Maison Fallières

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Fallières
Un fou en costume rouge et or jonglant avec cinq soleils sur champ noir

Un fou en costume rouge et or jonglant avec cinq soleils sur champ noir[N 1]
Informations
V.O. House Falwell
Vassale de Maison Lannister

La maison Fallières est une maison des terres de l'Ouest.

Histoire[modifier]

En l'an 42, lord Rupert Fallières répond à l'appel du Grand Septon contre la maison Targaryen : il lève des troupes et se joint au grand ost de Pauvres Compagnons, mené par ser Horys Hill. Ils sont défaits lors de la bataille de la Fourche de la Néra et lord Rupert trouve la mort[1].

En l'an 43, les Fallières sont suspectés de déloyauté par le roi Maegor I Targaryen, qui pense qu'ils soutiennent le Grand Septon dans la guerre de la Foi. Il leur ordonne de se présenter à Port-Réal pour lui jurer allégeance et délivrer des otages. Comme ils ne se conforment pas aux ordres du roi, celui-ci incendie leur forteresse grâce à son dragon, Balerion[1].

Avant l'an 254, les Jast et les Fallières s'engagent dans une guerre privée. Ne faisant pas confiance en leur suzerain, Tytos Lannister, ils décident de régler le problème grâce à une mêlée. Neuf hommes meurent, vingt-sept sont blessés et estropiés, mais la guerre se poursuit[N 2].

Généalogie[modifier]

Les Fallières dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Les armes des Fallières figurent parmi celles d'autres bannerets dans l'armée de lord Tywin Lannister à Harrenhal[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ces informations sont issues des notes de George R. R. Martin transmises au site Westeros.org pour leur section The Citadel.
  2. Ces informations ne figurent pas dans la version définitive des Origines de la saga où le paragraphe consacré aux terres de l'Ouest a été considérablement raccourci par manque de place. Elles figurent néanmoins dans la version longue du chapitre lu par George R.R. Martin à la ConCarolinas en mai 2014 et publié sur son site internet en mars 2015.

Références[modifier]