Daemon Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Daemon Targaryen
Identité
V.O. Daemon Targaryen
Lord Flea Bottom
Prince of the City
The rogue prince
Surnoms lord Culpucier
le Prince de la Ville
Dragon Caraxes
Statut
Rang prince
roi consort (129)
Titres Grand Argentier(103 ; 104)
maître des lois (104)
commandant du Guet de Port-Réal (104 ; 106)
roi du Détroit (109 ; 115)
Protecteur du royaume (129 ; 130)
Épée Noire Sœur
Naissance 81
Décès 130 (Harrenhal)
Famille
Père Baelon Targaryen
Mère Alyssa Targaryen
Épouses Rhea Royce (95)
Laena Velaryon (115)
Rhaenyra Targaryen (120)
Enfants Baela et Rhaena Targaryen (116)
un fils mort-né (120)
Aegon III Targaryen (120)
Viserys II Targaryen (122)
Visenya Targaryen (129)
Blasons
Daemon faisait partie de la maison Targaryen
Grand Argentier
Lyman des Essaims Lyman des Essaims
Maître des lois
◄ inconnu Lyonel Fort
Commandant du Guet
◄ inconnu inconnu ►

Né en l'an 81, Daemon Targaryen était un prince de la maison Targaryen, deuxième fils du prince Baelon Targaryen et de sa sœur-épouse Alyssa[1]. Charmeur et charismatique, il était un aventurier et un combattant de premier ordre[N 1], mais son caractère lunatique et sulfureux lui attirait autant les passions des uns que la haine des autres. Il mena une vie décousue, enchaînant les charges, les titres, les surnoms et les conquêtes[2]. Partisan de sa nièce-épouse Rhaenyra pendant la Danse des Dragons[3], il accumule les victoires en son nom[4][5], mais finit par l'abandonner. Il serait mort lors de la bataille sur l'Œildieu en l'an 130[6].

Daemon eut trois épouses. Il n'eut aucune descendance avec sa première épouse, Rhea Royce. Sa deuxième épouse, Laena Velaryon, lui donna des jumelles, Baela et Rhaena et un fils mort-né. Sa troisième épouse, sa propre nièce Rhaenyra, lui donna deux fils qui devinrent rois, Aegon III et Viserys II, ainsi qu'une fille mort-née, Visenya[2].

Daemon montait le terrifiant dragon Caraxes et portait une des deux épées en acier valyrien de sa famille, Noire Sœur[2].

Physique et personnalité[modifier]

Daemon Targaryen était ambitieux, impétueux et lunatique. Malgré son charme, il était ombrageux et caractériel. Il se montre généralement sans pitié avec ses ennemis, et peut réagir de façon impulsive et violente si lui-même ou ses proches sont attaqués. Malgré son ambition, la pratique du pouvoir finit invariablement par le lasser rapidement et le pousser vers de nouvelles conquêtes. C'est davantage un homme d'action, qui sait s'attirer des amitiés fortes comme des inimitiés mortelles. Contrairement à son frère le roi Viserys Ier, il aime la chasse, la joute et le combat. Malgré les années, il demeura mince et dur.

Petit-fils du roi Jaehaerys Ier, frère du roi Viserys Ier, père des rois Aegon III et Viserys II et grand-père de trois autres rois Targaryen, il ne fut jamais roi lui-même, bien qu'il ait guigné le Trône de Fer pour lui-même ou pour sa nièce-épouse toute sa vie[2]. Au cours de la Danse des Dragons, il était considéré comme l'un des meilleurs atouts de Rhaenyra, du fait de son expérience militaire et de ses multiples amitiés, mais il était aussi un de ses points faibles, car il s'était également attiré la haine de nombreux ennemis mortels au cours de ses aventures[5].

Histoire[modifier]

Sous Jaehaerys Ier Targaryen[modifier]

Daemon naît en l'an 81. Moins d'une demi-lune après sa naissance, sa mère Alyssa Targaryen l'emmène voler sur son dragon, Meleys. Trois ans plus tard, Alyssa meurt après avoir mis au monde son frère cadet, Aegon, qui ne lui survit pas longtemps. Daemon et son frère aîné, Viserys, deviennent une source de réconfort pour leur père, Baelon[1].

