Medrick Manderly

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Medrick Manderly
Identité
V.O. Medrick Manderly
Statut
Rang chevalier
Titre héritier de Blancport
Décès 132 (Blancport)
Famille
Père Desmond Manderly
Blasons
Ser Medrick faisait partie de la maison Manderly

Medrick Manderly était un chevalier renommé de la maison Manderly de Blancport sous le règne de Viserys Ier, d'Aegon II et d'Aegon III Targaryen. Fils et héritier de lord Desmond Manderly, il avait un frère, ser Torrhen. Comme le reste de sa famille, il prit le parti de la prétendante Rhaenyra Targaryen durant le conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons[1]. Il mourut peu après son père, sans enfant, et Blancport passa à son frère Torrhen[2].

Terrible guerrier, Medrick Manderly passait pour un homme intelligent, courtois, discipliné, et élégant malgré sa corpulence. Il parlait bien et honorait les Sept, tout comme son frère[3].

Histoire[modifier]

En l'an 130, ser Medrick et ser Torrhen Manderly sont à la tête des hommes dépêchés par leur père, lord Desmond Manderly de Blancport, à Port-Réal pour y renforcer les effectifs soutenant la reine Rhaenyra Targaryen, et les frères Manderly se joignent au conseil noir de celle-ci. Lors de la trahison d'Ulf le Blanc et de Hugh Marteau, ils font partie de ceux qui veulent emprisonner préventivement les deux autres semences de dragon restantes (Orties et Addam Velaryon)[1].

Lors du soulèvement de Port-Réal quelques temps plus tard, ser Medrick prend la tête d'une centaine de ses hommes et rétablit le calme au nord-est, dans les rues allant de la colline d'Aegon à la porte de Fer. Il fait ensuite partie des Sept qui Chevauchèrent, qui tentent de porter secours au prince Joffrey Velaryon, et parvient à ramener le corps du prince au Donjon Rouge. Le lendemain, avec son frère ser Thorren, il escorte la reine Rhaenyra Targaryen lorsqu'elle fuit la ville. Arrivés à Sombreval, les deux frères insistent pour qu'elle les accompagne à Blancport, sans succès. Ils embarquent avec elle à bord de la Violande, mais ne débarquent pas à Peyredragon avec la reine et continuent leur chemin vers Blancport[4].

Au septième jour de la septième lune de l'an 131, les frères Manderly reviennent à Port-Réal pour y assister au couronnement d'Aegon III, fils de Rhaenyra, et à son mariage avec Jaehaera, fille d'Aegon II. Medrick retourne ensuite à Blancport avec sa galère, l'Étoile du Nord, emmenant avec lui les hommes condamnés à prendre le noir par lord Cregan Stark au cours du Jugement du Loup. Le Grand Mestre Orwyle s'étant échappé en soudoyant un garde, ser Medrick condamne le garde à prendre sa place au Mur.

Il décède l'année suivante à Blancport lors de l'épidémie de fièvre d'Hiver, quatre jours après son père[2].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.