Bataille du Gosier

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Gosier
V.O. Battle in the Gullet
Informations
Guerre Danse des Dragons
Date cinquième jour de l'an 130
Lieu Le Gosier
Belligérants
Belligérants Parti Vert
Les Verts
Targaryens
Parti Noir
Les Noirs
Targaryens
Vassaux et alliés Jacaerys Velaryon
Forces en présence
Armées Flotte des Trois Filles (Verts) Dragons
(Noirs)
Commandants Sharako Lohar Jacaerys Velaryon
Origine des armées Myr
Lys
Tyrosh
Peyredragon
Effectifs 90 navires de
guerre
5 dragons et 8 navires
DragonInfoBox1.png Vermax
Aile-d'Argent
Voleur-de-Moutons
Fumée-des-Mers
Vermithor
BateauInfoBox.png 90 8
Conclusion
Pertes 62 navires des Trois Filles Jacaerys Velaryon
Vermax
Lamarck pillée
1/3 de la flotte Velaryon
Résultat Victoire des Verts.
Mort du prince Jacaerys Velaryon. Sac de Lamarck.
Perte d'une partie de la flotte des Noirs.

La Bataille du Gosier est la bataille navale la plus sanglante de l'histoire, prenant place durant la Danse des Dragons.

Contexte

Pour contrebalancer la puissance maritime des Noirs et briser le blocus de la baie de la Néra imposé par la flotte Velaryon, lord Otto Hightower, Main du Roi Aegon, noua une alliance avec le royaume des Trois Filles, composé de Myr, Lys et Tyrosh. Les cités libres étaient depuis longtemps en conflit avec le prince Daemon Targaryen dans les Degrés de Pierre et lui vouaient donc une animosité certaine. En outre, elles avaient acquis une certaine expérience du combat contre un dragon. Une flotte de quatre-vingt-dix navires du royaume, commandée par l'amiral Sharako Lohar de Lys, fit voile depuis les Degrés de Pierre en direction du Gosier.

À Peyredragon, le prince Jacaerys Velaryon décida de mettre en sécurité ses demi-frères Viserys et Aegon et les envoya à bord de l'Abandon Joyeux chez un prince pentoshi. Lord Corlys Velaryon les fit escorter par sept navires de sa flotte.

Les deux flottes se rencontrèrent au Gosier. Les quelques navires Velaryon furent détruits ou capturés. Le prince Viserys fut également capturé, mais le jeune Aegon, alors âgé de neuf ans, réussit à prendre la fuite sur le dos de son dragon Nuée d'Orage. Malgré ses nombreuses blessures, Nuée d'Orage réussit à ramener sain et sauf le jeune prince à Peyredragon, où Aegon informa les Noirs de la nouvelle menace arrivant de l'est[1].

Déroulement

Pour mener l'attaque, l'amiral Sharako Lohar décide de diviser sa flotte en deux : la première moitié contourne Peyredragon par le nord, et l'autre moitié par le sud. Invisibles dans la lumière du soleil levant, les navires de la Triarchie mettent à bas plusieurs navires de la flotte Velaryon. Intouchée, l'escadron du côté sud continue sa route vers Lamarck[2]. S'en suivit un carnage sanglant : Port-d'Épice fut mise à sac et hommes, femmes et enfants massacrés. La forteresse de la maison Velaryon, Marée Haute, fut ravagée par les flammes, et tous les trésors ancestraux du Serpent de mer furent perdus[1].

Le prince Jacaerys Velaryon, monté sur Vermax, vola jusqu'à la flotte des Trois Filles, qui l'accueillit par une pluie de lances et de flèches. Les marins se défendirent vaillamment, mais quatre autres dragons montés par des semences de dragon arrivèrent sur le champ de bataille : Ulf le Blanc sur Aile-d'Argent, Orties sur Voleur-de-Moutons, Addam Velaryon sur Fumée-des-Mers et Hugh Marteau sur Vermithor. Alors que tout espoir était perdu pour la flotte, Vermax fut touché (les versions divergent quant à la nature exacte de sa blessure) et coula. Le jeune prince Jacaerys n'eut le temps de vider les étriers et d'éviter la noyade que pour se retrouver percé par des dizaines de carreaux myriens. Sa mort sonna la fin de la première bataille.

De chaque côté, on considère cette bataille comme une victoire, mais on peut également considérer que c'est une défaite pour chaque côté : en effet, la flotte de la Triarchie est presque anéantie, mais elle a tué Jacaerys Velaryon, pillé Lamarck et s'est emparée de Viserys Targaryen ; de leur côté, les Noirs ont mis en déroute la flotte ennemie, mais ont perdus deux princes et une grande partie de leur flotte[2].

Conséquences

Des milliers de cadavres parsemaient Lamarck. Port-d'Épice était tellement ravagée qu'elle ne fut jamais reconstruite. Le pillage de la forteresse Velaryon et la destruction d'un tiers de leur flotte portèrent un coup très dur aux Noirs. Mais la conséquence la plus importante fut la mort du prince Jacaerys. Ayant déjà perdu son cadet, Rhaenyra montra dès lors une étouffante volonté de protection envers son troisième né Joffrey.

Seuls vingt-huit navires (sur quatre-vingt-dix) regagnèrent Tyrosh, et parmi eux, une majorité de navires lysiens. Cette bataille signa la fin de l'implication des cités libres dans la Danse des Dragons. Cette défaite causa de grands troubles au sein de la Triarchie, les veuves des capitaines morts au combat accusant Sharako Lohar d'avoir mené sciemment ses hommes à la mort, et d'avoir fait exprès de préserver les navires lysiens[2].

Notes et références

Notes

Références

  1. 1,0 et 1,1 La Princesse et la Reine.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
Iconesword.png
Iconesword.png
Danse des Dragons
Voir l'article principal
L'offensive des Verts La réponse des Noirs Incertitudes et trahison La fin
Prise d'Harrenhal Reconquête de Repos-des-Freux Première bataille de Chutebourg Seconde bataille de Chutebourg
Bataille du Moulin Brûlé Chute de Port-Réal Chute de Peyredragon Fuite à Peyredragon
Sac de Sombreval Bataille de la Ruffurque Bataille sur l'Œildieu Lune des Trois Rois
Siège de Repos-des-Freux Bataille de la Berge du Lac Soulèvement de Port-Réal Bataille de la route Royale
Bataille du Gosier Bal du Boucher Prise de Fossedragon
Bataille de l'Hydromel