Maison Harloi

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Harloi
Une faux blanche sur champ noir

Une faux blanche sur champ noir
Informations
V.O. House Harlaw
Demeure Dix-Tours
château d'Harloi
Tour des Moires
Grisjardin
Colline Mégère
Rang Maison noble
Vassale de Maison Greyjoy
Vassaux Maison Volmark
Maison Myrès
Maison Kenning de Harloi
Maison Pindepierre

La maison Harloi est l'une des plus anciennes et des plus puissantes maisons des îles de Fer, exerçant la suzeraineté sur l'île d'Harloi. Cette suzeraineté a longtemps été contestée par les Volmark, les Myrès, les Kenning de Harloi et les Pindepierre, mais tous sont désormais vassaux de la faux des Harloi[1].

Les Harloi sont réputés pour leur goût de la beuverie[1][2].

Histoire[modifier]

Au cours du déclin des Fer-nés à l'époque des Premiers Hommes, Erich V Harloi devient grand roi des îles de Fer des îles de Fer. Il reconquiert Belle Île dans sa jeunesse pour la perdre une fois devenu vieux. Son fils Harron, lui aussi élu grand roi des îles, tue le roi Gareth II Jardinier de Hautjardin lors d'une bataille aux pieds de Villevieille[3].

Au cours des premières années après la Conquête, la reine Rhaenys Targaryen organise les fiançailles d'un Harloi avec une des triplées de lord Torth, ce qui contribue à tisser des liens entre les nouveaux vassaux des Targaryen[4].

En l'an 134, une guerre tripartite éclate dans les îles de Fer entre les partisans de Toron Greyjoy, ceux de son demi-frère Rodrik Greyjoy et ceux du prétendant Sam Sel. Les seigneurs de l'île d'Harloi prennent le parti de Rodrik. Les Lannister profitent de la confusion qui règne dans les îles de Fer pour exercer de sanglantes représailles contre les insulaires, pour avoir pillé les terres de l'Ouest pendant et après la Danse des Dragons. Lord Harloi trouve la mort au cours de ces affrontements[5].

Ayant perdu trois enfants en bas âge, lord Theomore Harloi décrète que château d'Harloi est trop insalubre et fait construire Dix-Tours pour y installer la branche principale de sa maison[1].

Généalogie[modifier]

Anciens Membres[modifier]

Membres au début de la saga[modifier]

Arbre généalogique de la maison Harloi dans A Dance with Dragons (version image).

Arbre généalogique[modifier]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un Harloi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sigfryd
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un Harloi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un Harloi
 
Une Serrett
 
Un Harloi
 
Un Harloi
 
Plusieurs fils
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un homme
 
Gwynesse
 
Rodrik
 
Une femme
 
Alannys
 
Balon
Greyjoy
 
Harras
 
 
 
Hotho
 
Boremund
 
Plusieurs
petits-fils
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un garçon
 
Un garçon
 
 
 
maison
Greyjoy
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Plusieurs
filles
 
Trois fils
 
 
 
 
 

Maisonnée Harloi[modifier]

Les Harloi dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

La maison Harloi est liée par le mariage à son suzerain, les Greyjoy de Pyk, Alannys Harloi ayant épousé lord Balon et lui ayant donné ses quatre enfants[6].

Bien que la Foi soit interdite dans les îles de Fer, lord Rodrik Harloi conserve à son service des septons pour s'occuper de sa bibliothèque[1].

Au cours de la rébellion des Greyjoy, les deux fils de lord Rodrik et l'époux de sa sœur Gwynesse meurent. Celle-ci retourne vivre à Dix-Tours, où elle occupe la tour de la Veuve. Elle ressasse par intermittence sa rancune contre lord Rodrik, qui a hérité du château et du titre de seigneur parce qu'il était un garçon. Dès lors, les héritiers présomptifs d'Harloi sont les cousins de lord Rodrik[1].

Alannys Harloi, épouse de Balon Greyjoy, retourne vivre à Dix-Tours pour des raisons de santé[7].

Dans ACOK[modifier]

Les Harloi répondent à la convocation du ban de leur suzerain Balon Greyjoy à Pyk[8]. Au moins quatre Harloi accompagnent Theon Greyjoy et restent à ses côtés lors de la bataille de Winterfell[9].

Dans AFFC[modifier]

Après la mort de Balon Greyjoy, lord Rodrik Harloi expédie des corbeaux messagers pour convoquer sur Harloi les seigneurs des îles de Fer au nom d'Asha Greyjoy, prétendante à la succession de son père, espérant ainsi concurrencer l'appel d'Euron Greyjoy[2]. Mais seuls les vassaux de lord Rodrik, sa famille et le jeune Tristifer Botley répondent à son appel, et lord Baelor Noirmarées passe pour repartir aussitôt. La plupart des Fer-nés se sont rendus à Vieux Wyk, répondant à l'appel d'Aeron Greyjoy pour la tenue d'états généraux de la royauté. Malgré ses réticences[1], lord Rodrik accompagne finalement sa nièce et ses autres partisans sur Vieux Wyk. Hotho Harloi tente d'y gagner les faveurs de Victarion Greyjoy en lui proposant une de ses filles en mariage. Après l'intervention d'Euron Greyjoy, Hotho quitte précipitamment le banquet organisé par Victarion[10]. Ser Harras Harloi de Grisjardin est l'un des trois champions d'Asha Greyjoy lors des états généraux de la royauté. De nombreux Harloi hurlent le nom d'Asha. Après qu'Euron Greyjoy ait avancé ses propres prétentions, Hotho Harloi est le premier à scander son nom[11]. Voyant que plusieurs Harloi soutiennent Euron, lord Rodrik refuse d'entrer en rébellion contre lui, ne voulant pas opposer diviser sa famille. Avant de fuir les îles de Fer, Asha Greyjoy confie ses otages, Gawen et Erena de la maison Glover, à la garde de son oncle Rodrik[12].

Rodrik Harloi ne s'oppose pas frontalement à son nouveau roi, mais il remet en cause la pertinence de ses choix chaque fois qu'il le peut. Après la bataille des îles Bouclier, ser Harras Harloi, successeur présomptif de lord Rodrik, est nommé sire de Bouclier Gris par Euron. Si cette nomination passe pour une récompense pour sa participation à la conquête de l'île, elle vise en fait à libérer la place d'héritier de Dix-Tours pour Hotho Harloi, partisan d'Euron[13].

Notes et références[modifier]