Guerre des Rois à Neuf Sous

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Feunoyr

V.O. : the War of the Ninepenny Kings

La guerre des Rois à Neuf Sous, également connue comme la dernière rébellion Feunoyr (et la sixième tentative, pour les Feunoyr, de prendre le Trône de Fer), était un conflit entre les Neuf, un groupe de puissants marchands, de capitaines mercenaires et de pirates des cités libres, et les loyalistes du roi des Sept Couronnes Jaehaerys II Targaryen[1], en l'an 260[2].

Contexte[modifier]

En l'an 258, les Neuf, un groupe ambitieux de hors-la-loi et de mercenaires d'Essos se réunissent dans les Terres Disputées, sous l'Arbre des Couronnes où ils se jurent de s'entraider afin que chacun d'eux obtienne un royaume. Parmi eux, se trouvait Maelys Feunoyr, mieux connu sous le nom de Maelys le Monstrueux. Le dernier prétendant Feunoyr avait pris le commandement de la Compagnie Dorée en tuant son cousin Daemon quelques années auparavant. Les Neuf projetaient de lui obtenir les Sept Couronnes[3].

Lorsqu'il apprend cette alliance, le prince Duncan Targaryen raille sur le fait que "des couronnes étaient vendues neuf sous", ce qui fit connaitre les Neuf sous le nom de Rois à Neuf Sous[3]. La plupart des hommes, y compris le roi Aegon V et plus tard son fils, le roi Jaehaerys II Targaryen, pensent que la menace de ces prétendants va être contrecarrée par la puissance des cités libres. Mais il n'en est rien : les Neuf réussissent à prendre le pouvoir à Tyrosh et confient le gouvernement à l'un d'entre eux, Alequo Adarys Langue d'Argent[2].

Le roi Jaehaerys II Targaryen, qui avait succédé à son père sur le Trône de Fer en l'an 259, reconnait la menace que représentaient les Neuf et envoya une grande force aux Degrés de Pierre, sous les ordres de sa Main, lord Ormund Baratheon[2]. Cette force comprend notamment une centaine de snekkars fer-nés, menés par lord Quellon Greyjoy[4].

Déroulement[modifier]

La guerre fait rage pendant un an environ. Lord Ormund Baratheon est l'un des premiers à mourir, tué par Maelys Feunoyr. Le lord Commandant de la Garde Royale Gerold Hightower assure le commandement de l'ost Targaryen[2]. Ser Jason Lannister, qui commande les forces de la maison Lannister meurt à Peyresang ; son commandement passe à ser Roger Reyne[5]. La flotte fer-née joue un rôle capital dans les Degrés de Pierre[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille des Degrés de Pierre.

Finalement, lors de la bataille des Degrés de Pierre, c'est le jeune Barristan Selmy qui met fin à la menace pesant sur les Sept Royaumes en traçant un chemin sanglant au travers les rangs de la Compagnie Dorée pour tuer Maelys le Monstrueux en combat singulier, le dernier de la lignée mâle des Feunoyr[6][7].

Mais il faut encore six ans avant que les possessions des Neuf à Essos soient reprises. Alequo Adarys est finalement empoisonné par sa reine et l'Archonte reprend le pouvoir à Tyrosh[2].

Bilan[modifier]

Beaucoup de jeunes chevaliers et seigneurs se sont distingués durant cette guerre, tels que Steffon Baratheon, Brynden Tully, Tywin Lannister et son frère Kevan, ainsi qu'Aerys Targaryen. Le grand-oncle de lord William Dustin participe à la guerre[8], ainsi que Meribald et ses frères[1].

Avec la mort d'Ormund, Steffon Baratheon devient le nouveau lord d'Accalmie. Il reste très proche du prince Aerys Targaryen et de ser Tywin Lannister. Tywin, lui-même jeune chevalier, eut l'honneur de donner ses éperons au prince Aerys, après avoir combattu de façon chevaleresque[9]. Tywin devient endurci, particulièrement contre son père inefficace, Tytos, qui n'a pas pris part à la guerre, restant plutôt chez lui avec sa maîtresse. Ce ressentiment des hommes des terres de l'Ouest finit par faire éclater la révolte des Reyne et des Tarbeck en l'an 261[5].

Les frères de ser Tywin, Tygett et Kevan s'illustrent également par leur bravoure et leur talent. Le second est fait chevalier par son maître, ser Roger Reyne[5].

Hoster Tully fait la connaissance de lord Baelish pendant la guerre, ce qui l’amène à prendre son fils, Petyr, comme pupille[10].

La mort du dernier membre de la maison Feunoyr marque la fin définitive des rébellions Feunoyr[9].

Ayant mis fin à la lignée Feunoyr lors de la bataille des Degrés de Pierre, ser Barristan Selmy est nommé dans la Garde Royale, par le lord Commandant Gerold Hightower[11].

La guerre est décrite dans le Chronique de la guerre des Rois à Neuf Sous de mestre Eon[2] et Observations sur la récente effusion de sang des Degrés de Pierre du Grand Mestre Pycelle[N 1]. Selon Septon Meribald, beaucoup de petites gens qui ont combattu pendant cette guerre sont devenus des hommes brisés[1].

Les forces en présences[modifier]

Les loyalistes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ces informations ne figurent pas dans la version définitive des Origines de la saga où le paragraphe consacré aux terres de l'Ouest a été considérablement raccourci par manque de place. Elles figurent néanmoins dans la version longue du chapitre lu par George R.R. Martin à la ConCarolinas en mai 2014 et publié sur son site internet en mars 2015.

Références[modifier]