Main de la Reine

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Queen's Hand ou Hand of the Queen

La Main de la Reine est un titre dans les Sept Couronnes, équivalent à celui de Main du Roi, lorsque la Main est au service d'une reine qui règne et siège sur le Trône de Fer[1]. Toutefois, depuis le Grand Conseil de 101 et la Danse des Dragons, il semble assez largement admis dans les Sept Couronnes qu'une femme ne peut ni régner, ni transmettre ses droits à ses enfants[2]. De fait, le titre de Main de la Reine n'a été porté que par lord Corlys Velaryon, sous l’éphémère règne de la prétendante Rhaenyra Targaryen, pendant la Danse des Dragons[1]. Il est repris à Meereen par ser Barristan Selmy, au service de la reine Daenerys Targaryen[3].

Histoire[modifier]

À la mort du roi des Sept Couronnes Viserys Ier Targaryen, une guerre de succession éclate entre ses enfants, la prétendante Rhaenyra et le roi Aegon II. Rallié de longue date à la reine Rhaenyra, lord Corlys Velaryon menace toutefois de l'abandonner lorsque son épouse, la princesse Rhaenys Targaryen, est tuée par les partisans d'Aegon II au siège de Repos-des-Freux vers la fin de l'an 129. Afin d'apaiser son grand-père, le prince héritier Jacaerys Velaryon, agissant au nom de sa mère, lui offre le titre de Main de la Reine, et lord Corlys et le prince Jacaerys préparent ensemble l'assaut contre Port-Réal[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute de Port-Réal.

En l'an 130, Rhaenyra prend possession de la capitale et du Trône de Fer. Au cours des réunions du conseil noir, la Main de la Reine plaide généralement pour l'apaisement, la fin de la guerre et le respect des traditions. Il obtient que les fils cadets des lords Rosby et Castelfoyer ne soient pas déshérités au profit de leurs sœurs aînées. Conscients des nombreuses menaces qui pèsent sur le règne de sa reine[N 1], il l'incite à parlementer avec ses ennemis et d'offrir son pardon aux Baratheon, aux Lannister et aux Hightower en échange de leur allégeance et d'otages. Il conseille de laisser la Foi s'occuper de la mère et la sœur-épouse d'Aegon II, et de prendre lui-même comme pupille la fille d'Aegon II, Jaehaera, afin de la marier le moment venu au fils cadet de Rhaenyra, un autre Aegon. Quant au roi Aegon II et à son frère, Aemond, la Main de la Reine propose de les envoyer au Mur afin qu'ils servent dans la Garde de Nuit. Mais la reine Rhaenyra ne tient pas compte de ces conseils et préfère continuer la guerre. Lorsque son consort, le prince Daemon Targaryen propose d'offrir les prestigieux châteaux d'Accalmie et de Hautjardin aux semences de dragon qui se sont battus aux côtés de Rhaenyra, la Main s'oppose à cette idée, arguant que les seigneurs des Sept Couronnes abandonneront le parti de la reine si elle élimine des maisons aussi anciennes et aussi nobles pour donner ensuite leurs fiefs à des bâtards. Rhaenyra consent à envoyer des termes de paix aux traîtres, mais seulement une fois que ses demi-frères, Aegon II et Aemond, seront morts[4].

Après les Trahisons de Chutebourg, la reine accuse toutes les semences de dragon de félonie et ordonne leur arrestation, malgré les protestations de la Main de la Reine Corlys Velaryon et du Grand Mestre Gerardys. Corlys Velaryon avertit l'une d'eux, ser Addam Velaryon, qui fait partie de sa famille, et lui permet ainsi d'échapper à la mort. Cette trahison lui vaut d'être emprisonné par les hommes de la reine, qui perd alors sa Main[5].

Dans la saga[modifier]

Dans ADWD[modifier]

À Meereen, la reine Daenerys s'envole sur le dos du dragon Balerion le jour de son mariage. Elle laisse derrière elle différentes factions qui s'affrontent pour le pouvoir sur Meereen. Après son coup d'État contre le mari de la reine, Hizdahr zo Loraq, ser Barristan Selmy de la Garde Régine adopte le titre de Main de la Reine et prend la tête du conseil qui assure le gouvernement provisoire de la ville[3].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Si Rhaenyra Targaryen possède alors Port-Réal et de nombreux et puissants soutiens à travers le royaume, Aegon II Targaryen est toujours introuvable, de même que ses enfants, Jaehaera et Maelor. Son frère cadet Aemond ravage sans relâche le Conflans grâce à son dragon Vhagar, alors que son autre frère, Daeron, accompagne avec son dragon Tessarion le puissant ost réuni dans le Bief par lord Ormund Hightower, qui avance inexorablement vers Port-Réal (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  2. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. 3,0 et 3,1 A Dance with Dragons, Chapitre 71, La Main de la reine
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  5. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.