Laenor Velaryon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Laenor Velaryon
Identité
V.O. Laenor Velaryon
Dragon Fumée-des-Mers
Apparence
Yeux violets
Cheveux blanc-argentés
Statut
Rang chevalier
Titre héritier de la maison Velaryon
Naissance 94
Décès 120 (Port-d'Épice)
Famille
Père Corlys Velaryon
Mère Rhaenys Targaryen
Épouse Rhaenyra Targaryen
Enfants Jacaerys Velaryon (114)[N 1]
Lucerys Velaryon (115)[N 1]
Joffrey Velaryon (117)[N 1]
Bâtards Addam Velaryon[N 2] ?
Alyn Velaryon[N 2] ?
Blasons
Laenor faisait partie de la maison Velaryon

Né en l'an 94, Laenor Velaryon était le fils de la princesse Rhaenys Targaryen et de lord Corlys Velaryon de Lamarck. Il était l'héritier de la maison Velaryon et fut un temps envisagé pour devenir l'héritier du roi Jaehaerys Ier Targaryen dans son enfance. Une fois adulte, il devint chevalier et épousa la princesse Rhaenyra Targaryen, avec qui il eut officiellement trois fils légitimes : Jacaerys, Lucerys et Joffrey[1]. Il aurait également eu deux fils bâtards avec une roturière, Marilda de Carène : Addam et Alyn de Carène[2]. Toutefois, les rumeurs concernant son homosexualité et son manque de goût pour les femmes laissent planer de sérieux doutes sur la paternité des fils de Rhaenyra, comme sur celle des fils de Marilda. Il mourut dans des circonstances étranges au début de l'an 120, durant l'année du Printemps Rouge.

Laenor Velaryon avait un nez aquilin, les cheveux blanc-argentés et les yeux violets. Il chevauchait le dragon Fumée-des-Mers[1].

Histoire[modifier]

Les prétentions au Trône de Fer[modifier]

Laenor naît en l'an 94, un an après sa sœur Laena. Deux ans plus tôt, leur arrière-grand-père le roi Jaehaerys Ier Targaryen a désigné son propre fils, Baelon, comme nouvel héritier du Trône de Fer plutôt que leur mère, Rhaenys. Bien que cette décision soit majoritairement acceptée par le reste du royaume, les Velaryon et les Baratheon, proches de Rhaenys, désapprouvent toujours ce choix et prétendent à sa naissance que Laenor Velaryon serait mieux fondé que Baelon Targaryen à devenir l'héritier du Trône.

À la mort de Baelon en l'an 101, la question de la succession de Jaehaerys Ier se pose à nouveau. Les tensions s'exacerbent rapidement entre les partisans de Rhaenys, Laena et Laenor et ceux du fils de Baelon, Viserys. Afin de calmer la situation, Jaehaerys convoque un Grand Conseil pour que les nobles désignent son successeur. Rhaenys et Laena sont exclues du fait de leur sexe. Laenor a pour lui de descendre de la branche aînée, et de posséder un dragon encore vivant, Fumée-des-Mers, qu'il n'a cependant jamais monté. Mais il n'est encore qu'un enfant de sept ans et son droit lui vient de sa mère. La plupart des seigneurs considèrent donc sa revendication comme la moins bien fondée des deux. Son père Corlys et sa mère Rhaenys étant toutefois des figures importantes, on ne peut ignorer ses prétentions.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand Conseil de 101.

Au cours du Grand Conseil, la candidature de Laenor reçoit le soutien de son père, de son grand-oncle lord Boremund Baratheon d'Accalmie, de lord Ellard Stark de Winterfell, de lord Manderly de Blancport, de lord Dustin de Tertre-bourg, de lord Nerbosc de Corneilla, de lord Bar Emmon de Pointe-Vive, de lord Celtigar de Pince-Isle et d’autres. Malgré les discours et les cadeaux offerts pour faire triompher ses prétentions, Laenor est rejeté par le Grand Conseil de 101 à une écrasante majorité au profit de Viserys. Même ses plus proches soutiens s'inclinent devant cette décision[1].

Le mariage princier[modifier]

En l'an 113, le conseil restreint et le roi des Sept Couronnes Viserys Ier Targaryen choisissent Laenor Velaryon comme futur consort de la princesse de Peyredragon et héritière désignée du Trône de Fer, Rhaenyra Targaryen. Ce mariage est avant tout politique, visant à réunir les deux branches qui s'étaient précédemment opposées lors du Grand Conseil de 101. Cette alliance renforcera la lignée royale en réunifiant les prétentions des deux branches et permettra à la Couronne de regagner l'amitié du père de Laenor, le puissant lord Corlys Velaryon de Lamarck. Bien que Laenor passe pour préférer la compagnie de séduisants jeunes écuyers de son âge à celle des femmes, le Grand Mestre Mellos affirme qu'il assumera ses devoirs conjugaux. Lorsque le roi et son conseil présentent leur choix à la princesse Rhaenyra, celle-ci le désapprouve, car elle connait bien son cousin et ne souhaite pas devenir son épouse, mais le roi l'oblige à y consentir après avoir menacé de la déshériter.

