Corlys Velaryon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Corlys Velaryon
Identité
V.O. Corlys Velaryon
The Sea Snake
Surnom le Serpent de Mer
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Velaryon
sire des Marées
maître des navires (de 90 à 92)
maître de Lamarck
Main de la Reine (129 à 130)
régent d'Aegon III (131 à 132)
Naissance 53
Décès 132
Famille
Père Corwyn Velaryon ?
Épouse Rhaenys Targaryen
Enfants Laena Velaryon (93)
Laenor Velaryon (94)
Bâtards Alyn Velaryon ?[N 1]
Addam Velaryon ?[N 1]
Blasons
Lord Corlys dirigeait la maison Velaryon
Maîtres des navires
Manfryd Redwyne  ? ►
Main de la Reine
◄ Aucun Aucun ►

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Corlys Velaryon, surnommé le Serpent de Mer, était le riche et puissant seigneur de la maison Velaryon de Lamarck sous les règnes de Jaehaerys Ier Targaryen[1], Viserys Ier Targaryen[2][3], Aegon II Targaryen[4][5] et Aegon III Targaryen[6]. Aventurier et politicien, il entreprit plusieurs voyages, avant d'aider Daemon Targaryen à devenir roi du Détroit[3]. Durant le conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons, il fut avec sa puissante flotte le principal soutien de la prétendante Rhaenyra Targaryen, dont il fut un temps la Main[5]. A la fin de la guerre, il sert pendant un temps le roi Aegon II[4], avant de devenir régent du jeune Aegon III Targaryen[6].

Il épousa la princesse Rhaenys Targaryen avec qui il eut deux enfants, Laenor et Laena[3]. D'après le nain Champignon, lord Corlys Velaryon aurait également eu une relation extraconjugale avec Marilda de Carène, avec qui il aurait engendré les bâtards Addam et Alyn de Carène[N 1][5].

Histoire[modifier]

Jeunesse et voyages[modifier]

Corlys Velaryon naît aux alentours de l'an 52 ou 53[N 2]. Il reçoit son nom en honneur de son illustre aïeul, premier lord Commandant de la Garde Royale[1].

Comme tous les membres de la maison Velaryon, il fut initié très tôt à la navigation : à l'âge de six ans, il traverse le détroit avec l'un de ses oncles, jusqu'à Pentos. Il accomplit ce genre de voyage au moins une fois par an par la suite, servant en tant que mousse puis marin, et enfin capitaine de navire, à l'âge de seize ans[7].

Il devient célèbre pour s'être aventuré plus loin que quiconque avant lui sur les mers du monde connu, et au-delà, sur ses navires, le Loup des Glaces puis le Serpent de Mer, à l'origine de son surnom[1]. Il visite notamment les forêts d'Iféquevron[8], les Mille-Îles[9], Leng[1][10] et Yi Ti[1][11]. Ces neufs fameux voyages[N 3] lui permettent d'amasser une fortune colossale, au point qu'elle dépasse, en son temps, celle des Lannister et des Hightower[1].

Voir article détaillé : Voyages de Corlys Velaryon

Le seigneur de la maison Velaryon[modifier]

Devenu seigneur de la maison Velaryon et sire des Marées, lord Corlys Velaryon entreprend la construction d'un nouveau siège pour sa maison, qu'il nomme Marée Haute. Le commerce est florissant sur l'île de Lamarck[1].

Il épouse la princesse Rhaenys Targaryen en l'an 90, et devient maître des navires[7]. En l'an 92, Corlys Velaryon participe au conflit appelé le Bain de Sang Myrien : c'est là que le père de Rhaenys, le prince héritier Aemon Targaryen trouve la mort. Le roi Jaehaerys Ier Targaryen préfère désigner son cadet, Baelon, comme héritier, plutôt que Rhaenys. En colère, Corlys abandonne son poste au conseil restreint et retourne à Lamarck avec sa femme. En l'an 93, Rhaenys et Corlys ont une fille, Laena Velaryon, suivie l'année suivante par un fils, Laenor[1].

En l'an 101, le prince Baelon Targaryen meurt à son tour, et le roi Jaehaerys Ier Targaryen, vieillissant, convoque un Grand Conseil, afin que les seigneurs assemblés désignent eux-mêmes l'héritier du Trône de Fer[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand Conseil de 101.

