Arys du Rouvre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Arys du Rouvre
Identité
V.O. Arys Oakheart
Statut
Rang chevalier
Titre frère juré de la Garde Royale
Naissance avant 274
Décès 300 (rives de la Sang-vert)
Famille
Mère Arwyn du Rouvre
Blasons
Ser Arys fait partie de la maison du Rouvre Ser Arys fait partie de la Garde Royale

Ser Arys du Rouvre[N 1] est un chevalier courtois et disert[1], frère juré de la Garde Royale[N 2][2] du roi Robert Baratheon[3]. Il a des cheveux châtains et un visage agréable[1]. Il est le plus jeune fils de lady Arwyn du Rouvre qui dirige la maison du Rouvre[4]. C'est un homme courtois et cordial de ton, doté de davantage de scrupules que ses frères de la Garde. Il ne déteste pas colporter nouvelles et ragots, mais s'assure toujours de la plus parfaite discrétion pour ce faire[1].

Dans AGOT[modifier]

Lorsque le roi Robert Baratheon se rend à Winterfell suite à la mort de sa Main, lord Jon Arryn, ser Arys du Rouvre fait partie des frères jurés de la Garde Royale qui demeurent à Port-Réal (avec le lord Commandant ser Barristan Selmy, ser Mandon Moore et ser Preston Verchamps)[5]. Il participe ensuite au tournoi de la Main lors duquel il ne semble pas se distinguer particulièrement[6].

Après la mort du roi Robert, lors de l'arrestation de lord Eddard Stark, ser Arys se tient aux pieds du trône du nouveau roi Joffrey Baratheon avec ses quatre autres frères jurés (ser Jaime Lannister se trouve alors à Castral Roc et ser Barristan arrive dans la salle du Trône avec lord Eddard)[7].

Dans ACOK[modifier]

Ser Arys est le seul frère juré de la Garde Royale à montrer de la courtoisie envers lady Sansa Stark. Il ose protester quand le roi Joffrey Baratheon lui demande de la frapper. Contraint d'obtempérer, il la bat toutefois moins violemment que les autres membres de la Garde[1]. Tyrion Lannister le nomme bouclier lige de la princesse Myrcella Baratheon quand celle-ci est envoyée à Lancehélion comme pupille du prince Doran Martell[8]. Ser Arys y voit l'occasion d'échapper aux tourments que lui procurent les ordres du roi Joffrey qu'il méprise en son for intérieur[2]. Il embarque donc avec la princesse pour Dorne, via Braavos, à bord du Véloce[9].

Dans AFFC[modifier]

Ser Arys a beaucoup de difficultés, en tant que natif du Bief et membre d'une maison s'étant illustrée contre Dorne, à s'adapter à son nouveau séjour. Constamment sur ses gardes, il est en butte à l'hostilité des autochtones, surtout depuis la mort du prince Oberyn Martell qui a exacerbé le ressentiment populaire à l'encontre de Port-Réal. Il n'en est pas moins tombé éperdument amoureux de la princesse Arianne Martell. Cette dernière l'a séduit afin de le convaincre d'entrer dans une conspiration visant à faire couronner Myrcella et à revendiquer le trône en son nom en tant qu'aînée de Tommen, conformément aux pratiques dorniennes. Ser Arys est partagé entre l'affection véritable qu'il porte à la jeune princesse Myrcella, la passion qu'il éprouve envers Arianne et ses vœux de chevalier de la Garde Royale[2]. Il se laisse finalement convaincre par Arianne et emmène Myrcella à Roche Panachée où les rejoignent tous les membres du complot. Ils se dirigent vers la Sang-vert où les attend un bateau, mais, arrivés à l'embarcation, ils ont la surprise de tomber sur Areo Hotah et la garde de Doran Martell venus les intercepter. Ser Arys charge seul contre la troupe de Dorniens, mais est rapidement criblé de flèches. Parvenu au contact malgré ses blessures, il est décapité d'un seul coup par la longue hache du capitaine de la garde dornienne[10].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Évoqué par erreur sous le nom d'Aerys du Rouvre par le traducteur Jean Sola dans A Clash of Kings.
  2. Il semble que son intégration dans la Garde Royale date de l'an 290 (cf. A Feast for Crows, Chapitre 14, Le Chevalier souillé), peut-être suite à un décès lors de la rébellion des Greyjoy.

Références[modifier]