles de verre (on dit que, lors du Fléau de Valyria, le sang noir des démons et du verredragon tombèrent en pluie de nuées rouges[4]). De même, l'ancien avant-poste valyrien de Peyredragon possède de nombreux filons d'obsidienne[2]. Asshaï-lès-l'Ombre semble aussi avoir une production notable de verredragon[3].

Les Autres sont très vulnérables au verredragon : à son contact, ils semblent fondre et disparaissent en quelques secondes. Le verredragon devient alors extrêmement froid[5]. Les enfants de la forêt offraient traditionnellement chaque année une centaine de poignards en obsidienne aux membres de la Garde de Nuit au cours des siècles qui ont suivi la Longue Nuit[6]. Mais, au cours des âges, cette vulnérabilité a été oubliée, et le verredragon est lui-même devenu objet de légende : on raconte ainsi qu'il est créé par les dragons[7].

Le verredragon dans la saga

Dans ACOK

Grâce à Fantôme, Jon découvre, récemment enterrées dans le sol au pied du Poing des Premiers Hommes, de nombreuses lames et pointes de flèches en verredragon, enveloppées dans un manteau de la Garde de Nuit, et accompagnées d'un cor de chasse en corne d'aurochs[8].

Jon garde une dague pour lui et distribue les autres objets à ses proches : deux autres dagues pour le lord Commandant Jeor Mormont et pour Samwell, ainsi que le cor (qui, bien que nettoyé, se révèle inutilisable), une pointe de lance et plusieurs pointes de flèches[9].

Dans ASOS

Lors de la fuite qui suit la bataille du Poing des Premiers Hommes, Samwell, Grenn et P'tit Paul, restés à la traîne, sont attaqués par un Autre, qui tue P'tit Paul. Sam se précipite alors sur lui avec sa dague de verredragon et le détruit, la lame semblant le faire fondre comme de la glace exposée au feu. Samwell, ayant pris peur, finira par donner le poignard à Grenn, prétextant qu'il est plus courageux que lui[5]. Lord Jeor Mormont fait alors répartir les dix-sept pointes de flèches de verredragon restantes entre les meilleurs archers survivants (Bill Rouscaille, Garth Plumegrise, Ronnel Harclay, Gentil Donnel Hill, Alan de Rosby et Ulmer). Quant à la lance, elle est confiée aux sentinelles de garde qui se la partagerons chacun tour à tour[7]. Par la suite Sam récupérera le poignard de Lord Jeor Mormont lorsque celui-ci décédera et le brisera contre le gilet de maille de P'tit Paul lors de sa fuite éperdue avec Vère et son bébé vers le Mur.

Dague de Samwell par Valyrian Steel ; © 2013, Jalic Inc.

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png "Du bon usage du verredragon", article de blog écrit par Sgiath na Sian.

Notes et références