Mort mystérieuse du Grand Septon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La mort mystérieuse du Grand Septon est l'un des épisodes de la guerre de la Foi survenu en l'an 43. Elle constitue un tournant majeur dans ce conflit entre la Foi et le roi des Sept Couronnes Maegor Ier Targaryen. Si tous les commentateurs pensent qu'il s'agit d'un assassinat, les circonstances exactes de cette mort ne sont toujours pas connues.

Contexte

À partir de l'an 39, des tensions commencent à apparaître entre la Foi et la maison Targaryen. Le Grand Septon s'oppose avec véhémence au mariage polygame de Maegor Ier Targaryen[N 1], puis au mariage incestueux du prince Aegon Targaryen avec sa sœur, Rhaena. Le conflit s'envenime, jusqu'à conduire à une révolte ouverte de la Foi et des fidèles de la religion des Sept contre le roi des Sept Couronnes Aenys Ier. Plusieurs seigneurs très croyants se joignent à cette rébellion et le Grand Septon devient de plus en plus influent, au point que certains commentateurs pensent qu'il est devenu le véritable maitre des Sept Couronnes pendant quelques temps.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre de la Foi.

En l'an 42, Maegor Ier usurpe la couronne de son demi-frère. Il réprime terriblement les ordres religieux de la Foi Militante qui s'opposent à lui et ordonne au Grand Septon de se rendre à Port-Réal pour être jugé pour haute-trahison. Celui-ci répond par une provocation, en convoquant le roi à Villevieille pour qu'il y demande le pardon des dieux. Maegor laisse quelque temps passer avant d'exercer ses représailles. Avec sa mère Visenya Targaryen, et grâce à leurs dragons, Maegor brûle les châteaux des pieux seigneurs ralliés au Grand Septon, notamment le siège de la maison Doguette. Après quoi, ils dirigent Balerion et Vhagar vers Villevieille[1].

Déroulement

La nuit fatidique

La nuit qui précède l'arrivée des Targaryen est agitée : des milliers de personnes fuient la ville, alors que ceux qui restent s’enivrent ou s'abîment en prières dans l'attente du cataclysme. Pendant que le guet de la ville se prépare à affronter les incendies du lendemain, des engins de siège sont installés sur les remparts de la ville dans l'espoir d'abattre les dragons des Targaryen. Lord Martyn Hightower, sire de Villevieille, convoque ses vassaux, alors que son frère, Morgan Hightower, mène deux cents Fils du Guerrier autour du septuaire Étoilé, afin de protéger le Grand Septon. Celui-ci appelle les Sept à abattre leur courroux sur la maison Targaryen. De nombreuses allées et venues dans le septuaire Étoilé ont été constatées et rapportées ultérieurement par des témoins anonymes[1]. Au cours de la nuit, le Grand Septon décède inexplicablement[1][2][3].

Les suppositions

Les circonstances exacte de la mort du Grand Septon sont toujours débattues. L'archimestre Gyldayn présente dans The Sons of the Dragon plusieurs hypothèses avancées par les historiens et les commentateurs :

  • le suicide : certains pensent que le Grand Septon a eu peur d'affronter la colère de Maegor Ier et le feu des dragons, et qu'il se serait donné lui-même la mort ;
  • le sacrifice : d'autres supposent que le Grand Septon ne se serait pas suicidé par peur, mais par noblesse, pour éviter que le feu des dragons ne brûle la ville et ses fidèles ;
  • le châtiment : d'autres encore ont cru que les Sept l'avaient puni pour son arrogance, son orgueil, sa trahison et son hérésie[N 2] ;
  • le meurtre : s'il rapporte les hypothèses précédentes, Gyldayn ne semble pas y croire, car ni le suicide, ni le sacrifice ne semblent correspondre au tempérament altier et déterminé du Grand Septon. Gyldayn affirme donc que le Grand Septon a été assassiné, ce qui serait assez logique : Villevieille est sur le point d'être brûlée par les Targaryen à cause du Grand Septon, et de nombreuses personnes se retrouvent impliquées sans le vouloir. Gyldayn propose d'ailleurs plusieurs suspects[1], repris en partie par mestre Yandel dans son encyclopédie[2] :
    • lady Patrice Hightower : tante de lord Martyn Hightower, elle était une sorcière réputée. Elle avait demandé une audience auprès du Grand Septon au crépuscule. Cependant, lorsqu'elle est repartie, le Grand Septon était toujours vivant[N 3] ;
    • ser Morgan Hightower : frère de lord Martyn Hightower, il aurait agi sur l'ordre de celui-ci. Il commandait les Fils du Guerrier censés protéger le Grand Septon et au cours de la nuit, il a été vu entrer et ressortir des appartements privés du Grand Septon. Par ailleurs, la réaction immédiate de lord Martyn Hightower à la mort du Grand Septon laisse penser qu'il avait tout prévu, et le pardon royal accordé ensuite à ser Morgan (et non aux autres Fils du Guerrier) laisse penser que la maison Hightower était bel et bien impliquée dans la mort du Grand Septon ;
    • les archimestres de la Citadelle : au cours de la nuit qui précède l'arrivée des Targaryen, les archimestres se sont réunis en Conclave exceptionnel. Ils ont par la suite envoyé et reçu des messages au septuaire Étoilé pendant toute la nuit. Ils ont donc été suspectés d'avoir utilisé la magie noire, un assassin ou un parchemin empoisonné. Par ailleurs, on peut relever que les archimestres avaient depuis longtemps adopté une attitude conciliante vis-à-vis du roi Maegor, loin des provocations du Grand Septon. L'année précédant ces événements, alors que Maegor a exécuté le Grand Mestre Gawen, les archimestres lui ont envoyé un remplaçant, Myros. Si archimestre Gyldayn rapporte cette hypothèse sérieusement sans la commenter[1], mestre Yandel la juge absurde[2] ;
    • la reine Visenya Targaryen : sorcière réputée et mère de Maegor, Visenya était déjà suspectée d'avoir hâté la mort de son neveu, Aenys Ier, afin de permettre à son fils de devenir roi à sa place. Des rumeurs l'ont également mise en cause dans la mort du Grand Septon, qui s'opposait à son fils… Toutefois il est à noter que Visenya arrive à Villevieille sur son dragon Vhagar plusieurs heures après la mort du Grand Septon. Gyldayn passe rapidement sur cette hypothèse[1], Yandel ne la cite même pas[2].