En l'an 92, après la mort de son oncle Aemon Targaryen, sa cousine Rhaenys est écartée de la succession par son grand-père, le roi Jaehaerys Ier, au profit de son père, Baelon, qui devient donc l'héritier présomptif des Sept Couronnes.

En l'an 97, alors qu'il a seize ans, Daemon est adoubé par son grand-père, le roi Jaehaerys Ier Targaryen qui lui confie une des deux épées en acier valyrien de leur maison, Noire Sœur. La même année, il épouse lady Rhea Royce, dame de Roches-aux-runes. Daemon part vivre dans le Val d'Arryn aux côtés de sa femme. Ce mariage est peu heureux, Daemon surnommant Rhea « ma garce de bronze » ; aucun héritier ne naît de cette union. Le prince Daemon s'ennuie dans le Val : il écrit notamment que les hommes du Val copulent avec des moutons, car ils sont plus beaux que leurs femmes.

En l'an 101, son père meurt, ce qui rend à nouveau incertaine la succession au trône. Daemon réunit une troupe de mercenaires pour soutenir les prétentions de son frère aîné, Viserys Targaryen. Ce climat belliqueux incite le roi Jaehaerys à réunir un Grand Conseil, et Viserys est confirmé comme héritier des Sept Couronnes. Certains affirment que le soutien de Daemon s'explique plus par l'espoir de devenir à son tour l'héritier du trône que par amour fraternel, le futur roi n'ayant alors qu'une fille, Rhaenyra[2].

Sous Viserys Ier Targaryen[modifier]

Lord Culpucier, le Prince de la ville[modifier]

En l'an 103, Jaehaerys Ier Targaryen s'éteint et le frère de Daemon devient roi, sous le nom de Viserys Ier. Un tournoi est donné en son honneur à Viergétang. Le prince Daemon y participe, et il est vaincu en mêlée par un jeune chevalier, ser Criston Cole, qui lui fait lâcher Noire Sœur, puis de nouveau lors de la joute contre le même adversaire. La même année, Daemon demande à son frère de dissoudre son mariage avec Rhea Royce. Viserys refuse, mais il autorise son frère à revenir à Port-Réal, où il lui offre une place au sein de son Conseil restreint. Daemon sert moins d'un an aux postes de Grand Argentier et de maître des lois. Une rivalité terrible l'oppose rapidement à la Main du Roi Otto Hightower, qui convainc le roi de démettre son frère de ses charges successives.

En l'an 104, Viserys Ier lui confie le poste de commandant du guet de Port-Réal. Daemon se passionne rapidement pour cette charge : il améliore l'équipement des hommes du Guet et leur fait arborer des capes dorées, qui leur valent le surnom de « manteaux d'or » passé à la postérité. Daemon patrouille avec ses hommes, restaurant la paix dans les ruelles de Port-Réal avec une certaine brutalité. Il prend plaisir à exercer la justice, notamment des amputations punitives. Il tue au moins trois hommes dans des rixes dès la première année. Écumant les bas-fonds, il boit sans payer dans les tavernes et rançonne les maisons de jeu. Il fréquente les bordels, et la rumeur prétend qu'il a un goût prononcé pour les filles encore pucelles. Toutefois, c'est sur une danseuse de Lys, Mysaria, qu'il jette finalement son dévolu, faisant d'elle sa maîtresse. Rapidement, il gagne le surnom de « Prince de la Ville » pour ses amis et de « lord Culpucier » pour le peuple.

Viserys Ier n'ayant toujours pas de fils vivant, Daemon se considère comme l'héritier du Trône de Fer, et guigne le titre de prince de Peyredragon. S'il l'apprécie énormément et lui pardonne ses égarements, Viserys Ier ne considère pas Daemon comme son héritier et refuse de lui céder Peyredragon. Daemon montre beaucoup d'affection pour sa nièce, Rhaenyra, lui rapportant des souvenirs exotiques chaque fois qu'il traverse le détroit.

