Paix du roi

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : king's peace

La paix du roi est un principe fondamental du droit de la société féodale des Sept Couronnes, qui assure à toute personne vivant sur le territoire des Sept Couronnes la protection du roi et de la loi[N 1].

Principe et fonctionnement

La paix du roi est un principe de non-agression mutuelle. Ceux qui vivent paisiblement, en respectant les lois et l'autorité royale, disposent de la protection légale du roi : lorsqu'une personne subit une agression, elle peut demander justice au roi, ou à un officier ayant le pouvoir de rendre la justice en son nom, comme la Main du Roi. L'agresseur peut alors être jugé comme un hors-la-loi et subir une sanction en fonction de la gravité de la situation. Si celle-ci le nécessite, des actions militaires peuvent être engagées afin de restaurer la paix du roi.

Vivre dans la paix du roi implique qu'on reconnaisse l'autorité et la légitimité de ce roi, quelles que soient les diverses allégeances que l'on ait pu prêtées auparavant : lorsqu'un rebelle s'amende et obtient le pardon royal, il est réintégré dans la paix du roi[1][2][3][4].

Le roi des Sept Couronnes a autorité pour faire respecter sa paix sur l'ensemble du territoire des Sept Couronnes[5]. En son absence, la Main du Roi a le devoir de maintenir la paix du roi et rendre la justice royale[6]. Localement, les seigneurs ont également le droit de rendre justice au nom du roi, et ont la charge de faire respecter la paix du roi sur leurs terres, mais leur juridiction ne peut pas dépasser les limites de leur territoire. Les chevaliers fieffés ont également ce devoir, mais ils ne peuvent rendre justice qu'avec l'autorisation de leur suzerain[7]. À Port-Réal, le serment des manteaux d'or les engage à protéger le Donjon Rouge, la ville de Port-Réal et la paix du roi[8].

La paix du roi dans la saga

Dans L'Épée Lige

Des incidents éclatent entre deux maisons vassales des Rowan, la maison Tyssier et la maison Osgris, tendant leur relation et menaçant la paix du roi, jusqu'à provoquer un début de guerre privée entre elles.

Le premier incident se produit lorsque lady Rohanne Tyssier réclame à ser Eustace Osgris qu'il lui livre un de ses gens, Dake, qui a braconné sur les terres Tyssier. Ser Eustace n'obtempère pas, malgré l'insistance de la dame de Froide-Douve. Celle-ci finit par envoyer ses gens capturer le braconnier et le mettre à mort, alors que celui-ci se trouve sur les terres Osgris. Se faisant, lady Rohanne a transgressé la loi, qui ne l'autorise à emprisonner et punir les criminels que sur ses propres terres. Toutefois, ser Eustace n'ose pas porter leur différend devant leur suzerain, qui est lié aux Tyssier et qui mésestime ser Eustace depuis qu'il a participé à la première rébellion Feunoyr

Quelques temps plus tard, lady Rohanne détourne le cours d'une rivière qui lui appartient, mais qui a longtemps été la propriété des Osgris. Un des constructeurs du barrage de lady Rohanne, Wolmer, a la joue entaillée par le chevalier Bennis au Bouclier Brun, épée-lige de ser Eustace Osgris. Ce faisant, ser Bennis a rompu la paix du roi. Le délit a été commis sur les terres de lady Rohanne et le terrassier fait partie de ses gens, ce qui fait qu'elle est en droit de demander réparation pour l'offense. En tant que maître de ser Bennis, ser Eustace doit répondre des actes de son épée-lige. Il espère régler l'affaire en payant le prix du sang : un cerf d'argent pour le terrassier, et trois autres pour lady Tyssier. Mais celle-ci refuse ce marchandage et exige de recevoir ser Bennis dès le lendemain, afin de le punir.

Ser Eustace refuse d'abandonner son épée-lige et il prétend résister à lady Rohanne Tyssier. Si celle-ci devait entrer à nouveau sur ses terres pour exercer sa justice sans son autorisation, elle briserait à nouveau la paix du roi. Ser Duncan fait comprendre à lady Rohanne que si elle outrepasse encore une fois la loi, elle pourrait bien s'attirer le courroux de la maison royale. Les deux partis finissent par régler leur différend avec un duel judiciaire, remporté par ser Duncan au nom de ser Eustace[7].

Dans AGOT

Le tournoi de la Main crée une série de troubles à Port-Réal : le Commandant du Guet Janos Slynt est entendu par le conseil restreint, qui lui rappelle son obligation de faire respecter la paix du roi. Janos réplique qu'il ne peut assurer sa mission avec ses effectifs actuels. La Main du Roi Eddard Stark ordonne au Grand Argentier Petyr Baelish de débloquer des fonds afin d'engager cinquante nouveaux manteaux d'or. Il lui prête également vingt de ses hommes d'armes[9].

La capture de Tyrion Lannister par lady Catelyn Stark est perçue par les Lannister comme une agression contre leur famille et une rupture de la paix du roi, mais la Main du roi Eddard Stark prétend avoir ordonné cette arrestation et avoir agi afin de rendre la justice du roi, ce qui rendrait l'action légale[6]. En représailles, lord Tywin Lannister envoie ses hommes piller le Conflans. Afin de ne pas briser la paix du roi, ses chevaliers et bannerets agissent clandestinement et tentent de se faire passer pour des brigands. Cependant, ils sont reconnus (notamment ser Gregor Clegane) et les seigneurs riverains veulent se venger d'eux immédiatement. Leur suzerain, lord Hoster Tully, prend néanmoins la précaution d'envoyer une délégation auprès du Trône de Fer, afin d'obtenir l'autorisation royale d'entreprendre des actions militaires contre les Lannister : il tient à ce que ses actes soient légaux et qu'ils ne brisent pas la paix du roi. Les chevaliers Raymun Darry, Marq Piper et Karyl Vance sont entendus par la Main du Roi Eddard Stark et le conseil restreint. La Main n'autorise pas la mise à sac des terres de ser Gregor Clegane, car il s'agirait d'une vengeance et non pas d'une justice capable de ramener la paix du roi. Mais il proclame une condamnation à mort contre ser Gregor et convoque lord Tywin Lannister devant le Trône de Fer, afin qu'il réponde des crimes de ses bannerets[5].

Après l'arrestation de lord Eddard Stark, les Lannister ont toujours l'espoir de restaurer la paix du roi et de calmer les Stark : la reine Cersei Lannister fait écrire une lettre à Sansa Stark, où elle implore sa famille et leurs alliés Tully et Arryn de se présenter devant le Trône de Fer et de faire allégeance au roi Joffrey Baratheon[10]. Alors qu'une conciliation semble toujours possible, le roi Joffrey ordonne l'exécution de lord Eddard, ce qui brise définitivement la paix entre les Lannister et les Stark[11].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois.

Dans ACOK

Alors que la guerre menace l'ensemble du royaume, la reine régente Cersei Lannister tente tant bien que mal de maintenir la paix du roi à Port-Réal : les remparts de la ville sont renforcés et les effectifs du Guet sont triplés[12].

Tyrion Lannister prévoit qu'une fois les Stark revenus dans la paix du roi, il renverra Sansa Stark auprès des siens[13]. Après les émeutes de Port-Réal, le conseil restreint renforce le couvre-feu et interdit de sortir de chez soi après la nuit tombée, sous peine de mort. Cette mesure permet de rétablir la paix du roi à Port-Réal[14].

Après la bataille de la Néra, la plupart des seigneurs et chevaliers qui avaient soutenu Stannis Baratheon sont présentés devant le Trône de Fer et le roi Joffrey Baratheon. Ceux qui implorent le pardon royal et jurent fidélité sont restaurés dans leurs titres, leurs droits et leurs propriétés, Joffrey les accueillant dans la paix du roi[2].

Dans ASOS

Le conseil restreint du roi Joffrey Baratheon envoie lord Petyr Baelish, désormais sire d'Harrenhal et seigneur suzerain du Conflans, auprès de lady Lysa Arryn, régente du Val d'Arryn. Ils espèrent qu'un mariage entre eux permettra de ramener les Arryn dans la paix du roi Joffrey. La Main du Roi Tywin Lannister promet en outre de restituer le titre de Gouverneur de l'Est à lord Robert Arryn[15]. Lady Lysa se marie précipitamment avec lord Baelish, moins charmée par son retour dans la paix du roi que par son nouvel époux[16].

Pensant la cause du roi Stannis perdue, sa Main lord Alester Florent envoie une proposition de paix à lord Tywin Lannister, afin d'être réintégré dans la paix du roi Joffrey. Ces négociations s'étant ouvertes sans son accord, Stannis fait emprisonner lord Alester pour trahison[3].

Après les Noces Pourpres et la mort de Joffrey Baratheon, le nouveau roi des Sept Couronnes Tommen Baratheon signe une série de décrets, où il accorde son pardon à plusieurs maisons rebelles (Ouestrelin, Bracken, Vance, Bonru et Mouton) et les accueille de nouveau dans la paix du roi[17].

Le roi Stannis autorise les sauvageons à passer le Mur, à condition qu'ils lui jurent allégeance et qu'il s'engagent à respecter les lois et la paix du roi[18].

Dans AFFC

Les Lannister espèrent que la présence de l'un des leurs, Lancel, devenu lord de Darry-le-Château, permettra de maintenir la paix du roi dans la région du Conflans[19]. D'autres maisons rebelles du Conflans sont réintégrées dans la paix du roi, comme les Lychester, les Racin, les Petibois, les Piper, les Mallister les Ryger et les Paege[20].

La reine régente Cersei Lannister considère que la maison Manderly est pleinement revenue dans la paix du roi lorsque lord Wyman annonce avoir fait décapiter la Main du roi Stannis, lord Davos Mervault[21].

Dans ADWD

Ser Jaime Lannister, lord Commandant de la Garde Royale, obtient la reddition de Corneilla et le retour de lord Tytos Nerbosc et sa famille dans la paix du roi[22].

Notes et références

Notes

  1. George R.R. Martin s'est probablement inspiré du principe du droit anglo-saxon, qui désigne la protection légale accordé par le système judiciaire, le chef de l’État et le gouvernement à toutes les personnes qui vivent sur leur territoire (cf. (en) "Peace (law)" sur en.wikipedia.org).

Références