Viserys Targaryen (fils d'Aenys I)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Viserys Targaryen
Identité
V.O. Viserys Targaryen
Statut
Rang prince
écuyer
Naissance 29
Décès 44 (Donjon Rouge)
Famille
Père Aenys I Targaryen
Mère Alyssa Velaryon
Blasons
Viserys faisait partie de la maison Targaryen

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 29, Viserys Targaryen était le troisième enfant et le second fils du roi Aenys I Targaryen et de d'Alyssa Velaryon. Devenu écuyer de son oncle, le roi Maegor I Targaryen, ce dernier le fait torturer à mort après la trahison et la fuite de sa mère. Il meurt en l'an 44 à l'âge de quinze ans[1].

Son prénom, Viserys, semble être la version masculine du prénom Visenya. Viserys reçoit sûrement ce prénom en référence à la reine des Sept Couronnes, Visenya Targaryen, sœur-épouse d'Aegon le Conquérant. Les aînés de Viserys portaient déjà des noms qui évoquaient le Conquérant et ses sœurs : Aenys Targaryen a donné à sa fille Rhaena un prénom proche de celui de sa mère, Rhaenys, et il a appelé son fils Aegon, en référence à son père.

Histoire[modifier]

Viserys naît en l'an 29. Second fils d'Aenys Targaryen, il est considéré comme troisième dans la ligne de succession au Trône de Fer après son père, Aenys et son frère aîné Aegon[N 1].

Alors qu'il a huit ans, Viserys est à Peyredragon. Avec son frère aîné Aegon, il écoute leur grand-père Aegon I Targaryen leur raconter sa Conquête des Sept Couronnes, mais soudain le roi décède d'une attaque foudroyante. Le père de Viserys, Aenys I Targaryen, devient roi et se rend à Villevieille avec toute sa famille, pour recevoir la bénédiction du Grand Septon. Ensemble, ils passent par Vivesaigues, Port-Lannis et Hautjardin, et partout où ils vont, le petit peuple se presse pour les applaudir.

Sur la fin de l'an 41, la Foi Militante entre en rébellion contre le roi des Sept Couronnes de la maison Targaryen. La famille royale doit quitter Port-Réal pour se réfugier à Peyredragon. Au début de l'année suivante, Aenys Ier décède. Viserys assiste à l'incinération de son père. Dès que celle-ci est terminée, sa mère Alyssa Velaryon emporte ses enfants et trouve refuge à Lamarck, auprès de sa maison d'origine, juste avant le retour d'exil de Maegor Targaryen : celui-ci usurpe la couronne qui aurait dû revenir au frère aîné de Viserys, Aegon.

Après la défaite d'Aegon face à Maegor en l'an 43, la reine Visenya Targaryen montée sur son dragon Vhagar se rend à Lamarck. Elle dissuade la reine Alyssa Velaryon de déclarer les prétentions de son fils, Viserys[N 2] et parvient à convaincre Alyssa de revenir à Port-Réal avec ses enfants, où ils assistent au mariage polygame de Maegor avec Tyanna de la Tour.

Viserys devient l'écuyer du roi Maegor et son pupille à Port-Réal, où il est surveillé nuit et jour par un frère-juré de la Garde Royale. En réalité, il sert surtout d'otage pour garantir les actions de sa mère, Alyssa Velaryon, qui est gardée à Peyredragon par la reine Visenya. En l'an 44, celle-ci décède et dans la confusion qui s'ensuit, Alyssa Velaryon s'enfuit avec ses enfants, Jaehaerys et Alysanne. À Port-Réal, Maegor autorise que le prince Viserys soit torturé, à mort s'il le faut, pour découvrir où est sa mère. Pendant neuf jours, il est questionné par la reine et maîtresse des chuchoteurs Tyanna de la Tour. Il finit par succomber[N 3]. Le roi expose son corps durant quinze jours, espérant ainsi faire venir Alyssa Velaryon, mais sans succès. Il finit par l'incinérer[2].

D'après archimestre Gyldayn, Viserys était aimé du peuple et des nobles, et le royaume pleura beaucoup suite à sa mort[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le statut de sa sœur aîné Rhaena est sujet à débat à l'époque, car il n'existe pas encore il n'existe pas encore de tradition excluant les femmes de la succession royale. Cette tradition n'apparaît qu'après le Grand Conseil de 101 (cf. Les origines de la saga, Jaehaerys I).
  2. A la mort d'Aegon, plusieurs personnes peuvent prétendre à sa succession : sa fille aînée, Aerea, ou son frère cadet, Viserys. Mais aucun d'eux ne déclare ses prétentions. Suite à la victoire militaire de Maegor sur Aegon, l'usurpateur se retrouve en position de force, et les soutiens, déjà peu nombreux d'Aegon, ont été d'autant plus affaiblis par la justice de Maegor.
  3. Maegor se montre négligent en assassinant ainsi son neveu : tant que Viserys était vivant, sa mère ne pouvait déclarer les prétentions de son frère Jaehaerys, car Viserys était l'aîné. Après sa mort, plus rien n'empêche Alyssa Velaryon de déclarer Jaehaerys roi et de convoquer le ban contre Maegor.

Références[modifier]