Musique

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La musique est une part importante de la vie sociale et culturelle du monde connu : accompagnant les chants et chansons, elle fait également partie de l'éducation des nobles, est au cœur des fêtes et a aussi un usage martial.

Musique et vie sociale[modifier]

Chanteurs et rhapsodes[modifier]

Les chanteurs, ou rhapsodes, font partie intégrante de la société ouestrienne. À la différence des simples musiciens, ils pratiquent également le chant et l'écriture de textes chantés, qu'ils soient tristes, épiques ou salaces[1][2]. S'ils sont parfois attachés à une cour[3][4][5], ils sont la plupart du temps itinérants, gagnant leur vie grâce à leur talent de musiciens et de chanteurs. La verve et le charisme sont des éléments importants de leur métier, qui leur permettent de se faire accepter partout et d'animer notamment les tavernes[6], les banquets de noces et les réjouissances[7]. Certains d'entre eux comme Galyeon de Cuy jouissent d'une telle réputation qu'ils ne se produisent que devant un public choisi et ont les moyens de rétribuer des instrumentistes pour les accompagner. Les plus prestigieux rhapsodes participent de plus à des concours organisés par la noblesse ouestrienne[8]. En plus de leur fonction de divertissement, les chanteurs sont également les porteurs de l'histoire orale à Westeros ; en effet, ce sont eux qui, par leurs chansons, transmettent les nouvelles, font et défont des réputations, contribuent à forger les légendes et les héros[5][2][9][10][11]. De ce fait, chaque événement important se doit d'avoir sa chanson, sans quoi il risquerait de tomber dans l'oubli[12] : les gens du peuple doivent d'ailleurs leur connaissance de l'histoire bien plus aux chansons qu'aux mestres[11], à tel point que les exagérations, qui viennent donner plus de panache aux chansons, passent pour la vérité[13]. Il est d'ailleurs d’usage de prévenir les jeunes gens de ne pas croire aveuglément aux récits des chanteurs[14][15]. Si les aristocrates ont donc grand besoin des rhapsodes pour vanter les hauts faits de leurs lignées et de leurs maisons - l'exemple le plus fameux demeurant celui des pluies de Castamere qui assoie la réputation d'implacabilité de lord Tywin Lannister[16] -, ils s'en défient également, leurs ridicules pouvant faire l'objet de refrains ternissant leur superbe. Ser Edmure Tully bannit ainsi Tom des Sept-Rus de Vivesaigues pour avoir composé une chanson moquant sa virilité défaillante[12] ; ser Albar Royce et lord Nestor Royce sont moqués par Marillion, qui les caricature comme des cochons se nourrissant des restes d'un faucon, le symbole de la maison Arryn[5].

L'on trouve des bardes au sein du peuple libre. Comme dans les Sept Couronnes, ils sont chargés de composer des ballades et chansons vantant les prouesses guerrières de leurs clans ainsi que d'assurer la transmission de la tradition orale[17].

Dans le Pays de Ghis, le chant et la musique sont majoritairement pratiqués par des esclaves qui officient, entre autres, durant les banquets. Comme à Westeros, les chanteurs interprètent de vieilles ballades et des odes qui ont notamment l'amour pour sujet. Les castrats y sont très recherchés pour leur voix haut perchées d'une pureté incomparable[18]. Certains esclaves musiciens comme la harpiste Rylona Rhée peuvent acquérir une certaine notoriété et se produire exclusivement devant les familles de haute lignée[19].

Noblesse[modifier]

La pratique de la musique fait partie entière de l'éducation des jeunes nobles, en particulier des jeunes filles ; il est bien vu de savoir jouer de plusieurs instruments et de pratiquer le chant[20][21]. Dans l'histoire, plusieurs rois et reines ont manifesté un grand amour pour la musique, le chant et la danse, comme le roi Aenys Ier Targaryen, ou plus récemment le prince Rhaegar Targaryen. Ce dernier jouait d'une harpe aux cordes d’argent et interprétait des chansons mélancoliques susceptibles de faire pleurer femmes et jeunes filles[22]. La pratique des arts semble être plus importante dans les provinces méridionales de Westeros, comme Dorne, le Bief, les terres de l'Ouest et les terres de la Couronne. La cour de Hautjardin présente d'ailleurs la particularité d'abriter un nombre conséquent de chanteurs et musiciens[23], et il n'est pas rare qu'à la cour de Port-Réal, l'on fasse jouer des musiciens dans un cadre privé[24]. De même, à La Vesprée, la maisonnée de lord Selwyn de Torth comprend en permanence un chanteur[3]. Au contraire, dans le Nord, on estime qu'il n'est pas nécessaire que les garçons reçoivent une éducation artistique et les chanteurs y sont peu nombreux[13]. Encore enfant, Sansa Stark est enchantée du rare passage d'un rhapsode à Winterfell ; après son départ, nul chanteur ne s'y présente durant des années[5]. De même, l'île-aux-Ours n'est jamais fréquentée par les musiciens et les îliens ne connaissent pas les bals, ni les spectacles ou les fêtes. Lorsque lord Jorah Mormont se marie avec Lynce Hightower, il est contraint de faire venir un harpiste de Port-Lannis pour limiter la frustration de son épouse[25]. Lord Wyman Manderly semble être ainsi l'un des rares seigneurs nordiens à entretenir des chanteurs dans sa maisonnée[26].

