Guerre des Filles

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Daughters' War

La guerre des Filles fut une guerre orientale, qui se déroula pendant la régence d'Aegon III, de la fin de l'an 131[1] à l'an 134. Elle opposa les cités libres qui composaient la Triarchie - Lys, Myr et Tyrosh - rejointes ensuite par d'autres cités libres ou factions. Les conflits se déroulèrent autant sur terre dans les Terres Disputées, que sur mer dans le détroit et principalement dans les Degrés de Pierre. Les Sept Couronnes furent relativement épargnées par cette guerre, mais le conflit autour des Degrés de Pierre eut des répercussions politiques et économiques[1].

Contexte[modifier]

Depuis l'an 96, les cités libres Lys, Myr et Tyrosh sont réunies au sein d'une même entité politique, la Triarchie[2], mais qui n'a pas mis fin à leurs anciennes divisions et rivalités.

Au début de l'an 130, la Triarchie décide de s'impliquer dans la Danse des Dragons, un conflit de succession ouestrien. Ils prennent le parti du roi Aegon II Targaryen et livrent pour lui la bataille du Gosier, qui s'achève en véritable débâcle pour leurs troupes. L'amiral lysien Sharako Lohar est accusé par ses alliés d'avoir préservé les navires de Lys et d'avoir envoyé à la mort les Tyroshis et les Myriens[3]. Cet événement cristallise les tensions.

Dès l'an 131, des rumeurs courent sur l'effondrement de la Triarchie : les trois cités libres engageraient à prix d'or toutes les compagnies mercenaires capables de les épauler[N 1]. Vers la fin de l'année, l'amiral Sharako Lohar est assassiné, probablement pour une querelle concernant la courtisane Johanna Swann. Ignorant à l'époque le motif réel de sa mort, les Lysiens accusent les Myriens et rentrent en guerre contre eux[1].

Déroulement[modifier]

Bien qu'initialement tenue à l'écart du conflit, la cité libre de Tyrosh profite de l'événement pour revendiquer les Degrés de Pierre du détroit. L'archonte de Tyrosh envoie une flotte sous le commandement du capitaine-général Racallio Ryndoon. Celui-ci s'empare facilement des îles, exécute le dernier des rois du Détroit et se proclame lui-même roi, trahissant ainsi l'archonte et la ville.

Rapidement, le conflit s'envenime, Lys et Myr revendiquant également les Degrés. La guerre perturbant le commerce à travers tout le détroit, les cités libres septentrionales Pentos, Braavos et Lorath forment une alliance et revendiquent à leur tour les Degrés. Malgré les ambassades que cette nouvelle alliance envoie à Port-Réal, la Main du Roi Tyland Lannister refuse d'impliquer les Sept Couronnes dans ce conflit, surtout aussi peu de temps après la Danse des Dragons. En l'an 132, le conflit ravage l'ensemble des Terres Disputées et des Degrés de Pierre[1]. Lys connaît une série de défaites. La compagnie mercenaire dirigée par le Lysien Bambarro Bazanne se retourne contre son chef pour une question de solde en retard et le massacre[4].

En l'an 133, les Degrés de Pierre sont pratiquement débarrassés des navires de Racallio Ryndoon, dont les forces se sont essentiellement retranchées sur Peyresang. Alors que les Tyroshis s’apprêtent à lancer une attaque décisive contre le traître, Lys et Myr font la paix et attaquent conjointement Tyrosh, dont les forces doivent se replier. Les Lorathis s'étant retirés, les mercenaires pentoshis tiennent les îles, pendant que les vaisseaux braaviens contrôlent les chenaux. La nouvelle Main du Roi Unwin Peake souhaite désormais impliquer les Sept Couronnes dans le conflit, car il veut mettre fin à la présence du roi pirate Racallio Ryndoon dans les Degrés et installer une présence ouestrienne à Peyresang qui garantira que le détroit reste ouvert, le tout en évitant d'offenser Braavos, les Sept Couronnes n'étant pas en mesure de rivaliser avec la puissance navale de cette dernière.

La flotte royale est envoyée, soutenue par la flotte Velaryon et la maison Torth. Cependant, ses chefs découvrent à leur arrivée que la situation a encore évolué : le Seigneur de la Mer de Braavos, l'archonte de Tyrosh et le roi-pirate Racallio Ryndoon ont cessé leurs hostilités et vont s'allier pour gouverner les Degrés de Pierre, interdisant le passage à tout autre navire que ceux ayant reçu des sauf-conduits de la part de Braavos et Tyrosh, Pentos ayant été laissée en dehors de cet accord. N'écoutant que sa fougue, le jeune lord Alyn Velaryon attaque par surprise avec sa flotte les navires braaviens, alors qu'émissaires et capitaines célèbrent leur nouvel accord sur Peyresang avec Racallio Ryndoon. Si la victoire de lord Alyn est éclatante, elle s'oppose frontalement à la politique de la Main du Roi Unwin Peake : l'attaque de navires braaviens constitue une agression contre Braavos, qui risque de déclarer la guerre aux Sept Couronnes. Quant à Racallio Ryndoon, il contrôle toujours Peyresang et la disparition des navires braaviens va lui permettre de reprendre le contrôle des chenaux.

Afin d'éviter la guerre contre la plus puissante des cités libres, lord Unwin envoie une délégation à Braavos avec pour mission d'acheter la paix. Le Seigneur de la Mer décide finalement de rompre ses liens avec Tyrosh et Racallio Ryndoon et de céder les Degrés de Pierre au Trône de Fer[N 2]. En échange d'une indemnité respectable, il pardonne l'agression d'Alyn Velaryon[5].

Au cours de l'année, Racallio Ryndoon profite de la disparition des Braaviens pour reprendre les îles du sud des Degrés, alors que les mercenaires pentoshis tiennent toujours le nord-est. Les voies navigables sont essentiellement contrôlées par Racallio Ryndoon et ses pirates, qui autorisent ou interdisent le passage selon leur bon vouloir. À la fin de l'année, une nouvelle alliance se forme entre Tyrosh, Lys et Dorne pour libérer les Degrés de Pierre de la présence du pirate[4].

En l'an 134, la guerre des Filles s'achève, ramenant la paix entre les cités libres[6].

Conséquences[modifier]

Racallio Ryndoon et ses partisans fuient les Degrés de Pierre et s'exilent vers les îles du Basilic. Lys, Myr et Tyrosh se partagent les Terres Disputées, chacune gardant son indépendance désormais. Dorne récupère la plus grande partie des Degrés de Pierre. D'après l'archimestre Gyldayn, la princesse Aliandra Martell de Dorne et l'archonte de Tyrosh sont les grands gagnants de ces arrangements, alors que les Myriens sont ceux qui y perdent le plus. À Lys, de nombreuses familles nobles et de puissants magistrats s'effondrent, alors que la famille Rogare, qui a conclu l'alliance avec Dorne, prend une énorme importance, qui va lui assurer pour un temps le contrôle de la cité libre[6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Alors que la Danse des Dragons s'achève à Westeros, plusieurs cadets et aventuriers y voient leurs chances d'obtenir fortune et gloire. Deux compagnies libres se constituent à cette époque et rejoignent la guerre : La Meute des Loups et les Briseurs d'Orage (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée).
  2. Les Degrés de Pierre n'ayant jamais été conquis par Braavos, les céder ne coûtait rien aux Braaviens (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  2. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  4. 4,0 et 4,1 Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.
  5. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  6. 6,0 et 6,1 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.