Archimestre Gyldayn relève que beaucoup d'autres personnes à Villevieille et ailleurs pouvaient avoir intérêt à la mort de ce Grand Septon, devenu très importun. Il est donc possible que l'assassin soit encore une autre personne qu'il n'a pas citée[1].

Le jour d'après

La mort du Grand Septon a eu plusieurs conséquences, immédiates ou différées, qui donnent peut-être des indices sur les responsabilités dans sa mort.

Dès qu'il apprend la nouvelle, lord Martyn Hightower réagit rapidement : il envoie ses chevaliers pour désarmer et arrêter les Fils du Guerrier présents en ville[1]. Les portes de la villes sont ouvertes, et la bannière des Targaryen est hissée aux côtés des bannières des Tyrell et des Hightower, en signe de ralliement de la maison Hightower au roi des Sept Couronnes, Maegor Ier Targaryen[2][1].

Lord Martyn fait tirer leurs Saintetés du lit avant l'aube, afin qu'ils élisent un nouveau Grand Septon. Un seul scrutin est nécessaire pour désigner septon Pater, un homme de quatre-vingt-dix ans beaucoup plus conciliant que le précédent Grand Septon. La reine Visenya Targaryen arrive à l'aube, le roi Maegor à midi. La bataille est devenue inutile : le nouveau Grand Septon reconnaît en Maegor le véritable roi des Sept Couronnes, qu'il bénit et consacre avec les sept huiles sacrées[1].

Conséquences

Maegor Ier demeure une demi-année à Villevieille, pour juger tous les Fils du Guerrier qui s'y trouvent. Trois quarts d'entre eux acceptent de renier leur allégeance à la Foi Militante et sont envoyés au Mur pour servir au sein de la Garde de Nuit. Le dernier quart, souhaitant rester fidèle à ses vœux, est exécuté. Sept chevaliers, parmi les plus célèbres ou les descendants d'illustres maisons, reçoivent l'honneur d'être décapités par le roi en personne, avec son épée en acier valyrien Feunoyr. Les autres sont exécutés par leurs anciens frères d'armes. Seul ser Morgan Hightower reçoit un pardon royal et est libéré. Maegor Ier profite également de sa présence à Villevieille pour se réconcilier avec la maison Hightower. Il reprend notamment Ceryse Hightower comme épouse, et lui reconnaît tous ses titres, tous ses droits, si elle accepte en échange de reconnaître ses deux autres épouses comme légitimes.

La mort du Grand Septon est un nouveau coup dur pour les fidèles de la religion des Sept qui s'opposent aux Targaryen. Ils perdent le soutien politique et religieux du « Père des Fidèles », la voix des Sept sur terre, qui les galvanisait et les légitimait jusque-là. Les Grands Septons suivants vont au contraire soutenir les Targaryen, et valider les décisions de Maegor Ier et de Jaehaerys Ier visant à rendre les ordres militaires hors-la-loi et à diminuer le pouvoir du clergé. Pater dissout officiellement les ordres de la Foi Militante (Fils du Guerrier et Pauvres Compagnons), leur ordonnant de rendre les armes. Maegor leur accorde jusqu'à la fin de l'année pour se rendre. Toutefois, la résistance des fidèles ne va pas s'arrêter et la guerre de la Foi contre le roi Maegor va encore se poursuivre plusieurs années[1].

Notes et références

Notes

  1. Le second mariage de Maegor avec Alys Herpivoie ne crée pas uniquement des tensions avec la Foi, mais aussi avec la maison Hightower : la première épouse de Maegor, Ceryse Hightower, est toujours vivante et ce second mariage est un outrage envers elle, bien que Maegor le justifie en invoquant la tradition valyrienne et les précédentes unions polygames dans sa famille.
  2. Maegor a remporté un an plus tôt le jugement des Sept de Port-Réal. Aux yeux de certains croyants, les Sept ont rendu un jugement par les armes en désignant Maegor comme le roi légitime de Westeros. S'opposer à un roi qui a été reconnu par les dieux lors d'un duel judiciaire peut donc effectivement être considéré comme une hérésie.
  3. L'enchaînement des événements n'est pas sans rappeler certains meurtres, commis dans A Clash of Kings : l'ensorceleuse d'ombres Mélisandre d'Asshaï insiste pour rencontrer Renly Baratheon, qui est assassiné pendant la nuit qui suit par une ombre. Plus tard, elle assiste à une rencontre avec ser Cortnay Penrose, avant d'envoyer une autre ombre pour l'assassiner. Il n'est donc pas impossible que Patrice Hightower soit une ensorceleuse d'ombre elle-aussi, puisqu'elle est réputée être une sorcière, et qu'elle ait besoin d'un contact visuel avec sa cible pour pouvoir la tuer plus tard.

Références