Bataille du Champ de Feu

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Champ de Feu
V.O. Battle of the Field of Fire
Informations
Guerre Conquête
Date An -1
Lieu Le Bief
Belligérants
Belligérants Blason-targaryen-2014-v01-48px.png
Targaryen
Blason-jardinier-2014-v01-48px.png Blason-lannister-2014-v01-48px.png
Jardinier - Lannister
Vassaux et alliés Mouton du Rouvre
Forces en présence
Armées Armée targaryenne Armée de l'Ouest et du Bief
Commandants Aegon I Targaryen
Jon Mouton
Loren Lannister
Mern IX Jardinier
Origine des armées Peyredragon
Conflans
Terres de l'Ouest
Bief
Effectifs 11 000 55 000
DragonInfoBox1.png Balerion
Meraxès
Vhagar
SoldatInfoBox.png 50 000
CavalierInfoBox1.png moins de 1 000[N 1] 5 000
Conclusion
Pertes Une centaine 5 000 morts[N 2]
10 000 blessés
Mern IX Jardinier
Résultat Victoire d'Aegon, fin de la dynastie des Jardinier, annexion de l'Ouest et du Bief

La bataille du Champ de Feu est l’une des étapes déterminantes de la Conquête d’Aegon. Les Targaryen et leur armée y affrontent les osts conjugués des rois du Roc et du Bief, Loren Lannister et Mern IX Jardinier[1], respectivement des maisons Lannister et Jardinier[2].

Contexte[modifier]

Les Deux Rois alignent sur les champs de blés dorés du Bief six cents bannières, près de cinq mille chevaliers montés et dix fois ce nombre de francs-coureurs, hommes d’armes et reîtres de toute sorte. Face à eux, Aegon et ses deux sœurs y opposent tout juste le cinquième de ce nombre, dont en outre la loyauté était douteuse, car la plupart ont été enrôlés après la défaite ou la soumission de leurs seigneurs lors des étapes précédentes de la Conquête[2]. Amenant les effectifs les plus importants, le roi Mern IX Jardinier exige de mener l'avant-garde. De son côté, Aegon confie le commandement à lord Jon Mouton[3].

La bataille[modifier]

Les armées targaryennes manœuvrent de sorte à se trouver sous le vent, adoptant une formation en croissant[3]. Le premier choc des armées est terrible, et dès les premiers instants de la bataille, le sort semble tourner contre le dragon tricéphale : ses troupes, brisées par la charge du Lion d'or et de la Main verte, refluent en désordre et la Conquête semble tourner au désastre. Cette impression est cependant de courte durée : Aegon, ses deux sœurs (Rhaenys et Visenya) enfourchent leurs trois dragons: le grand Vhagar, l’imposant Meraxès et le terrible Balerion. Pour la première et dernière fois, les trois dragons sont lâchés simultanément sur un champ de bataille, causant de terribles ravages dans le rang des armées ennemies : ils enflamment la végétation sur les flancs des armées ennemies, les encerclant dans les flammes. Au final, on décompte près de quatre mille hommes brûlés vifs durant cette journée, dont le roi Mern IX Jardinier, dernier de la lignée des rois de Hautjardin, et plus de dix mille blessés. Le roi Loren Lannister parvient à échapper aux flammes[2]. De leur côté, les Targaryen ne déplorent qu'une centaine de morts[3].

Conséquences[modifier]

Le roi Loren Lannister est capturé le lendemain et ploie le genou devant Aegon, le reconnaissant comme souverain des terres de l'Ouest[2]. Les épées des vaincus sont rassemblées et envoyées à Fort-Aegon[3].

La bataille est le point culminant et la conclusion de la Conquête : la soumission des terres de l'Ouest et du Bief (où les Tyrell succèdent aux Jardinier), et la terrible démonstration de puissance des dragons amènent le dernier roi des Sept Couronnes, Torrhen Stark, à se soumettre à son tour, sans combat.


Aegon, Rhaenys et Visenya chevauchant Balerion, Meraxès et Vhagar lors de la bataille.
Illustration par ©Amok

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. L'armée des Deux Rois se bat à cinq contre un, et la disparité est encore plus grande en termes de seigneurs et de chevaliers (cf. Fire and Blood : La Conquête d'Aegon.), il y a donc moins de 1 000 chevaliers du côté Targaryen contre les 5 000 du côté des Deux Rois.
  2. Plus de 4 000 morts brûlés, 1 000 autres (en comptant peut-être la centaine de morts côté Targaryen) sont tués par l'épée, les piques et les flèches (cf. Fire and Blood : La Conquête d'Aegon.)

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
Conquête d'Aegon
Voir l'article principal
Bataille de Goëville Chute d'Harrenhal Bataille du Dernier Orage Bataille du Champ de Feu