Maison Frey

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Frey)
Aller à : navigation, rechercher
Maison Frey
Deux tours jumelles bleues sur un champ gris argenté

Deux tours jumelles bleues sur un champ gris argenté[1]
Informations
V.O. House Frey
Demeure Les Jumeaux
Rang Maison noble
Vassale de Maison Tully
Vassaux Maison Charlton
Maison Erongué
Maison Foin
Maison Quenenny

La maison Frey[N 1] est une des plus jeunes maisons d'importance de Westeros. Elle a été fondée environ six siècles avant le début de la saga, lorsque son fondateur a été anobli et a reçu ses terres. Elle tire une bonne partie de sa richesse et de sa puissance de sa demeure : les Jumeaux sont en effet un des rares passages sur la Verfurque où passe la route entre le Nord et le Conflans. Les Frey ont pu y établir un fructueux péage, qui fait leur richesse et leur vaut le titre de sire du Pont[2][3]. Avec le temps, ils sont devenus les plus puissants vassaux de la maison Tully[4]. Ils sont notamment capables de déployer des armées plus importantes que les Tully eux-mêmes[5].

Les membres de la maison Frey sont nombreux à avoir un nez allongé et un menton effacé, ce qui les fait ressembler à une belette. Ces traits physiques distinctifs sont hérités de leur prolifique géniteur, lord Walder, et permettent de les reconnaître même au sein d'une foule[6].

Le nombre conséquent d'héritiers potentiels des Jumeaux contribue au fait que les relations entre les membres de la maison soient des plus tendues et que les rivalités y soient légion. De surcroît, il est impossible pour lord Walder de doter tous ses rejetons de terres, et beaucoup d'entre eux ne disposent d'aucun revenu en propre. Les ragots et les trahisons sont donc monnaie courante dans cette maisonnée où il semble difficile pour les individus de se faire remarquer et reconnaître[7].

Histoire[modifier]

Lors de la Conquête de Westeros par les Targaryen, les maisons Bracken, Nerbosc, Mallister, Vance, Piper, Fort et Frey sont parmi les premières à suivre lord Edmyn Tully dans sa rébellion contre le roi Harren le Noir et sa soumission à Aegon le Conquérant[8].

À la fin de l'an 43, lord Frey se déclare pour le prétendant Aegon le Sans-Couronne, fils aîné du précédent roi Aenys Ier Targaryen, contre son oncle, l'usurpateur Maegor Ier. Après la défaite d'Aegon et de ses alliés lors de la bataille sous l'Œildieu, la maison Frey perd sans doute des terres et doit donner des otages[9].

En l'an 112, les Jumeaux sont visités par la princesse Rhaenyra Targaryen au cours de sa pérégrination à travers le Conflans. Un fils cadet de lord Frey, Forrest, est assez audacieux pour demander spontanément sa main. Il est rebuté et surnommé dès lors Frey le Sot[10]. Des années plus tard, au cours de la Danse des Dragons, Forrest Frey devenu chevalier s'engage auprès des partisans de Rhaenyra. Après la prise d'Harrenhal, la forteresse devient le point de ralliement des seigneurs riverains[11]. Menés par le prince Daemon Targaryen sur son dragon Caraxes, les troupes de la maison Frey participent notamment à la prise de la Haye-Pierre, siège de la maison Bracken, soutien d'Aegon II Targaryen[12]. Devenu seigneur de sa maison, lord Forrest Frey compte deux cents chevaliers et six cents fantassins. Ils se joignent aux Loups de l'Hiver de lord Roderick Dustin de Tertre-bourg et aux Nerbosc menés par Robb Rivers. Ils piègent les Lannister menés par lord Humfrey Lefford contre l'Œildieu et y livrent la plus terrible et sanglante bataille de toute la guerre, la bataille de la Berge du Lac. Lord Forrest Frey y trouve la mort[13].

La veuve de lord Forrest, lady Sabitha Vyprin, mène dès lors les troupes de la maison Frey[13] et assure la régence de leur héritier[5]. Elle reprend Harrenhal, mais doit fuir lorsque le prince Aemond Targaryen y revient avec son dragon Vhagar. Elle se réfugie aux Jumeaux[13]. Elle rejoint l'armée des seigneurs riverains lors de la seconde bataille de Chutebourg[14], puis lors de la bataille de la route Royale[15]. Malgré sa position, à l'issue de la guerre, lady Sabitha Frey ne devient pas une des régentes du nouveau roi, Aegon III Targaryen, mais il semble qu'elle n'en ait pas été offensée[16].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Régence d'Aegon III.

