Varys

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Varys
Image by Amok©

Identité
V.O. Varys
Surnoms l'Araignée
l'eunuque
Statut
Titres maître des chuchoteurs
membre du Conseil restreint
Maître des chuchoteurs
◄ Inconnu Qyburn

Lord Varys, dit l'Araignée, est l'énigmatique « maître des chuchoteurs »[N 1][1] (maître espion), pour le trône de Fer de Westeros. Membre du Conseil restreint du roi Robert Baratheon, c'est un eunuque gras et chauve, aux joues molles et aux lèvres épaisses[2]. Son visage et ses mains sont très souvent poudrés[3]. Son style vestimentaire est particulier, il privilégie les tenues voyantes ainsi que les soieries et embaume le lilas ou le citron. Il joue d'une certaine flagornerie doublée d'une personnalité efféminée afin de cacher ses réels sentiments et motivations. Il passe donc pour cauteleux, obséquieux et dénué de scrupules, comme le veut sa fonction[2]. Il affecte ainsi des manières compassées et sa voix prend souvent des accents mielleux[4]. Ses paroles sont souvent pleines de sous-entendus et de litotes. Il se réfère fréquemment à son réseau d'espions qu'il nomme « ses petits oiseaux » et qui est redouté dans l'ensemble du royaume[5]. De nombreux nobles l'ayant côtoyé le trouvent déplaisant et douteux. Il semble convaincu que : « le pouvoir réside là où les gens se le figurent »[6]. Il exècre la magie et tous ceux qui la pratiquent[7].

Varys loge à l'écart, dans un petit logis aveugle accolé en contrebas du mur nord du Donjon Rouge. Des plus spartiates, celui-ci est composé de trois pièces, dont une chambre de taille minuscule. Son lit de pierre dissimule un escalier secret[8]. Varys est expert en travestissements, pouvant à sa guise revêtir la défroque du mendiant[7][9] ou l'apparence placide d'une matrone[8]. Mais parfois, il peut montrer un tout autre visage[N 2] : habillé de vêtements discrets et communs, protégé par une cotte de mailles, armé et botté, il quitte son langage fleuri pour tenir des propos directs et concis, claquant comme des coups de fouet[10][11]. Il connaît de nombreux passages secrets du Donjon Rouge, qui n'a guère de secrets pour lui, et apparaît spontanément lorsqu'un événement d'importance se produit dans la forteresse[12].

Avant AGOT[modifier]

Jeunesse errante[modifier]

Selon le Grand Mestre Pycelle, Varys serait originaire de Lys et y serait né esclave[13], bien que Varys lui-même semble prétendre être originaire de Myr[14]. D'après ce que Varys raconte de son propre passé, il aurait été jeune apprenti dans une troupe de comédiens errants possédant une cogue, navigant de part et d'autres du détroit pour donner des représentations à Port-Réal, Villevieille et dans les cités libres[7]. Ils lui enseignent que : « tout homme a un rôle à jouer dans l'existence comme sur les tréteaux »[2]. Un jour, à Myr, un homme mystérieux l’achète à son maître, l’emmène chez lui, puis, après l'avoir drogué, le châtre en psalmodiant des incantations incompréhensibles et jette ses parties génitales dans les flammes, qui deviennent bleues ; une voix sortant du feu répond alors au sorcier. Le rituel achevé, ce dernier jette Varys à la rue sans plus se soucier de son sort. Depuis cette mutilation, Varys prétend porter une haine féroce à ceux qui pratiquent la magie[7]. Résolu à survivre par tous les moyens, le jeune eunuque se fait mendiant, voleur et prostitué. Cette existence lui fait prendre conscience que le contenu des missives d'un homme valent plus que celui de sa bourse[7]. Il devient un voleur très important à Myr, mais, dénoncé par un rival, il doit fuir. Varys arrive ensuite à Pentos où, menacé par la pègre locale du fait de son accent et de son statut d'eunuque, il se place sous la protection d'un jeune spadassin, Illyrio Mopatis. Tous deux montent une fructueuse affaire dans laquelle Varys espionne les voleurs de la cité et récupère le fruit de leurs larcins, alors qu'Illyrio, contre rémunération, propose aux victimes de vol de leur retrouver leurs biens. Varys commence alors à entraîner ses premiers enfants espions, qu'il nomme alors ses petites souris, et, grâce à ces derniers, les deux compères gagnent en influence. Leur succès ouvre à Illyrio les portes de la magistrature, alors que la réputation de Varys traverse le détroit et parvient aux oreilles du roi Aerys II Targaryen[14].

