Bronn

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bronn La Néra
Image by Amok©

Identité
V.O. Bronn of Blackwater
Statut
Rang épée-louée
chevalier (ACOK)
lord (AFFC)
Naissance vers 265
Famille
Épouse Lollys Castelfoyer (ASOS)
Blasons
Blason personnel de Bronn Bronn est au service de Tyrion Lannister

Né probablement vers l'an 265[N 1], Bronn est une épée-louée de basse naissance, illettré[1], mais d'une grande dextérité. D'allure féline, il est mince, a une apparence de loup, des yeux noirs, des traits anguleux et des cheveux d'un noir charbon[2][3][4]. Il affectionne l'humour noir et sa philosophie de vie est complètement amorale. Ambitieux, rusé et insolent, il est à l'affût de toutes les occasions lui permettant de gravir les barreaux de l'échelle des honneurs, quitte à prendre de gros risques pour cela. Présentant toutes les caractéristiques du soudard, Bronn, s'il est énergique et courageux, ne s'embarrasse guère de convenances et peut s'avérer grossier voire brutal. Combattant remarquable, il manie habilement l'épée[3][5][4]. Tyrion Lannister considère même que son niveau en la matière est comparable à celui de son frère, ser Jaime[6]. Doté d'une grande expérience des champs de bataille, il sait anticiper et ruser lors des affrontements[7].

Dans AGOT

Alors qu'il est présent dans la salle commune de l'auberge du carrefour avec Chiggen, Bronn et son compagnon font partie du groupe répondant à l'appel de lady Catelyn Stark demandant à tous les hommes présents de l'aider à arrêter Tyrion Lannister pour la tentative de meurtre à l'encontre de son fils Bran[8]. Ils se joignent ensuite à l'« escorte » de Tyrion vers les Eyrié et participent aux combats contre les clans des montagnes de la Lune[3], durant lesquels Bronn égorge Chiggen, lequel, blessé, risquait d'attirer l'attention des assaillants par ses gémissements[6]. Au cours du trajet, Bronn en vient à apprécier l'humour caustique du Lutin. Arrivé à la Porte Sanglante, Bronn reste dans le sillage de lady Catelyn et de son prisonnier, malgré le peu d'enthousiasme de celle-ci[5].

Il continue à « escorter » Tyrion jusqu'aux Eyrié, et doit même le porter durant la dernière étape du trajet vertigineux vers la forteresse des Arryn. Il est présent lors des deux audiences du Lutin devant la cour des Eyrié, et, dans l'espoir d'une récompense, il se propose comme son champion lorsque Tyrion réclame un duel judiciaire pour prouver son innocence[9]. Par sa ruse, son habileté et son mépris des règles du combat chevaleresque, il vainc et tue ser Vardis Egen (mais y perd une incisive[6]). Lady Lysa Arryn est donc contrainte de libérer Tyrion Lannister, mais elle ne lui laisse d'autre choix que de repartir par la grand'route, avec Bronn pour seule escorte, en espérant qu'ils trouveront la mort entre les mains des hommes des clans des montagnes[4].

Lors de la première veillée de ce voyage risqué, Bronn et Tyrion ont pour la première fois une conversation sans entraves, durant laquelle chacun expose franchement sa conception des liens qui les unissent : aucune amitié, guère d'estime, mais des besoins réciproques ; Tyrion a besoin d'un homme de confiance, qui sache manier une épée. Quant à Bronn, il est ambitieux et souhaite acquérir des richesses et des titres. Au-delà de ces questions matérielles, les deux hommes partagent une vision réaliste et franche de l'existence, sans goût pour les grands sentiments, ni pour les idéaux désintéressés[6].

Après avoir été témoin des retrouvailles entre Tyrion et son père à l'Auberge du carrefour[10], il se voit confier par le Lutin la mission de lui trouver une putain présentable. Il déniche alors Shae, qu'il soustrait à la « protection » d'un obscur chevalier vassal des Lannister, et l'amène à Tyrion. Il se bat aux cotés de ce dernier à la bataille de la Verfurque[7].

Dans ACOK

Avec Timett, Bronn sert de garde du corps à Tyrion lors de son arrivée au Donjon Rouge en tant que nouvelle Main du Roi. Il a un bref échange peu amène avec ser Mandon Moore, au sujet de la mort de ser Vardis Egen[11]. Peu après, le Lutin le charge de recruter sa garde personnelle, une troupe de reîtres à son service, afin de renforcer sa position au Donjon Rouge[12] (cette troupe finira par compter huit cents hommes[13]) et l'en nomme chef[14]. Bronn a une technique de recrutement particulière : il observe et écoute les candidats, pour juger de leur aptitude au mensonge, puis il leur donne une chance de le tuer, avant de tenter de faire de même. Si le candidat meurt, c'est qu'il n'est pas compétent ; s'il tue Bronn, c'est qu'il est digne de prendre sa place[12].

Son maître le charge en outre de missions particulières : il cherche des hommes de main pour les déguiser en manteaux rouges et les infiltrer ainsi à Vivesaigues, avec la mission d'en faire évader ser Jaime. Bronn lui trouve un voleur, un empoisonneur, un assassin et un mime[15]. Lorsque Tyrion apprend par ser Lancel que la reine Cersei essaie de recruter sa propre troupe de reîtres en faisant appel aux services de ser Osmund Potaunoir et de ses frères, il charge Bronn de corrompre ces derniers. Lors des sorties officielles du roi et de sa cour en ville, c'est encore Bronn à qui il demande de placer des mercenaires dans la foule pour prévenir tout mouvement hostile[16].

Le reître passe son temps libre à observer les entraînements des combattants dans la cour du Donjon Rouge, car cela lui permet de repérer les points faibles de ceux qui seront un jour peut-être face à lui l'arme à la main[14].