En l'an 135, six cents Frey se joignent à l'ost de ser Robert Rowan pour régler le conflit de succession de Jeyne Arryn dans le Val[17].

En l'an 209, des Frey participent au tournoi de Cendregué[18].

Généalogie[modifier]

Anciens membres[modifier]

Arbre généalogique de la maison Frey dans A Dance with Dragons (version image - cliquer pour agrandir).

Membres actuels[modifier]

  • Lord Walder Frey, dit le Tardif, sire du Pont, seigneur de la maison ;

Les enfants de sa première épouse : Perra Royce[modifier]




Les enfants de sa deuxième épouse : Cyrenna Swann[modifier]


Les enfants de sa troisième épouse : Amarei Crakehall[modifier]







Les enfants de sa quatrième épouse : Alyssa Nerbosc[modifier]





  • Tyta Frey, dite Tyta la pucelle, leur fille cadette ;

Sa cinquième épouse : Sarya Whent[modifier]

Elle ne lui donna pas d'enfant.

Les enfants de sa sixième épouse : Bethany Rosby[modifier]

Les enfants de sa septième épouse : Annara Farring[modifier]

Sa huitième et actuelle épouse : Joyeuse Erongué[modifier]

Elle ne lui a pas (encore) donné d'enfant.

Ses bâtards[modifier]

Maisons vassales des Frey[modifier]

La maison Frey dans la saga[modifier]

Dans L'Œuf de Dragon[modifier]

En l'an 211, la fille de lord Frey se déhonore en couchant avec un marmiton. Par le truchement de lord Gormon Peake, lord Frey la marie en urgence à lord Ambrose Beurpuits de Murs-Blancs, malgré la disgrâce qui pèse sur lui depuis la première rébellion Feunoyr. Mais ce mariage et le tournoi qui suivent ne sont que des prétextes pour lancer une nouvelle rébellion Feunoyr. Lord Frey est dubitatif lorsqu'il découvre que le prétendent Feunoyr n'a pas avec lui l'épée royale d'Aegon le Conquérant, symbole de légitimité rattaché à la maison Feunoyr depuis la première rébellion. L'absence d'Aigracier, partisan influent des Feunoyr, le trouble également. Au cours du tournoi, l'œuf de dragon de lord Ambrose disparaît et un jeune écuyer portant une bague aux armoiries du prince de Lestival Maekar Targaryen est produit par le mestre devant lord Beurpuits et lord Frey ; le jeune garçon prétend que le prince Maekar approche avec un ost puissant. Voyant la cause Feunoyr perdue, lord Frey quitte le château avec sa famille et sa maisonnée, abandonnant sa fille à son nouvel époux. Il rejoint ensuite l'ost mené par la Main du Roi, Brynden Rivers[19].

Avant AGOT[modifier]

Au cours de la rébellion de Robert Baratheon, lord Walder Frey convoque son ban, mais ses troupes n'arrivent qu'après la résolution du conflit, sans qu'on puisse savoir qui il avait décidé de soutenir finalement. Son suzerain, lord Hoster Tully de Vivesaigues, se défie de lui et ne l'appelle plus dès lors que « lord Tardif »[N 3][20][21]. Il reproche par ailleurs aux Frey d'être trop proche des Lannister depuis le mariage d'Emmon Frey à Genna Lannister ; cependant, les Frey ne se montrent pas mieux disposés envers les Lannister qu'envers les Tully[2]. Lord Walder s'est acquis la réputation d'un homme rusé et cauteleux, qui s'arrange toujours pour être du côté des vainqueurs, sans vraiment se préoccuper de ses engagements[22][23].

Lord Walder Frey tente de marier une de ses filles au fils unique de son suzerain, ser Edmure Tully, l'héritier de Vivesaigues, mais lord Hoster Tully refuse ce mariage, ce qui offense lord Walder[2], d'autant plus qu'il avait déjà proposé en vain trois de ses filles en mariage au frère de lord Hoster, Brynden[24].

Dans AGOT[modifier]

Plusieurs fils de lord Walder Frey participent au tournoi donné en l'honneur de l'anniversaire du prince héritier Joffrey à Port-Réal[2], puis quelque temps plus tard, au tournoi de la Main[25]. Lord Walder les accompagne lors du premier et profite de l'occasion pour proposer à la Main du Roi, lord Jon Arryn des Eyrié, de prendre son fils Robert comme pupille aux Jumeaux et de lui confier en retour deux de ses petits-fils. Lord Jon doit s'excuser et expliquer qu'il a déjà prévu d'envoyer son fils à Peyredragon, auprès de lord Stannis Baratheon. Ce refus offense lord Walder[2]. Comptant se remarier pour son quatre-vingt-dixième anniversaire, lord Walder Frey invite son suzerain, lord Hoster Tully de Vivesaigues, à assister à la noce[20], mais celui-ci ne se présente pas, ce qui offense une nouvelle fois lord Walder[2].