La cour de Port-Réal[modifier]

Varys est invité à la cour de Port-Réal où le roi Aerys II Targaryen n'arrive plus à accorder sa confiance à son fils, le prince Rhaegar, ni à son épouse, la reine Rhaella, et encore moins à sa Main, son ancien ami d'enfance lord Tywin Lannister[14]. Ser Barristan Selmy voit dans l'arrivée de l'Eunuque le début de la décadence morale du royaume[15]. Lord Varys entretient les soupçons du roi à l'encontre de son fils, en lui chuchotant que le grand tournoi d'Harrenhal n'est qu'une ruse pour permettre au prince Rhaegar de rallier le plus de nobles possibles à son projet de déposer son père[16].

Lors de la rébellion de Robert Baratheon, Varys entretient la paranoïa du souverain en désignant à sa vindicte les noms d'ennemis potentiels. Il espionne également ser Jaime Lannister - seul membre de la Garde Royale retenu à Port-Réal - pour le compte du roi, ce dernier ne faisant aucune confiance au fils de lord Tywin. Par la suite, il conseille avec raison à Aerys de fermer ses portes à lord Lannister lorsque ce dernier se présente sous les murailles de Port-Réal en jurant fidélité aux Targaryen ; le roi préfère cependant écouter mestre Pycelle, ce qui cause sa perte et le sac de la capitale[17].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.
Icone loupe.png Voir article détaillé : Sac de Port-Réal.

Le nouveau roi Robert Baratheon garde Varys à son service. Il gagne la confiance de sa reine, Cersei Lannister, avant que celle-ci, après plusieurs années, ne finisse par le soupçonner de jouer sur plusieurs tableaux[18]. Selon ses propres dires, Varys cherche à protéger le roi de ses ennemis et ce, afin de préserver la paix du royaume[2].

Dans Game of Throne : Le jeu vidéo[modifier]

L’espion infiltré de la Confrérie[modifier]

Varys a infiltré la Confrérie, une organisation secrète séditieuse fondée par lord Arwood Harlton et lord Raynald Sarwyck visant à renverser les Baratheon pour restituer les Targaryen sur le Trône de Fer. Il y tient le poste d’espion et de conseiller au sein de son conseil fantôme, renseignant les membres principaux du groupe sur les affaires du Donjon Rouge. Varys est donc un agent double, et le conseil semble avoir une entière confiance en lui. En dehors du conseil fantôme son identité n’est pas connue, pour des raisons de sécurité évidentes. On le connaît seul pseudonyme de « l’Œil de l’Usurpateur ». Étrangement, alors que Varys est quand même censé être le maître des chuchoteurs au conseil restreint du roi Robert Baratheon, il gardera le secret sur l’existence de la Confrérie et le rôle qu’il y joue, preuve que sa loyauté ne semble pas aller aux Baratheon[N 3][19].

En l' an 297, la Confrérie se retrouve menacée : lord Raynald Sarwyck, son co-fondateur, a décidé de la trahir en dénonçant son existence et l’identité de tous ses membres (y compris celle de Varys) à lord Jon Arryn. Par chance, le traître se fait assassiner par lord Arwood Harlton avant qu’il n’ai eu le temps de mettre son plan à exécution[20]. Ce meurtre entraîne une crise de succession au sein de la maison Sarwyck qui pourraient avoir de très lourdes conséquences pour la Confrérie et ses membres. Parmi les prétendants se trouve le cruel ser Valarr Hill, le fils bâtard de lord Raynald devenu homme de main de la reine Cersei Lannister, qui le charge de trouver et de tuer les bâtards de Robert Baratheon. Valarr compte revendiquer les terres de son père grâce au soutien de la reine, et ce en forçant sa demi-sœur légitime à l’épouser. Si il y parvient, il entrera en possession de documents confidentiels capables de détruire la Confrérie. Un autre prétendant est le prêtre rouge ser Alester Sarwyck, fils légitime de lord Raynald tout juste rentré d'exil et qui ignore tout des complots de son père[21]. Celui des deux qui héritera de lord Raynald pourra découvrir des documents révélant les plans de la Confrérie ainsi que l'identité de la majorité des membres du conseil fantôme... dont celle de Varys[19].

Lord Varys va s’efforcer de protéger ser Alester des exactions de ser Valarr, qui a tout intérêt à voir son rival mort. Il l'interpelle pour la première fois au bordel de Chataya, alors que le prêtre rouge allait rencontrer Falena, où il le met en garde contre Valarr Hill. Cet avertissement est peu efficace puisque Valarr réussit quand même à magouiller pour que son demi-frère se fasse arrêter et condamner pour meurtre. Cela n’arrête pas le maître des chuchoteurs pour autant. Il libère le prêtre rouge dans les geôles du Donjon Rouge et lui explique comment se débrouiller pour convaincre la reine de lui accorder un pardon royal et de le prendre à son service[22]. Cela permettra à Alester d’être ensuite contacté et recruté par la Confrérie, et de mettre les documents confidentiels cachés à Puysaigues à l’abri à Castel-Bois[23].

