Maître des lois

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : master of laws

Le titre de maître des lois est porté par le membre du Conseil restreint du roi des Sept Couronnes[1] en charge de la chancellerie du royaume.

Attributions[modifier]

Fonctions[modifier]

Le maître des lois est chargé de la collecte et de l'archivage des édits royaux. Il participe sans doute aussi à leur rédaction[2].

D'après une source semi-canonique, il doit de tenir à jour les Livres de la Loi dans lesquels sont écrites les lois qui régissent les Sept Couronnes. Il doit reporter toute modification de la loi et superviser les services d'informations, qui doivent informer les seigneurs et le peuple des décisions royales. Le maître des lois a aussi une responsabilité de conseil, auprès du roi et de son conseil restreint, en particulier pour les questions juridiques. Il peut décharger le roi de certains problèmes juridiques concernant la gestion Port-Réal, comme d'entendre les pétitionnaires.

Selon cette même source, porter le titre de maître des lois permet de conseiller le roi, mais pas de rendre la justice à sa place : ce droit n'est accordé qu'au roi et à sa Main pour des problèmes concernant le royaume et aux lords sur leurs propres terres. Ainsi, un chevalier fieffé devenu maître des lois ne pourrait rendre la justice, alors qu'un lord devenu maître des lois pourrait rendre la justice uniquement sur ses propres terres[3].

Hiérarchie[modifier]

D'après une source semi-canonique, le maître des lois est le responsable hiérarchique de nombreux autres officiers de l'administration royale. Il serait notamment à la tête de tout le système judiciaire et carcéral de Port-Réal :

  • Le High Reeve[N 1] : le juge le plus haut placé de Port-Réal, qui résout les petits litiges et autres conflits. Toutefois, il n'est pas compétent pour les affaires de meurtres, de trahison et les crimes qui peuvent être punis de mort : ces affaires sont de la compétence exclusive du roi des Sept Couronnes et de sa Main
    • Les Reeves[N 1] : des juges, placés sous l'autorité du High Reeve, et qui s'occupent eux aussi de résoudre les petites affaires de justice.
  • Le High Bailiff[N 2] : Responsable hiérarchique des Bailiff, il est placé sous les ordres du High Reeve et du maître des lois. Il a une mission d'investigation, qui empiète parfois sur celle du Guet de Port-Réal. La création du corps des Bailiffs serait le résultat d'un désaccord entre le maître des lois et le commandant du Guet, avant le règne de Baelor Ier Targaryen. On ignore si ces officiers existent toujours à l'époque de la saga.
    • Les Bailiffs[N 2] : placés sous l'autorité du High Bailiff et du maître des lois, ils sont chargés d'enquêter sur des affaires qui sont présentées ou pourraient être présentées aux Reeves.
  • Les Justiciar[N 3] : une poignée d'hommes nommés par le roi, et disposant du pouvoir de juger comme les lords : ils peuvent juger des affaires et proclamer des sentences impliquant la privation de liberté ou l'exécution capitale. Leur rôle est de voyager dans les Sept Couronnes, afin de rendre la justice au nom du roi. Ils se rendent généralement dans les régions qui souffrent des mauvais jugements ou de l'absence de jugement des seigneurs ou des chevaliers fieffés : ils proclament alors une cour de justice ouverte à tous, écoutent les litiges et rendent la justice. Cette pratique leur vaut l'inimitié des nobles, qui peut aller jusqu'au conflit ouvert et à la rébellion, surtout si le Justiciar tente d'appliquer une sanction contre un noble.

Enfin, d'après cette même source, le maître des lois aurait aussi sous sa responsabilité la Justice du Roi[3] :

Icone loupe.png Voir article détaillé : L'administration carcérale du Donjon Rouge.

Histoire[modifier]

Le titre de maître des lois est créé par Aegon Ier Targaryen pendant sa Conquête des Sept Couronnes, qui le confie à lord Triston Massey, sire de Danse-des-Pierres[N 4][6].