En l'an 105, la reine Aemma meurt en couches, son fils nouveau-né Baelon ne lui survivant qu'un jour. Au moment de la mort du nourrisson, Daemon se trouve dans un bordel avec des amis, et porte un toast à « l'héritier d'un jour ». Quand ces mots sont rapportés au roi[N 2], un véritable fossé se creuse entre les deux frères : le roi Viserys Ier proclame sa fille Rhaenyra princesse de Peyredragon, ignorant les précédents de l'an 92 et l'an 101 qui avaient privilégié la lignée mâle. Furieux de reculer dans la ligne de succession, Daemon démissionne de sa charge de commandant du Guet et va à Peyredragon avec sa maîtresse Mysaria sur le dos de son dragon Caraxes. Là-bas, Mysaria tombe enceinte, et Daemon lui offre un œuf de dragon. Apprenant la nouvelle, le roi Viserys Ier lui ordonne de restituer l’œuf, de renvoyer sa maîtresse et de retourner auprès de sa femme légitime. De mauvaise grâce, Daemon obéit et rentre à Roches-aux-runes ; sa colère contre son frère grandit encore quand il apprend que Mysaria a perdu l'enfant pendant la traversée vers Lys[2]. Les choses empirent en l'an 106, quand le roi épouse lady Alicent Hightower, fille du rival de Daemon, la Main du Roi Otto Hightower. Lorsqu'il l'apprend, Daemon roue de coups de fouet le serviteur qui le lui a annoncé[2].

Le roi du détroit[modifier]

En l'an 106, le prince Daemon détourne ses ambitions du Trône de Fer et s'allie avec lord Corlys Velaryon de Lamarck, son opposant lors du Grand Conseil de 101, également déçu par le roi après que ce dernier a refusé la main de sa fille Laena. Ensemble, ils montent le projet de libérer les Degrés de Pierre de l'influence de la Triarchie. Daemon réunit une armée de cadets et d'aventuriers. Sa science du combat, son dragon et la flotte de lord Corlys ne tardent pas à porter leurs fruits et les victoires s'enchaînent durant ce conflit. Daemon s'y taille un royaume, tuant en combat singulier l'amiral Craghas Drahar en l'an 108. Daemon est proclamé roi des Degrés de Pierre et du détroit en l'an 109, ce que le roi Viserys Ier ne lui conteste pas, espérant qu'il s'en contentera.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise des Degrés de Pierre par Daemon Targaryen.

En l'an 111, Daemon délaisse finalement son royaume et abandonne sa couronne. Il retourne à Port-Réal lors du tournoi de Port-Réal. Il se réconcilie momentanément avec son frère, mais une nouvelle querelle éclate entre eux. Si les sources divergent sur causes[N 3], le prince est exilé et interdit de retour sous peine de mort. Daemon retourne à son royaume des Degrés de Pierre, alors qu'en l'an 114, Rhaenyra épouse ser Laenor Velaryon, le fils de lord Corlys[2].

Les mariages princiers[modifier]

En l'an 115, l'épouse de Daemon, Rhea Royce, meurt accidentellement. Daemon rentre d'exil malgré la menace de son frère et tente sans succès d'accaparer la succession de son épouse. Chassé du Val par lady Jeyne Arryn, il se rend à Lamarck, où il tue l'encombrant fiancé de lady Laena Velaryon, la sœur de Laenor. Les chanteurs prétendent qu'il est tombé amoureux de la jouvencelle, mais les cyniques y voient un choix opportuniste pour améliorer son statut. Monté sur leurs dragons, le couple entreprend un grand voyage en Essos, avant de revenir à Pentos pour permettre à Laena d'accoucher sereinement.

En l'an 116, naissent les jumelles Baela et Rhaena. Daemon et sa femme reviennent à Lamarck, et le prince se réconcilie une fois de plus avec son royal frère. Daemon et son épouse s'installent à Lamarck. Ils fréquentent régulièrement Laenor et Rhaenyra, installés à Peyredragon. En l'an 118, les jumelles de Daemon sont promises en mariage aux fils aînés de Rhaenyra.

En l'an 120, lady Laena Velaryon meurt peu après avoir donné naissance à un fils difforme et monstrueux, qui meurt dans l'heure. Daemon revient trop tard de Peyredragon avec mestre Gerardys pour pouvoir la sauver. Présente sur Lamarck pour assister Laena lors de l'accouchement, Rhaenyra veille finalement sa dépouille et réconforte son oncle. La même année, ser Laenor meurt à son tour dans une querelle avec ser Qarl Correy et ser Harwin Fort, le probable amant de Rhaenyra, périt avec son père dans un mystérieux incendie à Harrenhal. Certains auteurs, comme Champignon ou septon Eustace, accusent le prince Daemon d'être l'instigateur de ces morts opportunes, qui lui permettent finalement d'épouser sa nièce, Rhaenyra, héritière désignée du Trône de Fer. De cette union naissent Aegon en l'an 120 et Viserys en l'an 122 (futurs Aegon III et Viserys II).

