Chute d'Harrenhal

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Chute d'Harrenhal
V.O. Burning of Harrenhal
Informations
Guerre Conquête
Date An -2
Lieu Harrenhal
Belligérants
Belligérants Blason-targaryen-2014-v01-48px.png
Targaryen
Blason-chenu-2014-v01-48px.png
Chenu
Vassaux et alliés Edmyn Tully
Forces en présence
Armées Armée targaryenne Armée fer-née
Commandants Aegon le Conquérant
Edmyn Tully
Harren le Noir
Origine des armées Peyredragon
le Conflans
Harrenhal
les Îles de Fer
Effectifs 8 000 hommes[N 1]
DragonInfoBox1.png Balerion
Conclusion
Résultat Victoire des Targaryen, mort d'Harren le Noir, extinction de la maison Chenu.

La chute d'Harrenhal est une des premières grandes batailles de la Conquête après la bataille de Goëville. L'armée des Targaryen, menée par Aegon le Conquérant, est ralliée par des seigneurs rebelles du Conflans. Ensemble, ils assiègent le roi Harren le Noir dans sa forteresse d'Harrenhal. Aegon utilise son dragon Balerion afin de brûler intégralement la gigantesque forteresse[1].

Contexte[modifier]

Alors qu'il débute sa Conquête des Sept Couronnes, Aegon I Targaryen commence par soumettre les seigneurs se trouvant à proximité de la zone de débarquement. Après s'être fait couronner et proclamer roi des Sept Couronnes par ses sœurs-épouses Visenya et Rhaenys, il divise son armée, lui-même prenant la tête d'un ost, qui marche en direction d'Harrenhal.

Le roi des Îles et du Conflans Harren Chenu, surnommé Harren le Noir, convoque son ban. Toutefois, ses bannerets sont peu nombreux à répondre à son appel, car Harren le Noir est d'origine fer-née et les rois de la maison Chenu se sont fait détester dans le Conflans à force de pillages et d'oppression. Plusieurs seigneurs du Conflans prévoient de le trahir[1].

Prémices[modifier]

Alors qu'il longe les berges de l'Œildieu, Aegon est attaqué à deux reprises par les soldats de la maison Chenu. La bataille des Roseaux est une victoire des Targaryen, mais deux des fils d'Harren le Noir traversent le lac à bord de boutres. Ils attaquent l'arrière des troupes d'Aegon aux Saules Éplorés[N 2]. Alors qu'ils regagnent Harrenhal, Aegon rattrape les assaillants grâce à son dragon Balerion et incendie les boutres ennemis. Les fils d'Harren trouvent la mort.

Plusieurs seigneurs et chevaliers du Conflans choisissent de rejoindre Aegon :

Inférieur en nombre, Harren le Noir et les siens se réfugient derrière les épaisses murailles d'Harrenhal[1].

Le siège d'Harrenhal[modifier]

Le roi Harren le Noir se prépare à subir un siège long. Aegon et les seigneurs riverains assiègent effectivement le château. Les deux rois se rencontrent, accompagnés de leur mestre et de leur porte-bannière. Au cours de cet échange, Aegon aurait réclamé la reddition d'Harren et des siens, menaçant de bruler la forteresse grâce à son dragon. Harren défie Aegon, se croyant en sécurité derrière ses murs. Aegon lui promet alors que sa lignée prendra fin au coucher du soleil.

Harren garnit ses murs de piquiers, d'archers et d'arbalétriers. Il promet terres, richesses et un mariage prestigieux à celui qui parviendra à abattre Balerion. La nuit venue, Aegon attend que l'obscurité soit suffisante avant de s'envoler sur son dragon. Cachés par les nuages, ils montent haut dans le ciel, avant de redescendre en piqué sur Harrenhal. Arrivé à la hauteur du château, Balerion déchaîne des flammes noires et rouges, brûlant tout ce qui n'est pas en pierre dans le château, y compris les hommes d'Harren. La pierre elle-même rentre en fusion, dégoulinant le long des cinq tours d'Harrenhal[1].

Conséquences[modifier]

Harren le Noir, ses fils et ses petits-fils meurent, provocant l'extinction de la maison Chenu. Les seigneurs riverains sont libérés de la domination des Fer-nés et Aegon I Targaryen nomme Edmyn Tully seigneur suzerain du Conflans. Les autres seigneurs riverains rendent hommage à leur nouveau roi et leurs osts se joignent à celui d'Aegon. Par la suite, ils participent notamment à la bataille du Champ de Feu et font partie des forces targaryennes qui se préparent à affronter les Nordiens du roi du Nord Torrhen Stark[1].

La chute d'Harrenhal a un fort impact moral sur les ennemis d'Aegon. Conscient que les murs d'Accalmie ne le protégeront pas contre les dragons, le roi de l'Orage Argilac Durrandon opte pour une stratégie plus agressive que celle d'Harren et affronte les Targaryen sur le champ de bataille. Plus tard, quand le roi du Nord Torrhen Stark arrive dans le Sud à la rencontre d'Aegon, ses éclaireurs lui rapportent avoir vu les ruines encore fumantes du château, ce qui l'incite à se soumettre sans se battre[1].

Bien que brûlé, Harrenhal reste une forteresse prestigieuse. Aegon l'offre à son ancien maître d'armes, Quenton Qoherys[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. D'après le compte rendu de la Conquête écrit par archimestre Gyldayn, Aegon I Targaryen aurait rencontré Harren le Noir. A l'occasion de cette rencontre, il aurait prétendu avoir huit mille hommes sous ses ordres, assiégeant Harrenhal (cf. Les origines de la saga, La Conquête). Comme il s'agit du discours rapporté d'un personnage ayant vécu longtemps avant la rédaction de ce compte-rendu, il est possible que ce nombre soit faux.
  2. Les Fer-nés utilisent une stratégie qui a fait ses preuves lors de l'invasion du Conflans, menée un siècle plus tôt par Harwyn Chenu : leur suprématie sur les fleuves et lacs du Conflans leur permet en effet de se déplacer plus vite que leurs ennemis et leur procure donc un net avantage. (cf. Les origines de la saga, Le Conflans).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. Les origines de la saga, Le Conflans.
Iconesword.png
Iconesword.png
Conquête d'Aegon
Voir l'article principal
Bataille de Goëville Chute d'Harrenhal Bataille du Dernier Orage Bataille du Champ de Feu