Aerys II Targaryen

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Aerys le Fol)
Aller à : navigation, rechercher
Aerys II Targaryen
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Aerys II Targaryen
Surnoms Le Roi Fou
Le Dément
Le Fol
Le roi Croûte
Apparence
Yeux violets
Cheveux or argent
Statut
Rang prince
roi
Titre Roi des Sept Couronnes
Naissance 243 (Port-Réal)
Règne de 262 à 283
Décès 283 (Donjon Rouge)
Famille
Père Jaehaerys II Targaryen
Mère Shaera Targaryen
Épouse Rhaella Targaryen
Enfants Rhaegar Targaryen (259)
Shaena Targaryen (267)
Daeron Targaryen (269)
un enfant mort-né (270)
Aegon Targaryen (272)
Jaehaerys Targaryen (274)
Viserys Targaryen (276)
Daenerys Targaryen (284)
Blasons
Le roi Aerys II dirigeait la maison Targaryen
Roi des Sept Couronnes
Jaehaerys II Robert I
Seigneur de la maison Targaryen
Jaehaerys II Viserys III

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 243, le roi Aerys II Targaryen, dit Aerys le Fol ou encore Aerys le Dément, était marié à sa sœur, la reine Rhaella Targaryen, qu'il épousa sur l'ordre de sa famille[N 1] (laquelle suivait en cela la prophétie d'une sorcière des bois[1]), mais sans éprouver pour elle ni amour ni même affection[1]. Leurs relations furent donc peu cordiales, surtout vers la fin de son règne. Il est le père de Rhaegar, de Viserys et de Daenerys, ainsi que de plusieurs enfants mort-nés ou dont la vie n'excéda pas quelques mois[2]. Il fut le dernier roi de la dynastie des Targaryen et, à l'instar de nombreux membres de cette maison, il était doté d'yeux violets[3].

Malgré un début de règne des plus prometteurs, Aerys semble avoir développé assez rapidement une forte paranoïa qui lui faisait voir des contestations de son autorité royale partout. Il éprouvait alors le besoin d'affirmer son statut de roi et se montrait très cruel envers ses opposants supposés, ce qui lui valut son surnom de Fol ou de Dément[4]. Il était aussi célèbre pour son amour du feu et était très proche des membres de la Guilde des Alchimistes de Port-Réal. Ses éclats de colère l'ont souvent amené à se blesser alors qu'il siégeait sur le trône de Fer, ce qui lui valu aussi le surnom de roi Croûte[5]. De fait, vers la fin de son règne, Aerys n'autorisait plus aucune lame en sa présence à l'exception de celles de sa Garde Royale. De plus, il s'était laissé pousser les cheveux en une longue tignasse hirsute, et il portait ses ongles très longs. Sa violence s'accroissant, son épouse fit également les frais de ses accès de démence[6]. Il était aussi devenu extrêmement maigre car il mangeait peu par peur d'être empoisonné. Il portait la couronne outrancière du roi Aegon IV Targaryen[7].

Roi des Sept Couronnes

Début du règne

Aerys est jeune lors de son accession au trône (il a dix-neuf ans), et il décide de s'entourer de personnalités nouvelles et jeunes pour gouverner. Ceci l'amène entre autres à choisir Tywin Lannister comme Main du Roi. En effet, Aerys et Tywin se sont connus dans leur jeunesse (il est possible qu'ils aient été écuyers ensemble)[8]. Son règne commence sous les meilleurs auspices, Aerys et sa Main collaborant pour régler les affaires du royaume[9].

En l'an 263, lord Tywin épouse lady Joanna Lannister, sa cousine, alors dame de compagnie de la reine Rhaella depuis quatre ans (selon des rumeurs malveillantes, mais peu crédibles, elle aurait été déflorée la nuit du couronnement du père d'Aerys par ce dernier et aurait ensuite été brièvement sa maîtresse)[10]. Lors de la cérémonie du coucher, le roi Aerys, qui, pendant le banquet, avait bruyamment regretté l'abolition de la coutume de la première nuit, se permet des libertés inconvenantes avec la jeune mariée[11], qui est peu après renvoyée par la reine[10].

