A Dance with Dragons, Chapitre provisoire, Daenerys 3

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Cet article concerne le troisième chapitre provisoire du cinquième livre, A Dance with Dragons dont le personnage Point de Vue est Daenerys Targaryen.

Rapport avec les chapitres parus

L’attaque des Fils de la Harpie, la décision de Daenerys de créer un guet d'affranchis et de Crânes-ras, la conversation avec Quaithe et la septième tentative d'Hizdahr zo Loraq se retrouvent dans le chapitre 12.

L'échange avec lord Ghael, puis la dernière rencontre avec Xaro Xhoan Daxos sont dans chapitre 17.

Résumé

Daenerys est en train de rêver de Daario. C’est un rêve très érotique mêlant caresses et étreintes. Dans son rêve, ils sont juste mari et épouse, menant une existence simple. Irri la réveille. Missandei est en pleurs. Daenerys reçoit Ver Gris et Reznak mo Reznak, qui lui annoncent que les Fils de la Harpie ont frappé de nouveau pendant la nuit, provoquant neuf morts. Des sentinelles assuraient la garde sur les murs de Meereen quand ils furent attaqués. Le frère de Missandei, Mossador, était parmi eux. Daenerys est atterrée et effrayée par ces nouvelles. La harpiste Rylona Rhée a été assassinée après que les Fils lui aient coupés les doigts. Daenerys se rappelle sa tendre musique. Deux des neuf victimes ont été empoisonnées dans une échoppe de vin où ils s'arrêteraient habituellement pendant la nuit. Les propriétaires ont été arrêtés. Furieuse, Daenerys charge Ver Gris de les interroger de manière douce d'abord, puis durement si nécessaire, insistant sur ces mots. Elle lui ordonne également de pratiquer un interrogatoire des filles du marchand de vins. Elle veut des noms. Elle ordonne de retirer les Immaculés du guet pour qu’ils ne s’occupent que de sa garde personnelle. Les Meereeniens protégeront Meereen, affirme-t-elle, ordonnant de composer un nouveau guet, composé de Crânes-ras et d’affranchis, et financé par un impôt exigé sur chaque pyramide pour chaque Immaculé assassiné. Ver Gris n'aime pas l'idée, mais Daenerys insiste, arguant que les Fils de la Harpie doivent la craindre.

Elle part retrouver Missandei dans ses quartiers et l’installe dans son lit, essayant de la consoler en racontant ses premiers jours d’exil, quand elle fuyait l'Usurpateur avec Viserys et qu’il était difficile pour ses bienfaiteurs de la protéger. Elle fait part à Missandei qu'elle comprend maintenant leur frustration. Dans ses paroles, Daenerys fait référence à elle comme la Mère de Dragons. Missandei la corrige, assurant qu'elle est la Mère de Tous. Elles finissent par s'assoupir.


Daenerys a un sommeil agité. Ses rêves l’emmènent vers Port-Réal, puis des visions plus sombres la dirigent vers la baie des Serfs. Elle se réveille et décide de prendre un bain frais pour se calmer. Elle réfléchit aux treize bateaux que Xaro Xhoan Daxos lui a proposés pour gagner Westeros et médite sur le ravitaillement de cette flotte. Elle pense aux dragons, se demandant comment elle les emmènera avec elle. Alors qu'elle pense à Drogon, un bruit interrompt sa réflexion : une femme, le visage couvert d'un masque en bois peint d’une laque rouge foncé, est debout au-dessous d'un arbre. C'est Quaithe. Daenerys exige de savoir comment elle a pu franchir ses portes gardéess. Quaithe lui répond qu'elle est venue par une autre voie et que si Daenerys appelle, ses gardes lui jureront que personne n'est présent.


Puis elle lui annonce: « Les chandelles de verre brûlent. Bientôt viendra la jument pâle. Après elle, viendront les autres. Corneille et kraken, lion et griffon, le fils du soleil et le faux dragon. Souviens-toi du nonmourant et prend garde au sénéchal parfumé. » Daenerys pense que ce sénéchal est Reznak mo Reznak. Elle prie Quaithe de cesser de parler par énigmes. Celle-ci lui rétorque qu'elle veut lui montrer la voie, ce pourquoi Daenerys doit réciter son ancienne prophétie : « Pour aller au nord, va au sud, etc. ». Quaithe lui demande de se souvenir qui elle est. Daenerys affirme qu’elle est le sang du dragon, et se remémore les trois trahisons. Elle est interrompue par Missandei. Quaithe est partie.


Au petit déjeuner, Daenerys révèle à ses conseillers l'offre des treize bateaux de Xaro pour quitter Mereen. Les Dothrakis pensent que treize est source de malchance (et trop peu), mais Daenerys assure que c’est assez pour les emmener à Westeros. Irri et Jhiqui n'aiment pas l'idée de traverser la mer empoisonnée avec des chevaux. Reznak arrive et Daenerys se méfie immédiatement de lui, pensant à l'avertissement de Quaithe, et se demande même si elle a jamais eu confiance en lui.


Daenerys rejoint ensuite la salle du trône pour donner audience à son peuple. Elle écoute les doléances du jour, qui sont moins nombreuses que d’habitude, mais l’une d’entre elles est inquiétante : lord Ghael la prie de voler vers le sud avec son armée car Yunkaï assiège Astapor. Elle refuse d’emblée, mais il insiste, prétendant que le roi Cleon continue ce qu'elle a commencé, détruire les esclavagistes. Daenerys sait qu'elle ne peut pas tenir Meereen sans les Immaculés, mais ne peut pas l’admettre publiquement. Ghael la supplie d'envoyer son armée et ses dragons, et elle lui rétorque que ses dragons vont plus probablement brûler la ville que la sauver, et refuse de nouveau. Ghael réplique qu'elle leur a apporté la mort plutôt que la liberté, puis il lui crache à la figure, et Belwas le Fort lui écrase alors le visage sur le carrelage, avant de l’emmener, laissant derrière lui une trainée de sang et de dents brisées.


