Kermit Tully

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Kermit Tully
Identité
V.O. Kermit Tully
Apparence
Cheveux roux
Statut
Rang chevalier
lord
Titres seigneur de la maison Tully (131)
sire de Vivesaigues (131)
seigneur suzerain du Conflans (131)
Naissance 112
Famille
Père Elmo Tully
Enfant un fils
Blasons
Kermit dirige la maison Tully
Suzerain du Conflans et sire de Vivesaigues
Elmo Tully Inconnu ►

Kermit Tully[N 1] était le seigneur de la maison Tully, sire de Vivesaigues et seigneur suzerain du Conflans à la fin de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons et au cours du règne d'Aegon III Targaryen. Il prit le parti d'Aegon III Targaryen contre son oncle, Aegon II Targaryen, et amena sa maison au pinacle de sa puissance[1].

Sur la fin de la Danse des Dragons, c'était un jeune homme intrépide et résolu, déterminé à faire ses preuves en tant que guerrier[2] et que dirigeant. Comme la plupart des Tully, il avait les cheveux roux[2].

Histoire[modifier]

En l'an 129, ser Kermit est le fils aîné de ser Elmo Tully, l'héritier présomptif de lord Grover Tully de Vivesaigues. La Danse des Dragons éclate entre les Noirs de la reine Rhaenyra Targaryen et les Verts du roi Aegon II Targaryen. Son arrière-grand-père Grover, vieillissant et obstiné, voudrait soutenir le descendant mâle, mais son père Elmo juge plus prudent de maintenir les Tully en dehors du conflit. Il fait remarquer à ses fils, Kermit et Oscar, que les deux camps ont des dragons et que Vivesaigues n'est pas équipé pour résister à leurs feux[3].

A partir de l'an 130, les Tully prennent le parti de la reine Rhaenyra contre Aegon II[4]. L'année suivante, craignant de faire face aux représailles du roi Aegon II, Elmo Tully, devenu seigneur de la maison Tully, convoque son ban et les seigneurs riverains sont nombreux à le rejoindre. Sur la route vers Port-Réal, lord Elmo meurt et son fils, ser Kermit lui succède à dix-neuf ans à la tête de l'ost des riverains. Ils s'engagent dans la bataille de la route Royale contre les Orageois de lord Borros Baratheon d'Accalmie à six jours de marche de Port-Réal. Lord Kermit rencontre lord Borros sur le champ de bataille, blessé, sans cheval, mais toujours belliqueux. Lord Borros refusant de se rendre, il est tué d'un coup du fléau d'armes de lord Kermit. Plus aucun obstacle ne se dresse entre les riverains et Port-Réal[2].

Avec son frère Oscar, lord Kermit est déterminé à couvrir sa maison de gloire. Accompagnés depuis leur départ par le jeune seigneur de Corneilla, lord Benjicot Nerbosc, trois jeunes gens se lient d'une amitié profonde et leurs hommes commencent à les appeler « les Gars ». Arrivée devant Port-Réal, l'armée du Conflans est accueillie à la porte des Dieux par lord Corlys Velaryon. Ils sont ravis de découvrir qu'Aegon II Targaryen est mort, que le prince Aegon, fils de Rhaenyra est sur le Trône de Fer et que la ville se rend, sans avoir besoin de mener un siège. A l'intérieur des murs, les Port-Réalais sont en liesses et célèbrent l'arrivée des riverains, comme des sauveurs. Les manteaux d'or baissent symboliquement leurs piques à leur passage. Dans le Donjon Rouge, ils découvrent le corps d'Aegon II au pied du Trône de Fer. Sa mère, la reine Alicent Hightower est seule à le pleurer, alors que le reste de sa cour et de son conseil se contente de saluer l'arrivée des riverains.

Au cours de la demi-lune qui suit, les Gars sont associés au gouvernement, dirigé essentiellement par lord Corlys Velaryon. Toutefois, l'Aube Trompeuse s'interrompt avec l'arrivée de lord Cregan Stark et de ses Nordiens. Les Gars et lord Corlys l'accueillent en ville, mais le sévère lord Stark les impressionne rapidement. Face à lui, ils ne semblent plus être que des enfants et d'après le Témoignage de Champignon, lord Kermit Tully bredouille, bégaie et rougit autant que ses cheveux en la présence du Nordien. Quand lord Stark s'empare du pouvoir et arrête les traîtres qui ont organisé l'assassinat d'Aegon II, il prétend poursuivre la guerre jusqu'à ce que tous les anciens partisans d'Aegon II aient capitulé. Il reproche aux Gars d'avoir trop vite cru la Danse des Dragons terminée, alors qu'il reste encore de nombreuses menaces à éliminer. Ne trouvant rien à répliquer, ils acceptent d'additionner leur force à celles de lord Stark lorsqu'il marchera contre Accalmie, par appétit de nouvelles victoires militaires d'après le Grand Mestre Munkun, par peur du Nordien prétend Champignon.

L'Heure du Loup s'achève lorsque reviennent les messages de capitulation des grandes maisons et qu'arrivent à Port-Réal lady Jeyne Arryn et ses armées. Lord Cregan Stark perd sa main-mise du Port-Réal et son ascendant sur les Gars. Face à l'entêtement de lord Stark à juger les meurtriers d'Aegon II, se désolidarise complètement du Jugement du Loup, sans chercher à l'empêcher pour autant[5].

Après le couronnement du fils de Rhaenyra, Aegon III Targaryen, la régence souvre. Lord Kermit n'est pas convié à siéger parmi les régents, sans doute à cause de son jeune âge, mais il ne s'en offusque pas. Sur les conseils d'Alysanne Nerbosc, il organise des Foires aux Veuves dans le Conflans, accueillant sur ses terres les hommes de l'armée de Cregan Stark qui ne veulent pas retourner dans le Nord, où leur présence est inopportune à cause de l'arrivée de l'hiver. Alors que son frère Oscar part pour les Terres Disputées, lord Kermit retourne à Vivesaigues.

En l'an 132, le nom de Kermit Tully est examiné par les régents d'Aegon III, comme potentiel époux de Baela Targaryen, mais les régents ne le retiennent finalement pas[6]. L'année suivante, lord Kermit apprend que la Main du Roi Unwin Peake a fiancé sa propre fille, Myrielle, au roi Aegon III, récemment devenu veuf de sa première épouse. Lord Kermit juge ces fiançailles présomptueuses[7].

En l'an 136, il est considéré par le Grand Conseil de 136 pour devenir la nouvelle Main du Roi après les événements du siège secret, mais il est rejeté car encore trop jeune[8].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Son prénom, ainsi que ceux de son arrière-grand-père Grover et de son père Elmo sont des références aux personnages éponymes du Muppet Show (cf. article Muppet sur fr.wikipedia.org).

Références[modifier]

  1. Les origines de la saga, Le Conflans
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  3. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  5. Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  6. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  7. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  8. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.