Appendices ACOK

De La Garde de Nuit
Révision datée du 3 mars 2019 à 22:31 par Eridan (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Ce article est la traduction complète[N 1] des appendices de A Clash of Kings, le second tome de la saga A Song of Ice and Fire, dans l’édition Bantham Spectra. Les lecteurs francophones n’ont en effet accès qu’à une traduction très partielle de ces appendices dans les éditions françaises. La présente traduction a été faite directement à partir de la version originale, en recourant à la traduction de Jean Sola, notamment pour les noms propres, titres, devises, etc. afin d’en garantir la cohérence avec les livres proprement dits.

Ces appendices peuvent être lus par les lecteurs de La bataille des rois, troisième tome en version française, sans craindre de révélations venant gâcher la lecture (ou « spoilers »), puisqu’ils sont accessibles à ces mêmes lecteurs de la version originale. En revanche, il n'en est pas de même des articles accessibles depuis cet article en cliquant sur les liens : ils amènent en effet aux articles correspondants du wiki, lesquels peuvent contenir des spoilers.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Spoilers.

Note : les noms entourés des symboles « { } » correspondent aux personnes décédées.

LES ROIS ET LEURS COURS[modifier]

LE ROI SUR LE TRÔNE DE FER[modifier]

Blason personnel de Joffrey et de sa fratrie

JOFFREY BARATHEON, premier du nom, un garçon de treize ans, fils aîné du roi Robert Ier Baratheon et de la reine Cersei de la maison Lannister ;

Les bannières du roi Joffrey arborent le cerf couronné Baratheon, noir sur champ or et le lion Lannister, or sur rouge, affrontés.

LE ROI DU DÉTROIT[modifier]

Blason personnel du roi Stannis Baratheon

STANNIS BARATHEON, premier du nom, le plus vieux des frères de Robert, ancien sire de Peyredragon, deuxième né des fils de Steffon Baratheon et de lady Cassana de la maison Estremont ;

Le roi Stannis a pris pour bannière le cœur ardent du Seigneur de la Lumière, un cœur rouge surmonté de flammes orange sur champ jaune éclatant. À l'intérieur du cœur figure le cerf couronné de la maison Baratheon en noir.

LE ROI À HAUTJARDIN[modifier]

Blason de la maison Baratheon

RENLY BARATHEON, premier du nom, le plus jeune des frères du roi Robert, anciennement sire d'Accalmie, troisième fils de lord Steffon Baratheon et de lady Cassana de la maison Estremont ;

La bannière du roi Renly est le cerf couronné de la maison Baratheon d'Accalmie, noir sur champ d'or, la même bannière qui flottait pour son frère le roi Robert.

LE ROI DU NORD[modifier]

Blason de la maison Stark

ROBB STARK, sire de Winterfell et roi du Nord, fils aîné d'Eddard Stark, seigneur de Winterfell et de lady Catelyn Stark de la maison Tully, un garçon de quinze ans ;

La bannière des rois du Nord est telle qu'elle a été depuis des milliers d'années : le loup-garou gris des Stark de Winterfell courant sur champ blanc glacé.

LA REINE D'OUTRE MER[modifier]

Blason de la maison Targaryen

DAENERYS TARGARYEN, dite Daenerys du Typhon, l'Imbrûlée, Mère des Dragons, khaleesi des Dothrakis, première du nom, seul enfant survivant du roi Aerys II Targaryen et de sa sœur/épouse la reine Rhaella, veuve à quatorze ans ;

La bannière des Targaryen est celle d'Aegon le Conquérant, qui conquit six des Sept Couronnes, fonda la dynastie et forgea le Trône de Fer avec les épées de ses ennemis vaincus : un dragon tricéphale rouge sur fond noir.

AUTRES MAISONS GRANDES OU PETITES[modifier]

MAISON ARRYN[modifier]

Blason de la maison Arryn

La maison Arryn ne s'est rangée dans aucun des camps qui s'affrontèrent au début de la guerre. Elle garda ses forces pour protéger les Eyrié et le Val d'Arryn. Les armes des Arryn sont la lune-faucon blanche sur champ azur. Leur devise est « Aussi haute qu’Honneur »[1].

ROBERT ARRYN, sire des Eyrié, Défenseur du Val, gouverneur de l'Est, garçon maladif de huit ans ;

MAISON FLORENT[modifier]

Blason de la maison Florent

Les Florent de Rubriant sont bannerets jurés de Hautjardin, et suivirent les Tyrell dans leur soutien au roi Renly. Ils gardèrent cependant un pied dans l'autre camp, la reine de Stannis étant une Florent, et son oncle gouverneur de Peyredragon. Les armes de la maison Florent sont une tête de renard dans un cercle de fleurs.