La mort de Valarr Hill[modifier]

Plusieurs mois plus tard, peu avant l’exécution de lord Eddard Stark, la Confrérie a été détruite par les mercenaires Traque-Sangs de Valarr Hill, sans que ce dernier n’ai pris conscience de la nature séditieuse de son adversaire. On ignore si les documents compromettants ont disparus lors de la chute de Castel-Bois ou si Valarr les a récupéré. Alester Sarwyck et son ami Mors Westford, faussement accusés de haute trahison, sont en route vers Port-Réal pour tuer Valarr Hill. Mestre Harwyn, le mestre de Puysaigues, les y attends avec un des bâtards de Robert Baratheon, le fils nouveau-né d’une certaine Jeyne Greystone. Valarr est lui aussi en ville. Il avait été mandaté par la reine afin de tuer Jeyne Greystone et son enfant encore en son sein. Ignorant que Jeyne a eu le temps d’accoucher avant de mourir, il pense avoir accompli sa mission, et attends juste que Cersei Lannister ait le temps de le voir pour le récompenser[24].

Une fois encore, Varys va choisir d’aider Alester[N 4]. Il intercepte mestre Harwyn et le bébé près du lieu où il sont censés retrouver Alester et Mors Westford. Il convainc le vieux mestre de tendre un piège à Valarr afin de pouvoir l'éliminer : Varys fait courir le bruit comme quoi Jeyne Greystone aurait eu son bébé avant de mourir et qu'Alester devrait le livrer en secret à la reine dans la salle du trône du Donjon Rouge lors de l’exécution d'Eddard Stark. Cela devrait pousser Valarr a se rendre seul sur les lieux pour y tuer son frère avant que ce dernier n’ai eu le temps de conclure sa transaction.

Lorsque Alester et Mors les rejoignent, ils acceptent le plan de l'eunuque. Varys les aide donc à préparer leur futur combat contre Valarr Hill. Il leur dit comment se procurer de l'acier valyrien, matériaux indispensable pour pouvoir se défendre contre les ombres qu’est capable de produire Valarr avec ses pouvoirs magiques. Il les guide ensuite jusqu'à une des entrées des passages secrets menant à la salle du trône, et leur indique le chemin à suivre. Avant de se séparer, Mors et Alester lui confient l’enfant de Jeyne Greystone afin de le garder en sécurité le temps des combats. Varys observe ensuite avec le bébé l’affrontement entre Alester, Mors et Valarr depuis les passages secrets du Donjon Rouge[25].

Le résultat de cet ultime affrontement dépend des actions du joueur. Quoi qu’il en soit, à la fin, il ne reste plus qu’un seul survivant, que ce soit Valarr Hill, Mors Westford ou Alester Sarwyck. Une fois le combat terminé, Varys rejoins le survivant et lui confie le bébé. Le survivant a alors un choix à faire : ou bien il garde l’enfant avec lui pour en faire ce qu’il voudra, ou bien il le confie à Varys, qui lui promets qu’il l’emmènera en sécurité dans les Cités libres. Le maître des chuchoteurs efface ensuite les traces de l’affrontement qui vient d’avoir lieu avant le retour de la reine[26].

Dans AGOT[modifier]

Complots[modifier]

Ayant placé un espion (ser Jorah Mormont) auprès des orphelins Targaryen exilés à Pentos, lord Varys peut informer le roi Robert Baratheon du mariage de Daenerys avec le puissant chef de clan dothraki Khal Drogo[27]. Il est également immédiatement au courant de l'arrivée de lady Catelyn Stark incognito à Port-Réal (sans doute par le capitaine Moreo Tumitis), et de ses interrogations à propos d'une certaine dague[28]. Littlefinger, quant à lui, se vante auprès des Stark d'avoir un moyen de pression sur Varys et donc de le contrôler[29].