Après l'avènement de Jaehaerys Ier Targaryen, lord Prentys Tully de Vivesaigues est convoqué en l'an 49 à Port-Réal pour devenir maître des lois. Cette nomination est un signe d'ouverture du nouveau roi des Sept Couronnes vers les fidèles de la Foi qui avaient été malmenés pendant le règne de son oncle, Maegor le Cruel[7]. Toutefois, à la fin de la régence en l'an 50, Jaehaerys le renvoie à Vivesaigues et se tourne vers lord Albin Massey de Danse-des-Pierres comme nouveau maître des lois[8]. A partir de l'an 55, le roi Jaehaerys se lance dans une grande réforme des lois de son royaume, avec l'aide de ses plus proches collaborateurs, dont lord Albin Massey. Jaehaerys souhaite unifier le droit, afin que tous les habitants de Westeros soit soumis à une seule et même loi. Ce chantier titanesque demande des décennies d'efforts : les deux premières années sont consacrées à la collecte et l'étude des lois venant des quatre coins des Sept Couronnes. Ce travail aboutit au Grand Code du septon Barth, le premier code de lois unifié des Sept Couronnes[9].

En l'an 59, les Frissons emportent lord Albin Massey. Le roi Jaehaerys se tourne alors vers le jeune lord Rodrik Arryn, un érudit réputé. Celui-ci tient la fonction pendant une trentaine d'années, jusqu'à son mariage avec la princesse Daella Targaryen. La fonction est alors confiée au prince de Peyredragon, Aemon Targaryen, jusqu'à son décès en l'an 92[10].

Après avoir été Grand Argentier de son frère Viserys Ier Targaryen pendant une année, le prince Daemon Targaryen devient son maître des lois pendant quelques lunes en l'an 104. La Main du Roi Otto Hightower détestant le prince, il convainc le roi de résigner la charge de son frère, qui devient commandement du Guet de Port-Réal. En l'an 105, Viserys confie la charge de maître des lois à lord Lyonel Fort, seigneur de la maison Fort et sire d'Harrenhal[11]. En l'an 109, lord Lyonel devient Main du roi Viserys, après le renvoi de ser Otto Hightower[12].

A la fin du règne de Viserys Ier Targaryen, la charge de maître des lois est tenue par lord Jasper Wylde[11]. A la mort de Viserys, un conflit de succession connu plus tard sous le nom de Danse des Dragons éclate entre l'héritière désignée de Viserys, sa fille aînée Rhaenyra Targaryen et son fils cadet, issu d'un second mariage, Aegon II Targaryen. Lord Jasper Wylde est convaincu que la loi des Andals, le Grand Conseil de 101 et la décision de Jaehaerys Ier Targaryen de l'an 92 imposent de faire prévaloir le garçon sur la fille en matière de succession. Comme la plupart des membres du conseil restreint, il choisit de soutenir le parti d'Aegon II et siège dès lors à son conseil vert. Il aurait recommandé d'exécuter tous ceux qui ne ploieraient pas le genou devant Aegon[13]. Il est capturé par le parti de la reine lors de la chute de Port-Réal et est lui-même exécuté pour trahison[14].

Au cours de la régence d'Aegon III, les fonctions de maître des lois sont confiées à lord Thaddeus Rowan de Boisdoré en l'an 133, en même temps qu'une place au sein du conseil des régents[15]. Il devient Main du Roi environ un an plus tard[16].

Pendant le règne d'Aerys II Targaryen, lord Symond Staunton est le maître des lois et l'un des principaux partisans du roi lors des querelles qui l'opposent à son fils, le prince Rhaegar Targaryen[17]. Suite à la rébellion de Robert Baratheon, le nouveau roi des Sept Couronnes Robert Baratheon confie cette charge à son frère cadet, lord Renly Baratheon[1].

Dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Du fait de l'éclatement du royaume qui a sombré dans la guerre civile, la charge de maître des lois semble rester vacante[18].

Dans ASOS[modifier]

Suite à la bataille de la Néra, lord Tywin Lannister nomme son propre frère cadet, Kevan Lannister, maître des lois[19]. Cette manœuvre permet de concentrer la plupart des offices royaux et des places du conseil restreint entre les mains des Lannister.