En l’an 126, lord Corlys Velaryon étant gravement malade et sans héritier, se pose la question de sa succession. La princesse Rhaenyra propose le deuxième des fils Lucerys Velaryon qu'elle a eu pendant son mariage avec Laenor, mais ser Vaemond Velaryon, aîné des neveux de lord Corlys, s'y oppose, arguant que le garçon serait un bâtard. Furieuse contre cette accusation, Rhaenyra envoie Daemon saisir ser Vaemond. Le chevalier est décapité et donné en pâture à la dragonne Syrax.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Paternité des fils de Rhaenyra Targaryen.

Au premier jour de l'an 127, un grand banquet est organisé pour célébrer la guérison de Viserys d'une fièvre qui aurait pu lui être fatale. Malgré les tensions au sein de la famille, Viserys exige que tout le monde soit présent. Daemon fait bonne figure en levant sa coupe à son rival, la Main du Roi Otto Hightower, le félicitant de ses fidèles services. Celui-ci le complimente à son tour pour son courage[2].

Durant la Danse des Dragons[modifier]

Couronnement et plans de bataille[modifier]

En l'an 129, Daemon et Rhaenyra sont à Peyredragon, où la princesse est enceinte de leur troisième enfant. La nuit du troisième jour de la troisième lune, Viserys Ier Targaryen meurt. Bien que Rhaenyra ait été de longue date désignée par Viserys pour lui succéder, les partisans d'Aegon II ont pris des dispositions pour favoriser leur prétendant : la reine Alicent Hightower, avertie la première réunit le Conseil restreint dans ses appartements. Son père, la Main du Roi Otto Hightower y précise notamment qu'à travers Rhaenyra, c'est surtout son rival de toujours, le prince Daemon, qui gouvernera, et qu'il se montrera sûrement aussi impitoyable que Maegor le Cruel. Alicent abonde, convaincue que Daemon trouvera un prétexte pour tuer ses enfants et petits-enfants. Aegon II est couronné à la hâte quelques jours plus tard.

Sur Peyredragon, la nouvelle de la mort de Viserys et de l'usurpation d'Aegon provoque une telle fureur chez Rhaenyra qu'elle accouche avant terme d'une fille mort-née, Visenya. Elle tient ensuite conseil avec ses propres partisans, dont son consort, le prince Daemon. Celui-ci fait remarquer que leur armée est trop maigre pour leur permettre de remporter des victoires. Il soutient Rhaenyra, qui préférerait éviter d'opposer leurs dragons à ceux de leurs ennemis. Au lieu de les utiliser comme armes, il propose de les utiliser comme moyen de pression, comme facteur de dissuasion. Il explique qu'il faut couronner Rhaenyra sans tarder et mener ensuite une guerre d'influence auprès des seigneurs du royaume avant de passer à l'offensive militaire. Le prince veut rallier les grandes maisons vassales afin d'entraîner le reste de leurs vassaux : il considère le Bief et les terres de l'Ouest comme déjà ralliés à Aegon II, mais a bon espoir d'obtenir le soutien des Arryn du Val. Il suggère également à contacter lord Dalton Greyjoy des îles de Fer. Daemon propose enfin que leur première action militaire soit de s'emparer d'Harrenhal pour permettre à leurs alliés du Conflans de s'assembler. S'il reconnaît qu'ils n'ont pas les forces suffisantes pour prendre d'assaut Port-Réal, il espère que leurs ennemis, encore jeunes et peu aguerris, commettront des imprudences.

Au lendemain du conseil, Rhaenyra est couronnée devant trois cents personnes. Daemon place en personne la couronne de Jaehaerys Ier sur la tête de sa nièce-épouse. En tant que mari de la nouvelle reine, il s'attribue le titre de Protecteur du Royaume. Lorsqu'il l'apprend, Aegon II les accuse de haute trahison[3].