Lors du tournoi de la Main, lord Varys apprend que les Lannister vont tenter de tuer le roi Robert lors de la mêlée, en faisant passer cette mort pour un accident. Varys ne s'estime pas en position de pouvoir l'empêcher, mais il constate que lord Eddard, bien qu'ignorant tout de ce complot, parvient à dissuader Robert de participer à la mêlée et lui sauve ainsi inconsciemment la vie. Pour Varys, cette démarche prouve qu'Eddard est le seul véritable ami du roi. Il se glisse le soir même dans la chambre de la Main, et révèle tout cela à Eddard. Il lui apprend également qu'il y aura sans doute d'autres tentatives contre le roi, et que Jon Arryn a bien été empoisonné (par l'emploi de Larmes de Lys), par son écuyer, le jeune Hugh du Val, fait chevalier peu après, et opportunément décédé lors du tournoi de la Main… Il suggère là encore la main des Lannister. Mais il ne révèle pas les raisons de cet assassinat, se contentant de déclarer énigmatiquement que l'ancienne Main posait trop de questions…[10]

Quelques jours après, lord Varys a une conversation secrète dans les souterrains du Donjon Rouge avec Illyrio Mopatis[30]. Arya Stark en surprend une partie sans que les interlocuteurs ne le sachent, mais l'enfant ne les reconnaît pas et aura du mal à se souvenir avec précision des mots échangés. Au cours de cette conversation, Varys, qui est alors le seul à Port-Réal à être déjà informé de la capture de Tyrion Lannister par lady Catelyn Stark à l'auberge du carrefour, pense que la Main, qui a le livre (La Généalogie et l'Histoire des grandes maisons des Sept Couronnes) et connaît le bâtard (Gendry), va bientôt savoir la vérité (l'inceste et l'adultère de la reine Cersei et l'illégitimité de ses enfants). Il prévoit donc que la lutte entre le Lion et le Loup va bientôt commencer, et qu'elle risque d'entraîner tout le royaume dans la guerre. Illyrio répond que les choses vont trop vite, car la princesse (Daenerys) est enceinte, et que les Dothrakis ne bougeront pas tant qu'elle n'aura pas accouché. Il demande à Varys de temporiser, quitte à assassiner la nouvelle Main comme l'ancienne, mais l'Eunuque répond qu'il ne maîtrise pas tous les acteurs : lady Lysa Arryn et lord Stannis Baratheon sont hors de contrôle et rassemblent des troupes chacun de leur côté ; les Tyrell, alliés à Renly Baratheon, projettent de marier Margaery au roi Robert ; quant au jeu de Littlefinger, seul Littlefinger le comprend. Varys réclame de l'or et de jeunes espions lettrés. Les deux hommes finissent par semer Arya[31].

Quelques jours plus tard, lors d'une séance du Conseil restreint exceptionnellement présidée par le roi, lord Varys dévoile que son espion lui a appris que Daenerys était enceinte. Robert exige qu'elle soit assassinée, mais Varys ne souhaite pas que cette mission soit confiée à son espion, ser Jorah Mormont : il déclare que ce serait l'envoyer à une mort certaine (et fort cruelle) entre les mains des Dothrakis. Même une promesse d'amnistie ne vaut rien si son bénéficiaire n'est plus vivant pour en bénéficier[32]. Varys joue en fait double jeu : il informe Jorah de la tentative d'assassinat en cours, ce qui permet à ce dernier, en sauvant la vie de la princesse, de gagner sa confiance[33].

D'un roi à l'autre[modifier]

Lord Varys, bien que semblant en retrait, suit de près l'affrontement grandissant entre la reine Cersei et la Main du Roi Eddard. Il tente de conseiller ce dernier[N 5][4], mais les deux sont trop dissemblables pour s'entendre. Lors de l'agonie du roi Robert, il fait prendre conscience à Eddard du rôle des Lannister dans son « accident de chasse »[34]. Il entend la conversation entre Eddard et Littlefinger, au cours de laquelle le premier refuse la proposition du second d'appuyer l'accession au trône de Joffrey[34][2].

Après la chute et l'emprisonnement de lord Eddard, Varys, déguisé en geôlier, parvient jusqu'à lui et tente de le convaincre de céder aux demandes de Cersei, lorsque celle-ci viendra lui demander sa soumission, en lui expliquant que, si Arya a réussi à s'échapper, Sansa reste au pouvoir de la reine[2]. Cette tentative semble d'abord couronnée de succès, lord Eddard confessant en effet publiquement sa « félonie » et proclamant la légitimité du roi Joffrey. Mais ce dernier surprend tout le monde, à commencer par sa mère et Varys, en ordonnant l'exécution immédiate de l'ex-Main[35]. Lord Varys a plus de succès avec son projet de faire sortir de la ville Gendry, jeune bâtard du roi Robert Baratheon, car il prévoit que la reine Cersei va sans doute le faire éliminer : il le fait donc confier à Yoren pour qu'il rejoigne la Garde de Nuit. Mais il pense à tort que son jeune âge met la petite Barra à l'abri[35][6].

C'est lui qui conseille au nouveau roi Joffrey de renvoyer ser Barristan Selmy de la Garde Royale[36].

