Flotte de Fer

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the Iron Fleet

La flotte de Fer est le nom de l'élite de l'amirauté fer-née. Bien que les îles de Fer soient en mesure de rassembler près d'un millier de snekkars[1], ces derniers sont plus souvent utilisés en petit nombre pour des opérations de pillage et de razzia. La flotte de Fer est au contraire une véritable flotte de guerre, formée aux grandes manœuvres navales et dotée d'une réelle cohésion[2]. La centaine de navires qui la composent sont trois fois plus grands que les snekkars classiques avec des coques profondes et des éperons, ce qui en fait les équivalent en taille et en vitesse des galères ordinaires de la flotte royale, mais ils restent plus petits que les grands dromons de guerre de celle-ci[3][4]. Elle dépend directement du souverain ou du suzerain des îles de Fer et n'appartient pas en propre à un seigneur. Ses navires sont sous l'autorité de capitaines en provenance de toutes les îles de l'archipel, actuellement placés sous le commandement du lord Capitaine Victarion Greyjoy. L'onomastique des bateaux est révélatrice des mœurs fer-nées et de la terreur que les îliens souhaitent inspirer : les noms font référence au deuil, à la peur, aux massacres, aux monstres marins et à l'armement[5][4].

La flotte de Fer dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

À la mort de son père Quellon en l'an 283, Balon Greyjoy lui succède comme seigneur suzerain des îles de Fer et entreprend le renforcement de la flotte de Fer. Cinq années durant, il fait mettre à l'eau les plus grands navires que les Fer-nés aient construit, plus proches de la galère que du snekkar, car équipés d'un éperon de fer, de scorpions et de boutefeux[6].

En l'an 289, durant la rébellion des Greyjoy, la flotte de Fer, déjà commandée par Victarion Greyjoy, et Euron le Choucas (qui avait conçu le plan d'attaque), mènent leurs voiles jusqu'à Port-Lannis et y incendient la flotte des Lannister[7][8]. Mais, par la suite, la flotte, prise en étau à la fois par le nord et par le sud dans le chenal séparant Belle Île du continent, est écrasée par lord Stannis Baratheon[9]. Cette bataille permet l'assaut contre les îles de Fer et la fin de la rébellion.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellion des Greyjoy.

Dans ACOK[modifier]

La flotte de Fer est chargée de prendre et d'occuper Moat Cailin afin d'empêcher le retour vers le Nord des armées du roi Robb Stark[10]. Les Fer-nés ont alors toute latitude pour piller et assaillir les côtes mal protégées du Nord.

Dans AFFC[modifier]

Toujours sous le commandement de Victarion Greyjoy, la flotte de Fer participe aux opérations contre les îles Bouclier avant d'être chargée d'une audacieuse expédition vers la baie des Serfs afin d'en ramener la reine Daenerys Targaryen et ses dragons pour le compte du roi Euron Greyjoy[2]. Victarion offre un sacrifice au dieu Noyé avant son départ[4].

Dans ADWD[modifier]

La flotte de Fer part des Îles Bouclier, alors forte de quatre-vingt-treize navires. Elle suit la côte de Dorne et arrive dans les Degrés de Pierre où elle capture quatre cogues (dont la Noble Dame), une galéasse et une galère. Après avoir fait charger des provisions dans l'archipel (et accompli un nouveau sacrifice au dieu Noyé), Victarion Greyjoy sépare la flotte en trois escadres, afin que les navires les plus lents ne retardent pas les plus rapides, et pour faciliter les escales. Les trois escadres doivent se retrouver à la pointe sud de l’Île des Cèdres. Elles sont ainsi organisées[4] :

Mais les trois escadres subissent toutes de violentes tempêtes, si bien que seuls vingt-deux navires de Victarion arrivent au point de rendez-vous, quatorze de Ralf le Boiteux et neuf de Ralf Maisonpierre, ainsi que neuf navires capturés en chemin. La flotte de Fer a donc perdu la moitié de sa force dans le trajet. Le bilan est plus critique encore si l'on considère que les bateaux capturés sont des cogues ainsi que des bateaux de pêche et de commerce ; en effet, au combat, ils ne sont pas en mesure de remplacer des vaisseaux de guerre.

La flotte fait escale à l'île des Cèdres pour attendre les navires dispersés et y faire provision de viande et de fruits. Elle est envahie par des nuées de singes qui se réfugient dans les vergues, criant et jonchant les ponts de déjections. Le Deuil est le cinquante-quatrième et dernier navire à rejoindre l'île avant que le lord Capitaine ne décide de continuer vers Meereen. En effet, la flotte volantaine composée de trois voire cinq cents lourds dromons de guerre chargés de soldats est en route. Le Squale, très endommagé, est chargé d'attendre les éventuels retardataires pour les informer de la route à suivre[4].

Grâce au prêtre rouge Moqorro repêché dérivant sur des débris suite au naufrage du Selaesori Qhoran, qui fait sacrifier l'infortuné mestre Kerwin[4], le trajet vers Meereen se poursuit au mieux pour la flotte : les singes quittent les navires, les vents sont favorables, les captures nombreuses et les cales débordent de marchandises. La flotte emprunte les passes entre l'île des Cèdres et la côte astaporie, dépasse Astapor puis, pour gagner du temps, se dirige vers Yunkaï par les passes entre l'île de Yaros et la côte (malgré le souvenir cuisant pour Victarion de sa défaite de Belle Île, lors de la rébellion des Greyjoy, lorsque la flotte de Fer fut bloquée entre l'île et les côtes de Westeros). Yunkaï est évitée en passant au large, les navires rencontrés sont impitoyablement abordés. Arrivée à proximité de Meereen, la flotte compte ainsi soixante et un navires[9].

Les navires connus de la flotte de Fer[modifier]

Navires capturés entre Westeros et Meereen :

Notes et références[modifier]