Premier voyage d'Alyn Velaryon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Le premier voyage d'Alyn Velaryon est un périple réalisé par lord Alyn Velaryon sur la Lady Baela de l'an 133 à l'an 134, pendant la régence d'Aegon III[1].

Contexte

Au milieu de l'an 133, lord Alyn Velaryon acquiert gloire et popularité, après être sorti victorieux d'un combat naval dans les Degrés de Pierre contre les pirates de Racallio Ryndoon et des vaisseaux de guerre braaviens. Si en public, tous se réjouissent et félicitent le jeune homme, en privé, la Main du Roi Unwin Peake fulmine : il craint désormais une guerre maritime avec Braavos, que les Sept Couronnes ne saurait gagner. Qui plus est, l'expédition d'Alyn devait à l'origine permettre d'éliminer la menace représentée par Racallio Ryndoon et de conquérir Peyresang, mais aucun de ces objectifs n'a été atteint. Lorsqu'Unwin Peake se confronte à Alyn Velaryon, le jeune homme lui répond avec insolence et dérision, ce qui attise l'inimitié de la Main.

Pour se venger, Unwin Peake s'arrange pour confier une mission périlleuse à Alyn Velaryon : honoré et nommé maître des navires du conseil restreint, le jeune lord Amiral doit mener sa flotte dans les mers du Crépuscule, afin de libérer Belle Île et mater les Fer-nés de Dalton Greyjoy, qui terrorise les terres de l'Ouest depuis la Danse des Dragons. Le voyage s'annonce long et périlleux, et Unwin Peake sait qu'Alyn Velaryon risque d'y laisser la vie ou, au moins, une bonne partie de sa flotte. Quand bien même il serait victorieux, il n'en tirera pas un grand profit. Alyn Velaryon accepte malgré tout la mission[2].

Déroulement

Les Degrés de Pierre

Appareillant en l'an 133 avec sa flotte depuis Carène, lord Alyn Velaryon se méfie de la traversée des Degrés de Pierre, où il ne s'attend pas à être le bienvenu après l'attaque qu'il y a mené plus tôt dans l'année. La zone étant contrôlée par Racallio Ryndoon, lord Alyn traite directement avec lui, car il ne peut pas se permettre de perdre des hommes et des navires avant même d'être arrivé dans les mers du Crépuscule s'il veut pouvoir défaire Dalton Greyjoy. Il se rend donc à Peyresang à bord de la Lady Baela, laissant le reste de sa flotte au large des Degrés, et parlemente avec le roi pirate pour obtenir un passage libre et sûr pour ses navires.

Les pourparlers durent une demi-lune, Racallio Ryndoon étant à moitié fou et totalement inconstant. Finalement, la flotte Velaryon est autorisée à passer à trois conditions : Racallio veut trois vaisseaux, une alliance rédigée sur une peau de mouton et signée avec du sang, et un baiser. Alyn Velaryon consent à lui céder ses trois plus mauvais navires, une alliance écrite sur peau de mouton et signée à l'encre, et la promesse d'un baiser de son épouse, lady Baela Targaryen, si Racallio se rend un jour sur Lamarck[3].

Dorne

Passé les Degrés de Pierre, Alyn Velaryon et sa flotte doivent contourner Dorne. Malgré les relations tendues des Dorniens avec le reste des Sept Couronnes à cette époque, lord Alyn et sa flotte de guerre sont accueillis en invités à Lancehélion[N 1]. La bouillante princesse régnante Aliandra Martell aurait été ravie de rencontrer le Héros des Degrés de Pierre. Alors que sa flotte se ravitaille pour continuer la suite du voyage, Alyn Velaryon aurait peut-être entretenu une liaison avec elle[N 2]. Alyn Velaryon obtient un ravitaillement suffisant pour poursuivre son périple, ainsi que des cartes pour arriver sans encombre jusqu'à Villevieille.

Lord Alyn perd deux navires dans une tempête, près de Salrivage, puis un troisième à l'embouchure du Soufre, attaqué par des hors-la-loi qui assassinent l'équipage et volent les provisions[3].