Dans ACOK[modifier]

Une nouvelle Main[modifier]

Lord Varys participe à la séance du Conseil restreint interrompue par l'entrée de Tyrion, arrivé d'Harrenhal avec les pouvoirs de Main du Roi que lui a délégué son père. Il se rend alors à l'auberge de L'Enclume brisée, où il sait déjà que le Lutin a secrètement laissé sa maîtresse Shae. Lorsque Tyrion l'y retrouve, l'eunuque lui fait comprendre à demi-mot qu'il ne sert à rien de lui cacher quoi que ce soit. Il fait ensuite allusion à la comète rouge, déclarant que le petit peuple des rues l'a surnommée le « Messager rouge », venant comme un héraut annonçant l'arrivée du roi, « feu et sang » s'ensuivant… Avant de partir, il raconte à Tyrion et Shae une énigme :

« Trois hommes importants sont dans une pièce : un roi, un prêtre et un riche plein d'or. Devant eux se trouve un mercenaire, un roturier issu du peuple, et sans grande intelligence. Chaque notable lui demande de tuer les deux autres. "Fais-le, car je suis ton maître légitime", lui dit le roi. "Fais-le, car je te l'ordonne au nom des dieux", lui dit le prêtre. "Fais-le, et tout cet or est à toi", lui dit le riche. Qui vit, et qui meurt ? ».

Puis Varys s'en va. Shae est d'avis que c'est le riche qui vit, mais Tyrion pense que cela dépend du mercenaire[36].

Varys joue auprès de Tyrion le même rôle que celui qu'il jouait auprès de lord Eddard, celui d'un conseiller discret et d'un exécutant efficace, et il va progressivement devenir son plus proche confident (avec Bronn) même si le Lutin gardera toujours un doute quant à sa loyauté réelle[37]. Ils combinent tous deux l'envoi de lord Janos Slynt et de ses affidés sur le Mur, et la nomination à la tête du Guet de ser Jacelyn Prédeaux. Varys révèle à Tyrion son intention de faire prendre le noir à lord Eddard, qui fut contrecarrée par la décision inattendue du roi Joffrey de le faire mettre à mort. Il lui explique avoir fait sortir de Port-Réal un des bâtards de Robert Baratheon pour le soustraire à la mort que lui destinait la reine Cersei, mais sans penser que la petite Barra pouvait être victime du même sort. Enfin, il prend les instructions de la Main sur un certain nombre d'affaires qu'il lui expose : le projet de ralliement à lord Stannis du capitaine du Cerf Blanc, une galère royale (Tyrion ordonne l'arrestation et le jugement public par le roi du traître), la tentative d'évasion des frères Hobber et Horas Redwyne (le garde qui s'est fait acheter est envoyé sur le Mur), des bavardages imprudents de courtisans, des prophètes et prêcheurs ont fait leur apparition dans les rues de la capitale et clament l'arrivée de malheurs et de catastrophes (Tyrion ne prend pas de mesures), … Le Lutin tente de susciter les confidences de l'Araignée, lui demandant de lui raconter les circonstances de sa castration, mais Varys se dérobe. Ils reparlent enfin de la petite énigme de l'auberge, et Varys explique à Tyrion que la réponse est la suivante : le Pouvoir n'est ni dans la légitimité, ni dans la religion, ni dans l'argent, mais simplement là où les hommes pensent qu'il est[6].

Lord Varys poursuit sa collaboration avec Tyrion en lui donnant le moyen de rejoindre discrètement Shae, grâce au tunnel secret sortant du bordel de Chataya, et en recrutant les hommes chargés de la protection de celle-ci[38]. Il lui dévoile à cette occasion sa deuxième apparence, celle de l'homme d'action, rude et direct, bien éloigné du courtisan maniéré et parfumé qui siège au conseil restreint. Lorsque Tyrion se demande si Littlefinger n'a pas informé lord Stannis de l'inceste de la reine Cersei, il ne dément pas[11].

Intrigues diplomatiques[modifier]

Lord Varys est au courant que Tyrion a ordonné à mestre Pycelle d'envoyer une missive cachetée au prince Doran Martell sans lui en révéler le contenu, puis qu'il a proposé à Littlefinger d'être son émissaire auprès de lady Lysa Arryn, en proposant en garantie de fiancer la princesse Myrcella Baratheon au jeune Robert Arryn. Il va alors voir Tyrion, qui lui révèle le contenu de sa lettre : une offre d'alliance avec Dorne, avec à la clé l'envoi à Lancehélion du prince Tommen Baratheon. L'Araignée paraît approuver ces initiatives, tout en estimant que si la reine Cersei en était informée, elle refuserait de voir deux de ses enfants la quitter. Tyrion réplique qu'il suffit de ne pas le lui dire…[3]

