Syrax

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Syrax

Syrax était un dragon, apparemment femelle[N 1], monté par la prétendante Rhaenyra Targaryen durant la Danse des Dragons. Son nom est celui d'une ancienne déesse de Valyria[1]. Elle mourut en an 130, lors de la Danse des Dragons[2].

Syrax pondit plusieurs couvées d'œufs au cours de sa vie[1][3]. Ses écailles étaient jaunes[4]. Lorsqu'éclata la Danse des Dragons, elle est depuis longtemps habituée aux chaînes et s'est empâtée, à force d'être excessivement nourrie sans chasser[2].

Histoire[modifier]

Avant la Danse des Dragons[modifier]

À l'âge précoce de 7 ans, en l'an 104, Rhaenyra Targaryen monte Syrax pour la première fois. En l'an 111, lorsque son oncle Daemon Targaryen rentre à Port-Réal, Syrax et Caraxes volent souvent ensemble vers Peyredragon. Après le mariage de Laena Velaryon et de Daemon Targaryen, Syrax pond plusieurs couvées, probablement entre 117 et 118, après le retour des époux à Lamarck. En l'an 126, Rhaenyra nourrit Syrax avec le cadavre de ser Vaemond Velaryon, qui avait remis en cause la paternité légitime de ses trois premiers fils[1]. Juste avant le début de la Danse des Dragons, Syrax produit une nouvelle ponte : l'un des œufs confié à la jeune Rhaena Targaryen qui se rend dans le Val d'Arryn, donne naissance à Point du Jour, un des derniers dragons[3].

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Danse des Dragons.

Syrax tue ser Byron Swann, qui tentait de l'approcher en répétant la ruse légendaire de Serwyn au Bouclier-Miroir (le Grand Mestre Munkun raconte cet événement dans La Danse des Dragons : une chronique véritable, indiquant que le dragon était Vhagar. Toutefois, le témoignage de première main de l'écuyer de ser Byron conservé dans une lettre envoyée à sa fille désigne Syrax, ce qui est plus cohérent avec l'allégeance de la maison Swann au roi Aegon II Targaryen)[5].

Très bien nourrie, Syrax n'a pas chassé depuis des années. Après la prise de Port-Réal par Rhaenyra Targaryen, elle est gardée enchaînée au Donjon Rouge. Ses chaînes sont assez longues pour lui permettre de se déplacer, mais pas de voler. Peu de temps après, le prince Joffrey Velaryon, voyant le sac de Fossedragon depuis le Donjon Rouge, et malgré son jeune âge, décide de tenter de monter Syrax pour aller secourir Tyraxes, son propre dragon. Inaccoutumée à ce cavalier, Syrax se montre nerveuse et finit par faire tomber Joffrey au-dessus de Culpucier, qui meurt dans la chute. Après l'effondrement et la destruction de Fossedragon, les survivants émergent des ruines fumantes pour voir Syrax surgir et plonger sur eux. Elle calcine et dévore des centaines, voire des milliers d'émeutiers, avant de succomber dans la nuit à leurs attaques[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il existe un doute concernant le genre des dragons, qui ne fait l'objet d'aucun consensus au sein de la Citadelle des mestres. Dans son livre Dragons, veurs et vouivres : leur surnaturelle histoire, le septon Barth évoque le fait que les dragons ne sont ni mâle, ni femelle, mais tour à tour l'un et l'autre. Mestre Aemon de Châteaunoir semble accorder du crédit à cette théorie (cf. A Feast for Crows, Chapitre 46, Samwell). Toutefois, elle a été remise en cause par mestre Anson dans son livre Vérité (cf. Les origines de la saga, Winterfell). L'archimestre Gyldayn lui-même considère que l'hypothèse de Barth est saugrenue (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Fils pour fils), il présente donc Syrax comme une femelle, mais cette information reste incertaine.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  3. 3,0 et 3,1 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  4. Feu et Sang : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  5. A Dance with Dragons, Chapitre 09, Tyrion.