Rickard Karstark

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Rickard Karstark
Image by Amok©

Identité
V.O. Rickard Karstark
Statut
Rang Lord
Titre Seigneur de la maison Karstark
Sire de Karhold
Décès 299 (Vivesaigues)
Famille
Enfants Harrion Karstark
Eddard Karstark
Torrhen Karstark
Alys Karstark (284)
Blasons
Rickard Karstark dirige la maison Karstark

Lord Rickard Karstark, nommé ainsi en l'honneur de feu lord Rickard Stark, est le seigneur de la maison Karstark de Karhold. Il a trois fils, Harrion, Eddard et Torrhen[1], et une fille Alys[2]. Lord Rickard est un homme d'aspect massif à la mine farouche. Arborant un visage tout en longueur, il porte une barbe drue et grise ainsi que des cheveux longs qui lui tombent sur les épaules[1][3]. Son mutisme est souvent synonyme de grande défiance et de colère contenue[4].

Avant AGOT[modifier]

Lord Rickard participe à la rébellion de Robert Baratheon aux côtés de lord Eddard Stark. Il combat notamment avec lui lors de la bataille du Trident[5].

Vers l'an 290, lord Rickard Karstark se rend à Winterfell accompagné de sa fille Alys. Il caresse l'espoir de pouvoir marier celle-ci au jeune Robb Stark, l'héritier de la maison Stark. Lors du banquet donné par lord Eddard en l'honneur de ses invités, Alys danse avec Robb qu'elle trouve courtois, et avec Jon Snow, qui se montre bourru, ce que son père déclare ensuite être l'attitude que l'on peut attendre d'un bâtard[6]. Ce projet d'union ne semblant pas se concrétiser, lord Rickard négocie ensuite les fiançailles d'Alys avec le jeune Daryn Corbois, l'héritier de la maison Corbois[7].

Dans AGOT[modifier]

Lord Rickard rallie avec ses trois fils le jeune Robb Stark à Winterfell quand celui-ci appelle ses bannerets après l'arrestation de lord Eddard Stark à Port-Réal. Les Karstark fournissent l'un des plus gros contingents de l'armée du Nord (soit deux mille fantassins et environ trois cents cavaliers)[1]. Lord Rickard confie alors Karhold et sa fille Alys à son oncle Arnolf qu'il nomme gouverneur[2]. À Moat Cailin, il occupe la tour du Pochard, et se montre partisan, avec les Glover, de contourner lord Tywin Lannister pour renforcer les forces de ser Edmure Tully contre ser Jaime Lannister[8].

Lorsque Robb scinde son armée en deux aux Jumeaux[4], Harrion, son fils aîné, prend la tête de ses piquiers qui partent sous les ordres de lord Bolton, et lui et ses deux fils cadets Eddard et Torrhen suivent Robb avec leur cavalerie. À la bataille du Bois-aux-Murmures, ses deux fils tombent devant ser Jaime Lannister en défendant Robb[9]. Lord Karstark est très affecté par ces morts (et par l'absence de nouvelles de son héritier, disparu à la bataille de la Verfurque), et en conçoit une haine brûlante contre le Régicide. Lors du conseil de Vivesaigues au cours duquel Robb est proclamé roi du Nord, il s'oppose avec violence à toute idée de trêve. Il est le second à prêter hommage à Robb, juste après le Lard-Jon Omble[10].

Dans ACOK[modifier]

Lord Rickard entend le roi du Nord Robb Stark, tout juste couronné à Vivesaigues, dicter en audience publique ses conditions de paix à ser Cleos Frey, chargé de les transmettre à la reine Cersei, à Port-Réal. Furieux, il marque sa désapprobation en quittant ostensiblement la grande salle de la forteresse[11].

Lord Rickard participe à la campagne du roi Robb dans l'Ouest[12]. Il tue ser Stafford Lannister à la bataille de Croixbœuf[13], à la suite de laquelle il va piller la côte des terres de l'Ouest avec Galbart Glover[14].

Dans ASOS[modifier]

Lord Rickard devient furieux lorsqu’il apprend la libération de ser Jaime Lannister, le meurtrier de ses fils, par lady Catelyn Stark. De retour à Vivesaigues, lors de l'assemblée convoquée par le roi Robb dans la grande salle de la forteresse, il interpelle publiquement la mère de son roi : il lui reproche de l'avoir dépouillé de sa vengeance et de s'être laissée berner au mépris du respect dû à ses fils. Alors que lord Jon Omble tente de le modérer, il qualifie l'acte de Catelyn de félonie. Robb intervient pour défendre sa mère et lord Karstark, ulcéré, quitte brutalement l'assemblée[3].

Il ordonne ensuite à ses hommes de déserter pour partir par petits groupes traquer le Régicide, en promettant la main de sa fille Alys à quiconque lui rapportera sa tête. Puis, avec sept de ses hommes, il s'introduit dans les geôles de Vivesaigues et assassine Willem Lannister et Tion Frey, deux écuyers gardés prisonniers depuis le Bois-aux-Murmures. Deux gardes de la maison Tully (Delp et Elbois) sont également tués. Les assassins sont capturés par les hommes du Lard-Jon, et les cinq survivants sont amenés au roi Robb. Lord Rickard prend violemment à partie le roi et sa mère à cette occasion en leur assénant qu'ils sont en guerre contre Castral Roc. Pour ses propos, il reçoit un coup de poing de lord Omble, ce qui ne modère en rien lord Rickard qui surnomme alors Robb « le roi qui perdit le Nord ». Furieux, lord Omble propose alors au souverain de l'éventrer mais ce dernier laisse le prisonnier sous sa garde - après avoir demandé à lord Jon de faire pendre ses complices morts et vivants - avant de rejoindre ser Brynden Tully, lady Catelyn et Edmure pour une audience privée. Le lendemain, malgré les lourdes conséquences que ne manqueront pas d'entraîner la mort du seigneur de Karhold, le roi Robb décapite lord Karstark publiquement pour trahison. Avant de mourir, ce dernier interpelle violemment le roi en lui rappelant l'ascendance commune de leurs maisons - ainsi que la malédiction qui pèse sur ceux qui exécutent leur parentèle - et sa loyauté sans faille à la cause des Stark. Ses dernières paroles consistent en une malédiction et l'aveu que Robb n'est pas son roi. La mise à mort de l'un de ses bannerets les plus fidèles laisse le roi dévasté[5].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Rickard Karstark est interprété par l'acteur Steve Blount dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]