Plusieurs hommes arborant les armes des Frey sont présents à l'auberge du carrefour, lorsque Catelyn Stark arrête Tyrion Lannister[20], mais, contrairement aux autres chevaliers et hommes d'armes du Conflans à qui elle a demandé de l'aide, ils ne s'impliquent pas dans la capture du Lutin. Sans doute rapidement averti de la tournure des événements[22], lord Walder Frey convoque son ban et réunit aux Jumeaux environ quatre mille hommes[2].

Les premières incursions des Lannister dans le Conflans au début de la guerre des Cinq Rois leur a permis de conquérir presque toutes les places fortes de la région, sauf Salvemer et les Jumeaux. Lord Walder Frey se tient prudemment à l'écart du conflit[23], gardant ses forces auprès de lui dans sa forteresse, sauf pour quelques escarmouches contre ser Addam Marpheux[2]. Les Frey ne répondent pas aux sollicitations du fils de leur suzerain, ser Edmure Tully, héritier de Vivesaigues[2]. Lord Walder et son héritier, ser Stevron, sont également appelés à comparaître à Port-Réal devant le nouveau roi Joffrey Baratheon pour rendre hommage[26], mais ils s'en abstiennent également.

Lorsque les troupes Stark arrivent pour porter secours aux seigneurs riverains, lord Walder sait que les Jumeaux sont un passage obligé pour traverser la Verfurque et il préfère leur marchander son soutien plutôt que d'honorer son serment envers la maison Tully. Il finit par consentir à les laisser passer et met également à leur service son armée, ne gardant aux Jumeaux qu'une garnison de quatre cents hommes, renforcée d'autant de Nordiens sous le commandement d'Helman Tallhart[2]. Le reste de l'ost Frey se répartit au sein des différentes formations des Stark :

En contrepartie, lord Walder obtient que les Stark prennent deux de ses petits-fils, Grand Walder et Petit Walder, comme pupilles à Winterfell. Son fils, Olyvar devient l'écuyer de Robb Stark et devra être fait chevalier le moment venu. Enfin, deux mariages doivent sceller leur alliance : celui d'Elmar Frey avec Arya Stark et celui de Robb Stark avec n'importe laquelle des filles de lord Walder[2].

Seuls ser Emmon Frey, époux de lady Genna Lannister, et ses fils font dissidence en s'engageant aux côtés des Lannister[30]. Quatre Frey sont capturés par les Lannister au cours de la bataille de la Verfurque, dont ser Hosteen[1]. Cinq autres font partie de la trentaine de guerriers qui constitue la garde personnelle de Robb Stark pendant la bataille du Bois-aux-Murmures[30].

Dans ACOK[modifier]

Les troupes Frey prennent toute leur part aux batailles menées aux côtés des armées du Nord et du Conflans, lors de la première et de la seconde campagne du Conflans, ainsi que dans les terres de l'Ouest. Ser Stevron trouve la mort à la bataille de Croixboeuf[31].

Dans ASOS[modifier]

La nouvelle du mariage du roi Robb avec lady Jeyne Ouestrelin, en violation des accords passés avec lord Walder Frey aux Jumeaux[2], provoque partout la colère et la défection des contingents Frey, d'abord à Falaise, puis à Vivesaigues[29] et à Harrenhal[27][32].

Lord Frey - qui se considère humilié - fomente, avec lord Tywin Lannister et lord Roose Bolton, l'assassinat du jeune souverain et l'élimination de l'essentiel de ses troupes lors des Noces Pourpres. Au lendemain du massacre, des colonnes de soldats de la maison Frey sillonnent le Conflans en quête de survivants nordiens à supprimer[33].

Dans AFFC[modifier]

Les troupes Frey font le siège de Vivesaigues sous le commandement de ser Ryman. Dans le même temps, Lady Cœurdepierre, nouveau chef de la Fraternité sans Bannière, mène une vendetta contre la maison Frey, et fait exécuter Petyr, puis Merrett Frey[34].

Dans ADWD[modifier]

Une délégation Frey (menée par ser Jared, Rhaegar et Symond) se rend à Blancport à bord du Lion afin d'apporter à lord Wyman Manderly les ossements de son fils, ser Wendel, et d'obtenir son ralliement au roi Tommen Baratheon[35]. Ils y assistent à l'audience donnée à lord Davos Mervault, Main du roi Stannis, qui se conclut par l'ordre d'exécution de ce dernier[6].