Lord Corlys Velaryon utilise sa fortune et sa réputation pour soutenir les prétentions de son fils, Laenor, qui est l'un des candidats principaux, mais c'est finalement son rival, le prince Viserys, qui est élu à une large majorité[1].

Une rumeur prétend que lord Corlys Velaryon a réuni une flotte pour défendre les droits de son fils, ce qui pousse le prince Daemon Targaryen, cadet et soutien de Viserys, à réunir une petite armée de mercenaires[2].

Pendant le règne de Viserys Ier Targaryen[modifier]

En l'an 106, lord Corlys Velaryon espère un temps que le roi Viserys Ier Targaryen choisira sa fille, Laena, comme seconde épouse. Cependant, le roi préfère se marier à lady Alicent Hightower. Dépités, lord Corlys et sa femme sont absents le jour de la cérémonie, préférant recevoir dans leur demeure le frère cadet de Viserys, le prince Daemon Targaryen, lui aussi fâché par ce mariage[N 4]. Lord Corlys et Daemon s'allient pour envahir les Degrés de Pierre, tenu par l'amiral Craghas Drahar au nom de la Triarchie[N 5]. Lord Corlys fournit la flotte de guerre de la maison Velaryon, alors que Daemon apporte son dragon Caraxes et réunit une armée de puinés et de chevaliers errants. Le roi Viserys Ier Targaryen contribue également, en les soutenant financièrement[2][3]. En l'an 109, la flotte des Velaryon a le contrôle de toute la zone maritime au large des Degrés de Pierre. Lord Corlys couronne Daemon Targaryen, qui se proclame roi du Détroit[3].

A une date incertaine[N 6], lord Corlys Velaryon fiance sa fille Laena au fils d'un seigneur de la Mer de Braavos. Le jeune homme dilapide la fortune de son père, et demeure auprès des Velaryon pendant plusieurs années[2]. Lord Corlys ne trouve aucun motif gracieux pour se débarrasser de cet importun, mais il ne se résout pas pour autant à lui donner sa fille. D'années en années, le mariage est repoussé[3].

En l'an 114, lord Corlys Velaryon marie son fils, Laenor à la princesse de Peyredragon Rhaenyra Targaryen, héritière du Trône de Fer[2]. A la fin de l'année, le couple a un premier enfant. Ser Laenor voudrait l'appeler Joffrey, comme son ancien favori, Joffrey Lonbec, mais lord Corlys refuse et lui donne un prénom correspondant mieux à la tradition valyrienne des Velaryon : Jacaerys[3].

En l'an 115, le prince Daemon Targaryen conclut un accord de mariage avec lord Corlys Velaryon. Il humilie le fiancé braavien de Laena, qui le provoque imprudemment en duel judiciaire. Après la mort du jeune homme, Daemon épouse Laena[2]. A cette époque, lord Corlys Velaryon visite régulièrement les chantiers navals de Carène. D'après le Témoignage de Champignon, il aurait eu une relation extraconjugale à cette époque dans le plus grand secret avec la fille d'un charpentier, Marilda. C'est à cette occasion qu'il aurait conçu les deux bâtards jumeaux : Alyn et Addam de Carène[N 1][4].

L'année 120 est source d'une profonde tristesse pour lord Corlys Velaryon et son épouse, Rhaenys Targaryen. Leur fille Laena meurt en couche. Peu après, leur fils Laenor est assassiné dans des circonstances troublantes dans la ville de Port-d'Épice[2]. Lord Corlys Velaryon récupère la dépouille de son fils et enquête auprès des marchands locaux. Ils prétendent que Laenor se serait battu avec son favori, ser Qarl Correy, qui se serait enfui après l'avoir tué. Lord Corlys met sa tête à prix, offrant dix mille dragons d'or à quiconque lui permettra d'exercer sa vengeance contre ser Qarl Correy. Toutefois, il semble que personne n'ait plus jamais entendu parler de ser Qarl après ces événements[3]. La même année, l'incendie d'Harrenhal entraîne la mort de lord Lyonel Fort et de son héritier, ser Harwin. Le bouffon nain Champignon prétend dans son livre que lord Corlys Velaryon pourrait être le responsable de l'incendie : il aurait ainsi vengé son fils du déshonneur dont l'avait couvert ser Harwin Fort[N 7].

En l'an 126, lord Corlys Velaryon tombe subitement malade, et la fièvre fait craindre une mort imminente. Ses deux enfants légitimes étant décédés, la question de sa succession se pose. D'après la loi, le fils aîné de son fils, Jacaerys Velaryon, devrait lui succéder, mais comme Jacaerys est déjà l'héritier de sa mère, la princesse Rhaenyra, celle-ci demande à son beau-père de désigner comme héritier son cadet, Lucerys Velaryon. Une terrible contestation éclate avec Vaemond Velaryon, l'aîné des neveux de lord Corlys, qui se finit dans le sang[3]. Lord Corlys semble retrouver la santé, peu après.

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

En l'an 129, le roi Viserys Ier Targaryen meurt. Son conseil restreint couronne son fils cadet Aegon, alors que le roi avait désigné comme héritière sa fille aînée, Rhaenyra Targaryen. Celle-ci réunit sur son fief de Peyredragon ses soutiens, dont lord Corlys Velaryon et son épouse, la princesse Rhaenys Targaryen. Lord Corlys s'oppose à ceux qui veulent utiliser la puissance des dragons pour détruire leurs opposants et notamment Port-Réal, arguant qu'une telle stratégie ne pourra que leur aliéner le peuple et la noblesse qu'ils entendent gouverner par la suite. A l'issue du conseil, il est décidé que la puissante flotte des Velaryon occupera le Gosier, afin de bloquer l'accès de la baie de la Néra et soumettre ainsi Port-Réal à un blocus maritime. Le soutien de lord Corlys s'avère précieux : la maison Velaryon est l'une des plus puissantes à se déclarer pour Rhaenyra, et surtout une des plus proches. Sa flotte représente un atout considérable pour les Noirs, qui vont pouvoir prendre l'avantage sur mer[5].

Le prince Lucerys, envoyé auprès des Baratheon d'Accalmie, est tué par son oncle, le prince Aemond Targaryen, au-dessus de la baie des Naufrageurs. Quand la nouvelle parvient à Peyredragon, lord Corlys et son épouse réussissent à empêcher le jeune prince Joffrey de demander sur l'heure réparation. Pendant ce temps, la Main du Roi Aegon II, ser Otto Hightower, tente l'impossible pour faire cesser le blocus de Port-Réal, par la flotte Velaryon. Lord Dalton Greyjoy ayant décidé de soutenir Rhaenyra, ser Otto Hightower négocie une alliance avec la Triarchie pour obtenir une flotte capable de rivaliser avec celle de lord Corlys.

Afin de répliquer, les Verts assiègent Repos-des-Freux, siège de la maison Staunton. Rhaenyra dépêche la princesse Rhaenys, sur son dragon Meleys, mais celle-ci tombe dans un piège et trouve la mort, plongeant lord Corlys Velaryon dans une profonde colère contre sa reine. Il lui déclare qu'elle aurait dû mourir à la place de Rhaenys.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Siège de Repos-des-Freux.

Le retour du prince Jacaerys de son ambassade dans le Val d'Arryn et dans le Nord permet de mettre fin à la crise. Le prince confie la charge de Main de la Reine à lord Corlys. Tous deux commencent alors à échafauder un plan pour mettre fin au règne d'Aegon II en attaquant la capitale. Ils cherchent tout d'abord de nouveaux dragonniers à Peyredragon, parmi les semences de dragon. Ils pensent qu'en augmentant le nombre de dragons sous leurs ordres, ils assureront leur supériorité militaire contre le parti d'Aegon. Deux de ces prétendants se révèlent être des natifs de Lamarck, Addam et Alyn, tous deux bâtards apparentés aux Velaryon. Addam ayant réussi à dompter Fumée-des-Mers, dragon ayant appartenu à ser Laenor Velaryon, lui et son frère sont légitimés par la reine Rhaenyra, à la demande de lord Corlys[N 1], appuyé par le prince Jacaerys. Une fois légitimé, Addam Velaryon devient l'héritier de Lamarck[5].

Suite à la bataille du Gosier, ce qui reste de la flotte de la Triarchie fait voile vers Lamarck. La ville de Port-d'Épice est détruite, alors que la forteresse de Marée Haute est mise à sac. La population est massacrée et les trésors de lord Corlys sont volés ou abandonnés aux flammes. Un tiers de la flotte des Velaryon est perdue, toutefois, elle continue d'assurer aux Noirs la maîtrise de la mer[5].

La flotte Velaryon permet de transborder l'armée de Rhaenyra pendant la prise de Port-Réal. Après quoi, lord Corlys se rend compte qu'il faut mettre un terme au conflit, car si la reine occupe désormais le Trône de Fer, les menaces contre son règne sont encore nombreuses et importantes. En tant que Main, il propose d'offrir le pardon aux rebelles, notamment aux Lannister, Baratheon et Hightower s'ils ploient le genou et reconnaissent Rhaenyra comme leur reine, sous réserve qu'ils fournissent des otages au Trône de Fer. Par ailleurs, il propose que les reines Alicent et Helaena soient prises en charge par la Foi, et que la jeune princesse Jaehaera devienne sa pupille pour être mariée à l'âge requis au prince Aegon afin de réconcilier les deux lignées fratricides. Enfin, il propose que le prince Aemond et son frère le roi déchu Aegon II soient tous les deux envoyés au Mur. Toutefois, le prince Daemon Targaryen, désormais lord Protecteur du royaume, s'y oppose et veut éliminer tous les traîtres. Cette proposition horrifie lord Corlys, les seigneurs du royaume risquant de se soulever contre une telle décision irréparable.

Après la trahison de Ulf le Blanc et de Hugh Marteau à Chutebourg, lord Corlys s'oppose à nouveau à la reine Rhaenyra qui souhaite assassiner tous les semences de dragon, recrutés comme dragonniers. Il fait valoir l'honnêteté de ser Addam et Alyn Velaryon et le courage d'Orties, mais ses arguments ne sont pas entendus. Il prend alors sur lui de faire prévenir ser Addam de son arrestation imminente par les manteaux d'or. Fou de rage, ser Luthor Largent s'en prend alors à la Main de la Reine qu'il moleste et qu'il fait enfermer dans les geôles du Donjon Rouge dans l'attente de son procès et de son exécution. Des centaines de désertions s'ensuivent, car l'armée venue de Peyredragon pour défendre Rhaenyra était composée pour moitié d'hommes de la maison Velaryon. Elle perd également le soutien de sa flotte[5].

Après la bataille de Chutebourg et la mort violente d'Helaena Targaryen, des émeutes éclatent à Port-Réal. Les épées-liges de lord Corlys Velaryon tentent de le libérer, mais ils sont arrêtés et pendus. Toutefois, le soulèvement de Port-Réal puis le sac de Fossedragon oblige la reine Rhaenyra à s'enfuir de la capitale. Lord Corlys, abandonné dans une geôle, échappe à la mort[4]. Il est libéré dès le lendemain par ser Perkin la Puce, qui s'est emparé du Donjon Rouge au nom de son prétendant, Trystan Vrayfeu. Avec d'autres anciens prisonniers, lord Corlys assiste au couronnement du jeune garçon[12].

Pendant le règne d'Aegon II[modifier]

Après la mort de la reine Rhaenyra et le retour du roi Aegon II à Port-Réal, lord Corlys Velaryon est libéré et pardonné. Il siège au Conseil restreint du roi. Après la défaite des Verts à la bataille de la route Royale, plus aucun obstacle ne barre la route des Noirs de lord Cregan Stark, qui marche vers Port-Réal. Lord Corlys Velaryon suggère alors au roi Aegon II d'abdiquer et de rejoindre la Garde de Nuit. Le roi refuse, menaçant même de mutiler son otage, le prince Aegon, en guise d'avertissement pour ses partisans. Peu après, Aegon II est empoisonné et meurt, avant que sa menace soit mise à exécution[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Mort mystérieuse d'Aegon II Targaryen.

Pendant la régence d'Aegon III[modifier]

Après la mort du roi Aegon II, le fils de Rhaenyra Targaryen étant le dernier Targaryen mâle encore vivant, il devient roi des Sept Couronnes sous le nom d'Aegon III. Lord Corlys Velaryon envoie des émissaires négocier la paix avec les principaux partisans Verts : les Lannister, les Baratheon et les Hightower. Quelques jours après, lord Cregan Stark entre dans Port-Réal avec toute son armée. Pendant une période de six jours connue sous le nom d'Heure du Loup, il tient la ville et la cour en respect.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Heure du Loup.

Le Nordien, souhaitant punir ceux qu'il estime responsable de l'empoisonnement mortel du roi Aegon II[N 8], arrête notamment lord Corlys Velaryon. Les accusés se voient proposer la mort ou le Mur. Une nouvelle fois, lord Corlys échappe à la sentence grâce à ses petites-filles, Baela et Rhaena, qui persuadent le jeune roi Aegon III de proclamer un édit annulant les charges pesant sur lui, mais aussi grâce à lady Alysanne Nerbosc, qui offre sa main à lord Stark en échange de l'application de l'édit. Libéré, lord Corlys Velaryon devient l'un des sept régents du jeune roi Aegon III.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Régence d'Aegon III.

Il meurt de vieillesse à l'âge de soixante-dix-neuf ans, en l'an 132. Lord Alyn Velaryon lui succède à la tête de la maison Velaryon. Il prétend à son titre de régent, mais c'est finalement lord Unwin Peake qui le reçoit[6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Il existe un doute historique concernant la paternité d'Addam et Alyn de Carène, la version officielle désignant ser Laenor Velaryon, alors qu'une version officieuse mais plus cohérente, pointe vers son père, lord Corlys Velaryon (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or).
  2. Il meurt en l'an 132 à 79 ans (cf. Les origines de la saga, Aegon III).
  3. Le livre Les Neuf Voyages de mestre Mathis est consacré à la relation des voyages de lord Corlys Velaryon.
  4. Daemon Targaryen espérait de longue date hériter de la couronne après son frère, Viserys Ier Targaryen. Si celui-ci se remariait et enfantait des enfants, Daemon s'éloignerait dans la ligne de succession, diminuant ses chances d'hériter un jour.
  5. La Triarchie se livrait depuis plusieurs années déjà à la taxation et à la piraterie des vaisseaux qui passait par les Degrés de Pierre. La maison Velaryon subissait de nombreux préjudices, puisque leur fortune était liée au commerce maritime. (cf Le Prince vaurien).
  6. Le texte des Origines de la saga évoque que Laena Velaryon fut fiancée "presque dix ans avant son mariage avec Daemon". Ce mariage se situe en l'an 115, elle aurait donc été fiancée en l'an 105. Toutefois, cela semble peu possible, puisqu'en l'an 106, Laena Velaryon est proposée à Viserys Ier Targaryen. La date exacte de ses fiançailles avec le Braavien doit donc logiquement être postérieure (cf. Les origines de la saga, Viserys I).
  7. Bien qu'elle a été mariée à ser Laenor Velaryon, Rhaenyra Targaryen entretenait d'après les rumeurs des relations extraconjugales avec son champion, ser Harwin Fort. Les trois fils de Rhaenyra avaient d'ailleurs les caractéristiques physiques de ser Harwin (nez camus, cheveux et yeux bruns), loin des physiques valyriens de leurs parents supposés (traits fins, cheveux d'or argenté, yeux violets). Les rumeurs de batardise circulèrent rapidement, bien que la famille royale tenta d'étouffer l'affaire (cf. Le Prince vaurien).
  8. Lord Cregan Stark ne s'est pas battu pour Aegon II Targaryen et ne le considérait pas comme son roi. Toutefois, les hommes qui entouraient Aegon II le considéraient bien comme leur roi. En l'empoisonnant ou en laissant d'autres l'empoisonner, ils ont donc commis un régicide, l'un des pires crimes possibles aux yeux des Nordiens (cf. Les origines de la saga, Le Nord).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7, 1,8 et 1,9 Les origines de la saga, Jaehaerys I.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 Les origines de la saga, Viserys I.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6, 3,7 et 3,8 Le Prince vaurien.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Les origines de la saga, Aegon II.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5 et 5,6 La Princesse et la Reine.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Les origines de la saga, Aegon III.
  7. 7,0 et 7,1 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  8. Les origines de la saga, Ib
  9. Les origines de la saga, À l’est d’Ib
  10. Les origines de la saga, Leng
  11. Les origines de la saga, Yi Ti
  12. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.