Incendie d'Harrenhal

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Fort

L'incendie d'Harrenhal est un événement mystérieux et tragique survenu en l'an 120, pendant le règne du roi Viserys I Targaryen. Il entraîne la mort de deux personnages importants du royaume : lord Lyonel Fort, Main du Roi et sire d'Harrenhal, et ser Harwin Fort, son héritier. Ses causes demeurent un mystère[1].

Contexte

Le règne du roi Viserys I Targaryen est une période de paix, toutefois, des tensions larvaires divisent la cour et la famille Targaryen. Quinze ans plus tôt, Viserys a désigné sa fille unique, Rhaenyra, comme son héritière. Toutefois, il s'est remarié l'année suivante à lady Alicent Hightower qui lui a donné des fils. D'après les précédents établis par le roi Jaehaerys I Targaryen et le Grand Conseil de 101, les fils d'Alicent devraient hériter en priorité. Toutefois, Viserys refuse de rouvrir la question de sa succession, et Rhaenyra reste son héritière. La cour se divise entre les partisans d'Alicent et ses enfants, appelés les Verts, et ceux de Rhaenyra, appelés les Noirs[1].

L'année 120, dite « année du Printemps rouge », est marquée par une série de tournants majeurs dans la situation géopolitique des Sept Couronnes. Le prince Daemon Targaryen perd d'abord son épouse, Laena Velaryon, en couches. Quelques temps plus tard, le frère de celle-ci, ser Laenor Velaryon, époux de la princesse de Peyredragon Rhaenyra Targaryen, est assassiné dans des circonstances étranges. Lors de ses funérailles, une échauffourée éclate entre les trois fils de Rhaenyra et Aemond Targaryen, leur oncle, fils de Viserys I et Alicent. Au cours de la bagarre, Aemond affuble ses neveux du sobriquet de « Fort ». Rhaenyra s'en émeut : des rumeurs courent déjà depuis des années sur l'ascendance de ses fils. Leur père Laenor et leur mère ont des traits valyriens, fins, délicats, avec des cheveux d'or argenté et des yeux violets. A l'inverse, leurs trois fils sont robustes, avec des nez épatés, des cheveux bruns et des yeux noirs, qui les font ressembler à ser Harwin Fort, le bouclier lige, champion (et amant de longue date, d'après les rumeurs) de Rhaenyra. Qui plus est, l'homosexualité de Laenor est connue publiquement et il est bien connu que Rhaenyra et lui n'ont pas partagé beaucoup de temps ensemble[1].

Si Jacaerys, Lucerys et Joffrey Velaryon, ont bien été conçus hors-mariage avec ser Harwin Fort, ce sont des bâtards, illégitimes à hériter du Trône de Fer après leur mère. Qui plus est, Rhaenyra aurait commis un acte de haute trahison. Prenant conscience de la gravité de la situation et des tensions dans sa famille, Viserys décide de séparer les deux partis : la reine Alicent et leurs fils retourneront avec lui à Port-Réal, alors que Rhaenyra et ses fils demeureront désormais dans leur fief de Peyredragon. Il décide également que ser Harwin Fort, champion et bouclier lige de sa fille Rhaenyra devra quitter son service. Il le renvoie à Harrenhal et nomme à sa place ser Erryk Cargyll de la Garde Royale[1].

Déroulement et suppositions

Lord Lyonel Fort aurait décidé à l'improviste, et sans prévenir personne, de retourner à Harrenhal, pour aller voir son héritier. Un soir, la tour où ils dorment est ravagée par un mystérieux incendie, qui cause la mort de trois domestiques, de douze serviteurs, de serHarwin Fort et de lord Lyonel. Les causes réelles de cet incendie demeurent inconnues et sont encore débattues[1].

Dans sa chronique, Le Prince vaurien, archimestre Gyldayn revient sur les causes possibles de cet incendie : certains auteurs estiment qu'il s'agit d'un accident malchanceux, alors que d'autres invoquent la malédiction inhérente à Harrenhal. Beaucoup d'auteurs soupçonnent toutefois un incendie criminel :

  • Champignon dans son Témoignage accuse lord Corlys Velaryon, qui aurait visé ser Harwin Fort, l'homme qui avait cocufié son fils Laenor Velaryon. Il est toutefois surprenant que lord Corlys se soit attaqué à ser Harwin après tant d'années et aussi loin de chez lui, alors que ser Harwin avait passé les dernières années à proximité de lord Corlys, sur Peyredragon.
  • Septon Eustace dans son livre soupçonne le prince Daemon Targaryen, qui se débarrassait ainsi d'un rival (ser Harwin), qui avait été l'amant de Rhaenyra et aurait pu la lui disputer.
  • D'autre rumeurs accusent Larys Fort, fils cadet de lord Lyonel, qui devint le nouveau lord d'Harrenhal, grâce à la mort de son père et de son frère aîné.
  • Le Grand Mestre Mellos accuse quant à lui Viserys I Targaryen lui-même. Le roi des Sept Couronnes aurait pris ombrage des rumeurs qui accusaient ser Harwin Fort d'être le véritable père des enfants de sa fille, Rhaenyra. Il aurait pu souhaité punir ser Harwin pour le déshonneur de sa fille et la bâtardise de ses petits-enfants. Selon Mellos, la mort de lord Lyonel serait dès lors un tragique accident, car personne ne savait que la Main du Roi allait retrouver son fils à Harrenhal.

Gyldayn ne relève aucune rumeur, concernant les Hightower et les Verts.

Conséquences

Larys Fort, fils de lord Lyonel et cadet de ser Harwin, devient le nouveau seigneur de la maison Fort et sire d'Harrenhal[1]. Dans les années qui suivent, il devient également le maître des chuchoteurs du conseil restreint de Viserys I Targaryen et un des plus partisans du prince Aegon contre sa demi-sœur, Rhaenyra[2].

Le poste de Main du Roi est laissé vacant par la mort de lord Lyonel. Viserys I Targaryen hésite avant de confier le poste à son beau-père, ser Otto Hightower. Celui-ci avait déjà rempli cet office de l'an 101 à l'an 109, où Viserys l'avait démis de ses fonctions : ser Otto étant le grand-père maternel du prince Aegon, il avait insisté trop lourdement pour que Viserys déshérite Rhaenyra au profit d'Aegon[1]. Otto se montre plus discret sur la question dans les années qui suivent, pourtant, il ne renonce pas à voir Aegon succéder à Viserys[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Danse des Dragons.

Notes et références