Le décès de son fils cadet, Willem Lannister, l'affecte énormément et lord Tywin doit lui retirer momentanément toute mission[20]. Il assiste toutefois aux séances du conseil restreint et aux cérémonies officielles[21][22][23]. Il semble réintégrer ses fonctions par la suite[24][25][2].

Dans AFFC[modifier]

A la mort de lord Tywin Lannister, son frère Kevan Lannister est pressenti comme nouvelle Main du roi par la reine régente Cersei Lannister[N 5], mais ils se disputent sur les modalités de la régence de Tommen, ce qui conduit Kevan à démissionner[26][27].

En remplacement de ser Kevan, la reine Cersei choisit de nommer lord Orton Merryweather, époux de sa nouvelle confidente, l'ambitieuse Taena Merryweather. Le titre de maître des lois est rebaptisé en « justicier[N 6] »[27]. Bien qu'il ne s'illustre pas particulièrement à ce poste, la reine finit par en faire la Main du Roi. Après l'arrestation et l'emprisonnement de la reine Cersei par le Grand Moineau, lord Orton fuit à Longuetable avec sa femme[28].

Dans ADWD[modifier]

Nommé régent par le conseil restreint[28], ser Kevan Lannister tente d'apaiser les relations avec les Tyrell en nommant justicier un de leurs vassaux, lord Randyll Tarly[29][30].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Ce terme n'est pas encore apparu et n'a pas été traduit dans la saga. Reeve est un titre anglosaxon, désignant un juge qui tire son autorité du roi et non d'un seigneur local.
  2. 2,0 et 2,1 bien que ce titre ne soit pas encore apparu en tant que tel dans la saga, le terme Bailiff est déjà apparu et a été traduit par «bailli».
  3. Bien que ce titre ne soit pas encore apparu en tant que tel dans la saga, le terme Justiciar est déjà apparu et a été traduit par «Justicier».
  4. Lord Triston Massey était un banneret du roi de l'Orage Argilac Durrandon, mais il était plus lié aux Targaryen, car sa demeure, Danse-des-Pierres, était plus proche de l'île de Peyredragon que de la forteresse d'Accalmie. Aussi quand Aegon Ier Targaryen débarqua pour conquérir les Sept Couronnes, les Massey se rallièrent à lui. La nomination de lord Triston au poste de maître des lois est une manière pour Aegon d'honorer et de récompenser son choix (cf. Les origines de la saga, La Conquête).
  5. Celle-ci avait déjà proposé le poste de Main à son frère, Jaime Lannister, déjà lord Commandant de la Garde Royale, mais celui-ci l'avait rebuté (cf. A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei).
  6. The Justiciar en version originale (cf. A Feast for Crows, Chapitre 18, Cersei).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Appendices AGOT.
  2. 2,0 et 2,1 A Storm of Swords, Chapitre 73, Jaime.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Blood of Dragons : (en) "The Court in King’s Landing, The Small Council" sur westeros.org.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  5. Le Prince vaurien.
  6. Les origines de la saga, La Conquête.
  7. Fire and Blood : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  8. Fire and Blood : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.
  9. Fire and Blood : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.
  10. Fire and Blood : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  11. 11,0 et 11,1 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  12. Les origines de la saga, Viserys I.
  13. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  14. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  15. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  16. Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.
  17. Les origines de la saga, L'année du Printemps Trompeur.
  18. Appendices ACOK.
  19. Appendices ASOS.
  20. A Storm of Swords, Chapitre 33, Tyrion.
  21. A Storm of Swords, Chapitre 54, Tyrion.
  22. A Storm of Swords, Chapitre 60, Sansa.
  23. A Storm of Swords, Chapitre 61, Tyrion.
  24. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  25. A Storm of Swords, Chapitre 71, Tyrion.
  26. A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei.
  27. 27,0 et 27,1 A Feast for Crows, Chapitre 13, Cersei.
  28. 28,0 et 28,1 A Feast for Crows, Chapitre 44, Cersei.
  29. A Dance with Dragons, Chapitre 55, Cersei.
  30. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.