Cregan Stark

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Cregan Stark
Identité
V.O. Cregan Stark
The Old Man of the North
Surnom Le Vieil Homme du Nord
Statut
Rang lord
Titres seigneur suzerain du Nord (121)
gouverneur du Nord
sire de Winterfell
Main du Roi (131)
Naissance 108
Famille
Père Rickon Stark
Mère Gilliane Glover
Épouses Arra Norroit (126)
Alysanne Nerbosc (an 132)
Lynara Stark
Enfants Rickon Stark (128)
Sarra Stark
Alys Stark
Raya Stark
Mariah Stark
Jonnel Stark
Edric Stark
Lyanna Stark
Barthogan Stark
Brandon Stark
Blasons
Lord Cregan Stark dirigeait la maison Stark
Sire de Winterfell et suzerain du Nord
Rickon Stark Jonnel Stark
Main du Roi
Criston Cole Tyland Lannister

Né en l'an 108, Cregan Stark était le seigneur de la maison Stark de Winterfell pendant toute une moitié du deuxième siècle après la Conquête. Sa longévité lui valut le surnom de Vieil Homme du Nord. Ayant pris le parti de la prétendante Rhaenyra Targaryen au cours de la Danse des Dragons[1], il ne put intervenir qu'à la fin de la guerre, pendant une courte période appelée l'Heure du Loup. Nommé Main du Roi, il n'occupa le poste qu'un jour avant de démissionner et rentrer dans le Nord[2] .

Il eut trois épouses, Arra Norroit, Alysanne Nerbosc et Lynara Stark, qui lui donnèrent dix enfants[3].

Personnalité[modifier]

Cregan Stark était un homme déterminé et impressionnant. Amical avec ses alliés, il était dur et impitoyable avec ses ennemis. C'était un homme de parole élevé selon la tradition nordienne, qui désapprouvait les traîtres, les menteurs et les régicides. Obstiné et sévère, il tolérait peu la contradiction ou les hésitations, et n'hésitait pas à appliquer une politique dur quand il l'estimait nécessaire. Il n'était toutefois pas dénué d'un certain humour et pouvait très occasionnellement faire preuve de mansuétude.

Si on en croit le bouffon Champignon, lord Cregan était attiré par les femmes intrépides, sûre d'elles et légèrement grivoises, plutôt que par les lady aux parfums de fleurs[2].

Histoire[modifier]

Le suzerain du Nord[modifier]

Cregan Stark naît en l'an 108. En l'an 121, alors qu'il n'a que treize ans, son père, lord Rickon Stark, décède et Cregan devient le seigneur de Winterfell. Son oncle Bennard Stark assure la fonction de régent en attendant la majorité de son neveu. Cependant, trois ans plus tard, lorsque Cregan atteint sa majorité, Bennard rechigne à lui laisser le pouvoir. Deux ans plus tard, lord Cregan fait emprisonner Bennard et ses trois fils : Benjen, Brandon et Elric. Il exerce dès lors pleinement ses fonctions de seigneur de la maison Stark et sire de Winterfell, assumant personnellement le gouvernement du Nord. Peu de temps après, il épouse sa compagne d'enfance, Arra Norroit. Celle-ci meurt malheureusement en donnant naissance à leur unique enfant, Rickon, en l'an 128.

En l'an 129, lord Cregan est en plein préparatifs pour l'hiver qui s'annonce. Il reçoit à Winterfell le prince de Peyredragon Jacaerys Velaryon, monté sur son dragon Vermax. Celui-ci est venu quérir au nom de sa mère, la reine Rhaenyra Targaryen, le soutien de la maison Stark dans la guerre de succession[N 1] qui s'annonce contre son demi-frère, le prétendant Aegon II Targaryen. L'alliance des Stark avec les partisans de la reine est vite conclue, et un accord est rédigé, le seigneur et le prince y apposant leur paraphe et leur sceau. Connu sous le nom de Pacte de la Glace et du Feu, il prévoit notamment un mariage entre le fils de lord Cregan, Rickon, et la première fille née du prince Jacaerys. Le prince ne reste que peu de temps, mais les chroniqueurs de l'époque racontent des histoires étranges et contradictoires sur son séjour.

