Maison Corbray

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Corbray
Trois corbeaux noirs en vol, tenant trois cœurs rouges, sur champ blanc

Trois corbeaux noirs en vol, tenant trois cœurs rouges, sur champ blanc[1]
Informations
V.O. House Corbray
Demeure Cordial
Rang Maison noble
Vassale de Maison Arryn

La maison Corbray est une maison noble du Val d'Arryn, résidant à Cordial. C'est une maison ancienne, mais désormais endettée[2], qui compte parmi les vassaux les plus importants de la maison Arryn[3]. La maison Corbray possède une épée en acier valyrien, Dame Affliction. C'est l'une des rares maisons du Val à être restée fidèle aux Targaryen lors de la rébellion de Robert Baratheon mais elle a finalement changé de camp après la prise de Goëville par lord Jon Arryn et lord Robert Baratheon[1].

Histoire[modifier]

Les Corbray sont une famille d'origine andale, arrivée à Westeros lors des premières vagues d'invasions andales. Le chevalier Corwyn Corbray s'empare des royaumes détenus par les rois des Doigts rivaux des maisons Conque et Clairpierre, en tuant les seigneurs de ces maisons et en intégrant, par le mariage, leurs filles au sein de la maison Corbray. Corwyn Corbray prend alors le titre de sire des Cinq Doigts. Par la suite, ses descendants reprennent le titre de roi des Doigts.

Lors de la tentative de reconquête du Val par les Premiers Hommes de Robar II Royce, le roi Qyle Corbray meurt et la maison Corbray est vaincue. Robar II les aurait alors dépouillés de leur épée ancestrale en acier valyrien, Dame Affliction. Une légende familiale prétend que le chevalier Jaime Corbray aurait vengé l'honneur de sa maison en tuant Robar II lors de la bataille des Sept Étoiles et en récupérant l'épée, qui depuis n'a plus jamais quitté le patrimoine familial[4].

À la fin de l'an 43, lord Qarl Corbray se déclare pour le prétendant Aegon Targaryen, fils aîné du roi des Sept Couronnes Aenys Ier Targaryen, contre son oncle, l'usurpateur Maegor Ier Targaryen. Lors de la bataille sous l'Œildieu, Qarl Corbray tue ser Davos Sombrelyn de la Garde Royale. Après la défaite de son prince, lord Corbray perd sans doute des terres et doit probablement donner des otages[5]. Qarl Corbray lui-même survit pourtant et devient commandant du Guet de Port-Réal en l'an 49, durant la régence du roi Jaehaerys Ier Targaryen[6], poste qu'il occupe jusqu'à sa mort, lors de l'épidémie de Frissons en l'an 60[7].

Durant la Danse des Dragons, la maison Corbray est fidèle à sa suzeraine, Jeyne Arryn, qui prend le parti de la prétendante Rhaenyra Targaryen contre le roi Aegon II Targaryen. En l'an 131, Jeyne Arryn confie le commandement de l'armée du Val d'Arryn à lord Leowyn Corbray et à son frère, ser Corwyn Corbray[8]. Arrivés après la fin des combats, les Corbray sont invités à rejoindre le conseil de gouvernement transitoire[9]. Au début de la régence d'Aegon III, lord Leowyn Corbray est nommé Protecteur du Royaume. En l'an 132, lady Rhaena Targaryen, demi-sœur du roi Aegon III Targaryen, épouse ser Corwyn Corbray.

Lord Leowyn meurt l'année suivante, au cours de l'épidémie de Fièvre d'Hiver[10]. Son fils Quenton lui succède comme sire de Cordial, mais la fonction de Protecteur du Royaume est désormais rattachée à celle de Main du Roi. En l'an 134, suite à la mort du régent Manfryd Mouton, ser Corwyn Corbray devient un des régents de son beau-frère Aegon III. Envoyé dans le Val d'Arryn pour arbitrer la succession de Jeyne Arryn, ser Corwyn est accidentellement tué à Roches-aux-runes, ce qui déclenche un conflit ouvert. Lord Quenton prend le parti de ser Joffrey Arryn, héritier désigné de lady Jeyne. A l'issue du conflit, il se rend au Grand Conseil de 136[11].

Généalogie[modifier]

Anciens membres[modifier]

Membres au début de la saga[modifier]

Arbre généalogique (AFFC)[modifier]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Leowyn
 
Une première
épouse
 
Corwyn
 
Rhaena
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quenton
 
 
 
Deux
filles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lord
Corbray
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une première
épouse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lyonel
 
Lyn
 
Lucas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La fille
d'un marchand
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Les Corbray dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

Le fondateur de la maison Baelish, arrière-grand-père de lord Petyr, était un mercenaire braavien au service de la maison Corbray[12].

