Chevalier fieffé

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Chevaliers fieffés)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : landed knight

Un chevalier fieffé est un chevalier qui dispose d'une demeure et de terres qu'il tient d'un lord ou du roi, auquel il prête allégeance.

Généralités

Le chevalier fieffé dispose d'une demeure dans laquelle il peut entretenir une maisonnée plus ou moins importante en fonction des revenus qu'il prélève sur ses terres. Les paysans qui exploitent ses terres sont ses serfs, qu'il peut soumettre à des levées de ban, afin de constituer une force armée. Contrairement aux lords, les chevaliers fieffés n'ont pas le droit d'exercer la justice sur leurs terres : ils doivent recourir à leur suzerain qui seul peut punir les fautifs[1]. Les titres, droits et terres des chevaliers fieffés sont transmis à leur héritier.

Certaines maisons de chevaliers fieffés sont parvenues à devenir particulièrement puissantes au cours de l'histoire, au point de compter parmi les principaux vassaux de leur suzerain, de pouvoir mobiliser autant de troupes que des lords et de prétendre à des mariages prestigieux avec des filles de lords. C'est par exemple le cas des Fossovoie de La Tonnelle[2] ou des Templeton de Neufétoiles[3]. Il est possible qu'un chevalier fieffé ait des possessions bien plus étendues qu'un lord[4][5][N 1]. Toutefois, leurs droits ne changent pas en fonction de la taille de leur possession et un lord semble toujours avoir préséance sur un chevalier fieffé, notamment lors des tournois, des cérémonies ou des banquets[5].

Dans le Nord et les îles de Fer, où la religion des Sept est moins développée et où les chevaliers sont peu nombreux, les maîtres ont un statut qui semble équivalent à celui de chevalier fieffé.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Le seigneur de la maison Baelish a le titre de lord, pourtant ses terres, sa maisonnée et ses possessions personnelles se révèlent particulièrement modestes (cf. A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion et A Storm of Swords, Chapitre 69, Sansa) jusqu'à ce qu'il soit fieffé d'Harrenhal. En revanche, le chevalier fieffé Symond Templeton serait parvenu à mobiliser autant de troupes que les autres seigneurs déclarants (cf. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne).

Références