Benifer

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Benifer
Identité
V.O. Maester Benifer
Statut
Rang mestre
Titre Grand Mestre
Décès 59 (Frissons)
Blasons
Grand mestre Benifer était au service de la maison Targaryen
Grand Mestre
Desmond Elysar

Benifer a été le quatrième et dernier Grand Mestre du règne de Maegor Ier Targaryen. Contrairement à ses trois prédécesseurs, Benifer survécut à Maegor[1], et continua à assumer ses fonctions sous le règne de Jaehaerys Ier Targaryen jusqu'à sa mort en l'an 59[2].

La correspondance de Benifer avec la Citadelle est l'une des plus prolifiques entretenues par un Grand Mestre avec les archimestres. Elles est une source précieuse de détails historiques et de considérations sur le règne de Jaehaerys Ier. Elle documente notamment les chroniques d'archimestre Gyldayn, connues sous le nom de Fire and Blood[3].

Histoire[modifier]

En l'an 44, Benifer succède au Grand Mestre Desmond auprès du roi des Sept Couronnes Maegor Ier Targaryen. Il est présent lors de la session du conseil durant laquelle est débattue la question du remariage du roi[N 1]. Au cours de la discussion, Benifer propose de marier le roi à la fière et adorable Clarisse Dayne, dame des Météores. Il espère ainsi détacher les terres de la maison Dayne de la principauté indépendante de Dorne. Maegor ne retient pas ses propositions, préférant se marier avec les Épouses Noires.

L'année qui suit, une rébellion éclate contre Maegor, menée par son neveu, Jaehaerys Ier Targaryen. Face à l'ampleur de cette rébellion, le Grand Mestre Benifer s'embarque secrètement pour Pentos, échappant ainsi à la fureur meurtrière de Maegor[4]. Après la mort de Maegor et l'avènement de Jaehaerys Ier, Benifer revient de son exil et est pardonné par le jeune roi, qui l'intègre à son conseil restreint[5].

En l'an 49, le Grand Mestre Benifer propose de marier le jeune roi à la fille d'une grande maison qui aurait peu ou pas pris part aux anciennes querelles entre Maegor et les fils d'Aenys Ier : une Tyrell, une Hightower ou une Arryn. Le conseil restreint ne parvient pas à tomber d'accord sur une épouse. Ils s'accordent en revanche pour marier sa sœur, Alysanne Targaryen, à ser Orryn Baratheon, frère cadet de la Main du Roi Rogar Baratheon. Leur décision est éventée et parvient jusqu'aux oreilles d'Alysanne[N 2]. La jeune princesse s'enfuit avec son frère, Jaehaerys, qu'elle épouse en secret à Peyredragon. La reine régente Alyssa Velaryon, la Main du roi Rogar Baratheon, le conseiller spirituel septon Mattheus et le Grand Mestre Benifer les rejoignent et tentent de les séparer, mais la Garde Royale de Jaehaerys s'interpose et parvient à les dissuader d'utiliser la force. Le Grand Mestre Benifer donne un compte rendu très précis de cette rencontre. Plus tard, septon Mattheus tente bien d'avertir le Grand Septon et Leurs Saintetés du mariage secret de Jaehaerys et Alysanne, mais il commet l'erreur de confier sa lettre à Benifer. Ce dernier la brûle sur ordre de lord Rogar Baratheon, qui veut maintenir le secret[6].

En l'an 50, le conseil restreint dépêche des dames de compagnie auprès de la reine Alysanne Targaryen, qui sont connues sous le nom des Avisées. D'après Benifer, cette idée est originellement celle de la reine régente Alyssa Velaryon, qui espère détourner Alysanne de Jaehaerys, en glissant dans son entourage des femmes d'une grande piété. Sur la fin de l'année, il participe à la séance du conseil restreint où Rogar Baratheon, furieux, profère des paroles de trahison, ce qui lui vaut d'être démis de ses fonctions par la reine régente, sa propre épouse, Alyssa Velaryon. Le Grand Mestre livre un nouveau compte-rendu détaillé de ces événements[7].

