Bataille du Dernier Orage

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Dernier Orage
V.O. Battle of the Last Storm
Informations
Guerre Conquête
Date An -2 ou An -1
Lieu près des Bronzes
Belligérants
Belligérants Blason-targaryen-2014-v01-48px.png
Targaryen
Blason-baratheon-2014-v01-48px.png
Terres de l'Orage
Forces en présence
Armées Armée targaryenne Armée des terres de l'Orage
Commandants Orys Baratheon
Rhaenys Targaryen
Argilac Durrandon
Origine des armées Peyredragon Terres de l'Orage
DragonInfoBox1.png Meraxès
Conclusion
Résultat Victoire des Targaryen, mort d'Argilac Durrandon

La bataille du Dernier Orage fut l'une des premières grandes batailles de la Conquête. L'armée des Targaryen y affronta et défit celle du roi de l'Orage Argilac Durrandon, permettant ainsi le rattachement des terres de l'Orage aux royaume d'Aegon le Conquérant[1].

Contexte[modifier]

Aegon Targaryen prétend devenir le roi unique des Sept Couronnes et entame une guerre de Conquête pour soumettre les souverains de Westeros.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Conquête.

Après avoir fortifié leur position dans l'estuaire de la Néra où ils ont débarqués, les Targaryen divisent leur armée en trois : Aegon, Balerion et une partie des troupes marchent sur Harrenhal ; Visenya, Vhagar et la flotte se dirigent vers le Val d'Arryn ; le gros de l'ost targaryen est confié à Orys Baratheon et Rhaenys, montée sur Meraxès, qui descendent vers les terres de l'Orage. Arrivés aux alentours de la Wend, ils doivent affronter une première fois les Orageois menés par les lords Errol, Fell et Buckler. L'armée Targaryen perd mille hommes, alors que les Orageois se retranchent dans la forêt, mais Rhaenys et Meraxès y mettent le feu, ce qui entraîne également des pertes du côté Orageois. Les survivants s'enfuient en direction d'Accalmie, où Argilac Durrandon masse ses forces.

Pendant ce temps, Aegon a conquis le Conflans : les seigneurs riverains se sont ralliés à lui et il a incendié Harrenhal, provoquant la fin de du règne d'Harren le Noir et l'extinction de la maison Chenu.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute d'Harrenhal.

La nouvelle parvient à Accalmie et le roi Argilac est averti par lord Fell et lord Buckler de la présence de Meraxès dans l'armée qui progresse vers la forteresse. Le souverain, qui refuse de connaître la même fin qu'Harren, décide de porter son armée contre celle des Targaryen[1].

La bataille[modifier]

Rhaenys Targaryen, montée sur Meraxès, survole l'ost orageois et peut ainsi informer Orys Baratheon des effectifs et des mouvements de leur adversaire. Sachant qu'il aura pratiquement deux fois moins d'hommes qu'Argilac, Orys place judicieusement son armée au sommet des collines près des Bronzes. Une pluie drue se met à tomber, se transformant rapidement en tempête. Bien que ses vassaux le pressent d'attendre une éclaircie pour attaquer, Argilac est confiant en sa victoire : il se rend compte que la pluie tombe en direction des Targaryen et il sait qu'il dispose de quatre fois plus de chevaliers et de cavalerie lourde que ses ennemis. Il aurait également été particulièrement courroucé de voir les bannières des Targaryen flotter sur des collines qui lui appartenaient.

La cavalerie orageoise avance avec difficulté sur les pentes raides des collines, dont le sol boueux a été détrempé par la pluie. Les cheveux s'enlisent, brisant les trois charges que le roi mène contre ses ennemis. Son infanterie parvient néanmoins à surprendre les Targaryen, aveuglés par la pluie. Leurs archers ne parviennent pas à repousser les Orageois. Plusieurs collines sont ainsi conquises et une quatrième charge est menée contre le cœur de l'armée targaryenne, mais se heurte à Meraxès monté par Rhaenys, qui brûle toute l'avant-garde menée par Dickon Morrigen et le Bâtard de Havrenoir. Les gardes personnels d'Argilac périssent et lui-même est jeté à bas de son cheval dans la panique qui s'ensuit. Blessé et à pied, il continue de se battre contre ses assaillants. Orys Baratheon serait alors arrivé et lui aurait laissé une chance de se rendre, mais le roi aurait préféré le maudire. Orys engage alors un combat singulier, et chacun aurait infligé une blessure à l'autre avant que le premier ne triomphe finalement de son adversaire qui succombe, l'épée à la main, et la malédiction aux lèvres. Voyant la mort de leur roi, les Orageois abandonnent le combat et s'enfuient[1].

Conséquences[modifier]

Après la mort de son père, Argella Durrandon se retranche dans Accalmie et se déclare reine de l'Orage. Elle reçoit Rhaenys venue sur Meraxès dans la cour d'Accalmie, et lui annonce son intention de résister jusqu'à la mort. Craignant de subir le sort d'Harren le Noir, la garnison trahit Argella et la présente nue et enchaînée à Orys Baratheon. Ce dernier la traite courtoisement en la détachant et en la couvrant de son manteau[N 1] et en lui offrant l'hospitalité. Orys prend ensuite possession des armoiries, de la devise et de la demeure de la maison Durrandon. Il l'épouse[1], fondant ainsi la maison Baratheon, qui devient suzeraine des terres de l'Orage, et vassale du roi des Sept Couronnes de la maison Targaryen[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ce geste n'est pas sans rappeler le rituel nuptial des Sept Couronnes, où l'époux place un manteau aux couleurs de sa maison sur les épaules de son épouse, signifiant qu'il la prend sous sa protection.

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
Conquête d'Aegon
Voir l'article principal
Bataille de Goëville Chute d'Harrenhal Bataille du Dernier Orage Bataille du Champ de Feu