Le roi contre sa Main

Cependant, Aerys ne tarda pas à éprouver une jalousie croissante pour sa Main qui avait la réputation de gouverner le royaume à sa place. Il fit arracher par des tenailles rougies au feu la langue de ser Ilyn Payne, qui avait impudemment déclaré que lord Tywin était le véritable maître des Sept Couronnes[12]. Les événements qui survinrent pendant le Défi de Sombreval[13] ainsi que l'arrivée de Varys au Conseil restreint ont probablement exacerbé sa paranoïa[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Défi de Sombreval.

Les dernières années du règne d'Aerys sont marquées par de nombreuses humiliations à l'encontre de sa Main[14]. Ainsi, en l'an 276, lors d'un tournoi donné à Port-Lannis en l'honneur de la naissance de son fils Viserys, Aerys refuse publiquement de marier son fils et héritier Rhaegar à Cersei Lannister. Il humilie lord Tywin en déclarant que ce dernier est son serviteur le plus capable, mais qu'un roi ne marie pas son héritier à la descendance d'un simple exécutant[15]. En l'an 277[N 2], cherchant un parti convenable pour son fils, il envoie lord Steffon Baratheon à la recherche d'une descendante des lignées valyriennes dans les cités libres[16]. Cette mission est un échec, de plus lord Steffon et sa femme trouvent la mort sur le retour dans le naufrage de leur navire, La Fière-à-Vent. En l'an 278, il se laisse persuader par la princesse de Dorne d'unir Rhaegar à Elia Martell. Enfin, en l'an 281, à la suite de la mort de ser Harlan Grandison, et peut-être à l'instigation de Cersei Lannister, il fait entrer ser Jaime Lannister dans la Garde Royale, privant ainsi lord Tywin de son fils aîné et héritier. Cet événement entraîne la démission de Tywin du poste de Main du Roi et son retour à Castral Roc accompagné de sa fille qu'il n'avait jamais vraiment renoncé à faire épouser au prince héritier ou à son jeune frère Viserys, la princesse Elia Martell étant d'une constitution fragile[3]. Toujours en 281, le roi quitte pour la dernière fois le Donjon Rouge pour se rendre au grand tournoi d'Harrenhal[17]. En effet, persuadé par lord Varys que son propre fils complote pour le destituer, Aerys se déplace en réalité pour empêcher que Rhaegar puisse négocier tranquillement avec les lords venus au tournoi[18].

La rébellion de Robert Baratheon

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Déclenchement

En l'an 282, quand, après l'enlèvement de Lyanna Stark par le prince héritier Rhaegar Targaryen, Brandon Stark arrive au Donjon Rouge avec ses compagnons pour demander au prince de répondre de ses actes, Aerys les fait arrêter et convoque leurs pères. Quand ceux-ci arrivent à Port-Réal, ils sont impitoyablement exécutés, à l'exception de lord Rickard Stark. Ce dernier, pensant qu'il aura l'occasion de se défendre par les armes, se rend devant le roi en armure. Aerys le fait alors brûler à petit feu, sous les yeux de Brandon qui ne peut intervenir sans s'étrangler, ayant les mains liées et le cou enserré dans un noeud coulant. Les deux Stark trouvent la mort lors de ce supplice cruel[19]. Aerys ordonne ensuite à lord Jon Arryn d'exécuter ses deux pupilles, Eddard Stark et le jeune lord Robert Baratheon, qui était promis à Lyanna Stark. Le refus de lord Arryn qui convoque son ban et fait sécession du Trône de Fer enclenche la rébellion[20].

De mal en pis

Les décisions du roi lors de cette rébellion se révéleront catastrophiques. La nouvelle Main qui a remplacé lord Tywin Lannister, lord Owen Merryweather, traite ces événements avec beaucoup de légèreté, ce qui permet aux rebelles de convoquer leurs bans dans leurs fiefs respectifs. À Lestival, des seigneurs de l'Orage loyalistes essuient trois défaites successives face à Robert.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Batailles de Lestival.

