Grand Conseil de 101

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Great Council of 101 AC

Le Grand Conseil de 101 est un événement déterminant de l'histoire des Sept Couronnes, qui a permis la désignation du prince Viserys Targaryen comme successeur du roi des Sept Couronnes Jaehaerys Ier Targaryen. Ce Grand Conseil est souvent perçu comme le principal précédent qui écarte les femmes de la succession royale dans les Sept Couronnes[1].

Il se déroula dans le grand château de Harrenhal[2].

Contexte[modifier]

Premier bouleversement de la succession en l'an 92[modifier]

 
Décédé
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Règne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Héritier
 
 
 
 
 
 
 
Jaehaerys Ier
 
 
 
Alysanne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aegon
 
Daenerys
 
Jocelyne
Baratheon
 
Aemon
 
 
Baelon
 
Alyssa
 
 
Maegelle
 
Vaegon
 
Daella
 
Rodrik
Arryn
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rhaenys
 
 
Viserys
 
Daemon
 
Aegon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aemma
Arryn
 
 
 


En l'an 92, le prince héritier, Aemon Targaryen, est tué par des pirates myriens sur l'île de Torth. Sa mort remet en cause l'ordre de succession. Le roi des Sept Couronnes Jaehaerys Ier Targaryen choisit d'exclure sa petite-fille Rhaenys, l'unique enfant d'Aemon, de sa succession. Il préfère désigner son fils cadet, Baelon le Brave, comme prince de Peyredragon et héritier présomptif. Cette décision est à l'origine de la Seconde Querelle entre Jaehaerys et la reine Alysanne[1].

Second bouleversement de la succession en l'an 101[modifier]

 
Décédé
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Règne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Héritier
 
 
 
 
 
 
 
Jaehaerys Ier
 
 
 
Alysanne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aegon
 
Daenerys
 
Jocelyn
Baratheon
 
Aemon
 
 
Baelon
 
Alyssa
 
 
Maegelle
 
Vaegon
 
Daella
 
Rodrik
Arryn
 
Saera
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Corlys
Velaryon
 
Rhaenys
 
 
Viserys
 
Daemon
 
Rhea
Royce
 
Aegon
 
 
 
 
 
 
Aemma
Arryn
 
 
 
3 bâtards
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Laena
Velaryon
 
Laenor
Velaryon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rhaenyra
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


En l'an 101, le prince de Peyredragon Baelon Targaryen décède d'une rupture au ventre après une chasse. Le roi Jaehaerys se tourne vers son dernier fils vivant, archimestre Vaegon, mais peu de gens l'envisagent sérieusement pour roi. Les autres prétendants les plus sérieux sont Laenor Velaryon et Viserys Targaryen, chacun ayant des soutiens qui s'affirment de plus en plus : rumeur prétend que lord Corlys Velaryon aurait affrété une flotte de guerre pour soutenir les prétentions de son fils, Laenor. Lorsqu'il l'apprend, le prince Daemon Targaryen, frère cadet du prétendant Viserys, réunit une armée de mercenaires pour soutenir les prétentions de son frère aîné, Viserys[2].

Vaegon est convoqué à Port-Réal par son père. D'après l'archimestre Gyldayn, c'est Vaegon qui aurait suggéré à Jaehaerys d'organiser un Grand Conseil, afin de désigner son successeur, plutôt que d'imposer sa décision au royaume[2]. La manœuvre est habile : en laissant les seigneurs désigner eux-mêmes leur futur roi, Jaehaerys offre à celui-ci une consolidation de ses prétentions et de sa légitimité. Il minimise ainsi les risques futurs de révoltes.

Déroulement[modifier]

Le Grand Conseil de 101 se déroule à Harrenhal, car c'est le seul château qui peut accueillir tous les seigneurs qui font le déplacement. Chacun est accompagné par ses bannerets, ses chevaliers, ses écuyers[1]. Lord Tymond Lannister se présente avec une impressionnante escorte de trois cents hommes, surpassé aussitôt par lord Matthos Tyrell, dont la suite compte cinq cents hommes[3]. Lady Jeyne Arryn étant encore mineure, le Lord Protecteur du Val Yorbert Royce la représente[4]. Parmi les autres participants, on note la présence de lord Ellard Stark de Winterfell, de lord Grover Tully de Vivesaigues, de lord Torth de l'île de Torth, de lord Vendeloyn de Lumière Isolée, du Grand Septon de Villevieille. Les Dorniens se déplacent en observateurs, le prince de Dorne ayant envoyé sa fille et vingt de ses chevaliers[2].