Lorsque Tyrion, préoccupé par le comportement de son neveu Joffrey envers sa fiancée Sansa[39], envisage de le faire dépuceler au bordel de Chataya, il vient trouver Varys pour mettre ce projet à exécution, et notamment pour soustraire Joffrey à la garde du Limier. Mais ce plan doit être remis lorsqu'arrive la nouvelle de la mort de Renly sous les murs d'Accalmie. Lord Varys, qui l'annonce au Conseil restreint, ne peut désigner avec certitude l'auteur du meurtre, même s'il ne fait de doute pour personne que Stannis en est le principal bénéficiaire. L'Araignée sait en revanche que, si la plupart des nobles de l'armée de feu Renly ont rallié celle de son frère, ce n'est pas le cas de ser Loras Tyrell (très affecté par la mort de son roi, au point d'occire trois membres de sa Garde Arc-en-Ciel) et de ses principaux vassaux, repartis pour Pont-l'Amer. Tyrion propose alors de tenter de rallier Hautjardin à Joffrey, en offrant de lui faire épouser lady Margaery, ce que Varys approuve[40]. Au soir de l'émeute qui a secoué Port-Réal après le départ de la princesse Myrcella pour Dorne, Tyrion le fait venir avec Bronn pour le conseiller, et il entend le reître suggérer à mots à peine couverts le remplacement sur le trône de Fer de Joffrey par Tommen[37].

Lorsqu'il apprend la mort étrange de ser Cortnay Penrose et la prise d'Accalmie par le roi Stannis, il se déguise en mendiant et va trouver Tyrion, qui est chez Shae. À son grand étonnement, Shae le reconnaît. En revenant avec le Lutin vers le Donjon Rouge, il lui propose de mettre son amante à l'abri des troubles en la faisant engager comme camériste de Lollys Castelfoyer, l'actuelle occupante de ce poste lui volant ses bijoux. Varys se fait ensuite fort de permettre les rencontres discrètes entre eux, le bordel de Chataya n'étant pas le seul bâtiment à disposer de passages secrets. Puis les deux hommes évoquent les morts mystérieuses des ennemis du roi Stannis (son frère Renly, puis le gouverneur d'Accalmie), Varys soupçonnant l'usage de magie. Devant l'incrédulité de Tyrion, il lui raconte l'histoire de sa castration[7].

Toujours efficace, Varys démasque la conspiration des Épois et la révèle à Tyrion[41]. Il tient également sa promesse d'amener Shae dans la chambre de Tyrion, grâce à un passage qu'il fait parcourir les yeux bandés à la jeune femme. Mais il dévoile également à la reine Cersei les projets de la Main de confier à Sandor Clegane le commandement d'une partie des troupes royales lors de la bataille qui s'annonce contre l'armée du roi Stannis[18].

Dans ASOS[modifier]

Quelques jours après la libération de ser Jaime Lannister par lady Catelyn Stark, Varys en informe lord Tywin Lannister[42].

Après la victoire de la Néra, lord Tywin, qui a repris sa charge de Main du Roi, ordonne à lord Varys de tenir sous surveillance son fils Tyrion, qui se remet de ses graves blessures reçues lors de la bataille. Lord Varys apprend également à la nouvelle Main que le Conclave de Villevieille envisage de désigner mestre Gormon, de la maison Tyrell, comme nouveau Grand Mestre, ce qui entraîne le retour de mestre Pycelle à ses anciennes fonctions. Tyrion, quant à lui, veut voir une dernière fois Shae avant de la faire éloigner, et il demande à Varys, qu'il visite en ses modestes appartements, de les lui mettre à disposition pour cette ultime entrevue. Mais la jeune fille parvient à le convaincre de la laisser au Donjon Rouge[8], et Varys met à leur disposition son logement[43].

Lors du premier Conseil restreint - présidé par lord Tywin Lannister en tant que Main - auquel assiste Tyrion après son rétablissement, Varys annonce la victoire des troupes de lord Randyll Tarly contre celles des Nordiens du roi Robb Stark à Sombreval.

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille de Sombreval.

Il liste également les pertes des partisans du roi Stannis, ce qui permet aux lords Mace Tyrell, Paxter Redwyne et Mathis Rowan - présents lors du conseil - ainsi qu'aux bannerets les plus puissants de la maison Tyrell de s’adjuger fiefs et récompenses. Il apprend ensuite aux membres de l'instance l'existence d'un kraken au large des Doigts et la présence de dragons à Qarth. Il n'a pu retrouver la trace de Tyrek Lannister et conseille que, plutôt que l'on exécute les membres du Guet ayant déserté lors de la bataille de la Néra, on les envoie à la Garde de Nuit, la Couronne ayant reçu de sa part des messages alarmants faisant état de mouvements de sauvageons en direction du Mur[44].