Après plusieurs autres plaignants, Hizdahr presse Daenerys pour la septième fois de rouvrir les arènes de combat. Il compare sa septième demande à ses sept dieux, espérant que cela aura une influence. Il amène également avec lui sept gladiateurs pour la convaincre. Daenerys voudrait ne plus écouter, mais estime ensuite qu'une reine doit entendre ses sujets. À entendre les gladiateurs parler, Daenerys se rend compte que de plus en plus de ceux qu'elle a affranchis ne veulent pas être libres, comme s’ils avaient de meilleures vies comme des esclaves. Elle répond aux gladiateurs que les gagnants des combats ont certainement une vie agréable, mais qu’en est-il du destin des perdants ? Barséna répond que « Tout homme doit mourir… toute femme, aussi. » Daenerys les remercie pour leurs conseils et les renvoie. Elle ressent un peu plus le poids d'être la Mère des Dragons. Elle charge Reznak de rassembler tous ses commandants dans l'arsenal.


Daenerys informe ses commandants de la situation d'Astapor assiégée, exprimant le souhait d’intervenir, car une fois Astapor tombée, l’étape suivante sera Meereen. Ses Immaculés et Crânes-ras proposent un certain nombre de stratégies différentes pour traiter le problème de Yunkaï. Daenerys pense que ser Jorah Mormont aurait su exactement quoi faire. Elle est triste qu'il l'ait trahie et qu’il ne soit pas à ses côtés. Un de ses commandants suggère que les mercenaires yunkaïis n'ont pas été payés pour faire face à des dragons. Elle déplore que ses dragons n’aient pas assez grandi pour prendre part à la guerre. Mollono Yos Dob juge que la simple vue des dragons pourrait être suffisante, s’ils consentent à obéir. Daenerys se demande effectivement s'ils obéiraient, ou s'ils mettraient à feu et à sang les terres et les armées. Elle se remémore alors Hazzéa, la petite fille que Drogon a tuée récemment. Elle se met à réfléchir à l'ironie d’une Mère de Dragons ayant besoin de la protection de ses propres enfants.


Ser Barristan Selmy revient de l'inspection des bateaux de Xaro : l’un d’eux est si infesté de vers qu'il ne peut quitter le port, mais les autres, exceptés quelques problèmes, sont prêts à naviguer. Il encourage Daenerys à les utiliser pour prendre la mer jusqu’à Westeros. Tant d’insistance dans ce projet amène Daenerys à méditer sur le fait qu’elle reste une étrangère dans ces pays orientaux et à se demander comment Westeros l'accueillera quand elle rentrera dans son royaume. Reznak dit à Daenerys qu’en cas de départ de la Mère des Dragons, Yunkaï prendra Meereen, violera ses filles et mettra en esclavage hommes et femmes. Skahaz mo Kandaq donne une tape à son épée, assurant qu'il préfèrerait tuer sa famille plutôt que les voir subir un tel destin. Cela blesse Daenerys . Le ton monte, certains la poussant à prendre la mer en laissant les Immaculés, quelqu'un lui proposant même de laisser les dragons. Elle leur ordonne de se taire, car elle a décidé de repousser l'offre de Xaro. Westeros attendra. Ser Barristan essaye toutefois de la faire changer d’avis en lui garantissant que le peuple l’acclamera comme « la sœur du prince Rhaegar », mais cela la fait sourire, et elle répond que les Sept Couronnes seront toujours là quand elle s’y rendra, peu importe quand cela se produira. Elle envoie ensuite un messager pour informer Xaro qu'elle refuse son cadeau.


Xaro vient, apportant une antique grande carte. Il la déroule devant Daenerys. Elle prend conscience de l’âge élevé de la carte quand elle s’aperçoit que Valyria n'y est pas entouré par une mer fumante et n'est même pas encore une île. Xaro met un bras autour d'elle. Il lui montre à quel point elle s’est fourvoyée en venant à Meereen et promet que sa flotte l’aidera à se rendre où son destin l’appelle, à Westeros. Daenerys repousse sa proposition mais lui demande aussitôt de lui prêter les bateaux pour une autre utilisation. Xaro, la larme à l’œil, lui répond qu'il voit qu'elle joue dorénavant à la reine rêvant de conquête et de de dragons. Il lui fait remarquer qu'elle n'a aucune idée de l'effet qu’ont ses actions et qu'elle ne connaît pas tous les ennemis qu'elles ont engendrés. Il lui assure que ses dragons, étant petits, étaient une source d’intérêt, mais ils sont maintenant devenus un grand danger, et que l'on ne leur permettra pas de devenir assez grands pour se reproduire, et elle non plus. Il ajoute qu'il aurait dû la tuer à Qarth. Daenerys, furieuse, réplique qu'elle ne répond pas avec bonté aux menaces. Xaro lui assure que ce n'est pas une menace, mais une promesse. Elle lui ordonne de quitter Meereen sinon il découvrira si ses fausses larmes peuvent ou non apitoyer Viserion et Rhaegal.


Le matin suivant, le bateau de Xaro est parti, laissant à quai les treize bateaux offerts. Daenerys reçoit un messager de Xaro, qui pose un oreiller aux pieds de la Mère des Dragons. Placé sur l'oreiller repose un gant ensanglanté. « Cela signifie la guerre » en déduit Daenerys.


Icone book.png
Icone book.png
Chapitres provisoires de ADWD