Feux-du-Soleyl

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O : Sunfyre

Feux-du-Soleyl est un jeune dragon mâle monté par le roi Aegon II Targaryen pendant le conflit de succession connu sous le nom de la Danse des Dragons. Il provient d'une couvée qui a éclos sur les flancs de Montdragon. Selon toute vraisemblance, l'oeuf dont il est issu a été placé dans le berceau d'Aegon, comme le veut la tradition chez les Targaryen[1].

Il est doré et les membranes de ses ailes sont rose clair. Au soleil, ses écailles rayonnent telles des feuilles d'or. Il figure sur les armoiries personnelles d'Aegon. Archimestre Gyldayn va même jusqu'à le qualifier de « plus beau et merveilleux dragon de Westeros, voire du monde »[2].

Avant la Danse des Dragons

Dès l'âge de treize ans, le jeune Aegon monte déjà son dragon[1].

Dans la Danse des Dragons

Monté par le roi Aegon II, Feux-du-Soleyl participe au siège de Repos-des-Freux au côté de Vhagar monté par le frère du roi, le prince Aemond. Ils prennent au piège Rhaenys Targaryen et son dragon Meleys, qui blesse grièvement Feux-du-Soleyl lors de l'affrontement en lui arrachant presque l'aile. Il ne peut plus voler, et est laissé sur place pendant plusieurs mois. Se nourrissant au départ des cadavres de la bataille, on lui donne une troupe de gardiens qui s'occupe de le défendre et de le nourrir[3].

Alors qu'il se remet de ses blessures, il est attaqué par une troupe Noire menée par lord Walys Mouton. Les nombreuses blessures qu'il reçoit l'enragent, et puisqu'il n'arrive toujours pas à voler (il essaie trois fois mais retombe toujours à terre), il utilise sa queue et ses flammes. Il brûle ou disperse ses assaillants, jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun[3]. Par la suite, il parvient à s'envoler vers Peyredragon, y percevant peut-être la présence du roi Aegon, ou parce que c'est son lieu de naissance. Il y combat et tue le dragon sauvage Gris Spectre. Dans le duel, il perd un œil et reçoit de nombreuses blessures au cou, dans le dos et au ventre.

Retrouvant son maître caché sur l'île, il participe avec lui à la chute de Peyredragon et tue le dragon Danselune lors d'un duel contre Baela Targaryen. Les blessures reçues lors de cette ultime bataille le laisseront cloué au sol jusqu'à la fin de sa vie, dans la cour de la forteresse où il est nourri par la garnison. Sur ordre d'Aegon, il dévore la reine Rhaenyra Targaryen lorsque celle-ci retourne à Peyredragon, amenant la victoire des Verts.

Mutilé et couturé de cicatrices et de blessures, il meurt le neuvième jour de la douzième lune de l'année 130, pleuré par le roi Aegon[2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  2. 2,0 et 2,1 La Princesse et la Reine.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.