Au cours de la bataille du Trident, lord Corbray est mortellement blessé : alors que son aîné et héritier, Lyonel, le ramène à l'arrière se faire soigner par les mestres, son cadet Lyn le venge, ramasse l'épée en acier valyrien Dame Affliction, mène une charge contre les troupes dorniennes et tue le prince Lewyn Martell de la Garde Royale. Couvert de gloire après ses exploits, c'est à lui que son père confie Dame Affliction avant de mourir. Bien qu'il ait hérité des titres, des terres et des revenus de la maison Corbray, lord Lyonel se sent floué. Bien qu'il n'apprécie pas son frère[1], ser Lyn Corbray est l'héritier de Cordial, puisque lord Lyonel n'a pas d'enfant[2].

Ser Lyn Corbray prend Mychel Rougefort comme écuyer à une date inconnue[13]. Après la mort de lord Jon Arryn, ser Lyn devient un des soupirants de sa veuve, lady Lysa Arryn, aux Eyrié[3].

Dans ASOS[modifier]

Fraîchement nommé lord Protecteur du Val d'Arryn, lord Petyr Baelish s'absente plusieurs jours des Eyrié pour rencontrer les Corbray[14].

Dans AFFC[modifier]

Après la mort de Lysa Arryn, lord Lyonel Corbray semble toujours bien disposé vis-à-vis de la régence exercée par son veuf, Petyr Baelish. En revanche, ser Lyn Corbray se joint aux seigneurs déclarants avec une poignée d'hommes de sa maison, pour déposer le lord Protecteur et le contraindre à quitter le Val[15]. Ser Lyn accompagne les seigneurs déclarants lors de leur ambassade auprès de lord Baelish aux Eyrié, mais il rompt les lois de l'hospitalité en dégainant son épée pendant les pour-parlers. L'incident permet à Petyr Baelish de renverser les négociations en sa faveur. Afin de ne pas jeter le déshonneur sur la maison Corbray, il pardonne officiellement à Lyn Corbray[N 1][1].

Lord Petyr Baelish négocie le mariage de lord Lyonel Corbray et de la fille d'un riche négociant de Goëville, ce qui passe pour une mésalliance, mais la dot de l'épouse est particulièrement conséquente. Les vassaux des Corbray et les amis de Petyr Baelish dans le Val assistent à la cérémonie tant pour marquer leur approbation de ce mariage que pour montrer leur soutien au lord Protecteur. Sont notamment présents : Edmund Cirley, Jon Lynderly, Gerold Grafton, Benedar Belmore, Anya Vanbois et Symond Templeton.

Mychel Rougefort ayant été adoubé, Lyn Corbray prend un nouvel écuyer, qui passe pour un malotru. D'après les rumeurs, ser Lyn ne l'a pris à son service que pour des raisons d'argent[16].

Dans TWOW[modifier]

Icone book.pngCette section concerne un volume de la saga qui n'est pas encore paru en français. Elle est masquée afin d'éviter les spoilers.
Cliquez sur "Développer" si vous souhaitez en savoir plus.

L'épouse de Lyonel Corbray est enceinte, ce qui oblige celui-ci à demeurer à Cordial. La naissance de l'enfant va sans doute faire perdre à ser Lyn Corbray son titre d'héritier de son frère. L'aigreur affichée publiquement par ser Lyn contre Petyr Baelish, qui est à l'origine de ce mariage, ne fait qu'augmenter.

Ser Lyn se rend aux Portes de la Lune pour le tournoi donné par lord Petyr Baelish[17].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il s'avère en réalité que Littlefinger est lui-même l'instigateur de cette mascarade, qui ne visait qu'à déstabiliser les seigneurs déclarants. Petyr Baelish explique que ser Lyn est un de ses alliés : en se faisant passer pour un de ses ennemis irréductibles, ser Lyn pourra infiltrer tous les complots visant à abattre Littlefinger et pourra les faire échouer (cf. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne.
  2. 2,0 et 2,1 A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn.
  3. 3,0 et 3,1 Appendices AGOT.
  4. Les origines de la saga, Le Val.
  5. Feu et Sang : Les fils du Dragon.
  6. Feu et Sang : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  7. Feu et Sang : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.
  8. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  9. Feu et Sang : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  10. Feu et Sang : Sous les régents – La Main encagoulée.
  11. Feu et Sang : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  12. A Game of Thrones, Chapitre 68, Sansa.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 35, Catelyn.
  14. A Storm of Swords, Chapitre 81, Sansa.
  15. A Feast for Crows, Chapitre 11, Sansa.
  16. A Feast for Crows, Chapitre 42, Alayne.
  17. The Winds of Winter, Chapitre provisoire, Alayne 1.