Premiers mouvements dans le Conflans (129)[modifier]

Daemon monte son dragon Caraxès et traverse le Conflans. Posant son dragon sur la tour du Bûcher-du-Roi d'Harrenhal, il fait comprendre au gouverneur de la place, ser Simon Fort qu'il est inutile de résister. Le vieux chevalier lui livre la forteresse sans coup férir. Daemon récupère la fortune de la maison Fort, une douzaine d'otages et une forteresse puissante pour assembler ses alliés. Ce premier mouvement est compté comme une grande victoire pour les partisans de Rhaenyra, et un rappel des prouesses militaire du prince Daemon et de son dragon[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise d'Harrenhal (Danse des Dragons).

Daemon appelle les seigneurs riverains aux armes pour défendre les droits de Rhaenyra. De nombreux vassaux puissants répondent à son appel, dont les Frey, les Nerbosc, les Mouton, les Piper, les Racin, les Darry, les Mallister et les Vance de Bel Accueil.

Alors que ses troupes s'amassent, Daemon apprend la mort de Lucerys Velaryon, deuxième fils de Rhaenyra et de Laenor Velaryon, qui avait été envoyé en émissaire à Accalmie. Daemon expédie une lettre à Peyredragon : « Œil pour œil, fils pour fils. Lucerys sera vengé. » Le prince contacte son ancienne maîtresse, Mysaria, qui se trouve à Port-Réal. Celle-ci recrute pour son compte deux tueurs, surnommés Sang et Fromage. S'introduisant dans les appartements royaux, ils assassinent le prince Jaehaerys, fils aîné du roi Aegon II[4].

Grâce à l'appui des seigneurs riverains, Daemon frappe les Bracken, principaux alliés d'Aegon II dans le Conflans : il envoie des pillards Nerbosc ravager leurs terres, et, après que lord Humfrey Bracken a envoyé le gros de ses forces traquer les Nerbosc, il prend d'assaut la Haye-Pierre avec une puissante armée ; la place tombe rapidement. À la suite de cette victoire, les partisans d'Aegon II dans le Conflans déposent les armes.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille du Moulin Brûlé.

Daemon tient Harrenhal pendant tout ce qui reste de l'an 129, y assemblant une force conséquente[5].

Chute de Port-Réal (130)[modifier]

En l'an 130, les amis du prince Daemon à Port-Réal l'informent que ses ennemis vont se mettre en marche pour reconquérir Harrenhal. Le prince-régent Aemond Targaryen et la Main du Roi Criston Cole, lord Commandant de la Garde Royale, conduisent l'ost, laissant la capitale sans défense, ce qui est exactement ce que Daemon espérait. Stratège expérimenté, il envoie des corbeaux messagers à ses alliés. Il abandonne complètement Harrenhal, envoyant l'ost des seigneurs riverains en campagne. Lui-même monte Caraxès et longe l'Œildieu, en esquivant l'ost de ses ennemis. Il descend ensuite la Néra jusqu'à Port-Réal. Il y retrouve Rhaenyra, montée sur Syrax. La vision des deux dragons dans le ciel de la capitale provoque la panique des Port-Réalais, mais sert aussi de signal : les manteaux d'or de Port-Réal, toujours très attachés à leur ancien commandant, trahissent Aegon II Targaryen et éliminent ses partisans. La ville tombe en moins d'une journée.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute de Port-Réal.

Daemon fait lentement atterrir Caraxès dans la cour extérieure du Donjon Rouge et, lorsqu'il est sûr d'être en sécurité, il fait signe à sa nièce-épouse de descendre. Le soir même, elle occupe le Trône de Fer et reçoit les serments de fidélité des gens du château, avec son oncle-époux à ses côtés[5].

Afin de régler les successions des maisons Rosby et Castelfoyer, Daemon propose de marier la fille de lord Rosby à Hugh le Marteau et la fille de lord Castelfoyer à Ulf le Blanc, une manière de récompenser les deux dragonniers tout en plaçant Rosby et Castelfoyer sous le contrôle de partisans de Rhaenyra. La Main de la Reine Corlys Velaryon s'oppose à ce projet, car les deux filles ont des frères cadets, qui sont donc plus légitimes qu'elles à hériter au regard de la loi. Remettre cette loi en cause reviendrait à remettre en question les droits de nombreux seigneurs, et donc, à perdre leur soutien. Rhaenyra tranche donc en faveur de sa Main.