Le Grand Mestre Benifer est présent avec les autres membres du conseil restreint à la fin de la régence, lorsque Jaehaerys Ier Targaryen prend officiellement la tête du gouvernement des Sept Couronnes. Benifer envoie un corbeau messager pour convoquer lord Rogar Baratheon afin de régler la question de sa trahison. Il assiste à l'audience au cours de laquelle Jaehaerys pardonne officiellement à son ancien allié[8].

Le Grand Mestre Benifer reste associé au gouvernement de Jaehaerys après la fin de la régence. Il est notamment associé à la création de nouvelles taxes et aux réformes du droit des Sept Couronnes. Il est présent en l'an 54, lorsque la reine Rhaena Targaryen annonce à son frère Jaehaerys qu'Elissa Farman lui a volé trois œufs de dragon. Le mestre pense que les œufs ne pourront pas éclore loin de la chaleur de Peyredragon ; mais Jaehaerys déclare qu'il est prêt à apporter la guerre en Essos s'il entend parler de la naissance de nouveaux dragons. Benifer reçoit l'ordre de n'en parler à personne.

La même année, Benifer est horrifié par les propositions des membres du conseil restreint qui veulent influencer l'élection du Grand Septon. Quelques lunes plus tard, lorsqu'arrivent des nouvelles de morts étranges sur Peyredragon, le mestre confirme qu'il s'agit d'empoisonnements aux larmes de Lys, comme le suppose le Grand Argentier Rego Draz. A la fin de cette année, il envoie des corbeaux à tous les châteaux des Sept Couronnes pour prévenir de la fugue d'Aerea Targaryen sur Balerion, mais ses efforts s'avèrent stériles[9].

A partir de l'an 55, il contribue à une grande compilation des lois des Sept Couronnes, nommée le Grand Code, qui sert de base aux futurs Livres de la Loi. L'année suivante, Aerea Targaryen revient à Port-Réal, blessée et fiévreuse. Ser Lucamore Fort de la Garde Royale la porte auprès du Grand Mestre. Ce dernier interdit l'accès de la chambre de la malade au roi, à la reine et aux autres serviteurs, excepté le septon Barth. Benifer plonge la princesse dans des bains de glace et lui administre du lait de pavot, mais ses efforts demeurent vains. Barth et Benifer, marqués par la mort épouvantable de la princesse, se promettent de ne pas éventer ce secret. Le Grand Mestre ne mentionne cette mort dans aucun de ses écrits.

Après sa visite du Mur, la reine Alysanne Targaryen propose d'interdire le droit féodal de cuissage, appelé la première nuit. Benifer admet que la coutume pose problème, puisqu'elle est à l'origine de nombreuses vengeances, comme celle qui avait coûté la vie à lord Gargon Qoherys. Il rappelle également au conseil restreint que cette coutume n'a jamais été pratiquée par les Andals d'Andalos, mais qu'elle se perpétue depuis les Premiers Hommes[3].

Le Grand Mestre Benifer décède en l'an 59, victime des Frissons[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le récit très précis des échanges de cette session dans la chronique The Sons of the Dragon d'archimestre Gyldayn laisse supposer que Benifer a envoyé un compte-rendu détaillé à la Citadelle des mestres.
  2. Le Grand Mestre Benifer pense qu'un serviteur a pu entendre les débats des seigneurs du conseil restreint et qu'il est allé les rapporter à la princesse Alysanne (cf. Fire and Blood : L'année des Trois Épouses. 49 apC).

Références[modifier]

  1. Fire and Blood : Les fils du Dragon.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.
  4. The Sons of the Dragon.
  5. Fire and Blood : Du prince au roi. L'ascension de Jaehaerys Ier.
  6. Fire and Blood : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  7. Fire and Blood : Un surplus de dirigeants.
  8. Fire and Blood : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.
  9. Fire and Blood : Naissance, mort et trahison sous le règne de Jaehaerys Ier.