Valarr Hill

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jeuvideo.png Tout ou partie des informations contenues dans cet article sont issues du jeu vidéo Game of Thrones. Les informations contenues dans le jeu ayant été approuvées par l'auteur mais non écrites par lui, elles sont considérées comme semi-canoniques vis-à-vis de la saga. Jeuvideo.png
Valarr Hill
Identité
V.O. Valarr Hill
Apparence
Cheveux noirs
Statut
Rang bâtard
Titre capitaine des Traque-Sangs
Décès 298
Famille
Père Raynald Sarwyck
Blasons
Valarr Hill est un bâtard de la maison Sarwyck Valarr Hill dirige les Traque-Sangs Valarr Hill est au service de Cersei Lannister

Ser Valarr Hill est le fils bâtard de lord Raynald Sarwyck. C'est un homme cruel et ambitieux, prêt à tout pour arriver à ses fins. Il dirige sa propre compagnie de mercenaires, les Traque-Sangs. À l'instar de Mélisandre d'Asshaï, ser Valarr est capable d'invoquer des ombres[1][N 1].

Avant AGOT[modifier]

Le bâtard de Puysaigues[modifier]

Valarr est le fils illégitime de lord Raynald Sarwyck. Il passe sa jeunesse à Puysaigues, où son statut de bâtard et son tempérament violent lui valent de ne pas être apprécié, mais plutôt rabaissé par sa famille. Il en développe une grande rancœur envers la maison Sarwyck. Son demi-frère Alester Sarwyck est le seul à lui témoigner de l’affection, allant jusqu’à le prendre comme écuyer.

Valarr participe à la rébellion de Robert Baratheon comme écuyer d’Alester. Lors du sac de Port-Réal, Mors Westford, héros de guerre et grand ami de son frère, refuse d’obéir à l'ordre direct de son suzerain lord Tywin Lannister d’assassiner les enfants du prince Rhaegar Targaryen. Pour ce refus, lord Tywin condamne toute la maison Westford à mort pour trahison. Mais Mors a prévu cette sentence et a caché sa famille dans une ferme du Conflans que seul Alester connait, avant de prendre le noir.

Mais Valarr dénonce à son suzerain qu’Alester sait où s’est réfugiée la famille Westford. Lord Tywin Lannister ordonne donc à Alester et à Valarr de la massacrer. Valarr tue la petite Tya Westford tandis qu’Alester s’occupe, le cœur brisé, de sa mère Cerenna. Ne supportant pas la vantardise et la trahison de Valarr, Alester le défigure et le chasse de son service, avant de s’exiler lui-même, plein de culpabilité, dans les cités libres[2].

Valarr rentre donc à Puysaigues seul. Le voyant revenir sans son frère, son père comprend la tragédie qui vient d’arriver. Tenant son fils bâtard comme responsable de l'exil d'Alester, il le maudit et le chasse de Puysaigues. Valarr, furieux, jure de se venger[3].

L’ascension du traqueur[modifier]

Chassé de Puysaigues, Valarr part pour la Citadelle de Villevieille dans l’espoir de devenir mestre. Il y apprend les arts de la guerre et les arts supérieurs et atteint le rang d'acolyte. Mais son intérêt pour les arts interdits lui valent d’être renvoyé[3].

Valarr devient alors mercenaire au service de la maison Lannister. Sa cruauté et sa brutalité lui valent d'être rapidement remarqué et, en à peine deux ans, il est adoubé par lord Tywin Lannister[4]. Il devient l'homme de main de la reine Cersei, qui lui confie ses basses besognes. Il est rapidement craint à la cour[5].

Afin de l’aider dans sa tâche, Valarr recrute un groupe de mercenaires sans foi ni loi, les Traque-Sangs. Ces derniers le respectent pour sa force. Un jour, deux Traque-Sangs le trahissent et tentent de l’assassiner, mais leur mort dissuade quiconque de s’y risquer à nouveau. Cersei lui confie notamment pour mission de traquer et de tuer les bâtards de Robert Baratheon. Aidé de ses espions, Valarr découvre la trace de Jeyne Greystone, qui parvint néanmoins à lui échapper mystérieusement[6].

