Otto Hightower

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Otto Hightower
Identité
V.O. Otto Hightower
Statut
Rang Chevalier
Titre Main du Roi (de 101 à 109, puis de 120 à 130)
Décès 130 (Port-Réal)
Famille
Enfants Alicent Hightower (88)
Gwayne Hightower
au moins un autre fils
Blasons
Lord Leyton dirige la maison Hightower
Main du Roi (1ère fois)
Baelon Targaryen Lyonel Fort
Main du Roi (2ème fois)
Lyonel Fort Criston Cole

Ser Otto Hightower était un frère cadet du seigneur de la maison Hightower de son temps[N 1]. Il fut aussi la Main du Roi sous les règnes successifs de Jaehaerys I Targaryen, brièvement, de Viserys I Targaryen dont il était également le beau-père, et d'Aegon II Targaryen son petit-fils. Ser Otto avait une fille, Alicent, qui devint la seconde épouse et reine du roi Viserys I, et plusieurs fils parmi lesquels Gwayne[1]. Réputé d'une grande instruction[2], ser Otto était considéré comme un homme capable bien qu’orgueilleux, brusque et hautain[3].

Main de trois rois et ayant exercé cette charge pendant près de dix-huit ans, ser Otto Hightower se révéla toutefois être une Main désastreuse[2] dont les actions et l'inimitié avec le frère cadet du roi Viserys, le prince Daemon Targaryen, furent en partie à l'origine de la Danse des Dragons[3][1]. En effet, ser Otto soutint sa fille lorsqu'elle fit couronner son fils Aegon après la mort de Viserys à la place de la princesse Rhaenyra, l'héritière désignée du trône[1]. Ser Otto fut le premier à être exécuté pour traîtrise par Rhaenyra lorsqu'elle prit Port-Réal en l'an 130[1].

Histoire[modifier]

La Main du Roi[modifier]

A la mort du prince Baelon Targaryen en l'an 101, le roi Jaehaerys I Targaryen son père transmet la charge de Main du Roi à ser Otto Hightower. Ce dernier vient alors à la cour de Port-Réal avec sa femme et ses enfants, dont Alicent et Gwayne. Sa fille devient une proche du roi dont la santé décline et à qui elle prépare les repas, qu'elle assiste dans sa toilette et à qui elle fait la lecture[3].

En l'an 103, le roi Jaehaerys décède et son petit-fils Viserys lui succède sur le trône. Aimable et généreux, le nouveau roi organise fêtes et tournois aux côtés de sa reine, Aemma Arryn et de leur fille unique, la princesse Rhaenyra. De ce fait, les affaires courantes du royaume sont traitées par sa Main et son Conseil. Toutefois, ser Otto doit y supporter la présence du frère cadet du roi, le prince Daemon revenu du Val d'Arryn avec la permission du roi, et pour lequel il n'a aucune affection, peut-être du fait de la personnalité du prince qui semble aspirer à la succession de son royal frère[N 2]. Le prince Daemon obtient tout d'abord de ce dernier la charge de Grand Argentier pendant près d'une année, puis, après l'intervention de ser Otto, celle de maître des lois, pendant la moitié d'une autre année. Ser Otto Hightower, souhaitant diminuer son influence à la cour, réussit à nouveau à persuader le roi de démettre son frère de ses fonctions et de lui confier le commandement du Guet, le prince ne montrant apparemment que peu d'intérêt pour la gouvernance du royaume. Toutefois, le prince Daemon reprend les hommes du guet en main avec efficacité, les armant et les dotant d'un uniforme qui les fera désormais connaître sous le nom de « manteaux d'or ». Accompagnant ses hommes dans les rues et ruelles de la capitale désormais pacifiées, le prince gagne une influence qu'il était loin de posséder lorsqu'il occupait un siège au Conseil restreint[3].

À la mort de la reine Aemma Arryn qui accouche d'un fils qui ne lui survit qu'une journée, le roi prend ombrage des moqueries du prince Daemon qui lui sont rapportées et décide de désigner sans ambiguïté sa fille Rhaenyra comme son héritière, avec le soutien et l'approbation de ser Otto. Il réussit ainsi à faire quitter la capitale au prince Daemon, lequel se rend à Peyredragon avec sa concubine Mysaria avant d'être renvoyé à Roches-aux-runes sur ordre du roi. Ce dernier ne tarde pas à envisager de se marier à nouveau et écarte les avis de Grand Mestre Runciter qui l'incite à envisager une union avec la jeune Laena Velaryon, la fille du puissant lord Corlys Velaryon et de la princesse Rhaenys Targaryen, pour déclarer sa future union avec lady Alicent Hightower, la propre fille de ser Otto.

Le père de la reine[modifier]

Le mariage royal se déroule en l'an 106 et la jeune reine donne rapidement un fils à son époux : le prince Aegon en l'an 107. Ce jeune prince semblant de santé robuste, la question de la succession de Viserys est à nouveau soulevée, ce dernier n'ayant pas pris l'initiative de modifier ses volontés. Toutefois, malgré l'influence de la reine Alicent et l'insistance de ser Otto qui met en avant les précédents des décisions de Jaehaerys I en l'an 92 et du Grand Conseil de l'an 101 (précédents pourtant ignorés par lui-même un an auparavant), le roi demeure inflexible dans sa volonté de voir sa fille lui succéder. En l'an 109[N 3], ser Otto, après avoir insisté trop fortement, est démis de ses fonctions et renvoyé à Villevieille, remplacé en sa charge par lord Lyonel Fort[3].