Le Bief

Lord Alyn Velaryon fait ensuite escale à Villevieille, où il est accueilli par lord Lyonel Hightower et sa concubine, lady Samantha Hightower. Les égards du jeune amiral pour lady Sam permettent de forger une solide amitié entre les trois jeunes gens. Lord Hightower promet de joindre vingt de ses propres navires à ceux de la flotte Velaryon et garantit que lord Redwyne de La Treille en enverra également trente. Dans l'attente de ces vaisseaux, la flotte Velaryon stationne sur le Murmure, pendant qu'Alyn Velaryon visite Villevieille en compagnie de ses hôtes. À la Citadelle des mestres, il consulte des vieilles cartes marines et des traités valyriens sur la conception de navires ou la tactique navale. Au septuaire Étoilé, il reçoit la bénédiction du Grand Septon.

Vers la fin de la neuvième lune ou le début de la dixième lune de l'année 133, Villevieille apprend la nouvelle de la mort mystérieuse de Jaehaera Targaryen, suivie peu après par l'annonce de fiançailles entre Aegon III Targaryen et la fille de la Main du Roi, Myrielle Peake. Alors que lady Samantha Hightower envoie à Port-Réal une réponse lapidaire à ces annonces, lord Alyn Velaryon écrit à sa femme, Baela Targaryen, sur Lamarck, dont la teneur n'est pas connue. Alyn décide de ne pas attendre d'avantage la flotte Redwyne et quitte Villevieille avec sa flotte et les vingt navires promis par lord Lyonel, placés sous le commandement de ser Leo Costayne.

Remontant le long des côtes du Bief, la flotte grossit encore des seize vaisseaux envoyés par les îles Bouclier. Au large de ces îles, la flotte est prise dans une tempête, un navire sombre et trois autres ne sont plus en état de continuer le voyage[3].

L'Ouest

Lord Alyn Velaryon rassemble sa flotte près des côtes de Crakehall. Lorsqu'il arrive finalement dans l'Ouest, Dalton Greyjoy est déjà mort, assassiné dans son sommeil par une certaine Tess. Sa flotte de snekkars s'est dispersées et les Fer-nés laissés à Belle Île ont été massacrés par les insulaires. Alyn Velaryon parvient sans encombre à Port-Lannis, où il est fêté par le peuple et la régente, lady Johanna Lannister.

Plusieurs jours de célébration s'ensuivent, mais, informé du bal du Jour de la Jouvencelle organisé par Unwin Peake pour remarier Aegon III Targaryen, lord Alyn décide de rentrer à Port-Réal au plus vite. Les Ouestiens tentent de le retenir, car ils se savent vulnérables si les Fer-nés devaient revenir. Lady Johanna Lannister souhaite d'ailleurs engager une guerre contre les Fer-nés, pour aller les massacrer directement sur leurs îles de Fer, mais Alyn Velaryon s'y refuse : il laisse un tiers de sa flotte sous le commandement de lord Leo Costayne afin d'assurer la sécurité des terres de l'Ouest, le temps que les seigneurs ouestiens aient reconstitué leur puissance navale. Lui même entreprend alors son voyage de retour[3].

Le chemin du retour

Prenant le même chemin qu'à l'aller en sens inverse, Alyn Velaryon rencontre enfin la flotte Redwyne arrivé vers l'embouchure de la Mander. Lord Alyn fait alors escale à La Treille, puis à nouveau à Villevieille, où il est reçu de nouveau par les Hightower. Il fait consigner les détails de son voyage par les mestres, est célébré par les maîtres des sept guildes et reçoit une fois de plus la bénédiction du Grand Septon.

Arrivé à Dorne, il est reçu par la princesse Aliandra Martell, malgré l'exaspération du frère, de la sœur et des prétendants de celle-ci. Il apprend que Dorne a rejoint la guerre des Filles aux côtés de Tyrosh et Lys pour chasser Racallio Ryndoon des Degrés de Pierre. Le Jour de la Jouvencelle, il s'entretient en privé avec Drazenko Rogare, émissaire de Lys à Dorne, qui lui révèle que le prince Viserys Targaryen, frère cadet du roi des Sept Couronnes Aegon III Targaryen, est toujours vivant et retenu captif à Lys depuis la bataille du Gosier de l'an 130[N 3]. Lord Alyn détourne donc sa flotte et se rend à Lys pour obtenir la libération du prince[3].

