Union de Dorne aux Sept Couronnes

De La Garde de Nuit
Révision datée du 9 mars 2019 à 19:42 par Eridan (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Martell

L'union de Dorne aux Sept Couronnes est un événement qui a longtemps été désiré par les rois des Sept Couronnes de la dynastie Targaryen, mais qui n'arrive qu'en l'an 187.

Les tentatives militaires[modifier]

Lorsque Aegon I Targaryen entreprend sa Conquête de Westeros l'an -2, il a pour objectif d'unir les Sept Couronnes. Il parvient à en soumettre six, mais la dernière, la principauté de Dorne, lui résiste. Pendant neuf ans, les Sept Couronnes s'abîmeront dans une première guerre Dornienne, qui n'aboutit à rien[1]. La conquête de Dorne entre l'an 157 et l'an 160 s'achève elle-aussi sur un statut quo[2]. Les guerres ne permettent pas de faire céder Dorne, qui reste indépendante.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerres Dorniennes.

Les débuts diplomatiques[modifier]

Le roi des Sept Couronnes Baelor Ier Targaryen initie les premiers rapprochements diplomatiques avec Dorne en l'an 160, en restituant en vie les otages que son frère Daeron Ier avait emmenés à Port-Réal pour assurer la fidélité des grandes maisons dorniennes. Baelor entreprend le chemin de Port-Réal jusqu'à Lancehélion à pied et pratiquement seul. A la fin de son périple, il rencontre miraculeusement le prince régnant de Dorne, et parvient à signer une paix avec celui-ci, incluant la promesse d'un mariage entre le prince Daeron, fils du cousin de Baelor, et la princesse de Dorne, Mariah Martell, fille aînée du prince régnant[3].

Ce rapprochement diplomatique initie ce qui amènera au rattachement de Dorne. Au cours des années qui suivent, le prince Daeron Targaryen a de plus en plus d'importance dans le gouvernement des Sept Couronnes. Lorsque le roi Baelor Ier meurt en l'an 171, la couronne passe à Viserys II Targaryen, le grand-père de Daeron. Lorsque celui-ci décède en l'an 172, son fils Aegon IV Targaryen lui succède, faisant de Daeron le prince héritier.

Le prince Daeron[modifier]

Le prince Daeron devient un allié précieux pour les Dorniens. En l'an 174, son père Aegon IV projette de lancer une nouvelle guerre contre Dorne sans motif[N 1]. Daeron s'oppose avec virulence aux projet de son père et sa tentative fantasque se solde par un désastre[4].

Par ailleurs, le mariage de Daeron et de Mariah Martell se révèle fécond, puisqu'il leur naît quatre fils.

Le rattachement définitif[modifier]

En l'an 184, le prince Daeron succède à son père Aegon IV, sous le nom de Daeron II Targaryen. Il entame dès lors des négociations avec son beau-frère, le prince régnant de Dorne, Maron Martell, pour unir pacifiquement Dorne aux Sept Couronnes. Ces négociations durent deux ans et débouchent sur un accord avantageux et des privilèges exclusifs à destination des Dorniens :

  • la maison Martell devient la maison suzeraine de Dorne et conserve son titre princier. Dans une société, comme celle des Sept Couronnes, où les seigneurs locaux disposent de grands pouvoirs, c'est comme si la situation était inchangée ;
  • les lois de Dorne continuent de s'appliquer sur le sol Dornien, créant une exception, un particularisme juridique sur ce territoire ;
  • l'impôt dû au Trône de Fer est calculé et collecté par les fonctionnaires des Martell, et non par ceux du Trône de Fer. Le Donjon Rouge ne dispose que d'un pouvoir de contrôle ponctuel sur leurs comptes[5].

Maron Martell est fiancé à Daenerys Targaryen, sœur cadette de Daeron. Il l'épouse à sa majorité en l'an 187 et prête serment d'allégeance au Roi des Sept Couronnes au cours d'une cérémonie grandiose et festive[5].

Les conséquences[modifier]

L'union de Dorne au royaume est bénéfique à bien des égards : les Martell se révèlent des alliés constants pour les Targaryen dans le siècle qui suit. Le sud de Westeros n'est plus l'objet de luttes et de pillages, même si l'inimitié séculaire des Orageois et des habitants du Bief contre les Dorniens perdure.

Toutefois, dans les années qui suivent, cette paix avec Dorne crée des tensions. Outre les privilèges qu'il n'a octroyé qu'aux Dorniens, Daeron II est critiqué pour avoir fait venir des Dorniens à la cour de Port-Réal et leur avoir confié des offices importants. L'influence dornienne croissante inquiète les bannerets de Daeron, qui sont obligés de se disputer les faveurs du roi avec leurs anciens ennemis. Un sentiment identitaire et réactionnaire apparaît. Certains remarquent même que la physionomie de l'héritier de Daeron, Baelor Targaryen, rappelle moins les traits valyriens typiques des Targaryen, que les traits dorniens de sa mère, Mariah Martell. Dans ce contexte, de nombreux seigneurset chevaliers vont se fédérer autour du demi-frère bâtard de Daeron, Daemon Feunoyr, ce qui aboutit à la première rébellion Feunoyr.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellions Feunoyr.

Voir aussi[modifier]

Notes et Références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Les commentateurs ultérieurs pensent qu'Aegon IV cherchait à affaiblir le plus puissant allié de son fils : Aegon et Daeron ne s'appréciaient pas et le père semble être à l'origine des rumeurs de bâtardise qui ont couru sur le fils. Le roi menaçait parfois de le déshériter, mais il ne le fit jamais, sans doute par crainte d'une guerre de succession. Daeron avait des amis qui n'auraient pas hésité à convoquer leur ban pour défendre les droits du prince, et parmi ses alliés, le plus puissant était assurément Dorne (cf. Les origines de la saga, Aegon IV.).

Références[modifier]

  1. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons.
  2. Les origines de la saga, Daeron I.
  3. Les origines de la saga, Baelor I.
  4. Les origines de la saga, Aegon IV.
  5. 5,0 et 5,1 Les origines de la saga, Daeron II.