D'après le livre de septon Eustace, le prince Jacaerys Targaryen aurait passé son séjour à exhorter lord Cregan à abandonner le culte des anciens dieux pour se convertir à la Foi des Sept[N 2]. D'après La Chronique Véritable du Grand Mestre Munkun, Jacaerys et Cregan seraient devenus bons amis, le prince rappelant au sire de Winterfell son jeune frère, mort dix ans plus tôt[N 3]. Après avoir bu, chassé, s'être entraîné aux armes ensemble, ils se seraient jurés fraternité. Le bouffon Champignon dans son Témoignage raconte une fable troublante : Jacaerys Velaryon aurait été séduit par la demi-sœur bâtarde de lord Cregan Stark, Sara Snow[N 3], et aurait couché avec elle, provoquant le courroux de son hôte. Pour calmer son demi-frère, Sara Snow aurait prétendu s'être mariée au prince devant l'arbre-cœur de Winterfell, rendant leur union légitime aux yeux des Nordiens. L'archimestre Gyldayn juge cette dernière histoire invraisemblable[1].

L'Heure du Loup[modifier]

Dès la fin de l'an 129, lord Cregan Stark se prépare à la guerre pour soutenir les prétentions de la reine Rhaenyra Targaryen. Il envoie un premier contingent de deux mille hommes sous les ordres de lord Roderick Dustin, surnommés les Loups de l'Hiver[4]. Lorsque la reine Rhaenyra réclame son aide l'année suivante depuis Sombreval, lord Cregan Stark annonce qu'il va rassembler un nouvel ost de dix mille soldats, plus jeunes et plus frais que les Loups de l'Hiver, mais il a besoin de temps pour les assembler, car le Nord est vaste et l'hiver qui approche fait prendre du retard aux Nordiens, qui doivent ramasser les dernières récoltes s'ils ne veulent pas mourir de faim[5].

Son armée passe finalement le Neck en l'an 131. Elle comporte huit mille hommes d'après le Grand Mestre Munkun, vingt mille dangereux sauvages selon le septon Eustace. Ils progressent sans difficulté jusqu'à Port-Réal[6]. Arrivé après la fin des combats et la mort mystérieuse d'Aegon II Targaryen, lord Cregan Stark est accueilli à Port-Réal par le futur roi Aegon III Targaryen, lord Corlys Velaryon et les Gars. Il leur annonce que le Nord se souvient de la promesse faite deux ans plus tôt. Lord Corlys tente de lui faire comprendre que la guerre est finie, mais lord Cregan reste sceptique. D'après les chroniqueurs, Cregan Stark entend finir la guerre en personne, en anéantissant systématiquement les partisans d'Aegon II Targaryen, notamment les Baratheon, les Hightower et les Lannister. Il balaie les remarques des autres partisans d'Aegon III Targaryen. Rapidement après son arrivée, il s'empare du pouvoir, faisant arrêter par ses hommes les anciens partisans d'Aegon II qu'il accuse de régicide. Il prend ensuite rapidement l'ascendant sur les Gars, qui commandent l'armée du Conflans, et ceux-ci projettent avec lui d'attaquer Accalmie, Villevieille et Castral Roc. En quelques instants et sans violence, lord Cregan Stark s'est imposé comme l'unique dirigeant de la capitale. Au cours des six jours qui suivent, il y décide de tout, si bien que cette période est connue sous le nom d'Heure du Loup.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Heure du Loup.

Lord Cregan occupe ces six jours à mener son enquête sur le meurtre d'Aegon II et à préparer son offensive contre les partisans du roi décédé. Il cloître le jeune prince Aegon dans le Donjon Rouge, justifiant cette mesure pour la nécessité d'assurer sa sécurité au milieu de ses faux amis. Toutefois, des corbeaux arrivent, porteurs des messages de reddition des anciens partisans d'Aegon II. Tour à tour, les Lannister, les Baratheon et les Hightower se soumettent et accepte les termes de paix qu'on leur a proposé pendant l'Aube Trompeuse. Dans le même temps, lady Jeyne Arryn des Eyrié et son armée menée par les frères Corbray arrivent en ville. Rejoignant le conseil de gouvernement, ils ajoutent leurs voix à celles des Gars et tous s'opposent à lord Cregan, le forçant à abandonner ses projets guerriers. Il exige néanmoins que les meurtriers du roi Aegon II Targaryen soient jugés et punis. Les autres gouvernants le lui concèdent pour ne pas entraver la justice, sans pour autant accepter d'en partager la responsabilité. Lord Cregan est nommé Main du Roi par le prince Aegon, et fait défiler les accusés qu'il juge un par un.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Jugement du Loup.