Ces défaites entraînent la destitution de lord Owen. À sa place, et en l'absence du prince Rhaegar, le roi Aerys désigne un de ses jeunes partisans, le fougueux et arrogant lord Jon Connington[21]. Après la défaite de Robert à Cendregué, lord Connington est défait à son tour à la bataille des Cloches[22], et le roi le déchoit de ses rangs et titres et le condamne à l'exil[23][24]. Le souverain comprend alors que Robert est la menace la plus sérieuse pour la maison Targaryen depuis la rébellion de Daemon Feunoyr[23].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille des Cloches.

Tous s'attendent à ce que le roi rappelle alors lord Tywin Lannister, mais il préfère nommer lord Qarlton Chelsted[23][25].

Espoirs loyalistes

Il semble que ce soit à ce moment que le prince Rhaegar revienne à Port-Réal. Il se voit chargé par son père de prendre la tête de l'importante armée loyaliste, renforcée par dix mille Dorniens arrivés par la route Royale et commandés par le prince Lewyn Martell. Afin d'enjoindre ce dernier à la plus stricte loyauté, Aerys lui rappelle qu'il tient la princesse Elia Martell en son pouvoir. Sur l'insistance de son fils, le souverain prend son parti de demander son aide à lord Tywin Lannister mais aucune réponse ne vient de Castral Roc, ce qui accroît la terreur du monarque. Sa paranoïa prend alors de l'ampleur et Varys la nourrit considérablement en désignant au roi les potentiels ennemis qu'il aurait pu omettre. Une fois l'armée royale partie, Aerys débute la planification de la destruction de la capitale, aidé par ses alchimistes de la Guilde. Des caches de feu grégeois sont alors disséminées dans l'ensemble de la ville : Culpucier, le Grand Septuaire de Baelor[23][26],Fossedragon[27], les écuries et hangars, les portes de la capitale et les caves du Donjon Rouge. Le roi peut procéder avec d'autant plus de facilité que son fils aîné est absorbé par la conduite de son armée. Lord Qarlton Chelsted, la nouvelle Main du Roi - alerté par la présence constante des alchimistes dans le sillage d'Aerys - tente de le dissuader de mener à bien son projet ; prenant conscience qu'il ne le ramènera pas à la raison, il démissionne de sa charge en jetant à terre son insigne. Cela lui vaut d'être arrêté avant d'être brûlé vif par l'alchimiste Rossart qui le remplace en tant que Main. Ser Jaime Lannister est alors le seul frère juré de la Garde Royale à demeurer auprès du roi ; étant le fils de lord Tywin, le monarque ne lui accorde aucune confiance et le soumet à la surveillance constante de Varys. Détenir le fils de son ancienne Main permet également à Aerys de disposer d'un otage précieux[23].

