Lois de l'hospitalité

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Droits de l'hôte)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : laws of hospitality ou guest right

Les lois de l'hospitalité ou les droits de l'hôte sont d'anciennes traditions des Premiers Hommes protégeant autant celui qui donne l'hospitalité que celui qui la reçoit[1]. Ceux qui contreviennent à cette tradition sont considérés comme maudits par les anciens dieux[2]. Cette coutume, également respectée chez les sauvageons[3], existe aussi dans la culture andale[4], mais elle est moins importante dans les mentalités[5]. Certaines légendes, comme celle du Rat Coq, évoquent les malédictions qui pèsent sur ceux qui ne respectent pas ces coutumes[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rat Coq.

D'après mestre Egbert, il est rare que quelqu'un contrevienne aux droits de l'hôte dans le Nord, où ces crimes sont perçus et punis comme les pires des trahisons, à l'instar des régicides[5].

Description

La forme la plus traditionnelle des lois de l'hospitalité veut que l'hôte soit accueilli par du pain et du sel[6], mais, plus généralement, le partage du vin et de la nourriture[7], ou le fait de dormir sous le même toit suffisent à pouvoir invoquer les droits de l'hôte comme sauf-conduit[8].

En contrepartie de la protection due à l'hôte, ce dernier doit également respecter le droit de l'occupant des lieux à fixer des règles de vie à tous ceux qu'il accueille; ce principe est résumé dans l'adage « Son toit, sa loi[N 1] »[3]. Par extension, il est très mal perçu de menacer un hôte à sa table[9].

Au départ de son invité, le maître des lieux lui remet un « cadeau de courtoisie »[N 2], et n'est dès lors plus tenu par les lois de l'hospitalité[10].

Histoire

Au nom du droit de l'hôte, lord Lyman Lannister refuse d'obéir au roi Maegor Ier Targaryen, qui lui ordonne de chasser son neveu Aegon de Castral Roc[11][12].

Les lois de l'hospitalité dans la saga

Dans ASOS

Après la bataille du Poing des Premiers Hommes, certains membres de la Garde de Nuit tuent Craster à sa propre table, au mépris des lois de l'hospitalité[13].

Lorsque ser Jaime Lannister est emmené captif à Harrenhal par les Braves Compaings, il est invité à dîner par lord Roose Bolton. Alors que ce dernier lance que les Lannister mentent, ser Jaime menace de l’éborgner ; lord Bolton, moqueur, lui rétorque que, contrairement aux Nordiens, il n'est guère respectueux des lois de l'hospitalité[9].

Les Noces Pourpres voient l'assassinat du roi Robb Stark et de certains de ses vassaux aux Jumeaux lors des noces de lord Edmure Tully et de Roslin Frey. Cet événement choque alors les gens des Sept Couronnes, aussi bien dans le peuple[4] que dans la plupart des familles nobles[14][15].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Noces Pourpres.

Dans AFFC

Lord Petyr Baelish utilise les lois de l'hospitalité pour son compte lorsqu'il reçoit les Seigneurs Déclarants à sa table aux Eyrié. S'étant auparavant payé les services de ser Lyn Corbray, il organise avec celui-ci un simulacre de non respect des lois de l'hospitalité. Offusquée par les fausses menaces de Lyn Corbray, l'assemblée des seigneurs déclarants concède à Littlefinger un délai d'un an supplémentaire pour rétablir les finances du Val d'Arryn[15].

Dans ADWD

Au départ des Frey de Blancport pour Winterfell, lord Wyman Manderly offre à chacun d'entre eux un palefroi comme cadeau de courtoisie[10].

Lady Alys Karstark, qui a pris la fuite de Karhold, se réfugie à Châteaunoir et y bénéficie des lois de l'hospitalité[6].

Notes et références

Notes

  1. En version originale : « His roof, his rule. »
  2. Guest gift en version originale.

Références