L'année suivante, Laenor est adoubé précipitamment, juste avant son mariage avec Rhaenyra, célébré par sept jours de banquets et de joutes. Lors du tournoi donné à cette occasion, Rhaenyra confie sa faveur à ser Harwin Fort, son champion, et d'après certaines rumeurs, son amant. L'époux en rit et confie la sienne à son favori, ser Joffrey Lonbec. Au cours des joutes, ser Criston Cole de la Garde Royale blesse sévèrement ser Joffrey Lonbec, sans doute à cause de son ressentiment envers ce mariage. Les époux se séparent ensuite, Rhaenyra reste à Port-Réal. D'après le Témoignage du bouffon Champignon, Laenor reste au chevet de ser Joffrey pendant les six jours que dure son agonie inconsciente et le pleure après sa mort.

Ser Laenor retourne ensuite à Lamarck, si rapidement que la rumeur prétend que le mariage n'aurait pas été consommé. Les époux vivent dès lors le plus souvent séparés, Rhaenyra demeurant à la cour, au côté de son champion Harwin Fort, alors que Laenor demeure à Marée Haute, où il prend un nouveau favori, ser Qarl Correy. Ser Laenor Velaryon ne se présente à la cour que lors d'événements officiels où sa présence est requise[1].

La paternité douteuse[modifier]

Le mariage de Laenor et Rhaenyra s'avère distant : selon le livre de septon Eustace, le couple ne partage le même lit qu'une dizaine de fois durant toute leur union. Dans son Témoignage, le bouffon nain Champignon avance des affirmations contradictoires. Dans certains passages, il confirme que le couple ne partage son lit qu'une dizaine de fois, ajoutant que Qarl Correy se joint parfois à eux, la princesse étant excitée de voir deux hommes ensemble. Dans d'autres passages, Champignon prétend au contraire que Rhaenyra laissait seuls Qarl Correy et Laenor pour aller retrouver son champion, Harwin Fort.

Rhaenyra met au monde trois fils : Jacaerys l'an 114, Lucerys en l'an 115 et Joffrey en l'an 117. Les deux premiers reçoivent des noms traditionnels de la maison Velaryon selon le vœu de lord Corlys, mais le dernier est nommé par Laenor en référence à son ancien favori, Joffrey Lonbec. Si Laenor Velaryon reconnaît les trois enfants comme ses fils, des soupçons et des rumeurs attribuent leur paternité à ser Harwin Fort, ce qui ferait d'eux des bâtards adultérins[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Paternité des fils de Rhaenyra Targaryen.

La mort étrange[modifier]

En l'an 120, ser Laenor Velaryon meurt dans des circonstances étranges à Port-d'Épice après une querelle avec son favori, ser Qarl Correy, qui l'aurait poignardé[N 3]. Le roi Viserys Ier Targaryen fait déplacer toute la cour et ses dragons pour les funérailles de ser Laenor à Marée Haute[1].

Le dragon de Laenor, Fumée-des-Mers, retourne ensuite à Peyredragon et devient sauvage. En l'an 130, au cours de la Semaison rouge, il accepte un nouveau dragonnier, Addam de Carène, aîné des deux fils naturels de Marilda de Carène. Celle-ci prétend alors que ses deux fils sont de Laenor. Bien que la paternité de Laenor demeure douteuse, lord Corlys Velaryon appuie les assertions de Marilda et fait en sorte que la reine Rhaenyra légitime Addam[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Paternité d'Addam et Alyn de Carène.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Il existe un doute historique concernant la paternité des fils de Rhaenyra Targaryen : si Laenor Velaryon est leur père officiel, leur physique et le mode de vie du couple Rhaenyra - Laenor ont fait penser à leurs contemporains qu'ils pourraient être les fils bâtards d'Harwin Fort, nés de l'adultère de Rhaenyra (cf. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession).
  2. 2,0 et 2,1 Il existe un doute historique concernant la paternité d'Addam et Alyn de Carène, la version officielle désignant ser Laenor Velaryon, alors qu'une version officieuse mais plus cohérente, pointe vers son père, lord Corlys Velaryon (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or).
  3. Il existe plusieurs versions et interprétations de cet événement : le Grand Mestre Mellos parle juste d'un meurtre perpétré par un chevalier de maison. Septon Eustace livre le nom de Qarl Correy et explique qu'il était jaloux, Laenor s'étant détourné de lui pour un jeune écuyer de seize ans. Le bouffon Champignon prétend que le prince Daemon Targaryen aurait payé ser Qarl pour cet assassinat, afin d'être débarrassé de Laenor et de pouvoir épouser sa veuve, la princesse Rhaenyra ; il n'en existe cependant aucune preuve (cf. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.