Dame Affliction

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Lady Forlorn

Dame Affliction est une épée en acier valyrien, dont le pommeau est serti d'un rubis en forme de cœur[1].

Histoire[modifier]

Selon les légendes du Val, l'épée était déjà en possession de la maison Corbray à l'époque de l'arrivée des Andals. Qyle Corbray régnait alors sur les Premiers Hommes de la région des Doigts, sous le titre de roi des Doigts. Dame Affliction lui aurait été arrachée par Robar II Royce lors de sa reconquête du Val contre les Andals. Toutefois, selon une légende familiale, la maison Corbray aurait récupéré son épée après la défaite de Robar II, tué par ser Jaime Corbray lors de la bataille des Sept Étoiles[2].

Au cours de la bataille sous l'Œildieu de l'an 43, lord Qarl Corbray, partisan du prétendant Aegon le Sans-Couronne, tue ser Davos Sombrelyn de la Garde Royale du roi des Sept Couronnes Maegor Ier Targaryen avec l'épée Dame Affliction[3]. En remerciement pour ses loyaux services, lord Corbray devient commandant du Guet de Port-Réal au cours de la régence de Jaehaerys Ier Targaryen. Lorsque la Main du Roi Rogar Baratheon évoque la possibilité de renverser Jaehaerys et de placer sur le Trône de Fer Aerea Targaryen, lord Corbray s'insurge contre cette trahison. Inspiré par la reine régente Alyssa Velaryon qui tient tête à son époux et le renvoie du conseil restreint, lord Qarl Corbray dégaine son épée Dame Affliction et la pose sur la table, pointe dirigée vers lord Rogar, en signe d'avertissement[4].

Au cours de la Danse des Dragons et de la régence d'Aegon III, l'épée en acier valyrien Dame Affliction est portée par ser Corwyn Corbray, frère de lord Leowyn Corbray de Cordial[5]. L'épée familiale lui avait été remise par leur père, en reconnaissance de ses prouesses de chevalier[6].

Sous le règne de Daeron II, elle a été portée par ser Gwayne Corbray de la Garde Royale. Celui-ci la portait lors de la bataille du champ d'Herberouge, où il affronta Daemon Feunoyr, porteur de l'épée en acier valyrien Feunoyr[7].

Elle est actuellement possédée par ser Lyn Corbray, frère cadet de lord Lyonel Corbray. Elle lui a été donnée par son père, en récompense de ses hauts faits d'armes lors de la rébellion de Robert Baratheon[1].

Porteurs connus[modifier]

Dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

Lors de la bataille du Trident durant la rébellion de Robert Baratheon, lord Corbray est grièvement blessé. Son fils cadet, Lyn, ramasse Dame Affliction des mains de son père et mène alors la charge contre les Dorniens qui menacent l'aile gauche de Robert Baratheon. Au cours de cette charge il tue le prince Lewyn Martell de la Garde Royale. Suite à cet exploit, son père lui confie l'épée familiale[1].

Dans AFFC[modifier]

Au cours des négociations entre lord Petyr Baelish et les seigneurs Déclarants, ser Lyn Corbray dégaîne son épée en acier valyrien Dame Affliction et menace son hôte. Cette rupture des lois de l'hospitalité déshonore les Déclarants et leur cause. Lord Petyr Baelish profite de cet incident pour leur imposer ses conditions[1].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne.
  2. Les origines de la saga, le Val
  3. Fire and Blood : Les fils du Dragon.
  4. Fire and Blood : Un surplus de dirigeants.
  5. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  6. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  7. L'Épée Lige.