Lors de l'émeute qui suit le départ de la princesse Myrcella pour Dorne, Bronn, qui chevauche aux côtés de Tyrion, parvient sans encombre au Donjon Rouge. Là, son maître prend à partie des membres de la Garde Royale, et Bronn s'interpose à deux reprises pour le protéger. Tyrion lui demande ensuite de prendre des hommes pour aller combattre le feu qui s'est déclaré dans Culpucier, en protégeant avant tout l'hôtel des Alchimistes. À la nuit tombée, il revient faire son rapport. Devant Varys, il suggère à mots à peine couverts à Tyrion de mettre Tommen à la place de Joffrey sur le trône de Fer[16]. Tyrion commence à avoir du mal à supporter ses insolences et ses ambitions[16][1], mais il continue à lui confier des missions, comme d'aller trouver ser Jacelyn Prédeaux, le commandant du Guet, avec des ordres écrits de se poster sur la route de la Rose avec cinquante de ses meilleurs hommes, et des ordres verbaux lui enjoignant d'intercepter le prince Tommen et son escorte, envoyés secrètement par la reine Cersei à Rosby[1]. Il lui fait également détruire les misérables cahuttes qui se sont accumulées entre la rive de la Néra et le pied des murailles de la ville[13].

Lors de la bataille de la Néra, il prend la tête des gardes de Tyrion et est posté dans la tour nord d'où part la chaîne massive que Tyrion a fait placer au travers de l'estuaire du fleuve, avec ordre de commencer à la tendre dès que le navire-amiral du roi Stannis Baratheon passera le Donjon Rouge. Il s'acquitte de sa mission avec exactitude, si bien que la chaîne barre la retraite à l'essentiel de la flotte ennemie[17]. Il est fait chevalier sur ordre de lord Tywin Lannister après la bataille et prend le nom de « ser Bronn La Néra »[18][2]. Tyrion a été gravement blessé au cours de la bataille, mais, dès qu'il reprend conscience, il se fait envoyer le nouveau ser à son chevet par Podrick Payne, son écuyer[19].

Dans ASOS

Ser Bronn La Néra prend comme emblème une chaîne verte en flammes sur fond gris sombre de fumée, en souvenir de son rôle dans la bataille qui lui a valu son titre de chevalier. Il répond à l'appel de Tyrion et se rend à son chevet pour lui apprendre tous les événements survenus pendant qu'il se remettait de ses blessures. Il accompagne ensuite, avec Podrick, le Lutin (tellement faible que Bronn doit même le porter pour franchir les marches serpentines) jusqu'aux appartement de lord Tywin Lannister, dans le Donjon Rouge[2]. Il demeure un certain temps l'homme de main de Tyrion et leurs relations se révèlent presque amicales. Il savoure également sa nouvelle position de chevalier, qui lui donne accès aux bordels les plus raffinés de Port-Réal, comme celui de Chataya. C'est là qu'une nuit, Podrick vient le trouver de la part de leur maître, ce dernier lui demandant de trouver le chanteur Symon Langue d'Argent[20]. Il est dans l'assistance lors du mariage de Tyrion avec lady Sansa Stark[21]. Il mène ensuite le Lutin jusqu'à l'antre de Symon Langue d'Argent, puis reçoit l'ordre de le supprimer[22]. Il porte la bannière personnelle de Tyrion lorsque ce dernier accueille le prince Oberyn Martell à son arrivée à Port-Réal pour les noces du roi Joffrey Baratheon et de Margaery Tyrell[23].

Après l'arrestation de Tyrion, suspecté d'avoir assassiné le roi Joffrey Baratheon, Bronn, sollicité par Podrick, se rend dans la cellule de son ancien employeur et lui apprend qu'il accepté l'offre de la reine Cersei Lannister d'épouser lady Lollys Castelfoyer. Lorsque Tyrion lui rétorque que Lollys n'est pas l'héritière en titre de Castelfoyer, il lui répond que lady Falyse Castelfoyer est stérile et tout à fait susceptible de mourir prématurément. Il refuse ensuite d'être le champion de Tyrion lors d'un duel judiciaire contre ser Gregor Clegane, ce dernier étant un adversaire trop redoutable et les récompenses qu'il recevrait éventuellement de Tyrion n'étant pas comparables avec ce que la reine lui a d'ores et déjà offert[24].

Dans AFFC

Ser Bronn n'oublie cependant pas Tyrion Lannister. Provocateur, il nomme le bâtard de son épouse, enfant né d'un viol collectif lors de l'émeute des habitants à Port-Réal, Tyrion, en l'honneur de son ancien employeur. Il engage également quatre chevaliers comme hommes de main. Cela conduit la reine Cersei Lannister à craindre qu'il ne soit encore ligué avec Tyrion. La reine demande alors à ser Balmain Boulleau et à son épouse, Falyse Castelfoyer, d'organiser un accident de chasse en vue de la débarrasser de cet éventuel opposant. Afin de justifier cet acte, elle argue du fait que ser Bronn est très certainement le complice des méfaits de Tyrion et qu'il y a de grandes probabilités qu'il le cache[25]. Ser Balmain Boulleau, chevaleresque, défie Bronn en duel. Ser Bronn parvient à lui arracher l'identité de son commanditaire avant de l'achever. Il expulse alors lady Falyse du château après l'avoir menacée de mort[26].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Bronn est interprété par l'acteur Jerome Flynn dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Lors d'une interview postérieure à la sortie d'A Clash of Kings, George R. R. Martin a déclaré que Bronn avait entre trente et trente-cinq ans (cf. So Spake Martin du 05 juin 1999 : (en) "Bronn's Age" sur westeros.org).

Références