Au Donjon Rouge, Daemon retrouve son ancienne amante, Mysaria. Ils recommencent à se fréquenter, Daemon lui rendant visite chaque soir avec l'approbation apparente de Rhaenyra, d'après le livre de septon Eustace.

Durant les séances du Conseil, Daemon approuve sa nièce-épouse, lorsqu'elle refuse d'offrir son pardon aux traîtres qui ont soutenu Aegon II. Il voit en effet dans cette mansuétude un signe de faiblesse, qui en incitera d'autres à se rebeller. Si Daemon fait peu de cas d'Aegon lui-même (le prétendant étant grièvement blessé depuis longtemps), il recommande en revanche de porter la guerre contre ses frères, Aemond et Daeron. Il propose également d'anéantir les Lannister et les Baratheon, pour donner Accalmie à Ulf Blanc et Castral Roc à Hugh Marteau, en récompense de leurs bons et loyaux services. Une fois de plus, Corlys Velaryon s'oppose à cette idée, prêchant pour la paix et affirmant que les seigneurs ouestriens se rebelleront contre Rhaenyra si elle élimine des lignées aussi anciennes et aussi nobles. Rhaenyra opte pour une solution médiane : elle envoie notamment le prince Daemon et Caraxès traquer Aemond, qui sème la terreur dans le Conflans grâce à son dragon Vhagar, en leur adjoint la jeune dragonnière Orties et Voleur-de-Moutons pour l'assister[6].

La traque d'Aemond (130)[modifier]

Le prince Daemon et la dragonnière Orties s'installent à Viergétang, d'où ils mènent la traque du prince Aemond Targaryen et de Vhagar. Chaque matin, ils s'envolent ensemble sur Caraxès et Voleur-de-Moutons, pour chercher leur proie ; chaque soir, ils rentrent bredouilles. Lord Manfryd Mouton leur suggère de se séparer pour couvrir plus d'espace, mais Daemon refuse, affirmant que ni Caraxès, ni Voleur-de-Moutons ne sont de taille seuls face à Vhagar. Daemon garde donc Orties auprès de lui jour et nuit.

D'après le Témoignage du bouffon nain Champignon, Orties et Daemon auraient eu une relation amoureuse. Les Chroniques de Viergétang de mestre Norren racontent qu'ils prenaient leurs repas ensemble, dormaient dans des chambres mitoyennes et que le prince Daemon se montrait prévenant avec Orties, comme si elle était sa fille, lui enseignant les bonnes manières, lui apprenant à se vêtir, à s'asseoir et à se brosser les cheveux. Il lui aurait offert de coûteux présents et, selon les rumeurs propagées par les servantes, ils prenaient leur bain ensemble.

Au même moment, les Trahisons de Chutebourg portent un coup sévère aux prétentions de Rhaenyra. Ne se fiant plus aux bâtards à qui elle avait permis de devenir dragonniers, la reine décide de tuer ceux qui restent, Addam Velaryon et Orties. Se méfiant des réactions de Daemon, qu'elle croit ensorcelé par Orties, elle ordonne à lord Manfryd Mouton d'assassiner la jeune fille sous son toit et de lui renvoyer ensuite le prince Daemon. Placé face à un affreux dilemme, lord Mouton aurait suivi les conseils de mestre Norren : dans les Chroniques de Viergétang, celui-ci raconte qu'au lieu d'obéir à la reine, lord Mouton le laisse prévenir le prince Daemon de ce qui se trame. Après avoir lu la lettre de Rhaenyra, Daemon s'apprête à se battre contre les hommes de lord Mouton qu'il pense prêts à assassiner Orties, mais mestre Norren lui prétend n'avoir parlé de la lettre à personne. Daemon le remercie et lui demande de rester silencieux jusqu'au lendemain. À l'aube, Daemon aide Orties à seller Voleur-de-Mouton. Après avoir nourri son dragon, Orties l'enfourche en pleurant et, sans un mot d'adieu, s'envole. Daemon déjeune ensuite avec lord Manfryd Mouton, à qui il annonce qu'il ne reviendra pas : il part pour Harrenhal, où il attendra son neveu Aemond pour l'affronter. Il demande à lord Mouton de répandre la nouvelle, avant de s'envoler sur Caraxès.