Musique et armée[modifier]

La musique est également partie prenante de la vie martiale. En effet, à Westeros et en Essos, les armées sont accompagnées de tambours, qui rythment la marche et servent à annoncer l'arrivée des combattants. Pour sonner la charge ou la retraite, chaque armée possède également des cors ou des trompettes[27][28].

Instruments[modifier]

De nombreux instruments différents (bois, cordes, cuivres et percussions) sont pratiqués dans le monde connu. Ils évoquent ceux en usage au cours du Moyen Âge occidental et oriental et durant la Renaissance. Villevieille semble réputée pour la production d'instruments de musique de bonne facture[29].

La harpe[modifier]

V.O. : harp.

Il existe deux formes de harpes : la grande harpe, instrument encombrant, et sa cousine plus petite, généralement utilisée par les chanteurs itinérants[1][5][2], en raison de sa légèreté. Les jeunes filles de bonne famille apprennent à jouer de la grande harpe[20][21] pour accompagner ou non leurs chants ; Sansa Stark, lady Leonette Fossovoie et Alla Tyrell pratiquent cet instrument. On retrouve des harpistes lors des banquets[30][31][7], et lord Mace Tyrell ainsi que lord Wyman Manderly en entretiennent dans leurs cours respectives de Hautjardin[4] et de Blancport[31]. Les harpistes peuvent également être amenés à jouer dans un cadre intime pour les personnes susceptibles de s'offrir leurs services[24]. La cité de Villevieille est entre autres réputée pour sa production de harpes de qualité[29], et celle de Port-Lannis pour ses harpistes de talent[25]. La harpe est pratiquée dans le Pays de Ghis, essentiellement par des esclaves musiciens[19].

Le rebec et le luth[modifier]

Le Bief ayant la réputation d'abriter nombre de chanteurs et musiciens, lord Tyrell entretient également à la cour des joueurs de rebec ; des joueurs de luth accompagnent le trajet des barges sur la Mander[4][21]. L'on compte des joueurs de luth parmi les musiciens qui officient durant les banquets et les réjouissances[16][7]. Certains aristocrates apprennent également à en jouer[32]. L'instrument étant peu volumineux, certains rhapsodes itinérants s'en munissent[2][28].

Le violon[modifier]

L'on compte des violonistes parmi les musiciens des orchestres qui animent fêtes[31] et banquets de noces[7][33]. Ils sont notamment requis pour interpréter Fleurs d'avril, La Reine retira sa sandale, et le Roi sa couronne et - dans un registre bien moins léger - les pluies de Castamere[16]. L'instrument étant peu volumineux, certains rhapsodes itinérants en jouent[2]. Lord Wyman Manderly entretient des violonistes à la cour de Blancport[31].

La cornemuse[modifier]

La cornemuse sert généralement à jouer des mélodies entraînantes ; les joueurs de cornemuse officient donc dans les orchestres qui animent les banquets et réjouissances[31][16] mais aussi dans les bordels[34]. Parmi les musiciens que lord Wyman Manderly et lord Mace Tyrell entretiennent dans les cours de Blancport et de Hautjardin, l'on dénombre des cornemuseux[31][4]. L'instrument est très prisé par le peuple libre[33].

Le carillon et les cloches[modifier]

Le carillon est l'un des instruments pratiqués par les jeunes filles de la noblesse ouestrienne[20]. En Essos, les Dothrakis utilisent les cloches lors de leurs cérémonies religieuses[35].

La flûte et la musette[modifier]

Des joueurs de musette et de flûte officient dans les orchestres qui animent les banquets et les réjouissances[7][32]. Ils sont notamment requis pour interpréter Fleurs d'avril, La Reine retira sa sandale, et le Roi sa couronne et - dans un registre bien moins léger - les pluies de Castamere[16]. La flûte est également pratiquée dans le Pays de Ghis, généralement par des esclaves musiciens lors des banquets. Les flûtistes accompagnent notamment les danses érotiques[36]. La cité de Qarth abrite aussi des flûtistes dont les autochtones vantent les mérites, leurs mélodies seraient en effet si suaves qu'elles apaiseraient les tourments de l'âme[37].