Le Grand Conseil écoute les prétentions de quatorze candidats. Les trois fils bâtards de Saera Targaryen se présentent et sont rejetés. Un autre présente des documents attestant de sa filiation avec Gaemon le Glorieux, un très ancien sire de Peyredragon. Un requérant prétend être le fils de Maegor le Cruel, né du viol d'une paysanne qui vient témoigner. Un chevalier errant qui prétend être le fils bâtard de Jaehaerys Ier Targaryen est dénoncé par le roi lui-même comme menteur et jeté au cachot. Au terme de treize jours, les douze prétentions mineures sont évacuées. Ne restent que les deux candidats les plus importants : Laenor Velaryon et le prince Viserys Targaryen :

  • Laenor vient de la branche aînée, celle qui descend de l'ancêtre le plus âgé (Aemon était le grand frère de Baelon). Il est le fils de Corlys Velaryon, l'homme le plus riche des Sept Couronnes et l'un des seigneurs les plus puissants à cette époque. Laenor a récemment obtenu son dragon, Fumée-des-Mers. Toutefois, il n'a que sept ans, ce qui implique une période de régence. De plus, il tient ses droits de sa mère, non de son père.
  • Viserys est moins éloigné du roi, car il est son petit-fils, alors que Laenor est son arrière-petit-fils. Il a monté le prestigieux Balerion, dragon d'Aegon le Conquérant, jusqu'à la mort de l'animal en l'an 94. Par ailleurs, Viserys ayant vingt-quatre ans, il n'y aura pas besoin d'une période de régence. Il a lui-même plusieurs héritiers potentiels (sa fille Rhaenyra ou son frère Daemon). Enfin, il tient ses droits de son père[1].

Lord Ellard Stark soutient les prétentions de Laenor Velaryon[N 1][5], suivi par ses bannerets Dustin et Manderly[6]. Lord Boremund Baratheon étant l'oncle maternel de la princesse Rhaenys, il choisit lui aussi Laenor Velaryon[7]. Leurs voix s'ajoutèrent à celle de lord Nerbosc, lord Bar Emmon et lord Celtigar[1]. Lord Tymond Lannister[3], lord Peake[8] et lord Grover Tully soutiennent le prince Viserys Targaryen[9]. La plupart des seigneurs présents se rangent à leur avis, car beaucoup considèrent que la lignée mâle doit l'emporter sur une lignée féminine. Lors du décompte final, les mestres ne transmettent aucun chiffre, mais la rumeur prétend que Viserys l'emporta à vingt contre un. Absent lors des délibérations, Jaehaerys valide la décision en nommant Viserys prince de Peyredragon et son héritier officiel[1].

Conséquences[modifier]

Le Grand Conseil de 101 désigne Viserys comme héritier de Jaehaerys Ier Targaryen. En l'an 103, à la mort de Jaehaerys, Viserys Ier Targaryen devient roi des Sept Couronnes[1][10].

Archimestre Gyldayn relève que le Grand Conseil de 101 est souvent interprété comme un précédent, qui exclut les femmes de la succession royale[1]. Jusque-là, les femmes avaient été tenues à l'écart de la succession royale (Rhaena Targaryen, Aerea Targaryen[11]), sans pour autant que l'exclusion des femmes soit fixée comme un principe. La décision de Jaehaerys en 92 de préférer son fils à sa petite-fille a déjà créé un précédent important ; le Grand Conseil de 101 entérine ce principe : les femmes ne peuvent ni succéder au roi, ni transmettre leurs droits à un successeur[1]. La plupart des nobles des Sept Couronnes interprète cette décision dans ce sens et le précédent du Grand Conseil de 101 sera maintes fois évoqué par la suite, pour exclure une prétendante de la succession royale. Au début du règne de Viserys Ier lui-même, la question se pose de savoir qui doit être son héritier entre sa fille Rhaenyra Targaryen et son frère, Daemon Targaryen. Si Viserys désigne Rhaenyra, même après avoir eu des fils de son second mariage, cette décision sera toujours contestée[12]. Le parti des Verts se fédère au cours des années qui suivent pour soutenir les prétentions du fils cadet de Viserys, Aegon II Targaryen, plutôt que sa fille aînée, Rhaenyra, ce qui aboutit au conflit de succession appelé Danse des Dragons[6].

En l'an 171, à la mort de Baelor Ier Targaryen, le Grand Conseil de 101 sert de précédent pour déshériter les sœurs de Baelor et transmettre la couronne à son oncle, Viserys II Targaryen[13].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Les Stark auraient choisi Laenor pour se venger de Jaehaerys Ier Targaryen, qui les avait forcés à céder le Neufdon à la Garde de Nuit quelques années plus tôt (cf. Les origines de la saga, Les seigneurs de Winterfell).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Les origines de la saga, Jaehaerys I.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. 3,0 et 3,1 Les origines de la saga, La maison Lannister sous les Dragons.
  4. Les origines de la saga, La maison Arryn.
  5. Les origines de la saga, Les seigneurs de Winterfell.
  6. 6,0 et 6,1 La Princesse et la Reine.
  7. Les origines de la saga, La maison Baratheon.
  8. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  9. Les origines de la saga, La maison Tully.
  10. Les origines de la saga, Viserys I.
  11. The Sons of the Dragon.
  12. Le Prince vaurien.
  13. Les origines de la saga, Viserys II.