À la mort de son père Raynald Sarwyck, alors qu'Alester, l’héritier légitime de Puysaigues, s'est exilé et n'a donné aucune nouvelle depuis quinze ans, et que son autre demi-frère Gawen, soupçonné d'avoir empoisonné son père, est en fuite, Valarr voit une occasion d’assouvir sa soif de vengeance envers la maison Sarwyck. Il manœuvre pour épouser sa demi-sœur Elyana en lui faisant comprendre qu'elle n'a pas le choix si elle veut garder Puysaigues dans la famille. En récompense de ses services, la reine Cersei Lannister accepte d’entériner ce projet[3].

Dans Game of Thrones : Le jeu vidéo[modifier]

Le massacre des bâtards de Port-Réal[modifier]

Sur ordre de la reine Cersei, ser Valarr Hill mène les manteaux d'or à la recherche de Gawen Sarwyck, accusé de parricide. Cette traque est d’autant plus importante pour Valarr qu’en tant que fils légitime de Raynald Sarwyck, Gawen représente une menace pour ses ambitions sur Puysaigues. Après la fouille de la résidence des Sarwyck à Port-Réal, Valarr malmène Lambert Weaf, l'intendant de la maison, qu'il emprisonne pour interrogatoire, et tue sa femme Janna alors qu'elle tentait de s'interposer. Il remarque alors Alester dans la foule, de retour de son exil dans les cités libres et lui aussi à la recherche de leur frère. Alester est bien décidé à devenir lord de Puysaigues et à empêcher le futur mariage entre Valarr et sa demi-sœur Elyana. Mais le bâtard reste confiant : il a le soutien de la reine, et Alester a passé quinze années en exil loin de Westeros et de sa famille.

Alester arrive néanmoins à se frayer un chemin jusqu’à la reine et même à devenir lui aussi son homme de main[7]. Afin de les rendre plus efficaces dans leur travail, Cersei va même jusqu’à forcer les frères ennemis à travailler ensemble et en concurrence pour les mêmes missions : celui des deux qui sera le plus efficace à la servir se verra attribuer Puysaigues.

Leur première mission est de trouver et de tuer les bâtards de Robert Baratheon. Valarr a découvert qu’un certain nombre d’entre eux est protégé par un homme qui se fait appeler la Mère Poule. Alester, Valarr et les Traque-Sangs se rendent dans un atelier de poterie où travaille Harry Waters, l’un des bâtards, où il est protégé par des hommes de la Mère Poule. Une violente bataille éclate entre ces derniers et les Traque-Sangs, durant laquelle Harry parvient à s’enfuir pour rejoindre son protecteur. Valarr et Alester suivent sa trace jusqu’au Poulailler, le repère de leur ennemi.

Il s’avère alors que la Mère Poule n’est autre que ser Godric Donnerly, l’ancien écuyer de lord Jon Arryn et un des hommes en qui il a le plus confiance. Valarr, Alester et les Traque-Sangs prennent d’assaut le repaire et massacrent tout le monde, ser Godric et Harry Waters inclus. En fouillant la bâtisse, ils découvrent que ser Godric avait envoyé Jeyne Greystone, une ancienne cible que Valarr avait perdu, se réfugier au Mur. Le chevalier devait partir l’y rejoindre peu de temps après. Valarr saute sur l’occasion : il envoie son lieutenant Yohn dans le Nord sous le déguisement de ser Godric Donnerly pour qu’il retrouve la jeune femme et la tue.

Valarr et Alester retournent faire leur rapport à la reine. Cette dernière n’a pas encore pris de décisions concernant Puysaigues, mais confirme qu’elle veut qu’on lui ramène Jeyne Greystone morte ou vive [8]. Dans le même temps, Valarr retrouve la trace d’un autre bâtard de Robert, Cedric Rivers, qui se serait réfugié dans une cave près des égouts de la ville. Ne pouvant s’en occuper lui-même, car il doit déjà rattraper Jeyne, il confie à lord Janos Slynt, le commandant des manteaux d'or, le soin d’éliminer discrètement le bâtard et tous ceux qui se trouvent avec lui. Il quitte ensuite Port-Réal avec une centaine de ses Traque-Sangs[9].

La traque de Jeyne Greystone[modifier]

En arrivant dans le Don, où était censée s'être réfugiée Jeyne Greystone, Valarr et ses hommes retrouvent le camp de Yohn dévasté, et sa garnison massacrée. Un survivant leur explique qu'ils se sont battus contre la Garde de Nuit et ont perdu. Jeyne est partie vers le sud avec l'homme que Jon Arryn lui a donné comme protecteur, le bourreau de Châteaunoir Mors Westford, l'homme dont Valarr et Alester ont massacré sa famille à la fin de la guerre sur ordre de Tywin Lannister.

Connaissant son adversaire, Valarr soupçonne où Mors aurait pu emmener la fille, certainement dans sa ferme cachée dans le Conflans, où il avait déjà voulu cacher sa femme Cerenna et sa fille Tya. Il envoie donc son avant-garde, sous le commandement de son lieutenant Deziel les y rattraper et les tuer. Mais la manœuvre échoue à nouveau. Comme Valarr l'avait deviné, Mors et Jeyne s'étaient bien réfugiés dans la ferme, mais alors que Deziel et ses hommes les attaquaient, ils ont été secourus de justesse par une mystérieuse troupe[10].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de la ferme Westford.

Ayant perdu la trace de Jeyne Greystone, et ainsi toute chance de briller aux yeux de la reine Cersei Lannister et ainsi d'hériter de Puysaigues, Valarr change de tactique. Si la reine ne peut lui donner son fief, il le récupèrera lui-même ! Valarr rentre dans le bourg de Puysaigues avec l'ensemble de ses Traque-Sangs. Il prétend qu'Alester Sarwyck est mort, et qu'en tant que fiancé d'Elyana il devient l'héritier de Puysaigues. Il exige également que son mariage avec Elyana soit célébré au plus vite afin d'être légitimé avant le retour de son demi-frère rival. Prise au piège, Elyana n'a d'autre choix que d'accepter. Valarr se débarrasse des hommes loyaux aux Sarwyck : mestre Harwyn est chassé du château, de même que Ryman Sarwyck, le chef des gardes, remplacé par Wex, le dernier des lieutenants de Valarr encore en vie. Trois hommes de l'ancienne garde sont exécutés pour déloyauté. La plupart des autres fidèles à Alester fuient dans les campagnes. Les Traque-Sangs s'installent à Puysaigues où ils font régner la terreur. Ils ont également pour mission d'assassiner Alester dès que ce dernier reviendra dans les alentours.

Mais ces précautions ne sont pas suffisantes. À quelques heures du mariage, Alester revient à Puysaigues, accompagné de Mors Westford et de Ryman Sarwyck, avec la ferme intention de le renverser et de le tuer. Devant l'assemblée des nobles réunis par mestre Harwyn et Elyana, il vient réclamer son titre de seigneur et le bannissement définitif de Valarr. Le bâtard accuse alors Alester du meurtre de son petit frère Gawen, et Mors de haute trahison pour avoir protégé Jeyne Greystone, une ennemie de la Couronne, ce que ces derniers nient. Valarr souhaite les faire exécuter tous les deux, mais, devant la pression des vassaux des Sarwyck, qui veulent à tout prix mettre fin à son règne de terreur, il est forcé de consentir à un duel judiciaire.

Mors Westford, souhaitant tuer l'homme qui fait traquer Jeyne depuis des mois, exige de représenter Alester lors du duel. Valarr et lui s'affrontent dans un violent combat présidé par septa Ravella. Mors arrive à prendre l'avantage et à terrasser Valarr, mais alors qu'il allait l'achever, ce dernier fait appel à ses talents d'ensorceleur d'ombres pour invoquer une ombre qui assassine Mors par-derrière. Avant qu'il ne meure, Valarr lui annonce que c'est lui qui a tué sa femme et sa fille, il y a quinze ans.

Cette action déloyale choque profondément l'assemblée, qui accuse Valarr de sorcellerie et de tricherie. Comprenant qu'il n'arrivera jamais à convaincre le cœur des vassaux de Puysaigues, Valarr change de stratégie et ordonne à ses Traque-Sangs de les massacrer dans la grande sale de Puysaigues. Il fait capturer Alester et prend Elyana en otage. Pour sauver sa sœur, Alester est forcé de révéler à Valarr où se trouve Jeyne, cachée à Castel-Bois, le château de la maison Harlton. Valarr ne tient pas sa promesse et décapite Elyana sous les yeux d'Alester. Ceci fait, il ordonne que son rival soit enterré vivant dans la tombe de son père. Puis il part avec des hommes attaquer Castel-Bois, laissant Wex diriger Puysaigues en son absence[11].

La victoire du bâtard[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Valarr Hill n'apparaît pas dans la saga littéraire, mais dans le jeu vidéo Game of Thrones.

Références[modifier]