ALESTER FLORENT, sire de Rubriant ;

MAISON FREY[modifier]

Blason de la maison Frey

Puissants, prospères et nombreux, les Frey sont bannerets de la maison Tully, épées-liges de Vivesaigues, mais ils n'ont pas toujours été très empressés à remplir leur devoir. Quand Robert Baratheon rencontra Rhaegar Targaryen au Trident, les Frey n'arrivèrent qu'après la bataille, et lord Hoster Tully n'appellera désormais lord Walder que « lord Frey le Tardif ». Ce dernier n'accepta de rallier la cause du roi du Nord qu'après que Robb Stark eut accepté une alliance matrimoniale, promettant d'épouser une de ses filles ou petites-filles après la fin de la guerre. Lord Walder a connu quatre-vingt-onze anniversaires, ce qui ne l'a pas empêché d'épouser il y a peu sa huitième femme, une jeune fille plus jeune que lui de soixante-dix ans. On dit de lui qu'il est le seul seigneur des Sept Couronnes à pouvoir lever une armée issue de ses aiguillettes.

WALDER FREY, sire du Pont ;

MAISON GREYJOY[modifier]

Blason de la maison Greyjoy

Balon Greyjoy, seigneur des îles de Fer, a naguère conduit une rébellion contre le Trône de Fer, vaincue par le roi Robert Baratheon et lord Eddard Stark. Bien que son fils Theon, élevé à Winterfell, fut l'un des partisans et des plus proches compagnons de Robb Stark, lord Balon ne se joignit pas aux Nordiens lorsqu'ils marchèrent vers le sud pour pénétrer dans le Conflans.

Les armes des Greyjoy sont une seiche dorée sur champ noir. Leur devise est « Nous ne semons pas »[2].

BALON GREYJOY, seigneur des îles de Fer, roi du Sel et du Roc, fils du Vent de Mer, lord Ravage de Pyk, capitaine de La Grande-Seiche ;

MAISON LANNISTER[modifier]

Blason de la maison Lannister

Les Lannister de Castral Roc demeurent les principaux partisans de la cause du roi Joffrey et de ses prétentions au Trône de Fer. Leur blason est un lion d’or sur champ écarlate. Leur devise est « Je rugis ! »[3].

TYWIN LANNISTER, sire de Castral Roc, gouverneur de l'Ouest, Bouclier de Port-Lannis et Main du Roi, dirigeant l'armée Lannister à Harrenhal ;

MAISON MARTELL[modifier]

Blason de la maison Martell

Dorne fut la dernière des Sept Couronnes à jurer fidélité au Trône de Fer. Liens du sang, coutumes, histoire, tout sépare les Dorniens des autres royaumes. Quand la guerre de succession éclata, le prince de Dorne garda le silence et ne prit pas parti.

Les armes des Martell sont un soleil rouge percé d’une lance dorée. Leur devise est « Insoumis, invaincus, intacts »[4].

DORAN NYMEROS MARTELL, sire de Lancehélion, prince de Dorne ;

Parmi les principales maisons vassales de Lancehélion, on peut citer les maisons Jordayne, Santagar, Allyrion, Toland, Ferboys, Wyl, Poulet et Dayne.

MAISON TYRELL[modifier]

Blason de la maison Tyrell

Lord Tyrell de Hautjardin se rangea dans le camp du roi Renly après le mariage de ce dernier avec sa fille Margaery, et entraîna la plupart de ses vassaux dans cette alliance. Les armes des Tyrell sont une rose d’or sur champ vert. Leur devise est « Plus haut, plus fort »[N 4].

MACE TYRELL, sire de Hautjardin, gouverneur du Sud, Défenseur des Marches, Grand Maréchal du Bief ;

LES HOMMES DE LA GARDE DE NUIT[modifier]

Blason de la Garde de Nuit

La Garde de Nuit protège le royaume, et a juré de ne jamais prendre parti dans les guerres civiles et les conflits pour le trône. Par tradition, lors des rébellions, ils honorent tous les rois et n'obéissent à aucun.

À Châteaunoir[modifier]

JEOR MORMONT, lord Commandant de la Garde de Nuit, dit le VIEIL OURS ;

À Fort Levant[modifier]

COTTER PYKE, commandant, Fort Levant ;

À Tour Ombreuse[modifier]

SER DENYS MALLISTER, commandant, Tour Ombreuse ;

  • QHORIN, dit « LE MIMAIN », patrouilleur vétéran ;
  • DALPONT, écuyer d'âge mûr, patrouilleur vétéran ;
  • EBBEN et VIPRE, patrouilleurs.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. En l'occurrence, le terme de « traduction » est assez impropre dans la mesure où les appendices ne sont que des listes de noms regroupés par maisons, lieux géographiques ou encore liens de vassalité, agrémentées de courtes introductions. Le présent article ne vise qu'à fournir une aide de lecture équivalente à celle disponible pour les lecteurs anglophones, en respectant autant que possible la traduction officielle des romans en version française.
  2. Ou l'ŒIL-DE-CHOUCAS à partir de la traduction française de A Feast for Crows.
  3. Ou TIF-TREMPES à partir de la traduction française de A Feast for Crows.
  4. Cette traduction est non canon, elle n'apparaît en effet pas dans les romans. C'est en revanche la traduction qui a été retenue pour le jeu de cartes (cf. Carte « Plus haut, plus fort »).

Références[modifier]


Icone book.png Chapitres liés
Appendices d'AGOT
Bran VII Appendices d'ACOK ASOS

Appendices d'ASOS