Par ailleurs, deux mille soldats Frey (dont cinq cents cavaliers) commandés par ser Hosteen et ser Aenys se joignent aux forces de lord Roose Bolton retournant vers le Nord[36]. Grâce à l'action de lord Ramsay Bolton, le verrou de Moat Cailin est pris aux Fer-nés qui le tenaient encore[37].

Les deux groupes Frey doivent se retrouver à Winterfell pour y célébrer le mariage entre Ramsay Bolton et la prétendue Arya Stark (en réalité Jeyne Poole). Mais les trois dirigeants du groupe de Blancport disparaissent en chemin, ce qui attire les soupçons sur lord Wyman Manderly[38].

Les Frey s'inquiètent de ces disparitions, et, alors que les hommes sont enfermés à Winterfell dans l’attente sans fin d’une attaque du roi Stannis Baratheon sous le blizzard, des heurts se manisfestent souvent entre les Frey et les Manderly, la situation étant encore aggravée lorsque, un par un, des cadavres Bolton et Frey sont découverts dans l’enceinte de Winterfell[39]. La tension arrive à son point culminant quand ser Hosteen Frey entre dans la grande salle de Winterfell, portant le corps de Petit Walder dans ses bras. Lord Wyman Manderly est directement accusé, mais celui-ci réfute l’accusation et se gausse ouvertement de la maison Frey, ce qui provoque l'attaque de ces derniers, ser Hosteen blessant alors le sire de Blancport[40].

Un calme précaire difficilement rétabli, quelques morts plus tard, lord Roose Bolton décide de prendre l'initiative pour faire baisser la tension : l'armée du roi Stannis étant signalées à trois jours de marche, il ordonne aux troupes des Jumeaux et de Blancport de les attaquer par deux directions différentes (même si tous peuvent profiter d'être hors des murs pour reprendre leur querelle)[40].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Frey pourrait venir de la forme anglicisée de Freyr, une divinité nordique de la fertilité, qui vient frawjaz, un terme qui signifie seigneur dans les langues germaniques. Une autre étymologie pourrait être une forme dérivée du germanique fred ou frid qui signifie paix.
  2. Ce personnage n'apparaît pas dans la nouvelle Le Chevalier Errant, mais il est présent dans les appendices du roman graphique.
  3. The Late Lord Frey en VO.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 A Game of Thrones, Chapitre 63, Tyrion.
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09, 2,10 et 2,11 A Game of Thrones, Chapitre 60, Catelyn.
  3. Les origines de la saga, La maison Tully.
  4. A Storm of Swords, Chapitre 36, Catelyn.
  5. 5,0 et 5,1 Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  6. 6,0 et 6,1 A Dance with Dragons, Chapitre 20, Davos.
  7. A Storm of Swords, Chapitre 82, Épilogue.
  8. Fire and Blood : La Conquête d'Aegon.
  9. Fire and Blood : Les fils du Dragon.
  10. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  11. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  12. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  14. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  15. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  16. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  17. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  18. Le Chevalier Errant.
  19. L'Œuf de Dragon.
  20. 20,0, 20,1 et 20,2 A Game of Thrones, Chapitre 29, Catelyn.
  21. 21,0 et 21,1 A Game of Thrones, Chapitre 56, Catelyn.
  22. 22,0 et 22,1 A Game of Thrones, Chapitre 32, Tyrion.
  23. 23,0 et 23,1 A Game of Thrones, Chapitre 57, Tyrion.
  24. 24,0 et 24,1 A Game of Thrones, Chapitre 72, Catelyn.
  25. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  26. A Game of Thrones, Chapitre 58, Sansa.
  27. 27,0 et 27,1 A Clash of Kings, Chapitre 65, Arya.
  28. A Clash of Kings, Chapitre 40, Catelyn.
  29. 29,0 et 29,1 A Storm of Swords, Chapitre 15, Catelyn.
  30. 30,0 et 30,1 A Game of Thrones, Chapitre 64, Catelyn.
  31. A Clash of Kings, Chapitre 36, Bran.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 32, Jaime.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 66, Arya.
  34. A Storm of Swords, Chapitre 82, Épilogue.
  35. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos.
  36. A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  37. A Dance with Dragons, Chapitre 21, Schlingue.
  38. A Dance with Dragons, Chapitre 33, Schlingue.
  39. A Dance with Dragons, Chapitre 47, Un fantôme à Winterfell.
  40. 40,0 et 40,1 A Dance with Dragons, Chapitre 52, Theon.