Rhaenys Targaryen (la Reine qui ne le Fut Jamais)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Rhaenys Targaryen
Identité
V.O. Rhaenys Targaryen
"The Queen Who Never Was"
Surnom la Reine qui ne le Fut Jamais
Dragon Meleys
Apparence
Yeux violet pâle
Cheveux noirs
Taille grande
Statut
Rang princesse
Naissance 74
(7ème jour de la 7ème lune)[1]
Décès 129 (Repos-des-Freux)
Famille
Père Aemon Targaryen
Mère Jocelyne Baratheon
Époux Corlys Velaryon (90)
Enfants Laena Velaryon (93)
Laenor Velaryon (~94)
Blasons
Rhaenys faisait partie de la maison Targaryen Rhaenys faisait partie de la maison Velaryon

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Née en l'an 74, la princesse Rhaenys Targaryen était la fille et l'unique enfant du prince Aemon Targaryen et de son épouse lady Jocelyne Baratheon. Grande de taille, et d'un caractère aventurier, elle avait les cheveux noirs de sa mère et les yeux violet pâle de son père[1]. Elle était très belle, intelligente et capable[2].

Elle montait le dragon Meleys.

Elle épousa lord Corlys Velaryon et eut deux enfants avec lui : Laenor et Laena Velaryon.

Jeunesse[modifier]

Rhaenys naît le 7ème jour de la 7ème lune de l'année 74 apr. C., ce que les septons interprètent comme un bon présage[1]. Elle est le premier petit-enfant du couple royal Jaehaerys Ier et Alysanne Targaryen. Son père, Aemon Targaryen, est alors prince de Peyredragon et héritier du Trône de Fer, aussi la princesse est-elle vue par certains, notamment par la reine Alysanne Targaryen, comme la future reine des Sept Couronnes[1]. Dès l'âge de treize ans, elle chevauche la dragonne Meleys[1].

En l'an 89, à l'âge de seize ans, elle accompagne son grand-père, le roi Jaehaerys I Targaryen, lors de sa dernière pérégrination royale, notamment à Hautjardin et aux Îles Bouclier. C'est lors de ce voyage que Rhaenys informe son grand-père de sa volonté d'épouser Corlys Velaryon. Le roi approuve volontiers ce mariage. L'aventurier Corlys Velaryon abandonne ses voyages pour être auprès de sa future femme, et les époux semblent s'aimer tendrement : leur mariage en l'an 90 est l'occasion de réunir toute la famille Targaryen à Port-Réal. Juste avant que son père ne s'engage dans le conflit appelé le Bain de Sang Myrien, Rhaenys apprend qu'elle est enceinte, sans quoi elle aurait souhaité seconder son père à la bataille sur le dos de Meleys[1].

La Reine qui ne le Fut Jamais[modifier]

À la mort de son père en l'an 92, Rhaenys fut pressentie pour devenir l'héritière du Trône de Fer et succéder ainsi à son grand-père Jaehaerys I Targaryen, mais elle fut écartée au profit de son oncle, le prince Baelon. Ainsi, non seulement la succession l'écarte, mais aussi son enfant à naître. Ce choix du roi Jaehaerys I Targaryen creuse un fossé entre lui et sa femme, Alysanne Targaryen, et provoque la Seconde Querelle. Malgré le mécontentement de la reine, de Corlys Velaryon, de Jocelyne Baratheon, mère de Rhaenys, et de la maison Baratheon en général, la décision est prise. Furieux, Corlys Velaryon abandonne son poste de maître des navires, et retourne avec Rhaenys sur Lamarck. Rhaenys accouche en l'an 93 d'une petite fille, qu'elle nomme Laena. L'année suivante, elle met au monde un garçon, Laenor[2].

À la mort de Baelon Targaryen en l'an 101, le roi Jaehaerys convoque un Grand Conseil pour désigner son nouvel héritier. Lady Rhaenys est alors son héritière la plus directe, mais elle et sa fille aînée sont écartées en raison de leur sexe[2], et c'est finalement le futur Viserys Ier qui est préféré au propre fils de Rhaenys, Laenor Velaryon[3]. Rhaenys fut dès lors surnommée la Reine qui ne le Fut Jamais[4][5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : La succession de Jaehaerys I Targaryen.

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

A la mort du roi Viserys Ier, elle intègre avec son mari le Conseil noir de Rhaenyra Targaryen. A plus de cinquante ans, elle est toujours aussi courageuse et fière. C'est elle qui assure que les dragons de son camp auront l'avantage sur ceux des Verts, puisqu'ils sont plus nombreux et plus expérimentés. C'est également elle qui suggère, dès le début, de trouver des dragonniers pour Aile-d'Argent, Vermithor et Fumée-des-Mers, voire même pour les dragons sauvages de Peyredragon[6].

Elle fut tuée, ainsi que son dragon Meleys, durant la Danse des Dragons, au cours du siège de Repos-des-Freux, dans un combat l'opposant au roi Aegon monté sur Feux-du-Soleyl et à son frère Aemond sur Vhagar. Son corps fut retrouvé quelques jours plus tard calciné et méconnaissable sur le cadavre de son dragon[4][5].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Fire and Blood : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. Les origines de la saga, Jaehaerys Ier.
  4. 4,0 et 4,1 La Princesse et la Reine.
  5. 5,0 et 5,1 Les origines de la saga, Aegon II.
  6. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.