S'il épargne le septon Eustace, il condamne en revanche à mort le Grand Mestre Orwyle, ser Gyles Belgrave de la Garde Royale et trois de ses frères jurés, et encore vingt-deux autres personnes pour le meurtre d'Aegon. D'autres comploteurs sont pareillement condamnés, pour des trahisons et des meurtres commis en parallèle de celui d'Aegon. Lady Baela Targaryen exige cependant la grâce pour les hommes de la maison Fort qui l'avaient secouru autrefois, et se déclare prête à les défendre l'épée à la main, et lord Cregan, amusé, cède. Il condamne enfin à mort les deux instigateurs de la trahison, lord Larys Fort et lord Corlys Velaryon. De nombreuses personnes prennent néanmoins la défense de lord Corlys et demandent son pardon. Le prince Aegon Targaryen lui accorde finalement son pardon par décret, mais celui-ci n'a qu'une faible valeur tant qu'il n'est pas couronné et qu'il est mineur. Lord Cregan pourrait donc ne pas en tenir compte, mais il est finalement convaincu par lady Alysanne Nerbosc, qui lui promet sa main en échange de la vie de lord Velaryon.

Le lendemain, Cregan Stark utilise son épée en acier valyrien Glace pour exécuter les condamnés. Ser Perkin la Puce réclame alors de prendre le noir et de rejoindre la Garde de Nuit, ce que lord Cregan accepte. Les autres condamnés suivent son exemple, à l'exception de Gyles Belgrave et Larys Fort, qui préfèrent mourir de la main du Nordien. Son œuvre accomplie, lord Cregan démissionne du poste de Main du Roi et annonce vouloir retourner dans ses terres[2].

Après la Danse des Dragons[modifier]

Sur les conseils d'Alysanne Nerbosc, lord Cregan Stark disperse l'armée qui l'a accompagné à Port-Réal et les Nordiens sont envoyé repeupler le Conflans, où ils épousent des veuves lors des Foires aux Veuves. D'autres deviennent mercenaires. D'après certaines sources, on propose à cette époque à lord Cregan de participer au conseil de régence d'Aegon III, mais il aurait refusé. Moins de quinze jours après le couronnement d'Aegon III Targaryen, lord Cregan Stark retourne dans le Nord.

En l'an 132, il prend lady Alysanne Nerbosc comme seconde épouse. Le mariage est célébré à Winterfell, devant l'arbre-cœur du bois sacré. Cette même année, le Nord affronte un terrible hiver qui diminue ses stocks de nourriture[7]. En l'an 133, lord Cregan Stark, les Glover, les Flint, les Norroit et cent patrouilleurs de la Garde de Nuit traquent les trois mille sauvageons menés par Sylas le Terrible dans le Don. La même année, apprenant les manigances de la Main du Roi Unwin Peake pour faire épouser sa fille Myrielle au jeune roi Aegon III Targaryen, lord Cregan envoie une missive lapidaire, annonçant que le Nord pourrait se montrer défavorable à cet arrangement[8].

En l'an 135, avec l'arrivée du printemps, lord Cregan Stark emprunte une forte somme d'argent à la Banque de Fer de Braavos pour acheter des semences et de la nourriture pour son peuple[9].

À une date inconnue, lord Cregan Stark affronte en duel le prince Aemon Chevalier-Dragon qui prétend n'avoir jamais croisé le fer avec meilleur épéiste[10][11].

Généalogie réduite[modifier]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Alysanne Nerbosc
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arra Norroit
 
 
 
Cregan
 
 
 
 
 
 
Sarra
 
Alys
 
Raya
 
Mariah
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rickon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lynara
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jonnel
 
Edric
 
Lyanna
 
Barthogan
 
Brandon
 
 

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. En l'an 101, lord Ellard Stark avait pris le parti de la princesse Rhaenys et de son fils, Laenor Velaryon, au cours du Grand Conseil qui devait désigner l'héritier du roi des Sept Couronnes Jaehaerys Ier Targaryen (cf. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession). Les partisans de Rhaenyra voyaient cette prise de position comme un signe et espéraient pouvoir compter en conséquences sur le soutien de lord Cregan Stark (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts).
  2. L'archimestre Gyldayn juge cette version de l'histoire peu crédible (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils). Eustace n'ayant pas assisté à cette rencontre, on peut supposer qu'il ne fait qu'inventer cette anecdote, influencé dans son écriture par ses propres convictions religieuses.
  3. 3,0 et 3,1 Il est à noter que, dans l'arbre généalogique de la maison Stark présent dans Game of Thrones - Le Trône de Fer, les origines de la saga, Cregan Stark est réputé être fils unique.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  3. Les origines de la saga, Lignée Stark.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  5. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  6. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  7. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  8. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  9. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  10. A Clash of Kings, Chapitre 70, Bran.
  11. A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran.