Forley Prestre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Forley Prestre
Identité
V.O. Forley Prester
Apparence
Cheveux chauve (bruns)
Taille petit
Poids mince
Statut
Rang chevalier
Blasons
Ser Forley fait partie de la maison Prestre

Ser Forley Prestre[N 1] est un chevalier banneret de la maison Lannister et un cousin de lord Garrison Prestre, le seigneur de la maison Prestre et sire de Feux-de-Joie[1]. Ser Forley est un homme de petite taille, mince et coriace, avec un crâne chauve, un nez pincé et une barbe brune grisonnante. Il ressemble plus à un tavernier qu'à un chevalier[2].

Dans AGOT[modifier]

Ser Forley fait partie de l'armée de ser Jaime Lannister qui envahit le Conflans, et est en charge du campement sud (comptant deux mille lances, autant d'archers et une compagnie mercenaire de Tyrosh) pendant le siège de Vivesaigues. Lorsque Robb Stark attaque les assiégeants (à la bataille des Camps), il parvient à retirer ses forces en bon ordre (exception faite des mercenaires, qui passent à l'ennemi) et se replie ensuite vers la passe de la Dent d'Or qu'il doit protéger des armées de Robb[3].

Dans ASOS[modifier]

Ser Forley, rejoint par ser Daven Lannister, doit attendre le départ de l'armée du roi Robb de Vivesaigues vers le Nord pour investir à nouveau la forteresse des Tully[4].

Dans AFFC[modifier]

Ser Forley participe au second siège de Vivesaigues où il occupe le sud de la Ruffurque avec lord Emmon Frey, des troupes de la maison Lannister et quelques seigneurs riverains[5]. Il est l'un des hommes convoqués pour le Conseil de guerre par ser Jaime Lannister, après sa rencontre infructueuse avec ser Brynden Tully[6]. Ser Forley est chargé par ser Jaime, après la chute de la forteresse, d'escorter lord Edmure Tully jusqu'à Castral Roc en tant que prisonnier. Fort de l'aide de quatre cents hommes, il est également chargé de raccompagner les Ouestrelin dans l'Ouest[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Traduit par son nom en version originale "Forley Prester" par le traducteur Jean Sola dans sa traduction d'A Game of Thrones.

Références[modifier]