Le tambour[modifier]

Le tambour est un instrument que l'on retrouve dans l'ensemble du monde connu, y compris chez les Dothrakis et le peuple libre[33]. Il est constitué d'une peau d'animal tendue sur un support et peut être de taille variable. Les percussions semblent avoir de l'importance dans la musique dothrak[38] : elles accompagnent les danses lors des fêtes[39] ainsi que les cérémonies religieuses[35]. Le tambour est pratiqué dans le Pays de Ghis, généralement par des esclaves musiciens lors des banquets, notamment durant les danses érotiques[36]. A Westeros, il est employé pour impulser le rythme des orchestres durant les fêtes et les banquets[31]. Il est notamment requis pour l'interprétation de Fleurs d'avril[16] et de La Nuit suprême[31]. Il accompagne aussi les représentations d'ours dansants ou les prouesses des baladins dans les rues des cités[40]. Également utilisé dans le champ martial, il scande la marche des armées[27] - que ce soit dans les Sept Couronnes ou au-delà du Mur[33] - ou les exécutions[16]. Dans la navigation, il sert à donner du rythme aux rameurs[41]. Les convois funéraires avancent aussi au rythme lent, solennel et lugubre des tambours[9]. A Qarth, les convois officiels sont accueillis par des gongs[42].

Le cor, la trompe et la trompette[modifier]

Le cor et la trompe sont des instruments majoritairement utilisés dans deux situations : à la chasse et à la guerre. Ils permettent de se faire entendre de loin et ils accompagnent les tambours lors des assauts[43]. Ils sont aussi utilisés pour donner l'alarme lorsque des attaquants approchent[22][11]. Les membres de la Garde de Nuit qui veillent sur le Mur sont tous équipés d'un cor d'alerte[44]. Un code spécifique régit l'utilisation du cor sur le Mur : un coup annonce le retour d'une patrouille, deux coups une attaque de sauvageons, et trois coups les Autres[45]. Les sauvageons emploient également la trompe dans un contexte martial[43]. Jack Bonne-Chance, membre de la Fraternité sans Bannière, fait sortir des villageois de leur cachette en se servant de son cor de chasse ; son signal consiste en deux notes brèves auxquelles succèdent deux notes longues[46]. Des trompettes et des tambours accompagnent les sorties des troupes des forteresses ainsi que leurs retours[3]. A Qarth, les cors sont spécifiques, même si d'après la description qu'en donne Daenerys - un cuivre s'enroulant autour des sonneurs comme un serpent -, l'instrument évoque plutôt le soubassophone ou l'hélicon qu'un cor affectant une forme particulière[42]. L'usage de cet instrument n'est cependant pas circonscrit à la sphère martiale puisque les orchestres officiant durant les cérémonies et banquets comprennent des joueurs de cor[31], lord Wyman Manderly en entretient d'ailleurs à la cour de Blancport. Ces derniers sont notamment requis pour interpréter La Reine retira sa sandale, et le Roi sa couronne et - dans un registre plus sinistre - Les pluies de Castamere[16]. De même, chez les Dothrakis, le cor est utilisé pour animer les banquets et accompagner les danseuses tandis que la trompe est employée dans le cadre des cérémonies religieuses[35].

Chansons[modifier]

Répandues par les rhapsodes, de nombreuses chansons de différents registres sont fréquemment entonnées à diverses occasions. Il existe en effet des chansons paillardes[2] chantées dans les bordels[47], par les soldats en campagne ou à l'occasion des mariages[16] ; des chants religieux interprétés en chœur dans les septuaires[48] ou fredonnés par les septons aux rejetons des familles aristocrates[49] ; des chansons d'amour[7] ; des chansons mélancoliques, parlant d'amour[21][5] ou non[5][2][43] ; des chansons de deuil[15][5] ; des chansons terrifiantes[2] ; des berceuses[2] ; des chansons vantant les prouesses des preux[50][21][5], de personnages légendaires ou celles de maisons prestigieuses.

Il existe des cycles de ballades enchevêtrées comme La Danse des Dragons[51], qui est généralement chantée en haut valyrien et qui raconte la mort de deux amants valyriens à l'époque du Fléau. Outre cette relation amoureuse tragique, la chanson semble aussi avoir pour sujet la trahison, le meurtre, la pendaison, la vengeance, le deuil et l'affliction. Elle est généralement chantée à deux voix, l'une masculine et l'autre féminine[8], mais elle peut aussi être interprétée par toute une troupe de chanteurs[51]. Les ballades des Marches de Dorne ont la particularité d'être particulièrement longues - cent strophes pour la plupart - et rébarbatives pour tout auditeur qui n'est pas natif de la région[1].