Après la mort dans des circonstances troublantes de lord Lyonel Fort en son fief d'Harrenhal en l'an 120, le roi Viserys I Targaryen envisage de confier la charge de Main du Roi à sa fille et héritière désignée Rhaenyra ou à son frère le prince Daemon, tous deux fraîchement veufs. Toutefois, et malgré une liste de candidats potentiels fournie par Grand Mestre Mellos, le roi décide de faire revenir ser Otto Hightower à la cour. A peine ce dernier revenu, la cour apprend le mariage précipité de la princesse Rhaenyra avec son oncle Daemon à Peyredragon, suivi bientôt de l'annonce de la naissance du premier fils de la princesse par son oncle, un enfant qu'elle nomme Aegon au grand déplaisir de la reine Alicent dont l'aîné des fils se nomme lui-même Aegon. Ce dernier est d'ailleurs rapidement marié à sa propre sœur, la jeune princesse Helaena en l'an 122, alors qu'à Peyredragon la princesse Rhaenyra met au monde un second fils, le prince Viserys. En l'an 127 le roi tente à nouveau de réconcilier sa Main et son frère cadet, mais les sourires de façade ne trompent alors que Viserys dont la santé va aller en déclinant jusqu'à sa mort en l'an 129[3].

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

À la mort du roi Viserys I Targaryen, ser Otto, sa fille Alicent et ser Criston Cole agissent sans attendre selon un plan qui semble avoir été préparé à l'avance. Profitant du fait que la princesse Rhaenyra est alitée à Peyredragon, ils convoquent le Conseil restreint dans les appartements de la reine afin de faire entériner et préparer l'accession au trône du prince Aegon. Ser Otto rappelle alors le caractère rancunier et cruel du prince Daemon, futur roi des Sept Couronnes si jamais la princesse Rhaenyra devait monter sur le trône, et seul lord Lyman des Essaims s'oppose alors ouvertement aux conjurés avant d'être tué par ser Criston Cole. La mort du souverain est gardée secrète alors que les éventuels partisans de Rhaenyra sont mis au arrêts, sans violence à la demande expresse de ser Otto qui espère gagner leur ralliement après avoir mis le royaume devant le fait accompli. Il écrit à lord Dalton Greyjoy afin de lui proposer la charge de maître des navires et d'obtenir le soutien de la flotte fer-née contre la puissante flotte de lord Corlys Velaryon soutien alors attendu de la princesse Rhaenyra. Le trésor royal est confié à ser Tyland Lannister qui doit le mettre en sécurité alors que le prince Aemond est envoyé avec son dragon Vhagar à Accalmie afin de courtiser l'une des filles de lord Borros Baratheon et d'obtenir son soutien. Enfin, ser Otto tente d'obtenir le soutien du royaume des Trois Filles contre lequel le prince Daemon et lord Corlys Velaryon ont combattu plusieurs années dans les Degrés de Pierre[1].

Face à l'impatience de son petit-fils, ser Otto fait enfin annoncer la mort du roi Viserys et le couronnement du prince Aegon est organisé à Fossedragon. Toutefois, ser Steffon Sombrelyn et quelques loyalistes à la princesse Rhaenyra réussissent à quitter Port-Réal la veille du couronnement et à rejoindre Peyredragon avec dans leurs bagages la couronne de Jaehaerys I Targaryen. Ils sont rapidement qualifiés de tourne-casaques par ser Otto qui offre une prime pour leur capture. À Peyredragon, la princesse Rhaenyra se fait elle-même couronner et condamne ser Otto et sa fille Alicent pour trahison. Une tentative de réconciliation entre les deux partis est toutefois menée à l'initiative du Grand Mestre Orwyle et malgré les réticences du roi Aegon, mais celle-ci est un échec. Les manœuvres de ser Otto ne sont toutefois pas appréciées de son royal petit-fils qui, impatient, finit par lui retirer sa charge au profit de ser Criston Cole dont il espère des actions concrètes[1].

Ser Otto Hightower fait partie de ceux qui viennent rendre le château lors de la prise de la capitale par la reine Rhaenyra en l'an 130 et il est le premier à être exécuté pour trahison comme il l'avait annoncé au tout début du conflit, bien que sa fille Alicent soit épargnée[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Bien que cela ne soit jamais explicité, il s'agit probablement du père de lord Ormund Hightower, le seigneur de la maison lors de la Danse des Dragons, ce dernier n'ayant alors que des enfants en bas âge alors que ceux de ser Otto sont adultes (cf. La Princesse et la Reine).
  2. Toutes les sources (notamment la correspondance entre ser Otto et son frère aîné) semblent s'accorder sur la réalité de cette inimitié entre ser Otto et le prince Daemon, à défaut de s'accorder sur les raisons de celle-ci. Le fou royal Champignon semble prétendre dans ses mémoires que le prince aurait revendiqué la virginité de la jeune Alicent mais cette version de l'histoire n'est rapportée que par lui (cf. Le Prince vaurien). Toutefois, le caractère ambitieux et rancunier des deux hommes aux intérêts et ambitions contraires suffit probablement à expliquer leur profonde inimitié.
  3. Les origines de la saga note 190, mais il s'agit d'une erreur de frappe.

Références[modifier]