Dénouement et chute

Après la défaite des loyalistes à la bataille du Trident et la mort du prince Rhaegar, la nouvelle arrive à Port-Réal que l'avant-garde de Robert, menée par lord Eddard, fait rapidement mouvement pour débuter le siège de la capitale. Le roi Aerys envoie alors à Peyredragon sa femme et son dernier fils Viserys, gardant au Donjon Rouge Elia Martell et ses enfants ; persuadé que les Dorniens ont trahi Rhaegar au Trident, il pense s'assurer l’allégeance de Dorne en gardant la princesse et Aegon Targaryen en otage. Il est plus déterminé que jamais à incendier la ville si Robert venait à s'en emparer afin qu'il ne règne que sur un amas de cendres. Lorsque lord Tywin Lannister arrive devant Port-Réal en clamant sa fidélité à la Couronne, Aerys fait ouvrir les portes de la ville aux Lannister malgré les dires de Varys qui lui a déconseillé de le faire ; il a été convaincu par les arguments du Grand Mestre Pycelle qui l'a assuré que son gouverneur de l'Ouest venait prendre sa défense[23]. Il s'ensuit le sac de Port-Réal et l'attaque des troupes Lannister contre le donjon royal[3], tandis que que les troupes de lord Eddard commencent à investir la capitale. Aerys donne alors l'ordre à lord Rossart de mettre en œuvre le plan de destruction de Port-Réal[N 3][28] ; il entend ainsi avoir le plus grand bûcher funéraire de sa lignée[N 4][23]. Ser Jaime Lannister, à qui incombe la défense du Donjon Rouge, comprend que la situation est désespérée et envoie demander au roi la permission de négocier ; ce dernier - auprès de qui se trouve Rossart - lui renvoie son émissaire en exigeant de Jaime qu'il lui ramène la tête de son père et décrète qu'il refuse de se rendre. Saisissant que la destruction de Port-Réal va advenir sous peu, Jaime se lance aux trousses de l'alchimiste et le tue[23]. Lorsqu'il pénètre dans la grande salle du trône, son épée ensanglantée à la main, Aerys lui demande si c'est le sang de lord Tywin qui souille sa lame ; ser Jaime lui annonce qu'il vient de tuer sa Main et Aerys, pris de peur, se souille. Il est ensuite égorgé par Jaime sur les marches du trône avant qu'il n'ait pu dépêcher quelqu'un auprès des pyromants[3].

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png "Aerys, le Roi Fou : Et dans les livres, alors ?", article de blog écrit par R.Graymarch.
Icone star.png "Capitale, incendie et folie : d’Aerys II le Fol à Néron", article de blog écrit par Babar des Bois.

Notes et références

Notes

  1. Il s'agit vraisemblablement de son grand-père Aegon V Targaryen ou de son père Jaehaerys II Targaryen, voire des deux, ser Barristan Selmy évoquant un « aïeul » de Daenerys (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 24, Daenerys).
  2. Cette date est déduite par un croisement entre la naissance de Renly Baratheon et la date de naissance du premier enfant du prince Rhaegar Targaryen.
  3. Dix-sept ans après cette scène, Daenerys Targaryen en a une vision dans l'hôtel des Nonmourants de Qarth (cf. A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys).
  4. Ser Jaime Lannister pense toutefois qu'il n'a pas eu l'intention de mourir par les flammes mais qu'il s'imaginait, à l'instar d'Aerion Targaryen, que le feu allait le métamorphoser en dragon afin qu'il puisse réduire en cendres ses ennemis (cf. A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime).

Références

  1. 1,0 et 1,1 A Dance with Dragons, Chapitre 24, Daenerys.
  2. Les origines de la saga, Aerys II
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  4. A Storm of Swords, Chapitre 54, Tyrion.
  5. 5,0 et 5,1 A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  6. A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  7. So Spake Martin du 1er nov. 2005 : (en) "Targaryen Kings" sur westeros.org.
  8. So Spake Martin du 5 octobre 2001 : (en) "Archon Meeting (October 5-7)" (post de Trebla) sur westeros.org.
  9. So Spake Martin du 29 août 2002 : (en) "ConJose (San Jose, CA; August 29-September 2)" (post d'Aghrivaine) sur westeros.org.
  10. 10,0 et 10,1 Les origines de la saga, Aerys II.
  11. A Dance with Dragons, Chapitre 44, Daenerys.
  12. A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa.
  13. A Feast for Crows, Chapitre 10, Brienne.
  14. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  15. A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  16. A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  17. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  18. A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  19. A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  20. A Game of Thrones, Chapitre 03, Catelyn.
  21. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  22. A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya.
  23. 23,0, 23,1, 23,2, 23,3, 23,4, 23,5, 23,6 et 23,7 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  24. A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité.
  25. A Dance with Dragons, Chapitre 73, Épilogue.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  27. A Clash of Kings, Chapitre 50, Tyrion.
  28. A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys.