Ost

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : host

Un ost est la formation militaire classique d'une armée dans les Sept Couronnes. Il peut être composé des levées d'un seigneur ou de celles de ses bannerets, de mercenaires, ou d'alliés de circonstances. Sa composition, son organisation ou ses effectifs dépendent du commandant de l'ost ou des circonstances[N 1].

Généralités[modifier]

Lorsque deux osts ennemis se rencontrent, l'organisation de l'armée et le choix du terrain peuvent se révéler cruciaux. Par exemple, un terrain plat avec une terre sèche avantage les charges de cavalerie lourde[1].

Au cours des combats, lorsqu'un des deux osts se brise, les hommes qui le composent fuient généralement le champ de bataille, et tentent alors de trouver un endroit où ils seront en sécurité. L'armée adverse leur donne alors la chasse, pour éviter que leurs troupes ne se reforment et ne retentent une attaque ultérieure contre elle[2]. Les hommes qui abandonnent l'ost de leur seigneur sont appelés des hommes en rupture de ban, et deviennent généralement des hors-la-loi[3].

Quelle que soit sa composition, un ost est particulièrement vulnérable aux dragons, ayant peu de moyens pour s'en défendre. Le feu-dragon s'avère très meurtrier face à de tels regroupements par temps sec lorsque le vent souffle[4], et même par temps de pluie[1]. Pour se défendre contre les dragons, la stratégie usuelle semble être d'utiliser des arcs longs, des arbalètes et des scorpions et de viser en priorité le dragonnier, comme le fait Criston Cole lors du siège de Repos-des-Freux ou comme le font les marins de la Triarchie lors de la bataille du Gosier[5].

Dans les légendes[modifier]

D'après les contes de Vieille Nan, les Autres conduiraient un ost de morts[6].

Histoire et effectifs[modifier]

La Conquête[modifier]

Au début de la Conquête des Sept Couronnes par les Targaryen, Aegon le Conquérant et ses sœurs-épouses ne débarquent qu'avec une armée modeste, entre trois mille hommes ou seulement quelques centaines selon les sources. Ses forces ne cessent de croître à mesure que s'enchaînent ses victoires. Alors qu'il assiège Harrenhal, renforcé par les levées des seigneurs riverains rebelles, il revendique avoir huit mille hommes. Il peut aligner environ onze mille hommes lors de la bataille du Champ de Feu et il en a ensuite quarante-cinq mille à opposer au roi du Nord.

Le plus grand ost jamais vu à Westeros comptait cinquante-cinq mille hommes, réunis par les rois du Bief Mern IX Jardinier de Hautjardin et du Roc Loren Lannister de Castral Roc, pour s'opposer à la Conquête des Sept Couronnes par la maison Targaryen. Elle comptait six cents seigneurs et plus de cinq mille chevaliers montés. À la même époque, les seigneurs des maisons Mouton de Viergétang et Sombrelyn de Sombreval parviennent à masser trois mille hommes pour repousser les Targaryen. Le roi du Nord Torrhen Stark de Winterfell parvient à rassembler trente mille Nordiens pour lutter contre les Targaryen[1].

En l'an 4, Aegon Ier Targaryen lance la première guerre Dornienne et réunit trente mille hommes, menés par deux mille chevaliers et trois cents nobles. Une troupe d'un millier d'hommes supplémentaires est menée par Orys Baratheon[7].

La Danse des Dragons[modifier]

Au début de la Danse des Dragons en l'an 129, lord Ormund Hightower quitte Villevieille avec mille chevaliers, mille archers, trois mille hommes d'armes et plusieurs milliers de filles de camp, d’épées-louées et de francs-coureurs[5]. Enchaînant les victoires grâce au dragon Tessarion qui les accompagne, son ost grandit et se monte à vingt mille hommes au plus fort de la guerre, d'après le livre du Grand Mestre Munkun[8].

En l'an 129, la Main du Roi, ser Criston Cole de la Garde Royale mène une campagne punitive contre les seigneurs des terres de la Couronne ralliés à Rhaenyra. Il mène une centaine de chevaliers, cinq-cents hommes d'armes de la maison royales et trois fois plus de mercenaires. Il est renforcé par les levées seigneuriales de Rosby et de Castelfoyer. Avec cet ost, il mène le sac de Sombreval et le siège de Repos-des-Freux[5].

En l'an 130, le prince régent Aemond Targaryen et la Main du Roi, ser Criston Cole de la Garde Royale quitte Port-Réal avec quatre mille hommes en direction d'Harrenhal. Ils reprennent Harrenhal sans avoir besoin de combattre[5], mais la mort, la maladie et la désertion éclaircissent leurs rangs. Ils ne sont plus que trois mille six cents, lorsque Criston Cole ordonne de quitter la forteresse[8].

Lord Cregan Stark envoie dans un premier temps deux mille vétérans aguerris, surnommés les Loups de l'Hiver, sous le commandement de lord Roderick Dustin de La Tertrée. Ils sont rejoints par lord Forrest Frey des Jumeaux avec deux cents chevaliers et six cents fantassins, et Robb Rivers, l'Archer de Corneilla, commandant trois cents archers de la maison Nerbosc. Ralliés par d'autres seigneurs riverains, ils massacrent l'armée Lannister lors de la bataille de la Berge du Lac. Par la suite, ils organisent plusieurs embuscades pour briser ce qui reste de l'ost de ser Criston Cole. Lorsque les deux armées se font finalement face, l'armée de la reine se monte à trois cents chevaliers, trois cents archers à arcs droits, trois mille archers ordinaires, trois mille piquiers et encore plusieurs centaines de guerriers nordiens. L'ost de la reine massacre celui de ser Criston, lors du Bal du Boucher[8].

Lord Borros Baratheon d'Accalmie assemble un ost de six mille hommes, qu'il préfère diriger vers les montagnes Rouges au sud, plutôt que vers le cœur du conflit, au nord[8].

A Chutebourg, une bataille oppose les forces fidèles à Rhaenyra à celle d'Aegon II. Les partisans de la reine seraient six mille, neuf mille ou douze mille selon les sources. Son armée se compose de la garnison de la maison Piète, d'hommes du sud ayant fui Pont-l'Amer et Longuetable, des troupes du Conflans ou du Nord ayant remporté une victoire lors du Bal du Boucher, et de quelques seigneurs ou chevaliers fieffés des terres de la Couronne. Ils sont renforcés par l'arrivée de deux dragons, Vermithor monté par Hugh Marteau et Aile-d'Argent monté par Ulf Blanc. En face, l'armée de lord Ormund Hightower se monterait à vingt mille hommes et dispose d'un dragon plus jeune et plus vif, Tessarion, monté par Daeron le Hardi. La bataille tourne à l'avantage des partisans du roi à cause des Trahisons de Chutebourg[8].

Dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Au cours de la Guerre des Cinq Rois, des rumeurs prétendent que Renly Baratheon aurait assemblé le plus grand ost jamais vu, fort de cent mille hommes[9]. Il le revendique également devant Catelyn Stark[10], mais Tyrion Lannister fait remarquer à sa sœur Cersei que ce nombre paraît excessif[9].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le sujet dédié sur le forum de la Garde de Nuit.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Feu et Sang : La Conquête d'Aegon.
  2. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  3. A Feast for Crows, Chapitre 26, Brienne.
  4. A Game of Thrones, Chapitre 14, Tyrion.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  6. A Game of Thrones, Chapitre 25, Bran.
  7. Feu et Sang : Le règne du Dragon. Les guerres du roi Aegon Ier.
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3 et 8,4 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  9. 9,0 et 9,1 A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  10. A Clash of Kings, Chapitre 32, Catelyn.