Parvenu à Harrenhal, Daemon parcourt les salles vides. Il patiente treize jours, entaillant chaque soir l'arbre-cœur du bois sacré[N 4]. Au vingt-deuxième jour de la cinquième lune, Aemond apparaît, monté sur Vhagar et accompagné d'Alys Rivers. Après avoir échangé quelques mots, les deux princes prennent leur essor sur leurs dragons. Daemon n'arrime pas les sangles qui relient traditionnellement la ceinture du dragonnier à la selle de sa monture. Plus léger et rapide, Caraxès monte prestement jusqu'aux nuages, où il se cache de Vhagar. Il finit par fondre sur elle, chuintant et crachant du feu, lui saisit le cou et l’entraîne vers le sol. Malgré l’étau de la morsure, Vhagar lui mord une aile et ses griffes l'éventrent. Dans une chute mortelle, les deux dragons tombent vers les eaux de l'Œildieu. Il est dit que Daemon sauta de sa selle sur Vhagar, plongeant Noire Sœur dans l’œil crevé de son neveu au moment même où les dragons touchaient l'eau. La gerbe d'eau qui en résulte atteint la hauteur de la tour du Bûcher-du-Roi, la plus haute d'Harrenhal.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille sur l'Œildieu.

D'après les pêcheurs qui assistent à cette chute, ni homme ni dragon n'auraient pu y survivre. L'archimestre Gyldayn affirme comme évidente la mort de Daemon, bien que son corps n'ait jamais été retrouvé, contrairement à ceux de Caraxès, de Vhagar et d'Aemond, dans lequel on retrouve Noire Sœur. Des chanteurs prétendent que le prince de quarante-neuf ans a survécu et qu'il est ensuite allé rejoindre Orties, mais même le bouffon nain Champignon n'y croit pas[6].

Postérité[modifier]

En l'an 170, la princesse Daena Targaryen, petite-fille de Daemon Targaryen, donne son nom à son fils bâtard Daemon Waters. L'enfant sera plus tard connu sous le nom de Daemon Feunoyr, et son prénom sera perçu comme un mauvais présage[7].

Arbre généalogique réduit[modifier]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jaehaerys Ier
Targaryen
 
 
 
Alysanne
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Baelon
Targaryen
 
 
 
Alyssa
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Viserys Ier
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aegon
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rhea
Royce
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Laena
Velaryon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Daemon
Targaryen
 
 
 
Mysaria
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rhaenyra
Targaryen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Baela
Targaryen
 
Rhaena
Targaryen
 
Un fils
mort-né
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aegon III
Targaryen
 
Viserys II
Targaryen
 
Visenya
mort-née
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il est qualifié par Elio M. García de Vipère Rouge des Targaryen (cf. discussion sur Westeros.org).
  2. La rumeur prétend que Daemon aurait été dénoncé par la prostituée assise sur ses genoux. Selon l'archimestre Gyldayn, il s'agirait plutôt d'un capitaine des manteaux d'or avide d'avancement (cf. Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession). Il pourrait s'agir de ser Harwin Fort, seul capitaine des manteaux d'or dont le nom nous est connu à cette époque.
  3. Le Grand Mestre Runciter évoque une simple dispute entre frères, sans préciser sa cause. Des rumeurs évoquent l'action de la reine Alicent Hightower. Mais d'autres sources semblent plus précises : dans son livre, septon Eustace prétend que ser Arryk Cargyll, frère juré de la Garde Royale, aurait surpris Daemon au lit avec sa nièce, Rhaenyra ; dans son Témoignage, le bouffon nain Champignon prétend que Daemon avait proposé à sa nièce de lui enseigner les arts de l'amour pour qu'elle puisse séduire ser Criston Cole de la Garde Royale. (cf. Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession).
  4. Archimestre Gyldayn précise que ces entailles sont toujours visibles, sombres et profondes, dans le bois du barral. À chaque printemps, elles se mettraient à saigner (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Feu et Sang : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7 et 2,8 Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. 3,0 et 3,1 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  7. Les origines de la saga, Aegon IV.