Elinor Costayne

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Elinor Costayne
Identité
V.O. Elinor Costayne
Mother Elinor
Surnom Mère Elinor
Apparence
Cheveux roux
Statut
Rang lady
reine
septa
Titres reine des Sept Couronnes
Mère du matristère de Port-Lannis
Naissance an 28[N 1]
Famille
Époux Theo Boulin
Maegor Ier Targaryen
Enfants trois de son premier époux
un mort-né de son second époux
Blasons
Elinor faisait partie de la maison Costayne Elinor était l'épouse de ser Theo Boulin Elinor était l'épouse du roi Maegor I Targaryen

Elinor Costayne était une femme de la maison Costayne, qui fut l'épouse du chevalier fieffé Theo Boulin. Elle dut ensuite se marier avec le roi des Sept Couronnes Maegor Ier Targaryen, dont elle fut une des « Épouses Noires »[1][2]. Par la suite, elle devint septa et fit partie des Sept Orateurs de Jaehaerys Ier Targaryen[3].

Elle était rousse[2].

Histoire[modifier]

Elinor Costayne est l'épouse du chevalier Theo Boulin, un fidèle du roi des Sept Couronnes Maegor Ier Targaryen, à qui elle donne trois fils. En l'an 47, le roi Maegor décide de se remarier. Peu de temps après, ser Theo est accusé de trahison et exécuté, malgré ses protestations d'innocence. Maegor laisse Elinor porter le deuil pendant sept jours, avant de la convoquer pour lui annoncer qu'il compte l'épouser en même temps que la princesse Rhaena Targaryen et Jeyne Ouestrelin. Chacune étant veuve du fait de Maegor, elles sont surnommées les « Épouses Noires ».

Au cours de la cérémonie, lady Elinor Costayne ne peut défier le roi, car ces trois fils sont présents en tant qu'otages. La nuit des noces aurait été mouvementée, d'après différents rapports contradictoires. Certains prétendent que les trois nouvelles reines auraient partagé le même lit, alors que d'autres rapportent que le roi les aurait visitées l'une après l'autre durant la nuit. D'après les rumeurs, Elinor aurait griffé le dos du roi jusqu'au sang. Peu après le mariage, son fils aîné est envoyé comme pupille aux Eyrié, alors que le cadet rejoint Hautjardin. Le dernier-né est confié à une nourrice, le roi désapprouvant que cet office soit confié à une reine.

La famille d'Elinor reçoit des terres et des titres lorsqu'elle tombe enceinte, peu après Jeyne Ouestrelin. Cette dernière meurt en accouchant avant terme d'un enfant monstrueux et mort-né, et il est révélé que la reine Tyanna de la Tour, épouse délaissée de Maegor et maîtresse des chuchoteurs, aurait empoisonné les reines de Maegor, afin qu'il n'ait jamais aucun descendant. En l'an 48, Elinor met effectivement au monde avant terme un enfant malformé, sans yeux, avec des petites ailes, mais survit à la fausse-couche.

Cette même année, Jaehaerys Ier Targaryen déclare ses prétentions au Trône de Fer contre son oncle Maegor. Celui-ci peine à rassembler quelques seigneurs mineurs des terres de la Couronne pour défendre sa cause. Au lendemain de son conseil de guerre, la reine Elinor le découvre mort sur le Trône de Fer.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Mort mystérieuse de Maegor Ier Targaryen.

Maegor étant resté toute la nuit dans la salle du trône réputée fermée, certains soupçonnent Elinor d'avoir elle-même assassiné le roi pour venger le meurtre de son premier époux. Elle se retire ensuite à Trois Tours. Envisagée un temps pour épouser le jeune roi Jaehaerys Ier Targaryen, elle devient finalement, à partir de l'an 51, l'une des émissaires du roi auprès de la population des Sept Couronnes. Elle parcourt le Bief pour répandre la doctrine de l'Exceptionnalisme. Durant les dernières années de sa vie, elle deviendra septa et dirigera le matristère de Port-Lannis[3].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Elle a dix-neuf ans le jour de son mariage avec Maegor Ier Targaryen (cf. The Sons of the Dragon).

Références[modifier]

  1. Les origines de la saga, Maegor I.
  2. 2,0 et 2,1 The Sons of the Dragon.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.