Le genre des chansons conditionne le ton et le rythme avec lesquelles elles sont interprétées ; La Belle et l'Ours, chanson grivoise et humoristique, est ainsi scandée à pleins poumons et à une fréquence soutenue[1][23][16]. Certains ouvrages compilent les chansons des Sept Couronnes[39].

Dans le Pays de Ghis, les vieilles ballades et les odes sont interprétées en ghiscari, langue dont l’usage s'est perdu mais qui remémore à ses habitants la splendeur passée du Vieil Empire[18].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 A Storm of Swords, Chapitre 14, Arya.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7 et 2,8 A Feast for Crows, Chapitre 16, Samwell.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn.
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 A Storm of Swords, Chapitre 07, Sansa.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6, 5,7 et 5,8 A Feast for Crows, Chapitre 11, Sansa.
  6. A Game of Thrones, Chapitre 68, Sansa.
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3, 7,4 et 7,5 A Feast for Crows, Chapitre 13, Cersei.
  8. 8,0 et 8,1 A Storm of Swords, Chapitre 61, Tyrion.
  9. 9,0 et 9,1 A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  10. A Feast for Crows, Chapitre 21, Brienne.
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 A Dance with Dragons, Chapitre 63, Le sacrifice.
  12. 12,0 et 12,1 A Storm of Swords, Chapitre 23, Arya.
  13. 13,0 et 13,1 A Game of Thrones, Chapitre 29, Catelyn.
  14. A Storm of Swords, Chapitre 60, Sansa.
  15. 15,0 et 15,1 A Storm of Swords, Chapitre 40, Arya.
  16. 16,0, 16,1, 16,2, 16,3, 16,4, 16,5, 16,6, 16,7, 16,8 et 16,9 A Storm of Swords, Chapitre 52, Catelyn.
  17. A Dance with Dragons, Chapitre 70, Jon.
  18. 18,0 et 18,1 A Dance with Dragons, Chapitre 51, Daenerys.
  19. 19,0 et 19,1 A Dance with Dragons, Chapitre 12, Daenerys.
  20. 20,0, 20,1 et 20,2 A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  21. 21,0, 21,1, 21,2, 21,3 et 21,4 A Storm of Swords, Chapitre 17, Sansa.
  22. 22,0 et 22,1 A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité.
  23. 23,0 et 23,1 A Storm of Swords, Chapitre 07, Sansa.
  24. 24,0 et 24,1 A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  25. 25,0 et 25,1 A Clash of Kings, Chapitre 13, Daenerys.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 17, Bran.
  27. 27,0 et 27,1 A Game of Thrones, Chapitre 54, Bran.
  28. 28,0 et 28,1 A Dance with Dragons, Chapitre 52, Theon.
  29. 29,0 et 29,1 A Clash of Kings, Chapitre 12, Theon.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 06, Jon.
  31. 31,0, 31,1, 31,2, 31,3, 31,4, 31,5, 31,6, 31,7 et 31,8 A Clash of Kings, Chapitre 22, Bran.
  32. 32,0 et 32,1 A Feast for Crows, Chapitre 15, Brienne.
  33. 33,0, 33,1, 33,2 et 33,3 A Dance with Dragons, Chapitre 50, Jon.
  34. A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion.
  35. 35,0, 35,1 et 35,2 A Game of Thrones, Chapitre 47, Daenerys.
  36. 36,0 et 36,1 A Dance with Dragons, Chapitre 17, Daenerys.
  37. A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys.
  38. A Game of Thrones, Chapitre 55, Daenerys.
  39. 39,0 et 39,1 A Game of Thrones, Chapitre 12, Daenerys.
  40. A Dance with Dragons, Chapitre 16, Davos.
  41. A Feast for Crows, Chapitre 07, Arya.
  42. 42,0 et 42,1 A Clash of Kings, Chapitre 28, Daenerys.
  43. 43,0, 43,1 et 43,2 A Dance with Dragons, Chapitre 59, Jon.
  44. A Game of Thrones, Chapitre 22, Tyrion.
  45. A Game of Thrones, Chapitre 53, Jon.
  46. A Storm of Swords, Chapitre 18, Arya.
  47. A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  48. A Game of Thrones, Chapitre 03, Catelyn.
  49. A Storm of Swords, Chapitre 47, Samwell.
  50. A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa.
  51. 51,0 et 51,1 A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.