L’Araignée est dans l'assistance lors du mariage de Tyrion avec lady Sansa Stark[45]. Afin de donner satisfaction à Tyrion, lord Varys fait engager Shae comme camériste de lady Sansa bien qu'il désapprouve cette liaison qu'il trouve infiniment risquée[46].

Il est l'un des nombreux témoins à charge réunis par la reine Cersei dans le but de prouver la culpabilité de Tyrion, accusé du meurtre du roi Joffrey. Sa déposition, qui dure une journée, se distingue toutefois par le grand nombre de pièces écrites et de détails qu'il est en mesure de fournir aux juges[47]. Sur ordre de lord Tywin, lord Varys envoie des pêcheurs espionner les alentours de Peyredragon[42].

Le règne de Varys en tant que maître des chuchoteurs s'achève après qu'il a été contraint par ser Jaime d'aider Tyrion à s'évader, ce qui permet à ce dernier de tuer son père avant de quitter le Donjon Rouge[48][49].

Dans AFFC[modifier]

Après l'assassinat de lord Tywin Lannister, la reine régente Cersei constate que lord Varys a disparu en même temps que Tyrion et Rugen[50]. Malgré les fouilles répétées du Donjon Rouge, il demeure introuvable[48] et, persuadée qu'il est le complice de son cadet, la reine régente propose une récompense pour sa capture. Après avoir récupéré la place de Varys au Conseil restreint, Qyburn affirme que les espions avec des secrets à vendre sont courants et faciles à trouver. Cersei en déduit que Varys avait surestimé sa valeur afin de rendre les gens dépendants de lui et plus vulnérables à ses manigances. Plus tard, elle réalise que Qyburn ne semble toutefois pas avoir autant de connaissances que son prédécesseur et avoir perdu nombre de contacts importants. Lorsque ser Jaime Lannister se rend au château de lady Ermesande Fengué, il s'interroge sur l'implication de Varys dans la disparition de son cousin Tyrek[51].

Dans ADWD[modifier]

En fuite à Essos, Tyrion Lannister devine les projets de lord Varys et de son vieux complice maître Illyrio Mopatis : ils ont confié en secret à lord Jon Connington l'éducation et la protection d'Aegon Targaryen, sauvé autrefois par Varys lors du sac de Port-Réal (qui lui a substitué un bébé, acheté à son père, tanneur de l'Anse-Pissat, contre une bouteille de La Treille auré[N 6]. Lord Varys confie ensuite ce bébé à la princesse Elia Martell et envoie le vrai prince en lieu sûr chez maître Illyrio à Pentos[52]. Pour garantir le secret, lord Connington se fait passer pour Griff, un mercenaire, Aegon prétendant être son fils, Griff le Jeune[53]. Le plan de lord Varys et de maître Illyrio semble être de marier Aegon avec sa tante Daenerys et de mettre le couple sur le trône de Fer.

Après que ser Kevan Lannister ait été nommé régent du royaume, il est appelé un soir chez mestre Pycelle. Il y est accueilli par une jeune domestique silencieuse, qui l'introduit dans les appartements du Grand Mestre. Ser Kevan y est frappé par un carreau d'arbalète tiré par lord Varys, qui explique ensuite au lord Régent agonisant agir ainsi pour l'empêcher de poursuivre sa politique de réconciliation des Lannister avec les Tyrell, et de la Couronne avec la Foi. Il compte ainsi favoriser l'accession au Trône de Fer du prince Aegon Targaryen, éduqué à cette fin: il sera un bien meilleur roi que Tommen[54].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Varys est interprété par l'acteur Conleth Hill dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]

Objectif et motivations[modifier]

Varys a aidé de son intelligence et ses renseignements de nombreuses personnes dans le jeu des trônes. Beaucoup de ces individus ont suspecté plus tard qu'au lieu de les aider, Varys leur avait seulement donné assez d'informations pour les manipuler. En effet, la plupart des gens que Varys a « aidés » ont connu des mésaventures dramatiques comme Eddard Stark ou Tyrion Lannister. Dans de rares moments d'apparente honnêteté, Varys affirma que le but de ses machinations n'était pas son intérêt personnel mais qu'il avait plutôt les meilleures intentions pour le royaume dans son ensemble. En effet, bien qu'il ait été maintenu dans ses fonctions par le roi Robert Baratheon et ses héritiers, Varys semble être resté loyal aux Targaryen. Il garde un arrangement secret avec Illyrio Mopatis, qui semble chercher à faire revenir les Targaryen sur le trône de Fer.