Lys

A Lys, Alyn Velaryon traite avec Lysandro Rogare, chef de la famille Rogare. Celui-ci consent à libérer le prince Viserys Targaryen, mais à certaines conditions, qu'Alyn Velaryon s'empresse d'accepter sans marchander, en engageant la parole du Trône de Fer, sans en avoir légalement reçu l'autorité. Il signe et scelle un accord très favorable aux Rogare, et le prince Viserys lui est restitué, accompagné de son épouse, Larra Rogare.

Prévenus de l'arrivée imminente d'Alyn Velaryon et d'un « trésor sans prix » en l'an 134, les Port-Réalais se réjouissent et se massent aux remparts de la porte de la Rivière pour assister à l'arrivée de la Lady Baela. Le roi des Sept Couronnes Aegon III Targaryen décide de se rendre sur place pour accueillir son lord Amiral, malgré les réticences de sa Main, lord Unwin Peake. Une fois débarqué, lord Alyn Velaryon découvre pour la première fois sa fille, Laena, dont son épouse Baela a accouché pendant qu'il était en voyage. Alyn embrasse son épouse et présente sa fille au peuple, sous les acclamations, puis de manière théâtrale, il révèle la présence de Viserys et de son épouse à bord de son bâteau[3].

Conséquences

À la fin de son voyage, Alyn Velaryon est au pinacle de la gloire : il est considéré comme un héros pour avoir défié le Seigneur de la Mer de Bravos et lord Dalton Greyjoy. Grâce à lui, Aegon III Targaryen a retrouvé son frère cadet qu'il croyait mort, ce qui règle du même coup la question de sa succession[N 4]. Qui plus est, en mariant sa pupille Daenaera Velaryon au jeune roi des Sept Couronnes, Alyn Velaryon a encore renforcé ses liens avec le Trône de Fer et la maison Targaryen.

La seule personne qui ne soit pas satisfaite est la Main du Roi, Unwin Peake. Après que ses intrigues pour marier le roi Aegon III à sa fille Myrielle ont été déjouées par Baela et Rhaena Targaryen, il doit supporter le triomphe de son adversaire politique. Il tente de faire rejeter les termes de la rançon promise aux Lysiens par Alyn Velaryon, mais les régents d'Aegon III votent contre lui et attribuent de nouveaux honneurs à Alyn Velaryon. Ils valident le mariage du prince Viserys à lady Larra Rogare, acceptent de payer la rançon promise et transfèrent une partie du trésor royal de la Banque de Fer de Braavos à la banque Rogare de Lys. Face à ce nouveau camouflet, lord Unwin Peake démissionne de ses fonctions de Main du Roi et de régent[3].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Dorne ne disposait de toute façon pas d'une flotte suffisante pour faire face à la flotte Velaryon en l'an 133 (cf. Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne).
  2. Les sources divergent sur ce point : Né bâtard de Péganion affirme qu'Alyn Velaryon aurait répondu favorablement aux avances d'Aliandra Martell, alors que Dur comme le chêne de Russell Lambique prétend le contraire. Quoi qu'il en soit, les attentions de la princesse mécontentent les bannerets dorniens et le reste de la maison Martell (cf.Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne).
  3. Enlevé et disparu lors de la bataille du Gosier de l'an 130, Viserys Targaryen est réputé être mort depuis pratiquement quatre ans dans les Sept Couronnes.
  4. En l'an 133, Aegon III Targaryen était réputé être le dernier Targaryen mâle vivant. Il n'avait donc aucun héritier incontestable, car sa demi-sœur aînée, Baela Targaryen, épouse d'Alyn Velaryon était une femme et sa réputation risquait de lui valoir le désamour de nombreux seigneurs. Dès lors que le frère cadet d'Aegon, Viserys Targaryen, est vivant, c'est lui qui devient son héritier présomptif, préférentiellement à Baela (cf. Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne).

Références

  1. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  2. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5 et 3,6 Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.