Notes[modifier]

  1. Il ne s'agit pas d'un titre formel, « maître des chuchoteurs » ne prend donc pas de majuscule (cf. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard).
  2. Voir notamment ses entrevues discrètes avec lord Eddard (cf. A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.) ou avec Tyrion Lannister (cf. A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion).
  3. La révélation issue de A Dance with Dragons, le cinquième des romans du Trône de Fer, sortie un an avant le jeu vidéo, comme quoi Varys soutiendrait en secret un prétendu Aegon VI Targaryen, pourrait expliquer pourquoi il ne révèle rien de la Confrérie au roi Robert Baratheon : parce qu’il a besoin d’entretenir des groupes sympathisants aux Targaryen pour les guerres à venir.
  4. Là encore, les motivations qui le poussent à aider Alester Sarwyck à tuer ser Valarr Hill ne nous sont pas connues. Varys prétend agir pour protéger le royaume mais faut-il le croire ? Une autre explication possible pourrait concerner les documents prouvant que Varys était membre de la Confrérie, et donc un traître à la Couronne. Aux dernières nouvelles, ils devaient se trouver à Castel-Bois lorsque Valarr Hill a rasé le château. Peut-être Varys craignait-il, à tort ou à raison, que Valarr ai pu les consulter, et donc devenir un dangereux témoin de ses méfaits ? Peut-être Varys avait-il d’autres raisons ?
  5. Par exemple lors de l'audience au cours de laquelle lord Eddard condamne à mort ser Gregor Clegane et refuse d'envoyer ser Loras Tyrell exécuter la sentence, cf. A Game of Thrones, Chapitre 44, Eddard.
  6. La traduction française mentionne « une cruche d'or de la Treille », ce qui peut prêter à confusion avec le métal précieux, mais la version originale mentionne l'"arbor gold", donc le célèbre cru du Bief (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 23, Tyrion).

Références[modifier]

  1. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  3. 3,0 et 3,1 A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  4. 4,0 et 4,1 A Game of Thrones, Chapitre 44, Eddard.
  5. A Feast for Crows, Chapitre 01, Prélude.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 A Clash of Kings, Chapitre 09, Tyrion.
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3, 7,4 et 7,5 A Clash of Kings, Chapitre 45, Tyrion.
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 A Storm of Swords, Chapitre 13, Tyrion.
  9. A Dance with Dragons, Chapitre 02, Tyrion.
  10. 10,0 et 10,1 A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  11. 11,0 et 11,1 A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion.
  12. A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 26, Eddard.
  14. 14,0, 14,1 et 14,2 A Dance with Dragons, Chapitre 06, Tyrion.
  15. A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  16. A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  17. A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  18. 18,0 et 18,1 A Clash of Kings, Chapitre 55, Tyrion.
  19. 19,0 et 19,1 Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 8 : Héritage.
  20. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 10 : La croisée des chemins.
  21. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 2 : Pour tous les jours passés.
  22. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 4 : La volonté du lion.
  23. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 8 : Héritage.
  24. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 13 : Alester et Mors - Liens
  25. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre 14 : Ombre et Lumière.
  26. Game of Thrones : Le jeu vidéo - Chapitre final : la Glace et le Feu
  27. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  28. A Game of Thrones, Chapitre 19, Catelyn.
  29. A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  30. So Spake Martin, "Eastern Cities and Peoples", entrée du 12 juin 2002 sur www.westeros.org.
  31. A Game of Thrones, Chapitre 33, Arya.
  32. A Game of Thrones, Chapitre 34, Eddard.
  33. A Game of Thrones, Chapitre 55, Daenerys.
  34. 34,0 et 34,1 A Game of Thrones, Chapitre 48, Eddard.
  35. 35,0 et 35,1 A Game of Thrones, Chapitre 66, Arya.
  36. 36,0 et 36,1 A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion.
  37. 37,0 et 37,1 A Clash of Kings, Chapitre 42, Tyrion.
  38. A Clash of Kings, Chapitre 30, Tyrion.
  39. A Clash of Kings, Chapitre 33, Sansa.
  40. A Clash of Kings, Chapitre 37, Tyrion.
  41. A Clash of Kings, Chapitre 50, Tyrion.
  42. 42,0 et 42,1 A Storm of Swords, Chapitre 73, Jaime.
  43. A Storm of Swords, Chapitre 33, Tyrion.
  44. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  45. A Storm of Swords, Chapitre 29, Sansa.
  46. A Storm of Swords, Chapitre 59, Tyrion.
  47. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  48. 48,0 et 48,1 A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  49. A Storm of Swords, Chapitre 78, Tyrion.
  50. A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei.
  51. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  52. A Dance with Dragons, Chapitre 23, Tyrion.
  53. A Dance with Dragons, Chapitre 19, Tyrion.
  54. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.